dimanche 6 mars 2016

Scandale. François Hollande décore de la légion d'honneur le prince héritier saoudien

Dans un communiqué publié le 4 mars par l'agence saoudienne SPA, les autorités saoudiennes ont annoncé que le chef de l'Etat avait remis la légion d'honneur au prince héritier Mohammed bin Nayef bin Abdelaziz Al Saoud, lors de sa visite à Paris.

«François Hollande a souhaité la bienvenue au prince héritier et s'est félicité des fortes relations entre le royaume d'Arabie saoudite et la France», explique le communiqué publié par l'agence de presse saoudienne SPA
 

«Au terme de leur entretien, le président français a remis à son altesse la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur qui est la plus haute distinction française pour tous ses efforts dans la région et dans le monde dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme», ajoute le communiqué.
Cet événement n'a absolument pas été relayé par la presse hexagonale. L'Arabie saoudite, connue pour son nombre record d'exécutions par décapitation chaque année, crée régulièrement la polémique pour le peu d'attention qu'elle paie au respect des droits de l'Homme dans le royaume.
Néanmoins, la France continue d'entretenir des relations étroites et cordiales avec l'Arabie saoudite. Le 4 mars, en marge de la visite du prince héritier à Paris, la sénatrice de l’Orne, Nathalie Goulet, a confié à RT France : «Nous entretenons d’excellentes relations avec l’Arabie saoudite» qui «est un allié et un partenaire de la France».
Mais pour le chercheur Frédéric Pichon, cette rencontre entre le prince saoudien et François Hollande a été ignorée par les médias français parce que le chef de l’État ne veut pas faire plonger sa cote de popularité déjà très basse à cause du rôle joué par la monarchie saoudienne dans le conflit qui déchire le Yémen depuis bientôt six mois.
Cet honneur rendu par le Président français au Prince saoudien l'aurait été en toute discrétion, sans que cela ne soit publié au Journal Officiel.
Il est vrai que l'Arabie Saoudite est une grande démocratie et que ses efforts dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme valent bien la distinction française suprême.
On se réjouit d'entendre et/ou de lire les réactions des communautés et autres associations qui n'ont de cesse de se mobiliser pour le respect de leurs droits.

Indignation sur la toile

Malgré ces précautions, la remise de la légion d'honneur au prince Mohammed par le chef de L’État français a immédiatement été vivement critiquée sur internet. 
Le spécialiste du monde musulman Romain Caillet rappelle par exemple qu'en Syrie et au Yémen, l'Arabie saoudite soutient des groupes armés qui collaborent avec Al-Qaïda.
D'autres, comparent l'Arabie saoudite à L’État islamique, s'indignant que la dynastie des Al Saoud reçoive un traitement de faveur et de prestige, alors que les exécutions par décapitation battent chaque année des records dans le royaume.
En 2015, ce ne sont pas moins de 153 personnes, un chiffre inégalé depuis 20 ans selon l'AFP, qui ont été condamnées à mort par l'Arabie saoudite.
Depuis le début de cette année, la 70e personne vient d'être décapitée au sabre ce dimanche.
Après tout si la légion d'honneur revient à des hauts dignitaires de pays qui exercent la justice sans trop d'état d'âme, les Nazis de l'Ukraine figurent peut-être déjà sur la liste des prochains récipiendaires?
Hannibal GENSERIC

VOIR AUSSI :

Vie et mort "idéales" d'un "cheikh" arabo-musulman

 lido_1095