dimanche 30 septembre 2012

Viols impunis en terre d'islam

L’horreur des viols systématiques commis sur les femmes algériennes durant la décennie noire du terrorisme islamiste (1991-2002) a été, pour tout Maghrébin normal, c'est-à-dire non islamiste,  une réalité difficile à accepter et à comprendre. Les témoignages qui nous sont parvenus rapportent que, durant cette décennie , au moins 10 milles femmes et jeunes filles ont été victimes de rapts et de viols collectifs perpétrés par les terroristes islamistes. Les récents viols commis en Tunisie démontrent une complicité tacite des autorités provisoires, ce qui, d'après l'ONU, s'apparente à un crime contre l'humanité.

samedi 29 septembre 2012

Barbarie islamiste et viols collectifs



Les Congolaises ont hurlé, dans les rues de leur pays, leur ras-le-bol : « Ils ont utilisé trois armes : le fusil, la corruption, et le viol ». Armes impitoyables dont la voyoucratie internationale se sert depuis que le monde est monde. Elle nous administre selon les mêmes procédés de faussaires et de tortionnaires. — (Muepu Muamba - Enfin… presque… Le mur du mensonge en danger, le 14.07.2004)


Introduction

Le viol autorisé semble être indissociable du pouvoir islamiste. Il est là pour confirmer, si besoin est, le mépris et la haine qu'éprouvent les islamistes envers la gent féminine . Les témoignages suivants nous montrent ce qui risque de se passer en Tunisie, si les Tunisiens laissaient faire. En effet, tout le monde sait qu'aujourd'hui, en Tunisie, on poursuit la victime violée et on absout le violeur.

lundi 24 septembre 2012

Islamisme et Fanatisme (2ème partie)



Jihâd et guerre sainte

Les disputes théologiques internes aux grandes religions peuvent mener à des guerres au nom de l'orthodoxie, comme les nombreuses guerres de religion lors de l'avènement du protestantisme ou les combats entre sunnites et chiites en Islam. Dans la pratique, les raisons de ces guerres sont plus souvent qu'on ne l'affirme des raisons économiques ou géopolitiques. Les successeurs du Prophète étaient des califes, c'est-à-dire des chefs d'État, et ce qui a donné naissance au chiisme, c'est une querelle concernant la succession du prophète Mahomet.

jeudi 20 septembre 2012

Islamisme et Fanatisme (1ère partie)





Un film nul peut déchaîner une violence fanatique
Guerre sainte, mécréants, martyrs, Satan... Charriant des mots archaïques et terribles, la violence et la haine semblent aujourd'hui resurgir d'un temps lointain. Comme si le fanatisme religieux s'était caché dans les replis de l'Histoire, attendant le bon moment pour frapper. Pourquoi maintenant? Et pourquoi l'islam? 

Toutes les religions monothéistes ont connu une telle dérive : il n'y a pas de monopole du fanatisme. Les juifs avaient leurs zélotes; les chrétiens, leurs croisés; et les musulmans, les islamistes radicaux.  Mais, au contraire des autres, ces derniers combattent encore aujourd'hui. A la différence de l'intégrisme, qui ne recourt pas forcément à la violence et se limite à la pensée, le fanatisme est une volonté d'incarner ses idées en actes, fussent-ils violents et sans rémission. 

samedi 15 septembre 2012

Attaque islamo-impérialiste contre la Syrie : l'analyse d'un expert russe


L’entretien ci-après avec le professeur Andrej Fursov, directeur du Centre d’études russes à l’Université des sciences humaines de Moscou et membre de l’Académie internationale des sciences (Munich) a été publié le 9 août 2012 dans KP.ru. Partant de la situation actuelle en Syrie et du «Printemps arabe», l’historien russe tente des prévisions et des réflexions sur les développements à venir, allant du concret au global.

mercredi 12 septembre 2012

Pédophilie salafiste : un témoignage


Dans un livre publié par Yagg«Le Coran et la chair», un ex salafiste raconte.   |   

ADOLESCENCE À ALGER

Ludovic-Mohamed narre son adolescence salafiste dans un Alger troublé des années 90. Il est né en France mais sa famille est retournée vivre en Algérie. Immigré en France, il est «Zamagrou» à Alger, et sa nature pas vraiment virile suscite l’inquiétude de son père. En pleine crise d’identité, le mysticisme le taraude, il va, encore enfant, se tourner vers ceux qui lui paraissent les plus radicaux. 
Le mystique musulman sénégalais Tiarko Bokar, qui connaissait bien ces milieux salafistes sexuellement troubles, avait prévenu : «le mysticisme ce n’est pas pour les jeunes, c’est comme envoyer de l’essence sur un feu».

mardi 11 septembre 2012

Les Arabes, Internet et la censure



L’année 2011 a  souligné la consécration des réseaux sociaux et du rôle du Web comme outil de mobilisation et de transmission d’informations dans les soulèvements populaires arabes. Les net-citoyens ont été, en 2011, au cœur des changements politiques qui ont affecté le monde arabe, et ce, malgré l’intrusion de cyber-collabos, travaillant essentiellement pour le compte de la CIA. Les net-citoyens honnêtes envers leur pays et leur peuple ont tenté de tenir le blackout en échec, de contourner la censure. En contrepartie, ils en ont payé le prix fort.

lundi 10 septembre 2012

Tunisie : le naufrage d'un peuple


  •  Hommage aux naufragés de Lumpedosa en tant que symbole du naufrage de tout un peuple


    Les dizaines des victimes tunisiennes  mortes noyées suite au naufrage de leur radeau de la Méduse, en ce mois de septembre 2012,  sont le symbole du naufrage actuel de tout un peuple auquel ses ennemis intérieurs et extérieurs  ont coupé brutalement et violemment les ailes de la liberté. 

mercredi 5 septembre 2012

Tunisie : Escadrons de la Mort & Tontons Macoutes



Tonton Macoute est le terme utilisé pour désigner en Haïti, les membres de la milice paramilitaire des « Volontaires de la Sécurité Nationale » (VSN) créée à la suite d'un attentat contre le président François Duvalier, le 29 juillet 1958. Elle sera ensuite employée par son fils et successeur Jean-Claude Duvalier.
Destinée à assurer la protection rapprochée du président, cette milice de plusieurs milliers d’hommes répondait à l'idée de Duvalier de faire de chaque Haïtien un défenseur de la « Révolution ». Ses membres, ne touchant aucun salaire, firent de l'extorsion et du crime organisé leurs moyens de subsistance. Ils se sont fait rapidement une sinistre réputation en raison des violations graves des droits de l’homme dont ils se sont rendus coupables contre les opposants politiques et les populations civiles (viols, tortures, meurtres, arrestations arbitraires, massacres…). L’extrême violence de ses membres et le recours aux superstitions favorisaient l'arbitraire du régime de Duvalier, muselant toute tentative d'opposition dans la population. Après la chute de la dictature duvaliériste, l'expression « macoutisme » sera employée pour désigner les régimes politiques qui s'appuient sur la corruption, tout en faisant usage de la violence contre les opposants et les civils. 
Hannibal Genseric

On ne compte plus les agressions, voire les menaces de mort, contre des artistes, des journalistes et des intellectuels. De Zied Krichen en passant par Nouri Bouzid à Lotfi Abdelli ou Youssef Seddik, la liste est longue. Il est fort à parier, malheureusement, qu’au train où vont les choses, cette liste est appelée à s’allonger encore. Les personnalités politiques n’ont pas été épargnées non plus, qu’il s’agisse de Néjib Chebbi ou de Béji Caïd Essebsi. Ce dernier ayant subi les foudres non d’un quelconque voyou mais celles d’un haut fonctionnaire de l’État qui a publiquement appelé au meurtre de l’ancien Premier Ministre. 

Athées en Tunisie: prison, exil, misère


29/08/2012

ghazi604

Dans la ville de Mahdia, en Tunisie, être chrétien passe, juif OK, tant que l’on n’est pas sioniste, mais être athée semble inconcevable.

Ils auraient tué père et mère que ça n’aurait pas été pire. « Mon fils est athée ». La phrase murmurée est étouffée par le ventilateur brassant l’air chaud de ce mois de ramadan. Dans sa maison de Mahdia, port de pêche charmant sur le littoral tunisien, Mahmoud Béji ancien directeur d’école se sent épié. Il essaye de convaincre la ville entière qu’il a renié son mécréant de fils, Ghazi, 28 ans. Ainsi s’efforce-t-il de nous montrer aux murs les cadres éclatants louants Allah ou un Coran près du lit qu’il nous demande de photographier : « Ça prouvera que je ne suis pas athée. » La famille de Jaber Mejr, elle, pense que tout cela n’était qu’une passade. Pas la peine donc pour Ghazi et Jaber de compter sur leurs familles pour les soutenir dans leurs choix. Voir l'errance et la misère de Ghazi en cliquant ici.

dimanche 2 septembre 2012

Théorème de Thomas et manipulation des masses


Le principal souci de William Isaac Thomas, sociologue américain (1863- 1947.) est d'étudier les phénomènes et les individus dans la totalité de leur contexte social. Rejetant le déterminisme économique ou technologique considéré comme seul facteur du changement social, Thomas voit dans les valeurs et attitudes humaines des éléments importants dans la transformation des sociétés. Il a contribué ainsi à la création d'une discipline psychosociologique autonome. C’est en 1923 qu’il présente dans The Unadjusted Girl, sa notion de définition de la situation. La définition de la situation c’est le moment préalable à l’action, au cours duquel l’individu examine la situation à laquelle il fait face et réfléchit à ce qu’il souhaite faire. Contrairement au modèle behavioriste, il affirme ainsi que l’action n’est pas la réponse automatique à un stimulus, mais qu’elle résulte d’un point de vue particulier sur une situation donnée. Thomas considère notamment que les individus tendent à définir la situation de façon hédoniste, tandis que la société leur enjoint de la définir de façon utilitaire, notamment en plaçant la sécurité au premier plan.