jeudi 10 mars 2016

De nouveaux mercenaires américains arrivent au Yémen

Les Arabes du Golfe étant des poules mouillées, ils ne veulent ni travailler, ni , a fortiori, se battre directement. L'on sait que 80% des personnes actives dans les pays du Golfe sont des étrangers, et que les 20% de nationaux ne sont embauchés que pour répondre aux exigences de la loi, car leur rentabilité est proche de zéro. Il en est de même de leurs armées. Parmi les plus riches et les mieux équipées du monde, ces armées d'opérette sont incapables de venir à bouts de soldats yéménites en guenilles, armés de bric et broc, car le Yémen est l'un des pays les plus pauvres du monde. Que font alors ces Arabes du Golfe ? Ils embauchent des soldats étrangers: Pakistanais, Soudanais, Israéliens, Américains et autres...pour aller se battre à leur place.  Le Geai paré des plumes du Paon [1]. H. GENSERIC

Les premiers mercenaires de DynCorp arrivent au Yémen

 
Le premier groupe de mercenaires de la compagnie militaire privée américaine DynCorp est arrivé dans le sud du Yémen pour prêter main-forte à l’offensive menée par l’Arabie saoudite.  
Comme l’a rapporté hier l’agence de presse yéménite Khabaragency, des soldats ont été expédiés au Yémen au titre d’un contrat de 3 milliards de dollars signé entre les Émirats arabes unis (EAU) et la société DynCorp. Un fonctionnaire du ministère de la Défense du Yémen, cité par Khabaragency, a expliqué que la mission des mercenaires américains consistait à appuyer l’armée des EAU, un des principaux alliés du régime saoudien dans cette guerre qui l’oppose à l’armée yéménite et au mouvement populaire Ansarollah.
Selon cette même source d’information, ce nouveau contingent, qui inclut des forces spéciales navales, est entré dans le port de Ras Omran, au sud-ouest d’Aden. Et d’ajouter que désormais, les membres de DynCorp allaient remplacer ceux de Academi, une autre société militaire américaine, plus connue sous son ancien nom de Blackwater.
Academi a décidé de se retirer du Yémen après avoir subi de lourdes pertes lors d’affrontements contre les forces yéménites.
Le 8 février dernier, l’agence de presse yéménite Saba News avait fait part de la mort de sept mercenaires étrangers qui travaillaient pour Academi, au cours d’échanges de feu avec l’armée yéménite dans la province de Taïz, au sud-ouest du pays.
Depuis le 26 mars 2015, le Yémen est la cible d’une offensive saoudienne qui a déjà, selon les données diffusées par les Nations unies, provoqué la mort de 32 000 personnes, pour la plupart civiles.
Traduction : Christophe pour ilFattoQuotidiano.fr
La source originale de cet article est Hispantv

[1]  LE GEAI PARE DES PLUMES DU PAON
 http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/images/geaipa.jpg

        Un paon muait : un geai prit son plumage ;
            Puis après se l'accommoda  ;
Puis parmi d'autres paons tout fier se panada ,
            Croyant être un beau personnage.
Quelqu'un le reconnut : il se vit bafoué,
            Berné, sifflé, moqué, joué, Et par messieurs les paons plumé d'étrange sorte ;
Même vers ses pareils s'étant réfugié,
            Il fut par eux mis à la porte.
Il est assez de geais à deux pieds comme lui,
Qui se parent souvent des dépouilles d'autrui,
            Et que l'on nomme plagiaires .
Je m'en tais, et ne veux leur causer nul ennui :
            Ce ne sont pas là mes affaires.
Jean de La Fontaine