mardi 8 mars 2016

La CIA et la Turquie transfèrent al-Baghdadi en Libye



Embarrassé par son hôte encombrant, Erdogan envoie le leader daéchien en Libye. Les voyages réputés de vacances de Baghdadi en France et en Suisse seront désormais beaucoup plus faciles à partir de la Libye. Abu Bakr al-Bagdadi a été exfiltré de Turquie vers la Libye pour échapper à l’« Opération Chasse » menée par l'Axe de la Résistance : Syrie, Russie, Iran, Irak.
Maintenant que la mission de Daech est sur sa fin en SYRAK (destruction quasi totale des deux pays), les mercenaires djihado-sionistes sont transférés en Libye (la plus grande réserve de pétrole d'Afrique) et se rapprochent de l'Algérie. L'Axe du Mal s'attaque maintenant à l'Afrique du Nord.
Des sources de renseignement bien informées ont révélé que le faux calife, véritable agent israélien du Mossad [1], et chef de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, a été transféré de Turquie en Libye pour échapper à « l'opération Chasse » organisée par le Centre de coordination et d’information de Bagdad (commun à la Russie, la Syrie, l’Irak et l’Iran) après avoir été pisté et ciblé un certain nombre de fois en Irak et en Syrie. "Abou Bakr al-Bagdadi qui a été blessé en Syrie, a été envoyé en Turquie, pour se faire soigner et à partir de là, il a été envoyé en Libye," d'après l'ancien officier du renseignement égyptien Hesham Khairullah, lundi.
En Décembre, des sources en Libye ont déclaré qu’al-Baghdadi était arrivé à Syrte, la ville natale Mouammar Kadhafi, qui est sous le contrôle des groupes terroristes islamistes takfiris.
Le chef de Daech mène une vie secrète, et sa vie est en jeu plus que quiconque dans le monde maintenant, malgré les protections dont il jouit, de la part de l’Axe du Mal des États voyous (Israël, USA, Arabie, Turquie, Qatar). Le groupe terroriste d'Al-Bagdadi subit des attaques aériennes massives des forces aériennes syriennes, russes et irakiennes dans l'ouest de l'Irak et en Syrie orientale.
US Senator John McCain with Baghdadi, planning ISIS strategy against the West
Le sénateur américain John McCain avec Bagdadi,
planifiant la stratégie daéchienne contre les Syriens et les Irakiens
Puis, en Octobre, la force aérienne d'Irak a bombardé son convoi alors qu'il se dirigeait vers Al-Karable pour assister à une réunion avec les commandants daéchiens. 25  terroristes daéchiens ont été tués.
Ce chef terroriste a  échappé à la mort, mais avec des blessures mortelles. Quelques heures après l'agression, le porte-parole des forces conjointes de l'Irak a déclaré qu'Al-Baghdadi a été blessé dans le raid aérien irakien sur son convoi.
Le chef terroriste a été transféré à Raqqa, où des chirurgiens israéliens et turcs lui ont sauvé la vie. Après ces opérations, "la CIA, en coordination avec le service de renseignement turc (MIT), a transféré al-Bagdadi en Turquie," a indiqué la Al-Manar-TV.

"Alors que tout le monde est à sa recherche en Irak et en Syrie, personne ne s'attend qu'il soit à Syrte," indique une source libyenne à FNA, ajoutant: " S'il doit être exposé à un danger, Syrte serait le dernier endroit sur Terre pour protéger sa vie en danger car, ici, c'est le plus sûr bastion Takfiri dans le monde ".
L'armée syrienne, les Forces de défense nationale (NDF), le Hezbollah libanais et les forces aériennes syriennes et russes, ainsi que les forces de l'armée et populaire irakien, Al-Hashd Al-Shaabi, ont mené des opérations à grande échelle en Syrie et Irak pour mettre fin au contrôle daéchien sur des pans entiers de terres dans les deux pays arabes.

Daech met le cap sur la Libye


Lа Libye
Les plans de déménagement du QG de Daech dans ce pays d'Afrique du Nord, qui ne dispose plus de forces de l'ordre efficaces ni de gouvernement uni depuis le renversement de Mouammar Kadhafi il y a cinq ans, ont été dévoilés par un représentant des services de renseignement marocains. 
En l'absence de forces efficaces et opérationnelles, de vastes régions de la Libye ne sont plus contrôlées par les autorités. Les terroristes de Daech n'ont pas tardé à en profiter, qui cherchent à prendre le contrôle du "croissant pétrolier" — le littoral du golfe de Syrte où se situent les grands terminaux d'exportation des hydrocarbures libyens. Les informations sur l'état du secteur énergétique libyen témoignent des enjeux: le pays dispose des plus grandes réserves pétrolières d'Afrique avec 48 milliards de barils, mais la guerre civile a contraint plus de 75% des champs pétroliers libyens à cesser leur activité. A l'heure actuelle Daech et ses alliés contrôlent Derna, Syrte, ainsi que les territoires dans les environs de Benghazi. De plus, les terroristes ont intensifié leur activité à proximité de la capitale libyenne.

Daech faiblit en Syrie et en Irak, mais se renforce en Afrique

Le chef de l'United States Central Command (Centcom), le général Lloyd Austin, a annoncé que le groupe terroriste Etat islamique (Daech) avait élargi ses activités à différentes régions du monde, y compris à l'Afrique, à l'Asie et même à certains pays du Pacifique.
Libye
Bien qu'il soit contraint de reculer en Syrie et en Irak, l’État islamique regagne du terrain dans d'autres régions du monde, notamment en Égypte, en Afghanistan, au Pakistan, au Yémen, en Libye, en Afrique de l'Ouest et même dans certains pays du Pacifique, a indiqué mardi le général Austin lors de débats au Congrès américain.
"Daech a élargi son influence à d'autres régions du monde, notamment à l’Égypte, à l'Afghanistan, au Pakistan, au Yémen, à la Libye, à l'Afrique de l'Ouest et à certaines parties de l'océan Pacifique", a déclaré le général.
Il a fait savoir que les activités de Daech avaient des conséquences importantes sur un grand nombre de conflits régionaux et risquaient de déclencher une guerre régionale d'envergure.
"Pour cette raison et pour de nombreuses autres, Daech constitue la menace sécuritaire la plus immédiate pour nos intérêts et pour ceux de nos partenaires et alliés", a souligné le commandant du Centcom.