mardi 8 mars 2016

Bon débarras. Les terroristes tunisiens tombent comme des mouches

Après la mort de 40 terroristes tunisiens à Sebratha le 19/02/2016 (Libye), et les 35 autres tués à Ben Guerdène (Tunisie) ce lundi, voici que d'autres terroristes tunisiens sont tués à Raqqa en Syrie. Vont-ils retrouver des vierges houris ? Qu'ils aillent en enfer !
Des hommes armés daéchiens ont organisé une mutinerie près de leur capitale Raqqa, dimanche 6/3/2016, tuant un de leurs commandants supérieurs dans le nord de la Syrie.
Le mercenaire djihado-sioniste tunisien Abou Ali al-Tounissi, commandant de l'aile militaire du nord de la branche DAECH Syrie, a été tué dimanche 06/03/2016 par des djihado-sionistes sous ses ordres.

Les mercenaires daéchiens sont ravagés par les combats intestins, selon les rapports de presse kurde.

Abou Ali al-Tounissi, a été tué par ses propres mercenaires, alors qu'il circulait en voiture. Deux gardes du corps ont été tués aussi. Ce qui déclenchera encore plus de dissensions dans les rangs daéchiens.
"Les affrontements ont éclaté au sein de l'organisation suite à l'assassinat d'al-Tounissi», a déclaré un média kurde dans la région. "Les échanges de coups de feu entre les deux parties se calmèrent seulement après que la police secrète DAECH réussi à arrêter trois des hommes armés qui ont tué le commandant en chef."
L'incident a apparemment été précipité par la tension croissante au sein de l'aile militaire de Daech sur les répartitions de pouvoir sur le terrain, ainsi que sur la répartition des bénéfices provenant du racket des populations et de la contrebande des armes des drogues, du pétrole et des êtres humains (femmes esclaves, réfugiés rackettés pour passer en Turquie, vente d'organes humains, etc.).
Il y a aussi un fossé grandissant entre les combattants syriens et les mercenaires étrangers. Les Syriens sont furieux du traitement de salaire préférentiel et des avantages donnés à leurs camarades étrangers.
Les combattants syriens sont également mécontents au cours d'une récente série de promotions dans lesquelles les volontaires étrangers ont été nommés à des postes supérieurs à leurs dépens.
En outre, une vague d'indignation s'est récemment propagée parmi les terroristes à cause des salaires en baisse, qui ont suivi la perte des ressources provenant du trafic de pétrole suite aux frappes aériennes Russes.
Entre-temps, des dizaines de combattants daéchiens ont déserté les rangs de Daech à Alep avec le soutien d’autres factions rebelles syriens. "Il y a eu des contacts confidentiels entre les factions de l'opposition modérée et des membres de Daech au cours des deux derniers mois. Les efforts ont abouti à la défection de 40 militants Daech avec le soutien de Faylaq al-Sham (principal groupe rebelle syrien à Alep) ", a déclaré le porte-parole rebelle Ali Jaafar à ARA News dimanche.

Rappelons que, le jeudi 1er octobre 2015, Abou Bilel Al Tounsi et tous les combattants tunisiens qui faisaient partie du groupe qu’il dirigeait au sein d’une division de Daech à Raqqa ont été liquidés. 

Abou Bilel Al Tounsi était l’exécuteur de la sentence du pilote jordanien, Moad Kasasbeh qui avait été brulé vif. 

Source: ARA News

Des habitants de Raqqa s'insurgent contre Daech

"Si La Tunisie dispose de 50.000 policiers, Nous
(terroristes d'EnnahDaech) disposons de 100.000 kamikazes
"
Noureddine Bhiri, dirigeant des Frérots tunisiens

Les chefs d'EnnahDaech ont été chassés de la cérémonie d'enterrement
des victimes de l'attaque terroriste islamiste de Ben Guerdane
 أهالي بن قردان يطردون القياديين في حركة النهضة عامر العريض وحسين الجزيري
قام اهالي بن قردان قبل قليل بطرد القياديين في حركة النهضة عامر العريض وحسين الجزيري ومنعوهم من المشاركة في الجنازة الجماعية لشهداء المدينة  في مقبرة سيدي خليف.