lundi 30 novembre 2015

Le piège en or du Grand Maitre Poutine

En Décembre de l’année dernière, nous avons publié un article fascinant de Dmitry Kalinichenko, « Le piège du Grand Maitre Poutine, » qui a attiré beaucoup plus d’attention des lecteurs que nous nous y attendions. Il continue à être cité par de nombreux experts politiques et économiques internationaux. L’article parlait de la stratégie latente de la Russie qui consistait à se débarrasser des obligations américaines et d’utiliser ses pétrodollars pour acheter de l’or monétaire. Il a semblé pendant un certain temps que la dégringolade du rouble l’année dernière, couplée avec les restrictions budgétaires du Kremlin, avait rendu Moscou incapable de poursuivre de façon permanente son plan de diversification du système financier international. Néanmoins, en jetant un coup d’œil à 2015, il s’avère que la stratégie de Poutine fonctionne plutôt bien.

Agriculture empoisonnée : la dépopulation et l’extinction humaine

C’est un programme mondial de dépeuplement. Le plan est d’éliminer les «indésirables», «pauvres» et d’autres considérés comme «indignes» et qui sont comme un drain sur des ressources finies. Mais, selon Rosemary Mason, le plan ne va pas fonctionner à cause d’une extinction de masse d’origine anthropique déjà en cours qui va affecter toute la vie sur la planète, à la fois les riches et les pauvres. Les humains auront du mal à survivre au phénomène.
Le but explicite du lobby des eugénistes anglo-américains, financé par des familles d’élites fortunées, comme Rockefeller, Carnegie, Harriman, Bill Gates et autres depuis les années 1920, est de concrétiser ce qu’ils ont appelé l’eugénisme négatif, le massacre systématique des lignées indésirables (populations  non anglo-saxonnes).

Preuves irréfutables Radar. Le SU-24 russe est tombé dans une embuscade préparée par l'OTAN

Les éléments présentés par le général Viktor Bondarev, chef d’état-major de l’armée de l’Air russe, lors d’une conférence de presse à Moscou ne laissent aucune doute : l’aviation turque, qui avait été informée du plan de vol du Sukhoï russe en vertu des accords de coordination militaire, avait reçu instruction préalable de se positionner pour l’abattre. Des éléments qui mettent à mal la version de l’Otan.

Jacob COHEN « Le roi du Maroc collabore avec Israël, les sionistes, le Mossad, main dans la main »

Dans une vidéo diffusée sur youtube d’un extrait d’un entretien avec Jacob Cohen,  écrivain juif franco-marocain et militant antisioniste, revient sur les relations  de la monarchie marocaine avec Israël, le Mossad. Il y critique le rôle du Comité Al-QODS et le jeu néfaste des États arabes dans la question palestinienne. Dans cet entretien J.Cohen dévoile comment Israël influence grandement la politique au Maroc, où rien ou presque ne peut se faire qui aille contre ses intérêts. Sur ce plan, le Maroc ne se distingue pas de l'Arabie Saoudite, l'autre grand ami du sionisme et de l'OTAN.

La Libye, puis l'Algérie, prochains objectifs de la "coalition Internationale" (Daech+OTAN)

Pour Daech, le vrai prochain combat se déroule en Libye, où il mobilise aujourd’hui une bonne partie de ses troupes. Le groupe État islamique s’intéresse peu aux pays occidentaux, sauf pour faire diversion. Son objectif principal consiste à islamiser les pays musulmans, en particulier les pays faibles ou en phase de décomposition [1]. Ainsi en est-il de la Tunisie, qui est considérée comme conquise, car les islamistes daéchiens sont au pouvoir, et il suffit d'un petit signal de leur chef local, Ghannouchi, pour que les non islamistes soient définitivement hors jeu. En Libye, la coalition internationale (OTAN+Daech) prépare l'invasion du gros morceau : l'Algérie. Quant au Maroc, il est considéré comme conquis, comme le sont les pays du Golfe : ils appartiennent de facto à la "coalition internationale". Hannibal GENSERIC

Attentats de Novembre 2015 = Provocations de la coalition internationale (Daech+OTAN) contre la Russie

Il y a trois évènements qui ont pesé sur la guerre de Syrie, ce mois-ci : le crash du vol Metrojet 9.268, dans le Sinaï, le 31 octobre, les attentats de Paris, le vendredi 13 novembre, et le "Sukhoï-24", abattu le 24 novembre 2015. Ces trois évènements minutieusement programmés visent à entrainer la Russie dans une guerre contre l'OTAN. Mais "l'Ours russe" déjoue le traquenard, et répondra à ces provocations à sa façon et au moment choisi : "On n'apprend pas aux vieux singes à faire la grimace".

Terrorisme d'Etat. Depuis 1963, la France a assassiné 22 présidents africains

Depuis 1963, plus de 22 présidents Africains, alors au pouvoir, ont été assassinés : beaucoup d’entre eux, gênent les puissances coloniales en place et surtout la France dans notre continent d’Afrique.
Bien sur, vous connaissez le SDECE, la DGSE et la DST.  Eh bien, ce sont trois services de renseignements français qui ont la réputation de faire des coups d’État en Afrique.

samedi 28 novembre 2015

Erdoğan offre à la Syrie la reconquête de son espace aérien


C’est fait : le système mobile de défense antimissile S-400 « Triumph » (portée : 450 km) vient d’être installé à la base aérienne Hmeymim à 50 km de la frontière turque. Le croiseur lance-missiles (longue portée) Moskva vient à bride abattue stationner près des côtes turques. Les protocoles russes de combat aérien ont été modifiés en adjoignant des chasseurs aux bombardiers en mission.
Le gouvernement syrien, donc Poutine, aura le contrôle absolu du ciel, et la coalition américano-européenne se retrouvera à devoir par prudence demander à la Russie l’autorisation de voler au-dessus du territoire syrien… sans parler de la Turquie.

Analyste US : Pour vaincre le terrorisme, il faut neutraliser Israël, la Turquie et l'Arabie

Un Su 24 russe vient d’être abattu à la frontière turco-syrienne, par un missile turc. Il s’agit là d’un acte délibéré puisque l’ordre en a, semble-t-il, été donné par le premier ministre turc – ce qui est à peu près conforme aux usages dans ce type de situation.
À la guerre sur le terrain et à son prolongement médiatique vient donc s’ajouter brutalement une guerre des nerfs. En effet, il n’a pu échapper à personne que la nature même de la guerre en Syrie a complètement changé depuis le 30 septembre dernier, début de l’intervention russe en Syrie, depuis l’attentat contre un avion de ligne russe au dessus du Sinaï, depuis les attentats de Paris qui ont déclenché une psychose européenne, laquelle d’ailleurs se superpose au choc migratoire dont – étonnement – une certaine presse qui en vantait les mérites est subitement devenue silencieuse.
La guerre se précise et elle se précipite.

vendredi 27 novembre 2015

Russophobie occidentale. L’arme psycho-historique contre la Russie

Extrait du rapport de l'historien A. Foursov au forum international «La russophobie et la guerre d'information contre la Russie»

"Stay behind" ou GLADIO : 4 exemples de coups terroristes de l’OTAN


Dans ce remarquable reportage, nous allons voir quatre exemples concrets d’opérations terroristes voir carrément de coup d’Etat qui ont été menés à bien par les réseaux Stay Behind. Ce réseau de l’OTAN, plus communément appelé Gladio, nom qui désigne le réseau italien qui a fait le plus parler de lui, a considérablement débordé de sa mission première de résistance contre le communisme pour s’adonner à plusieurs attentats terroristes pendant la période de la guerre froide en se servant de la stratégie de la tension.

DAECH. Autopsie d'un monstre

S’il n’y avait qu’un billet à lire sur les racines des attentats, c’est celui-ci, tout y est. Mathieu Aron, Benoit Collombat et Jacques Monin, l’Honneur du journalisme français, chapeau bas !
Ce soir, enquête sur la fabrication du monstre Daesh, quelle a été l’implication de pays comme l’Arabie Saoudite et le Qatar ? Nous allons voir dans une enquête signée Jacques Monin et Benoît Collombat que l’enjeu pétrolier a pu jouer un rôle considérable.
Hocham Daoud : Tout le monde a joué avec Daesh. Tout le monde voulait jouer à travers Daesh pour s’imposer. En fait, on a créé Frankenstein, aujourd’hui tout le monde essaye de trouver un moyen pour l’arrêter. Oui il y a des moyens, s’il y a une volonté politique.

OBAMA : Vite, il faut sauver Daech des Russes!

Lors de sa conférence de presse avec Hollandouille, Obama a déclaré, sur un ton sarcastique, "nous avons une coalition de 65 pays, dans l'autre coalition, ils ne sont que deux : la Russie et l'Iran". Il a omis de dire que la première œuvre au secours de Daech, tandis que la seconde lui assène des coups mortels. Le grand élan cosmique du président français pour une vertueuse coalition contre l’ennemi commun Daesh n’était bien évidemment que du flan. A peine dix jours après les tueries de Paris et l’appel à l’union sacrée d’un Président-Poire français éberlué, Washington a rapidement calmé les audaces du toutou et remis tout le monde dans le rang.

jeudi 26 novembre 2015

Amnesty International: En Tunisie, les violeurs échappent à toute sanction et les victimes sont sanctionnées

Le rapport a été publié pour marquer la Journée internationale de l'élimination de la violence à l'égard des femmes (25 novembre). Un événement sera organisé à Tunis le 3 décembre 2015 pour promouvoir la sortie de ce document.
Les lacunes de la législation tunisienne permettent aux auteurs de viol, d'agression sexuelle et de violence physique d'échapper aux poursuites alors que les victimes sont souvent sanctionnées et culpabilisées quand elles osent signaler les crimes commis contre elles, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public mercredi 25 novembre. 

France. Daech et la Turquie : un califat peut en cacher un autre

S'il faut soutenir l'éradication de Daech, il faut aussi dire que cette élimination ne réglera qu'une partie du problème.  « La Turquie, dernier califat, est aussi dans un processus mental très profond de reconstitution de l’Empire ottoman.  »

Comment Daech organise son lucratif marché pétrolier

L'État islamique (ou Daech), qui contrôle un territoire à cheval entre la Syrie et l'Irak grand comme la moitié de la France, a mis la main sur une dizaine de champs de pétrole, et produit, selon les estimations de plusieurs instituts de recherche sur le terrorisme et des reportages sur le terrain, entre 20.000 et 40.000 barils de pétrole par jour (à titre de comparaison, la Syrie produisait 385.000 barils par jour en 2010, avant la guerre civile). Daech engrangerait entre 1 et 1,5 million de dollars par jour de son activité pétrolière, soit entre 350 et 600 millions de dollars par an.

Attentat de Tunis. La piste Ghannouchi / Marzouki



Hichem Gharbi, secrétaire général du syndicat de la Garde Présidentielle, a déclaré dans Midi Show de ce mercredi 25 novembre que l'attaque terroriste contre le bus des agents de sécurité a fait 12 martyrs et que le treizième cadavre retrouvé pourrait appartenir à l'agent Yassine Kaabi ex membre de la Garde Présidentielle.
Il a aussi dévoilé que le terroriste auteur de l'attaque portait une ceinture explosive contenant dix kilos d'explosifs d'origine militaire, probablement libyenne. Le terroriste s'est fait exploser à côté du bus des agents lorsqu'il a échoué dans le passage du contrôle sécuritaire.

mercredi 25 novembre 2015

Confirmé: les faits réels n’existent pas


Nous vivons une drôle d’époque. La censure est bien là quoique moins formelle. Elle est d’autant plus efficace qu’elle repose désormais sur l’ignorance ou l’hébétude de populations abruties par les programmes débilisants diffusés par les médias de masse ou propagés via les réseaux sociaux.
Ce billet se veut un peu dérangeant.

SU-24 russe abattu : une vengeance turque ou une provocation otanesque ?

La destruction d’un appareil russe  par des avions de chasse turcs constitue un incident extrêmement sérieux, dont les conséquences peuvent être incalculables. L’attitude du gouvernement turc apparaît ici comme profondément irresponsable et provocatrice. Le fait que le gouvernement turc ait demandé une réunion de l’OTAN, comme si il avait été la puissance agressée, est un autre sujet de préoccupation. 
Comme on dit en tunisien  " ضرب وبكى صبق وشكى " , qui pourrait se traduire par "il agresse,  pleure et court porter plainte".

Du Bardo à Tunis. L'infamie islamiste

Notre correspondant à Tunis  écrit : « Voici une quinzaine de jours, entre 50 et 100 camions ont forcé la douane tunisienne à la frontière libyenne. Poursuite molle, pas retrouvés.
« À bord, vraisemblablement armes et djihadistes. Qui en a entendu parler ? Les gardes nationaux, les soldats, les policiers se font dégommer régulièrement.
« Ce n’est sans doute que le début.
».  J.P. Brighelli (mars 2015)

Terrorisme islamiste. Qu’est-ce que le salafisme ?


Salafisme, sunna, hadiths, wahhabisme, vrai islam, faux islam, sunnisme, chiisme : des mots souvent prononcés à tort et à travers.
Dès après les attentats de Paris, tous les commentateurs se sont improvisés spécialistes de l’islam. Salafisme, sunna, hadiths, wahhabisme, vrai islam, faux islam, sunnisme, chiisme : des mots souvent prononcés à tort et à travers.

Attentat à Tunis par EnnahDaech. L’heure de vérité a sonné

A la suite de l'attentat abject contre un bus de gardes présidentiels à Tunis, qui a fait 14 morts et de dizaines de blessés, nous constatons encore et toujours que les services de sécurité n'ont pas été désinfectés de la vermine islamo-terroriste. Ce sont toujours les commanditaires du terrorisme qui plastronnent impunément à tous les échelons de l’État. Lequel État est tenu en otage par ces hordes terroristes d'EnnahDaech. Le président Essebsi ne préside pas grand chose, car Ghannouchi, épaulé par l'Empire du Mal (Occident, Israël, Arabie, Qatar), le tient fermement par les coucougnettes. H.G.
Voici une lettre ouverte à monsieur Béji Caïd Essebsi, président de la république tunisienne, après l’attentat terroriste de Tunis, par Raouf Dakhlaoui*

Vladimir Poutine pourrait ordonner des frappes aériennes en Arabie Saoudite et au Qatar


Selon le quotidien russe La Pravda, la Russie n’exclurait pas de recourir à une intervention militaire contre deux pays qu’elle accuse de servir de base arrière pour les groupes islamistes armés dont ils financent les activités.
Pour Moscou, l’Arabie Saoudite et le Qatar représentent une menace pour sa sécurité et seules des frappes directes contre ces groupes dans ces deux monarchies du Golfe pourraient stopper la déferlante de Daech et des autres mouvements terroristes de même obédience.

Le Front al-Nosra, qui "fait du bon boulot", soutient les attentats de Paris

Chacun se souvient de la déclaration du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius : «sur le terrain, ils [al Nosra] font du bon boulot »,  le 28 janvier 2013.
Suite aux attentats criminels sur Paris, le Front al-Nosra, affilié à al-Qaïda en Syrie,  allié et protégé par la France, vient d'exprimer son soutien à DAECH. L'ami de mon ami étant mon ami, comment la France va-t-elle combattre Daech, ami d'Al-Nosra qui l'amie de la France ? Les bombardements français semblent plus s'apparenter aux bombardements de la "coalition internationale de 65 pays" qui, en plus d'un an, n'a rien fait pour affaiblir DAECH. Au contraire. Les postures belliqueuses françaises ne trompent que les naïfs.

mardi 24 novembre 2015

EI = Etat Islamique = Etat Israélien = ISIS = ISlamiste/ISraélien



Selon une dépêche rapportée par le Times of Israël, datée du lundi 16 novembre et qui cite le ministre de la Défense de l’État hébreu Moshe Ya’alon, Israël n’est pas menacé de manière significative par les terroristes de l’État islamique. Quelques jours après l’attentat contre un avion de ligne russe au-dessus du Sinaï, cette déclaration est assez surprenante. Jamais Daech n'a attaqué Israël. Encore mieux, Daech a prévenu Israël, qui a alerté les juifs des France -et seulement les juifs- le vendredi matin de l’imminence des attentats à Paris.

Attentats de Paris : qui a prévenu Éric de Rothschild et la communauté juive de France ?

INFO PANAMZA. L'homme censé avoir été «averti vendredi matin» -selon un média israélien- de «l'imminence» des attentats n'est autre que le baron Éric de Rothschild, businessman multimillionnaire et président du "Service de protection de la communauté juive de France". Révélations.

Colonialisme. La France et Israël lancent une nouvelle guerre en Irak et en Syrie afin d'étendre le Kurdistan

D’une main, le gouvernement français mobilise tous ses médias pour focaliser sa population sur les attentats du 13 novembre, puis sur la Cop21. De l’autre, il profite de l’inattention générale pour lancer avec Israël une nouvelle guerre en Irak et en Syrie. Son objectif n’est plus de renverser le régime laïque syrien, ni de détruire son armée, mais désormais de créer un État colonial à cheval sur l’Irak et la Syrie, géré par des Kurdes, afin de prendre en tenailles les États arabes. Le rêve d’une puissance israélienne du Nil à l’Euphrate est de retour.

L’armée russe bloque l’espace aérien du Liban et de Chypre




L’armée russe a débuté, samedi 21 novembre 2015, un « exercice » militaire de trois jours au large de la Syrie.
L’état-major russe a demandé aux gouvernements libanais et chypriotes de détourner les vols civils et militaires de leur espace aérien méditerranéen, incluant les bases britanniques chypriotes d’Akrotiri et de Dhekelia.
Plusieurs compagnies aériennes ont décidé de suspendre leurs vols dans la région durant l’« exercice ».

lundi 23 novembre 2015

Réaction d'Obama aux attentats anti russes et anti français : Protégeons DAECH !

Alors que la Russie est en train d’annihiler la vermine terroriste depuis le ciel le long et à travers la Syrie, et que l’Armée arabe syrienne (AAS) nettoie les restes, village après village, il semblerait que les Occidentaux soient passés de la panique totale à une tentative de réciter un Ave Maria pour sauver leurs caniches djihadistes tout en poursuivant leur dessein de renverser le gouvernement laïque de Bachar al-Assad. Turcs et Américains semblent considérer les attentats de Daech en France et en Europe comme faisant partie de leurs plans de déstabilisation globale de l'Europe, du type GLADIO. Il est remarquable que Daech n'a jamais attaqué ni Israël, ni les États-Unis, ni la Turquie, ni aucun pays du Golfe, car il ne faut pas déstabiliser les patrons.

SYRIE. Situation explosive : la bataille du gaz


S’il apparaît régulièrement dans la presse internationale que le conflit syrien peut dégénérer en 3ème Guerre mondiale, il est étonnant que les enjeux énergétiques et les intérêts particuliers qui se cachent derrière, puissent être si peu développés. La position officielle « Angloricaine » se trouve fort embarrassée, à l’image de Tony Blair, sur ses responsabilités quant à ses collusions avec l’extrémisme sunnite dans cette partie du monde. Alors que depuis la première guerre d’Irak, les Américains ont promis une croisade du bien contre l’axe du Mal en vue d’offrir à l’humanité un nouveau siècle de paix et de prospérité, il est difficile aux gouvernants, impliqués dans les délires mystiques de la famille Bush, de ne pas constater que le monde devient de plus en plus dangereux et misérable. Pire encore, depuis les attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis enjoignent le monde à combattre le diable Ben Laden et son groupe Al-Qaida et condamnent la Russie pour avoir mis de l’ordre dans vingt ans de chaos « Angloricains ».

Conflit syrien. Le jeu trouble de la Turquie agace Pékin

Très discrète depuis le début de la crise puis du conflit syrien, la République populaire de Chine pourrait bien envisager une intervention militaire au même titre que la Russie, au vu de la politique ambiguë de la Turquie, notamment via la collaboration turco-ouïghours de plus en plus active en Syrie.

Daesh, la nouvelle armée secrète de l’OTAN

Quelles relations entretiennent les Etats-Unis avec Daesh ? Un rappel historique des méthodes ambiguës de l'OTAN et la mise en perspective de la guerre contre le terrorisme soulèvent bon nombre de questions. Sans verser dans la théorie du complot simpliste, cet article nous rappelle que les grandes puissances n'ont pas de principes, seulement des intérêts. A compléter par l'analyse des causes profondes qui, tant en Occident qu'au Moyen-Orient, ont rendu possible l'accomplissement de cette stratégie du chaos. (IGA)

Comprendre la géopolitique de la troisième guerre mondiale

Ou la vraie raison pour laquelle la Russie et la Syrie sont ciblées en ce moment.
Une synthèse de très bonne facture pour qui veut comprendre les grands enjeux géopolitiques de notre époque – jusqu’aux développements les plus récents et les plus brûlants. Les habitués du blog s’y sentiront en terrain familier : Le cocktail explosif de pétrole, de gaz et de dollars de l’Empire états-unien va-t-il nous mener à la troisième guerre mondiale ?

Indice global du terrorisme : La Tunisie 47ème et fait mieux que les USA et la France

L’Institut international pour l’économie et la paix vient de publier son rapport annuel 2015, dans lequel il rend public un classement détaillé et étayé sur l’indice global du terrorisme dans 124 pays, et ce selon les niveaux de menaces terroristes et leurs répercussions sur la situation économique et sur la stabilité dans les différents pays.

Daech, partenaire financier de la Haute finance internationale


Le Figaro vient de publier un inventaire des principales sources de financement de Daech. Il en conclut qu’elle est " l’organisation terroriste la plus riche de l’histoire et a réussi à se forger une indépendance financière." Nous avons vu que les attentats de Daech stimulent les bourses occidentales car les fabricants d'armes sont les premiers à en profiter. Les seconds à profiter de ces attentats sont les banques centrales aux mains de "qui-vous-savez". Les seuls à en pâtir sont les citoyens lambda, qui sont ainsi sacrifiés sur l'autel du dieu Fric, les innocentes victimes sont considérés comme dommages collatéraux. Que le complexe militaro-industriel, secondé par les oligarques de la finance , soient les véritables instigateurs de ces attentats en Occident, cela relève de la simple logique économique. Daech est un outil redoutable dans leurs mains. Ils ne sont pas prêts à s'en défaire : leurs "bombardements" depuis plus d'un an le prouvent. H. Genséric.

dimanche 22 novembre 2015

Le Qatar et l’Ukraine viennent de fournir des Pechora-2D à Daesh. Moscou menace.

Le Qatar a acheté du matériel militaire anti-aérien de très haute technologie à l’Ukraine pour le compte de Daesh. L’opération s’est déroulée fin septembre 2015, juste avant l’intervention militaire russe contre l’organisation terroriste. Elle a été approuvée par l’ambassade des États-Unis à Doha. Le matériel a été transféré via la Bulgarie et la Turquie. Officiellement, le Qatar, l’Ukraine, les États-Unis, la Bulgarie et la Turquie luttent contre Daesh.

L’Arabie saoudite ? Un Daesh qui a réussi

ASL/al-Nosra/Daech : même combat, mêmes sponsors. Fin de la comédie.


La tragédie parisienne du 13/11 a démasqué pas mal de protagonistes pro-islamistes se complaisant jusqu’ici dans leurs accoutrements passablement angéliques. L’Occident a brusquement découvert qu’al-Nosra ne faisait pas toujours du bon boulot, que le (vrai) futur calife en chef, M. Erdogan, était loin de servir les intérêts européens de l’OTAN si tant est que les faucons présidant à l’OTAN aient intérêt à défendre l’UE. L’Occident a aussi découvert, une certaine élite américaine y compris, que Poutine n’avait pas tort lorsqu’il refusait de faire le distinguo entre opposants modérés et radicaux, les premiers méritant des missiles « modérés » peints en rose et les deuxièmes, un peu plus coupeurs de tête que leurs sympathiques collègues, peints en noir et blanc.

Un prince royal saoudien arrêté avec 2 tonnes de captagon, la drogue des djihadistes. Silence radio!

Le pouvoir socialiste français qui défend les intérêt arabes avec un acharnement qu’on aimerait pour les intérêts français, observe un silence gêné quant à l’arrestation, lundi dernier, d’un prince de la famille royale saoudienne, le prince Abdel Mohsen ben Walid ben Abdelaziz Al Saud « El Cheikho », alors qu’il s’apprêtait à embarquer dans un jet privé pour Riyad avec un chargement de deux tonnes de captagon (drogue), ainsi que de la cocaïne.

Le terrorisme est au service des Rothschild et du cartel bancaire central judéo-maçonnique




Une vague antimusulmane est en train de s’emparer de l’Occident. Si les attaques sous faux drapeau continuent, ce ressentiment ne fera que croître. Des hommes et des femmes innocentes se font agresser impunément ces derniers jours en France, tout simplement parce qu'ils sont basanés ou habillés comme des Arabes. Le temps des ratonnades est revenu. Les femmes portant le hidjab sont déjà désignées comme terroristes. Persécuter des innocents pour les crimes de gens qui leur ressemblent physiquement  relève de la maladie mentale. Le cartel judéo-maçonnique des banques centrales est responsable de ces actes terroristes. Ils veulent que la guerre entre Musulmans et Chrétiens soit perpétuelle afin d'en profiter. Leur objectif est de détourner notre attention loin d’eux-mêmes, puisqu’ils sont le seul véritable ennemi de l'Humanité.

La Russie lance l'opération « CHÂTIMENT » contre DAECH

Au lendemain des actions terroristes menées à Paris et immédiatement après que le chef du FSB ait présenté son rapport à Vladimir Poutine concernant l’attentat terroriste ayant conduit à la destruction de l’Airbus A 321 au-dessus du Sinaï, les forces armées de la Fédération de Russie étaient chargées de conduire l’opération « Châtiment ».
La référence à l’œuvre de Dostoïevsky « Crime et Châtiment » est claire. C’est une référence biblique. La sainte Russie va châtier les criminels comme elle châtia les Allemands.
Il ne reste plus qu’à agir sur le terrain et, dores et déjà, la proposition de la constitution d’un tribunal de Nuremberg 2 est sur la table.

samedi 21 novembre 2015

Le prédicateur Qaradawi prône les attentats kamikaze dans le monde entier

Comme le PSG, le prédicateur vedette de la chaîne Al Jazeera, Al-Qaradawi,  est financé et sponsorisé par le "vilain petit Qatar", ce grand investisseur en France et en Daéchie. Al-Qaradawi a toujours prôné les attentats, y compris les attentats-suicide, sur la chaîne qatarie, la Voix des terroristes d'hier, d'aujourd'hui et de demain, qu'ils s'appellent Al-Qaïda, DAECH ou Frères Musulmans. Ce sinistre "cheikh"  a rebaptisé les attentats-suicides « opérations-martyrs ». Il justifie même l’assassinat de femmes et d’enfants, sans que les organisations islamiques (en Europe et dans le monde islamique) le condamnent ou ne prennent leurs distances avec lui. Ce promoteur du terrorisme le plus abject voyage normalement, sans avoir jamais été ennuyé par aucun pays dit "libre et démocratique", dont la France et la Grande Bretagne, partant du principe que, (1) il ne faut pas courroucer les richissimes potentats du Golfe, et (2) tant les dégâts de ses prêches se limitent aux pays cibles de l'Impérialisme, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.
Maintenant que ses recommandations trouvent preneurs en Europe en général, et en France en particulier, va-t-on le poursuivre pour apologie du terrorisme ? J'en doute fort, car, au niveau des États comme au niveau des individus, , il y a une "justice" pour les riches et une autre pour les pauvres.  Hannibal Genséric

Syrie: une humiliation pour les gouvernements américain, britannique, et français



Haut du formulaire
Bas du formulaire
Haut du formulaire
Bas du formulaire
Le principal magazine économique allemand destiné aux milieux d'affaires wirtschaftswoche revient sur la guerre en  Syrie et ses "perdants" :  

"l’Occident observe en Syrie les tumultes créés par lui-même. Les coordinations Irano-Russes sur le terrain des combats en Syrie nous mènent à voir à travers les États-Unis et les pays arabes du Golfe les vrais perdants de ce conflit."

Attentats à Paris. Poutine : qui tire les ficelles ?

Les attentats de Paris pourraient mener vers un engagement militaire massif de l’Otan en Syrie. C’est pourquoi Poutine, le président de la Russie, pose la question sur les instigateurs des intrigues. La question a un rapport avec les succès militaires russes en Syrie et avec l’intention des néoconservateurs étasuniens de se servir au plus vite des attentats afin de les instrumentaliser pour un élargissement de la guerre en Syrie.

Voici comment DAECH voit le monde

C’est la « coexistence Occident-islam  » qui a été visée par les attentats du vendredi 13 novembre. De ce point de vue, les terroristes islamistes sont exactement sur la même longueur d'onde et les mêmes thématiques que les Néocons américains, les sionistes ou que l'extrême droite européenne, dont l'archétype est Marine Lepen. Pour mieux comprendre cette idée, il est utile de prendre le temps de lire les textes publiés par les Daéchiens.

De Pol Pot à DAECH : les racines du terrorisme (par John Pilger)

Une trêve est la seule sortie possible de ce labyrinthe, explique John Pilger, autrement, les atrocités de Paris et de Beyrouth se reproduiront.

vendredi 20 novembre 2015

Attentats : l’Histoire se répète à Paris. Il ne faut pas croire à la version officielle

Chaque fois que les États-Unis subissent un grave échec sur la scène internationale, des événements de tournure similaire se produisent. Une horreur soudaine tétanise alors le monde. Un tumulte assourdissant. Les regards se détournent de la défaite américaine. L’humiliation est évitée. Les Américains gagnent du temps pour se refaire.

Ariane WALTER. Qui est responsable des attentats du 13 novembre à Paris ?

Les attentats de Paris appartiennent aux terribles soubresauts d’une bête blessée et mourante. Cette bête, ce sont les Etats-Unis des Corporations Capitalistes auxquelles appartiennent les Etats-Unis, Israël et leurs alliés Saoudiens et Européens. Nous y sommes donc. Hélas.

Les très graves accusations d’Assad sur la responsabilité du gouvernement dans les attentats

Samedi 14 novembre, après s’être entretenu avec des parlementaires et des intellectuels français, le président syrien a accordé à “Valeurs actuelles” un entretien exclusif. Il expose en quoi la politique étrangère de la France, alignée sur celle des États· Unis, l’a menée dans une impasse, y compris dans son combat contre les terroristes de l’État islamique.

Un autre canular historique : les Khazars "sémites"

Un expert: "La France est responsable des attaques terroristes en Tunisie"

Dans une intervention sur «i-Télé», en juin 2015, au lendemain de l'attaque terroriste qui a fait 38 morts à Sousse, le spécialiste des questions internationales, Olivier Ravanello, est revenu sur la situation qui prévaut dans la région depuis la chute du régime Kadhafi et les responsabilités de la France dans ce qui se passe actuellement en Libye.

jeudi 19 novembre 2015

Poutine déclare la guerre aux terroristes et à leurs complices

Nous le ferons conformément au droit des peuples à se défendre" (art.51 d’ONU)

Attentats à Paris . Les conclusions de Pepe Escobar

Jusqu’à ce jour très sombre où les soldats du califat ont frappé la capitale de l’abomination et des perversions, pour reprendre les termes du communiqué de Daesh en référence aux attentats de Paris, François Hollande, le président français, et Laurent Fabius, son pédant insupportable et fat, néanmoins ministre des Affaires étrangères, restaient inflexibles : Assad doit partir.
Pour l’Élysée, Assad et Daesh, c’était du pareil au même.
Pour illustrer toute l’incongruité du gouvernement Hollande, personne parmi ses conseillers formés à l’ENA ne lui a dit qu’il était plus que jamais à côté de la plaque.

mercredi 18 novembre 2015

A qui profite le crime ? Après les attentats de Paris, la Bourse s’envole

Les traders états-uniens semblent se réjouir avec un cynisme peu commun des attentats meurtriers commis à Paris dans la soirée du vendredi 13 novembre. Les actions des principales entreprises de l’industrie de l’armement se sont en effet envolées toute la journée. Décidément, Wall Street adore la guerre.

Poutine démasque Obama et le force à bombarder les trafiquants de pétrole de DAECH

Les États-Unis affirment qu’ils veulent frapper l’Etat islamique, mais, en un an de bombardements, ils n’ont jamais vraiment touché à l’une de ses plus grandes sources de revenus. Des centaines de camions citernes attendent tous les jours aux points de distribution de l’Etat Islamique pour amener du pétrole en Turquie et ailleurs. Un seul de ces points de distribution a été bombardé jusqu’ici et il l’a été par les forces de l’air irakiennes.
Lors de la réunion du G-20 en Turquie, le président russe Vladimir Poutine a dénoncé cet état de fait, et, miracle, voilà que le problème est résolu.

Terrorisme "d'Etats civilisés". Quatre millions de musulmans tués dans les guerres occidentales depuis 1990

“Pourquoi nous détestent-ils autant ?” Eh bien pour ça, 4 millions de morts environ – bien plus que pour 10 lignes dans un livre même saint…
  • 1ere Guerre du golfe (1991) : 200 000 morts en Irak
  • Sanctions brutales contre l’Irak (1993-2001) : 1 700 000 morts en Irak
  • “Guerre contre le terrorisme” (2001-2014) : 1 300 000 morts : 1 000 000 de morts en Irak , 220 000 en Afghanistan (estimation basse, d’autres sont bien plus importantes), 80 000 au Pakistan ; Syrie, Yémen et autres pays non étudiés.
Et si on essayait la fraternité, maintenant qu’on ressent ce que ça fait des morts innocents ?

Avant les attentats de Paris, Algériens et Syriens avaient alerté la France


Au cours du mois d’octobre dernier, les services secrets algériens, le DRS, ont transmis une note exhaustive à la DGSE dans laquelle il prévenaient leurs homologues français d’un fort risque d’attentats terroristes dans la région parisienne au niveau des « centres abritant des grands rassemblements de foules ».

Evaluation de l’intervention de la Russie en Syrie, après 1 mois



Voilà plus d’un mois que les Russes ont lancé leur opération militaire et politique en Syrie et le temps de l’hyperbole et de l’agitation du drapeau est clairement passé. Finie la confrontation la plus attendue de l’histoire récente avec des rumeurs de MiG-31, des parachutistes russes, des milliers de militaires, des sous-marins balistiques et autres balivernes. Et, contrairement à ce que certains ont écrit, rien de ce qui est arrivé n’a été coordonné avec la Maison Blanche. Ce que je me propose de faire aujourd’hui est d’évaluer ce qui s’est réellement passé et de regarder les options russes pour l’avenir. Mais d’abord, un bref rappel de ce qui a vraiment eu lieu.                                  Le Saker

T. Meyssan : La République française est prise en otage

La guerre qui s’étend à Paris est incompréhensible pour les Français qui ignorent presque tout des activités secrètes de leur gouvernement dans le monde arabe, de ses alliances contre nature avec les dictatures du Golfe, et de sa participation active au terrorisme international. Jamais cette politique n’a été discutée au Parlement et les grands médias ont rarement osé s’y intéresser.

Voici la preuve que les attentats de Paris sont un false-flag

Comme nous l'avons dit dans "Paris. Attentats sous faux drapeau ?" il se confirme de plus en plus que, comme les attentats du 9/11 et bien d'autres, ce dernier et horrible attentat s'avère être sous faux drapeau.
En effet, la vague d’attentats qui s’est abattue sur Paris pose quelques interrogations. Nous allons énumérer ici les faits qui nous font dire que la thèse officielle de ces attentats de Paris ne tient pas la route. Il est courant de qualifier de « complotiste » les articles qui dérangent et qui sont reproduits par des sites internet de toutes obédiences, y compris par d’authentiques extrémistes. Nous n’y sommes pour rien, nous ne faisons que relever des faits. Que le lecteur se fasse sa propre idée mais franchement, il faut vraiment être de mauvaise foi pour ne pas voir la supercherie de ces attentats… 

Secret Stupid Saudi-US Deal on Syria

The ongoing turmoil in the Middle East, particularly in Syria, is said to establish a Caliphate which would include Israel as an autonomous region known as Greater Israel.
We have seen how the US Air Force planes were deliberately air-dropping critical logistics into ISIL controlled territories.

Larmes de crocodile pour l'attentat de Paris. L’aide américaine à DAECH continue !!

Alors que les télévisions aux ordres de l'Empire nous montrent des villes américaines décorées aux couleurs de la France, alors que le G20 fait son cinéma qui ne trompe personne "d'unifier la lutte contre DAECH", les nouvelles du front sont tout autres. Après les menaces turques contre la France si elle continue de bombarder DAECH [1], voici maintenant que les Américains renforcent leur appui aux daéchiens.  
Contrairement aux allégations américaines de combattre cette milice wahhabite takfiriste dans le cadre de la coalition internationale, de plus en plus d’accusations sont proférées par des dirigeants irakiens sur des liens qu’ils entretiennent avec elle.

mardi 17 novembre 2015

Twitosphère : Les amis de la France -Arabie & Koweït- applaudissent aux "exploits" daéchiens




Très utiles pour manifester sa compassion pour les victimes des attentats de Paris, les réseaux sociaux sont hélas également utilisés pour l'expression de messages de haine, favorables à l'organisation terroriste Daesh. Premiers soutiens de DAECH, premiers clients acheteurs d'armes françaises, les Saoudiens sont aussi aux premières loges des spectateurs applaudissant les horribles assassinats commis par DAECH en France. Cela nous rappelle les familles israéliennes faisant la fête sur les toits de leurs maisons en regardant les avions israéliens larguant leu bombes sur Gaza, le ghetto palestinien. Aucun responsable de l’État français n'a osé pointer du doigt la responsabilité saoudienne, ni, a fortiori, celle des États-Unis qui ont créé DAECH.

lundi 16 novembre 2015

La stratégie de la peur de l'Empire anglo-sioniste



Mon hypothèse sur les événements à Paris est confirmée.
Il s’agit juste d’un préambule avant le sommet du G20 sur la guerre, à Antalya.
En supposant que Daech soit responsable : quel meilleur moyen de choisir la bataille que d’attirer l’ennemi sur votre terrain.
Ils ont attaqué la Russie via l’accident Metrojet [crash du vol 9268 dans le Sinaï].
Ils ont attaqué le Hezbollah – et indirectement, l’Iran – avec l’attentat de Beyrouth. Autrement dit, une attaque contre le 4 + 1 (la Russie, la Syrie, l’Iran, l’Irak, ainsi que le Hezbollah).
Et ils ont attaqué l’Otan dans le cœur de Paris (Hollande : « Acte de guerre » implique une attaque contre tous les membres de l’Otan, et aussi incroyable que cela puisse paraître, Turquie incluse).
Vous devez être pire qu’un matamore cinglé pour soutenir une guerre sur tous ces fronts.

DAECH : c'est eux !

"Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. Par intérêt politique à court terme, d'autres acteurs - dont certains s'affichent en amis de l'Occident - d'autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les Etats-Unis."
Général Vincent Desportes

Le communiqué de l’Elysée que vous ne lirez pas

Suite aux événements tragiques du vendredi 13/11/2015, il a été décidé que la France réexaminera sa stratégie et sa politique étrangère.

Poutine avertit l'Occident : la Russie n'a pas peur !

Mercredi, lors d’une rencontre avec les responsables de la république autonome du Daghestan, le président russe Vladimir Poutine a mis en garde contre la politique de l’Occident envers le terrorisme et de la sûreté nucléaire.

Paris. Attentats sous faux drapeau ?

Cet ancien article tombe à pic pour expliquer les attentats sous « false flag » de ces derniers temps. Sans tous les nommer nous avons récemment eu  l'Hyper Casher et Charlie Hebdo, l’attentat de Boston ou bien la fusillade de LAX. Sans oublier le king des false flag, le 11/9.
Tout au long de l’histoire, diverses versions d’attentats sous faux drapeau (« false flag » en anglais, terme que je garderai dans la traduction) ont été utilisées avec succès par les gouvernements pour diriger la force du peuple vers la finalité recherchée par la classe dirigeante. Selon les époques, la finalité peut être la guerre ou la restriction des libertés civiles privées et des droits humains basiques ou un agenda économique.
Comme les Américains ont créé DAECH comme outil de déstabilisation tout azimuts, il serait logique de penser qu'ils sont derrière les attentats de Paris, comme ils l'étaient contre leur propre peuple  le 11/9. Une personnalité russe le confirme. L'avenir le prouvera. Les juifs de France étaient mis au courant par Israël de l’imminence  de l'attentat, mais personne n'a alerté les autorités françaises. On retrouve (encore et toujours)  l'axe Washington Tel-Aviv derrière les harkis daéchiens.

Mille et un 11 septembre

Les attentats du 11 septembre n’ont été que le début de l’effusion de sang et des violations éhontées de la loi visant à étendre une autorité étatique injustifiable.

Au delà des condoléances, n'oublions pas d'identifier les premiers coupables …Communiqué de l’association Fraternité Citoyenne suite aux actes de guerre du 13/11/15 à Paris.

Par-delà la peine et le deuil, le devoir de justice impose d’identifier et de punir les coupables de ces actes odieux.
Quoi qu'il en soit, des êtres humains qui tuent d'autres êtres humains avec une arme automatique à Paris, ou par bombardement à Gaza, en Irak ou ailleurs, suite à un ordre ou de leur propre chef, (à moins que cela soit par stricte légitime défense) sont des fous qui doivent être enfermés ! Chaque militaire, chaque homme doit garder cela en tête. Il y aura, malheureusement, toujours des fous pour vouloir la guerre ici ou ailleurs ! Une France pacifique comme nous la souhaitons, se doit de défendre ses ressortissants mais s'abstenir de toute agression en dehors de ses frontières. Ne payons-nous pas là, dans cet attentat, le prix de nos agressions extérieures?

dimanche 15 novembre 2015

L’Etat islamique, cancer du capitalisme moderne, par Nafeez Ahmed

Papier fondamental de Nafeez Ahmed, publié en mars dernier.
Rappelons que Nafeez Ahmed, est un politologue britannique et journaliste d’investigation, qui travaille avec la BBC et le Guardian. Il est le directeur de l’Institute for Policy Research and Development de Brighton, et enseigne à l’université du Sussex. Il a été nominé en 2003 pour le prix Napoli, équivalent du Goncourt français.

Twin towers, Hyper Casher, Bataclan... : des attentats qui rapportent gros aux Israéliens

Encore le 11/9 qui apparaît décidément, il n’y a plus de hasard depuis bien longtemps !
Chaque fois qu’un lieu subit un attentat ultra médiatisé, on découvre qu'il vient d'être vendu juste avant l'attentat, et que cela se passe entre juifs, exclusivement. Et que le nouveau propriétaire touche une confortable somme après l'attentat. A chaque fois, le vendeur liquide tout et s'en va en Israël couler des jours heureux. Il faut aussi remarquer qu'à la veille des attentats, la communauté juive du lieu de l'attentat est prévenue de l'imminence de l'attentat. Il n'y a que les gogos goys pour croire à de pareilles coïncidences.

Chaos anglo-sioniste-islamiste. Après la destruction des régimes arabes laïques, c'est au tour de l'Europe

L'accélération récente de l'afflux migratoire venant d'un pays de l'OTAN, la Turquie islamiste, qui vide ainsi ses camps de réfugiés syriens et irakiens, en même temps que l'organisation récurrente d'attentats « islamistes » paraissant sous faux drapeau, donne à penser que les maîtres du monde anglo-sioniste cherchent à créer un chaos en Europe comme ils l'on créé dans d'autres pays: Irak, Libye, Syrie, Tunisie, Égypte, Ukraine. Cette suite de chaos, consécutifs à leurs interventions, serait-elle issue d'une stratégie politique pour eux mûrement réfléchie? Il est parfaitement crédible de voir dans ces chaos une volonté stratégique des USA, d'autant plus que les « néo-conservateurs » ultra-sionistes qui pilotent les USA depuis l'ère Bush sont le plus souvent des adeptes de Leo Strauss, théoricien étasunien du « chaos constructeur ».
http://www.voltairenet.org/article142364.html

Ordo ab chao (l'ordre vient du désordre).

D’où vient cette stratégie d'ingénierie sociale ? On ne sait quand exactement est née cette idée qui prétend que pour construire une société nouvelle il fallait d'abord détruire l'ancienne. Ce mythe de l'homme nouveau, né sur les ruines de l'ancien, ne peut être attribué seulement à une gauche révolutionnaire ni à une extrême droite fasciste, puisque les deux ont prétendu vouloir et pouvoir fabriquer un tel homme. Cette façon de pratiquer l'ingénierie sociale peut être effectivement vue de deux façons. Pour la gauche l'idée serait d'abattre une société sclérosée qui n'évoluerait pas afin de construire une autre  société voulant être celle-ci de progrès. Pour la droite il s'agirait plutôt de renforcer le pouvoir d'une oligarchie en détruisant une société dont les lois freineraient la satisfaction de son avidité.
Évidemment ce mythe de l'homme nouveau construisant une société nouvelle est une parfaite utopie car l’être est composé du passé et l'on ne peut l'effacer sans effacer l'être lui-même. On observe que cette utopie n'a jamais fonctionné durablement dans l’Histoire.
La « Franc Maçonnerie » initiale, dit de rite écossais, fondée sur des idées se voulant progressistes, a adopté dès son origine cette devise «Ordo ab chao» qui signifie : « l'ordre vient du désordre ».

Voyons les origines du mot chaos et du concept.

Le mot vient du latin « chaos » qui signifiait « l'état de confusion ayant précédé l'organisation du monde », on le trouve dans la bible au chapitre de La Genèse qui traduisait le terme original hébreux connu en français par tohu-bohu.
1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
2 Or la terre n'était que solitude et chaos; des ténèbres couvraient la face de l'abîme, et le souffle de Dieu planait à la surface des eaux.
3 Dieu dit: "Que la lumière soit!" Et la lumière fut.
5 Dieu appela la lumière jour, et les ténèbres, il les appela Nuit. Il fut soir, il fut matin, un jour.
Ce mot « chaos » vient du grec « khaos » qui possède le même sens et qui désigne dans la mythologie grecque le premier état de l'univers avant la naissance des dieux. Ce mot grec « khaos » a également donné le mot « gaz » c'est à dire un état de la matière ou toutes les molécules sont libres de se déplacer en rencontrant d'autres d'une façon aléatoire et qui par le choc produit, dépensent de l'énergie. Ce concept de « khaos »-gaz engendra le concept d'entropie similaire à une destruction puis le concept d'enthalpie qui en est l'inverse et désigne une construction.
Donc le mythe de l'ordre venant du désordre est à la fois un mythe religieux indo-européen, grec et judéo-chrétien autant qu'une propriété physique de la matière universelle.
La devise « ordo ab chao» est donc ambiguë, elle peut seulement vouloir rappeler la genèse que manifester une intention d'ingénierie sociale.
Ce qui est intéressant dans cette devise maçonnique des maîtres du monde c'est justement cette ambiguïté propre à satisfaire les intentions politiques les plus diverses de droite comme de gauche mais contenant toujours une volonté d'ingénierie sociale c'est à dire une volonté d'imposer forcément une tyrannie puisque comme son nom l'indique l'ingénierie sociale consiste à imposer aux peuples ce qu'ils ne veulent pas, que cela soit pour prétendument leur bien ou assurément leur malheur.
Cette volonté d'imposer ce qui ne peut être qu'une tyrannie a finalement rassemblé en ce début de 21ème siècle des gens se réclamant de la gauche avec ceux se réclamant de la droite. Tous voulant œuvrer pour un nouvel ordre mondial.

L'imposition du chaos par la destruction est d'abord une stratégie impérialiste.


Le traité de Westphalie de 1654 fut le premier traité de reconnaissance mutuelle d’États et de frontières. Depuis, progressivement, jusqu'à la charte de l'ONU de 1945, l'idée d'une appartenance légale et formelle à un État s'est imposée. La France fut la première à légiférer le 24 août 1789 instituant légalement la Nation comme la communauté de tous les citoyens constituant l’État. C'était la première idée d'un État nation légal avec une appartenance formelle à cet État, la nationalité.
Aujourd'hui tous les pays du monde forment des États nations sauf le Royaume Uni qui prétend que l’État royaumunien serait composé de quatre nations.
Un État nation est défini par des frontières mutuellement reconnues et un corpus de lois qui s'impose à l'intérieur de ces frontières.
Les anglo-saxons, particulièrement les Anglais ont toujours considéré les États nations d'une manière négative car pour eux le « free-trade » c'est à dire le libre commerce doit prévaloir sur toutes autres lois.
L'impérialisme qui est la phase prédatrice du capitalisme a, comme sa fonction l'exige, conduit à des guerres ou le vainqueur se saisissait des richesses et avoirs du vaincu. L'impérialisme, jusqu'il y a peu, organisait ces guerres, ce qui faisait dire à Jean Jaurès que le « capitalisme porte la guerre comme la nuée porte l'orage ». De grandes guerre de type impérialiste se sont succédées durant tout le 20ème siècle, elles furent à l'origine des plus grands massacres qu'ait connus jusqu'alors l'humanité, suivis de grands bouleversements de frontières.
Porter une guerre totale aujourd'hui comme étaient les deux guerres mondiales  est devenu quasiment impossible pour un état impérialiste. Il y a la dissuasion nucléaire, entre les plus grandes nations, mais aussi les alliances militaires conclues entre petits et grands qui font qu'une guerre mondiale de grande envergure devient difficile et risquée à organiser.  
Après la deuxième guerre mondiale l'impérialisme a quand même entrepris de lourdes guerres locales utilisant tous ses moyens militaires comme en Corée, au Vietnam ou en Algérie mais l'URSS armait et soutenait si bien ceux qui résistaient que ces guerres furent perdues.
Après l'effondrement de l'URSS et de son système d'alliance, les USA en profitèrent pour lancer des guerres de prédation et de démantèlement  d'état à un rythme soutenu, Yougoslavie, Irak, Afghanistan, Libye. Militairement c'était simple, ces États ne disposaient pas d'armées efficaces et ne possédaient plus du soutien qu'apportait l'URSS dans le passé.
On a pu observer que ces guerres purement prédatrices étaient toujours entreprises après une préparation politique et médiatique. Le pays cible était montré soumis à une tyrannie sanguinaire qu'il fallait abattre pour le bénéfice du peuple. Ainsi, on fomentait des manifestations s'arrangeant pour qu'elles soient durement réprimées en organisant des fusillades.
Cette tactique a merveilleusement fonctionné. Dans d'autres cas, où il n'était pas possible d'entreprendre une guerre chaude, l'impérialisme essaya d'organiser ce qu'on appela des révolutions colorées, comme en Ukraine et en Iran pour essayer de placer à la tête des pays ciblées des  politiciens soumis aux désirs prédateurs de l'impérialisme. Là  le succès fut mitigé et pas trop probant.

Avec la guerre menée contre la Syrie, tout change.

Les actions de guerre et de déstabilisation impérialistes fonctionnèrent bien ou plus ou moins bien, jusqu'à la prise de conscience de la Russie puis de la Chine que ces activités étaient in fine dirigées contre elles. Leur réaction politique stoppa l'avance impérialiste avec différents veto au conseil de sécurité de l'ONU. En même temps, la Russie fournissait à la Syrie durement ciblée, les moyens militaires de sa défense. On assista à une escalade avec l'organisation d'un mercenariat recruté dans le monde arabe sous couvert de « jihadisme ». Les alliés proches des USA comme la Turquie, le Qatar et l'Arabie Saoudite financèrent, armèrent et organisèrent ce mercenariat, mais l'action de l'Armée Arabe Syrienne réussit à mettre en échec ce flot de combattants venus de l'étranger. Il fallait alors, que les armées de l'impérialisme puissent intervenir directement pour vaincre.


En août 2013 fut organisée une action sous faux drapeau (c'est habituel) utilisant des gaz de combat prohibés par les conventions internationales. L'impérialisme organisa une armada pour attaquer la Syrie massivement. Malheureusement pour lui, la Russie en organisa une autre et parvint à se glisser entre l'armada occidentale et les côtes syriennes ayant pour but d'obliger l'attaque aérienne à la survoler. Une tentative d'envoi de missiles en direction du territoire syrien échoua car ils furent abattus rapidement par le dispositif militaire russe. L'impérialisme dû renoncer.
Pour la première fois dans l'histoire militaire des USA, ce pays fut dans l'obligation de renoncer à une attaque militaire de type classique en raison de la supériorité conventionnelle de son adversaire.
Fin août 2013 il était patent que les USA et l'impérialisme en général avait perdu toute suprématie militaire.
A ce moment, l'impérialisme était dans l'obligation de trouver une tactique de prédation différente car la prédation lui était absolument nécessaire pour survivre. L'idée de « remodeler le Moyen-Orient » [1] pour se saisir directement des richesses  pétrolières et gazières dut être abandonnée, il fallait d'urgence passer à autre chose.

Objectifs, cibles et moyens de l'impérialisme.

Le capitalisme, qui est l'action d'accumuler du capital, a abandonné l'industrie comme moyen efficace, seuls des pays anciennement émergeants comme la Chine possèdent un capitalisme industriel. L'industrie est peu rémunératrice en regard de la spéculation par exemple sur les matières premières (commodities). Mais toute spéculation à la hausse sur ces matières premières possède forcément des limites, il faut disposer de capitaux de plus en plus importants car les prix montent sans cesse et la limite haussière semble être atteinte.
La seule manière sérieuse et intéressante aujourd'hui c'est l'endettement des états et la perception des intérêts de cette dette, voilà aujourd'hui la pierre philosophale du capitalisme. Par la dette obligatoire et le paiement d'intérêts on draine tranquillement les richesses produites par les nations endettées.
Mais pour que cela fonctionne il faut posséder à la fois les systèmes bancaires et le pouvoir politique des nations endettées car c'est le pouvoir politique qui emprunte et procède à l'endettement.
La force militaire brute ne pouvant plus être utilisée, il fallait trouver un moyen, pour mettre en place dans les États, des politiciens fidèles aux intérêts impérialistes et de conserver en place ceux déjà installés.
Évidemment il est plus intéressant d'endetter des pays riches pouvant payer des intérêts importants que des pays pauvres. On voit par exemple que ce sont les pays les plus riches de la planète qui sont les plus endettés comme la Norvège et le Japon.
Les cibles principales de l'impérialisme sont donc les pays les plus riches comme ceux de l'Europe occidentale ou disposant de revenus importants par la vente de matière première comme la Russie, la Syrie, l'Irak, la Libye ou l'Algérie.
On en revint à la devise franc-maçonne « ordo ab chao », construire un ordre différent qui ne peut venir qu'après l'instauration généralisé du chaos.
Si on comprend la raison qui pousse l'impérialisme à détruire l'état russe comme il a détruit l'état soviétique, il a toujours cherché à le faire, on comprend moins pourquoi vouloir détruire l'Europe alors que par l'UE lui est déjà soumise. Or il faut se rendre à l'évidence : le coup d'état en Ukraine autant que l'organisation d'un afflux d'immigrés démontre que l'impérialisme anglo-sioniste vient de prendre l'Europe pour cible.

On peut évoquer plusieurs hypothèses.
1- La cible principale en serait l'Allemagne qui a largement pris le dessus en Europe et qu'il faudrait maintenant contenir et surtout l'empêcher d'avoir toute relation avec la Russie. Ici c'est une vielle tactique de l'impérialisme, séparer l'Allemagne de la Russie ce qui a été fait avec deux guerres mondiales. On voit que le flux migratoire organisé se dirige vers l'Allemagne.
2- Une cible secondaire serait la France ou existe dans la population une forte opposition à l'Union Européenne fabriquée par l'impérialisme, si la France flanchait dans l'UE il est certain que ce montage supranational serait terminé. L'opération cinématographique Thalys est dirigée contre la France.
3- Des pays du sud de l'Europe comme la Grèce et l'Espagne pourraient également se rebeller, l'organisation de forces politiques nouvelles remporte des succès dans ces pays.
On voit donc que l'Europe occidentale soumise est en cours de rébellion contre la dette obligatoire et sempiternelle organisée par l'impérialisme. Il s'agit pour l'impérialisme de prendre les devants.
L'importance de l'immigration africaine et maghrébine essentiellement musulmane existant déjà dans ces pays, ce sera le levier permettant l'installation du chaos.
L'action à mener sera de jeter les uns contre les autres et de pousser jusqu'à une guerre de religion, guerre de religion qui comme on l'a vu dans l'histoire conduit les humains aux pires violences et est extrêmement difficile à arrêter.
Pour que cette guerre de religion en Europe soit imparable, l'impérialisme va jouer sur tous les tableaux possibles, comme il l'a toujours fait.

1- Montrer avec force que l’Islam égale le terrorisme: Charlie, Thalys, photo du présumé terroriste habillé en musulman montré en boucle sur les écrans.


2- Favoriser l'immigration et en annihiler toute opposition par le développement de l'empathie envers les immigrés, cadavres flottants et enfants en détresse montrés également en boucle sur les écrans tout en développant le thème de la responsabilité des occidentaux dans la détresse de ces immigrants.


3- Organiser un flot migratoire inexorable et spectaculaire venant de pays contrôlés par les USA, Turquie et Libye.


4- Organiser la haine islamophobe en Europe avec l'extrême droite islamophobe et les néo-nazis.


Le but de tout ça est d’empêcher la reconstitution d’Etats nation en Europe. Celle-ci devrait être découpée en régions pseudo ethniques sous la coupe d’un super Etat fédéral à l’image des USA et aisément contrôlable par lui.

Malheureusement ce scénario se déroule déjà, renforcé par une presse aux ordres de l'impérialisme. Chacun sera mis dans l'obligation de réagir exactement comme l'impérialisme le souhaite en oubliant évidemment ses malheurs et le combat nécessaire contre cet impérialisme. Cela a déjà fonctionné en Europe au 20ème siècle les boucs émissaires étaient les juifs et les communistes. Maintenant ce seront les musulmans et les anti-impérialistes avec l'accusation infamante d'antisémitisme et de vouloir réitérer la « Shoa ». Mais tout cela conduira au même type d'holocauste.
La seule manière de lutter contre cette attaque est de dénoncer inlassablement le complot.
Nous en avons les moyens aujourd'hui grâce à l'internet.

 Source : http://www.alain-benajam.com/2015/08/tout-detruire-afin-de-reconstruire-autrement-la-cible-c-est-l-europe.html
26 août 2015