jeudi 1 décembre 2011

Perversions islamistes et fatwas scélérates


Modifié le 28/04/2014

« La Fatwa n’est pas un choix mais une obligation musulmane. Le prophète a dit que celui qui garde un savoir pour lui sera puni le jour du jugement dernier. La Fatwa naît surtout des centres d’intérêts communs d’une société. ». Cheikh Zamzami

En islam, une fatwa est un avis juridique donné par un spécialiste de la loi islamique sur une question particulière. En règle générale, une fatwa est émise à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème où la jurisprudence islamique n'est pas claire.

mardi 1 novembre 2011

La contre-révolution islamiste

Révolte ou révolution inachevée ?

Une révolte est un acte spontané, qui naît d'une indignation, d'un ras-le-bol, d'un accès de désespoir. Elle est généralement anarchique, sans chef, sans mot d'ordre, et limitée localement. Pour qu’une révolte devienne une révolution, il faut que les exaspérations de départ trouvent un écho avec des aspirations plus profondes concernant l'ensemble du pays, et non plus une région limitée. C'est ce qui s'est passé en Tunisie, ou la révolte a commencé à Sidi Bouzid, loin de la capitale, avant d'essaimer dans tout le pays.

mardi 9 août 2011

Grandeur et décadence de la civilisation arabe



Entre le VIIe et le XIe siècles, la recherche scientifique la plus avancée se faisait en arabe. L'arabe était alors la langue de la science, depuis l'Espagne jusqu'aux confins de la Chine.  Durant le califat omeyyade, l'empire arabe a commencé à consolider ses gains territoriaux. Les Arabes sont devenus une classe dirigeante, ils se sont vite assimilés dans leur nouvel environnement à travers l'empire. La période faste se situe durant le califat abbasside, entre 692 et 945. Elle s'est terminée lorsque le califat a été marginalisé par les dirigeants musulmans locaux. Le déclin de la civilisation arabe avait alors commencé.

mardi 17 mai 2011

Attentats du 11/09/2001 : une colossale arnaque ?

Chaque anniversaire du 11 septembre 2001 est l’occasion pour les médias occidentaux de verser des torrents de larmes de crocodile sur les 3.000 victimes américaines, mais pour les millions de victimes irakiennes, point de compassion. Je me souviens tde ce jour là. Je déjeunais dans un restaurant populaire à Tunis. Tout à coup, tous les garçons s’étaient arrêtés de servir pour aller se planter devant l’unique poste de télévision. Des clients ont suivi. Des acclamations et des applaudissements retentirent. La première tour du World Trade Center venait de s’effondrer.  Tous les Arabes avaient crû alors à une victoire, mais c'est une descente aux enfers qui les attend. Le Grand Moyen Orient démocratique, version Bush-Ben Laden vient de commencer. Il ne s'achèvera qu'avec la main mise totale des USA et de leurs agents islamistes sur le Monde Arabe.

samedi 23 avril 2011

Islamisme et Démocratie

Devant le foisonnement de partis politiques en Tunisie et en Egypte, il est étonnant, à priori, de constater qu’aucun parti ne s’appelle « démocrate musulman » ou « démocrate islamique ». Alors que la démocratie chrétienne a largement dominé l’Europe, on ne parle guère de démocratie musulmane. Est-ce à dire qu’Islamisme et Démocratie sont incompatibles ?
C’est en tant que citoyen de base (n’étant ni politologue, ni historien, ni exégète de la religion) que j’essaie de comprendre cette éventuelle incompatibilité, tout en observant le comportement des régimes islamistes, existants de nos jours, vis-à-vis  de la moitié de la population musulmane que sont les femmes.