vendredi 29 juin 2012

Arabisation du Maghreb : qu'en est-il au juste ?


« Le grand nomade a les instincts exactement inverses [de ceux du sédentaire]. Politiquement, c'est un anarchiste, un nihiliste, il a une préférence profonde pour le désordre qui lui ouvre des perspectives. C'est le destructeur, le négateur »
Dans (Histoire et historiens de l'Algérie, p. 31). Par Émile-Félix Gautier ( 18641940), géographe et ethnographe français, spécialiste de l'Afrique du Nord.
On croit reconnaître ici les islamistes tunisiens, dignes ritiers des nomades arabes.

mardi 26 juin 2012

Ibn Khaldoun : faits et méfaits des Bédouins arabes



Ibn Khaldoun, Abu Zayd 'Abd ar-Rahmān Ibn Muhammad Ibn Khālid al-Hadramī, né le 27 mai 1332 à Tunis et mort le 17 mars 1406 au Caire, est un historien, philosophe et homme politique d'Ifriqiya. Sa façon d'analyser les changements sociaux qu'il a observé dans sa culture lui vaut d'être considéré comme étant à l'avant-garde de la sociologie.
Il y a environ sept siècles, le grand savant Ibn Khaldoun nous avait prévenus contre les méfaits de ceux qu'on appelait Arabes en ces temps-là, et qui s'appellent aujourd'hui "Islamistes", "salafistes" et autres wahhabites, leurs auto-proclamés successeurs. La majorité des habitants de l'Ifriqya, nos ancêtres maghrébins, étaient appelés Africains (Afariqa) ou Berbères. Dans ce qui suit, vous remplacez le mot "arabe" par le mot "islamiste": vous obtenez un résultat saisissant. On croirait qu'Ibn Khaldoun vit, en ce moment, dans l'un des pays touchés par cette calamité qui s'appelle intégrisme musulman ou islamisme : Tunisie, Libye, Maroc, Soudan, Egypte, Yemen. Jugez-en.

samedi 23 juin 2012

Le Terrorisme islamiste ne date pas de ce siècle

Vers l'an 1000, un chef de secte chiite ismaélienne, les Nizârites, crée une organisation terroriste à l'échelle du Moyen Orient : les Assassins, et invente les attentats kamikazes. Mille ans plus tard, un autre chef de secte sunnite wahhabite, Ben Laden, crée, avec la CIA, une organisation terroriste similaire : Al-Qaïda, qui n'hésite pas non plus à utiliser des kamikazes.  A mille ans d'intervalle, qu'y a-t-il de commun entre ces deux organisations ?

vendredi 22 juin 2012

Genèse de la laïcité

Rêvons d'un monde où l'appartenance et la croyance religieuses seront d'autant plus respectables et respectées qu'elles appartiendront au domaine de la vie privée. Rien ne se fera tant qu'une religion voudra imposer un mode de vie à l'ensemble d'une population. La France a légué au monde le merveilleux cadeau de la laïcité, ultime garante d'une véritable liberté. Les musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes, hindouistes, athées, agnostiques du monde entier, doivent faire du combat pour la séparation des cultes et des états leur absolue priorité, s'il préfèrent vraiment leur vie à la mort, la démocratie à la dictature,  et l'épanouissement à la servitude. André Bercoff, journaliste franco-libanais.

Un nouvel humanoïde au Maghreb : le Barbicus Islamicus



lundi 18 juin 2012

La crise identitaire des arabo-musulmans

Une vie d’écriture m’a appris à me méfier des mots.
Ceux qui paraissent les plus limpides sont souvent les plus traîtres.
L’un de ces faux amis est justement « identité ».
Nous croyons tous savoir ce que ce mot veut dire,
et nous continuons à lui faire confiance même quand,
insidieusement, il se met à dire le contraire.

Les Identités meurtrières [ Amin Maalouf ]
L’identité «arabo-musulmane» constitue un imaginaire et une stratégie politique, aussi bien lorsqu'elle est brandie contre la mondialisation et le cosmopolitisme par des nationalistes, que lorsqu'elle sert de couverture idéologique aux islamistes. Dans de nombreuses régions du monde, l'appartenance ethnique ou religieuse fait partie des ressources que des formations politiques racistes et fascisantes utilisent pour conquérir le pouvoir.

samedi 16 juin 2012

Le déclin arabo-musulman de l'origine à nos jours

Pendant la conversation, le général Bonaparte dit aux cheikhs que les Arabes avaient cultivé les arts et les sciences du temps des califes, mais qu'ils étaient aujourd'hui dans une ignorance profonde et qu'il ne leur restait rien des connaissances de leurs ancêtres : le cheikh Sadat répondit qu'il leur restait le Coran qui renfermait toutes les connaissances. Le général demanda si le Coran enseignait à fondre les canons. Tous les cheikhs présents répondirent hardiment que oui." (cité par Laurens, L'Expédition d'Égypte, Armand Colin, 1989).

vendredi 15 juin 2012

Perversions salafistes : un témoignage

Une musulmane exploitée par les Salafistes met ses soeurs  en garde contre ces pervers.


Umma Amina est une musulmane britannique qui a quitté la communauté salafiste parce qu'elle a été horrifiée par l'esclavage sexuel et la violence prédatrice qui s'y pratiquent sous le vernis religieux de l'islam. Ce témoignage a été publié sur Al Spittoon, le blogue d'un musulman britannique d'origine pakistanaise aux vues libérales.

Que cherche le QATAR au Maghreb ?

Emirat minuscule par sa superficie et sa population, disposant d’une force de frappe financière sans équivalent, protégé par le suzerain américain, le Qatar joue les matamores et les fiers-à-bras sur la scène arabe. Nabot par la taille (11 500 km2) et par la population (1,7 million d'habitants, dont 85 % d'étrangers), il est un mammouth par sa force de frappe économico-diplomatique. Avec un PIB de 88.000 dollars par habitant, c’est le pays le plus riche du monde.

L'excision n'est pas une tradition musulmane



L'excision est illégale dans la plupart des pays du monde. La plupart des pays démocratiques interdisent formellement l’excision au nom du respect des Droits de l'homme, du respect de la personne humaine et de la protection de l’enfance. Ainsi, un peu partout en Europe, des coupables d’excision sont régulièrement envoyés en prison par les tribunaux.
Dans la Tunisie islamiste, au lieu d'inviter des lumières de l'humanité, le "gouvernement de la honte" comme l'appelle le bon peuple,  promoteur  de l'obscurantisme et de l'arriération mentale, invite des charlatans islamistes moyenâgeux (pléonasme) et souvent moyen-orientaux , pour prôner la polygamie, le voile, la pédophilie, la nécrophilie, l'excision et  d'autres coutumes immondes, et qui n'ont rien d'islamique.

Le voile n'est ni arabe ni islamique

La dénomination « voile islamique » suggère explicitement que le port du voile est une prescription de la religion musulmane, alors que, d'une part, il ne semble pas s'imposer dans toutes les communautés musulmanes, et que, d'autre part, il a existé et il existe encore dans des communautés non musulmanes. Le voile féminin a une longue histoire qui date de plusieurs millénaires avant l’Islam.

Temps islamiste, Temps moderniste



Le temporel n'a de sens que dans l'éternité Lao-tseu.
Le rapport au temps constitue une approche permettant de comprendre une partie des problèmes qui secouent aujourd’hui le monde dit "arabo-musulman". Le problème de la légitimité de l’État, les crises politiques, économiques et sociales, le déficit démocratique et la violence, le sous-développement technologique ne sont pas seulement dus au fait que ce monde éprouve des difficultés à s’amarrer à la modernité. Ils proviennent également des difficultés qu’ont les individus à se positionner dans le temps, ainsi que le rapport qu’ils entretiennent avec le passé et l’avenir. 
Ces différents rapports au temps, et notamment aux temps sociaux, permettent d’expliquer les clivages entre le discours islamiste d’une part, et le discours modernisateur et laïc d’autre part. En effet, ils proposent deux modes différents d’organisation du temps, c’est-à-dire deux ordres sociaux, deux rapports au passé, deux mesures du temps et deux structurations des activités sociales.

jeudi 14 juin 2012

Pétrole et Islamisme

« On dit que l'argent n'a pas d'odeur : le pétrole est là pour le démentir. »
Pierre Mac Orlan.
 
Les Américains, qui ne représentent aujourd'hui que 5 % de la population de la planète, consomment pourtant, à eux seuls, presque le quart de la production mondiale de pétrole. La seule facture pétrolière contribue pour plus du tiers au déficit commercial américain ; le pétrole irrigue toujours l'infrastructure de l'économie du pays. La prospection, l'extraction, le transport, le raffinage et la distribution se traduisent en équations économétriques, devenues autant de questions domestiques, sinon de sécurité intérieure. Cette consommation génère un imaginaire quotidien, une véritable culture, facteur de fierté et d'unité nationale. Comme la conquête de l'Ouest, la maîtrise de cet « or noir » est vécue et médiatisée sur le mode de l'épopée d'une « nouvelle frontière » sans cesse repoussée. Elle produit sa légende, ses westerns et ses héros.

Parenté linguistique punico-arabe

Dans un autre article, nous avons montré que la langue vernaculaire maghrébine actuelle, la derija, ou le Maghribi, ou la Maghribia, descendait directement de la langue punique, avec des emprunts berbères et arabes. Compte tenu d’une antériorité historique de près de 2000 ans de la culture punique par rapport à la culture arabe, nous allons montrer maintenant comment la langue arabe et l’écriture arabe sont elles aussi des des héritières de la langue et de l’écriture puniques, c'est-à-dire phéniciennes. Dans ce qui suit, nous nous intéressons uniquement aux langues et aux écritures attestées grâce à des documents archéologiques indiscutables.

Islamisme et pollution linguistique

 Sartre avait écrit « L'enfer, c'est les autres » ; Auquel l’abbé Pierre avait répondu « Je suis intimement convaincu du contraire. L'enfer, c'est soi-même coupé des autres. ».
Dans une de ses déclarations, équivalentes à des sortes de "fatwas" ,  R. Ghannouchi, Grand Gourou des Islamistes tunisiens, considère que maîtriser la langue française aux côtés de la langue arabe, équivaut à une pollution linguistique. Nos immigrés en France sont tous en danger, il faut absolument penser à leur interdire d’apprendre le français. Ne plus délivrer de passeport aux francophones. Quant aux touristes français, pollueurs potentiels, ils ont le choix : soit  ils apprennent l’arabe classique avant de venir se dorer chez nous, soit ils restent chez eux. Avec les islamistes au pouvoir, l’enseignement des langues étrangères polluantes (français, italien, espagnol, etc.) disparaîtra ; à deux exceptions près (1) l’anglais, naturellement, la langue de l'Oncle Sam, parrain des islamistes ainsi, nous serions normalisés comme leurs amis démocrates du Golfe (Arabie Saoudite, Qatar, etc.)., et (2) la langue turque, langue des derniers califes, et des avant derniers colonisateurs du monde arabe.

mercredi 13 juin 2012

Schizophrénie halal

Coincé entre tradition et modernité, faux-semblants et vrais mensonges, morale simulée et religion instrumentalisée, le Tunisien ne sait plus où donner de la tête. Au point d’en devenir schizo. 
La schizophrénie est un désordre mental caractéristique d'une personnalité divisée. Individuelle, elle peut s'étendre à des groupes, des partis, des gouvernements, des sociétés entières. Ce terme est utilisé dans les sciences sociales pour décrire une société affligée par une "dualité" sévère dans sa conduite (la même chose et son contraire) et dans ses normes morales (exemple: tuer et ne pas tuer, au même niveau moral). Les contradictions s'affichent aujourd'hui au grand jour, rendant sans cesse plus compliqué le fameux grand écart culturel qu'on demande aux Tunisiens de réaliser quotidiennement.

Moyen Orient : Le plan américano-israélien

"  D'abord nous devons en finir avec les régimes terroristes, à commencer par les trois grands : Iran, Irak et Syrie. Puis nous nous occuperons de l'Arabie saoudite. … Nous ne voulons de stabilité ni en Irak, ni en Syrie, ni au Liban, ni en Iran ou en Arabie saoudite. Nous voulons que les choses changent. La question n'est pas de savoir s'il faut déstabiliser mais comment le faire." The War against the Terror Masters (Guerre contre les maîtres de la terreur), Sept 2002,  de Michael Ledeen, membre du groupe des néoconservateurs de Georges Bush.

mardi 12 juin 2012

Le Califat ou l'assassinat comme règle de succession


Avant-Propos
Rached ghannouchi , qui veut être "calife à la place du calife" a parlé ce soir (24/7/2013) à l’occasion de la célébration de la fête de la République.

Après avoir mis en question tous les acquis de la République depuis sa naissance le 25 juillet 57 et insulté ceux qui ont travaillé à sa réussite, 

Ghannouchi a parlé de l’ex président islamiste, Mohamed Morsi, chassé comme un malpropre par le peuple égyptien, pour menacer les Tunisiens d’un bain de sang si ceux-ci suivaient l’exemple égyptien, oubliant au passage que les mêmes causes produisent les mêmes effets : les Frérots égyptiens et tunisiens ont surtout brillé par leur incompétence, leur niveau intellectuel lamentable, leur népotisme, et leur soif de pouvoir et d’argent.