vendredi 4 mars 2016

Une conférence en Arabie Saoudite : « La femme est-elle un être humain ? » !!


Femme saoudienneUne Académie en ligne saoudienne a donné hier soir un cours sur ce thème provocateur en Occident, mais normal en Arabie : « La femme est-elle un être humain ? ». Les internautes non islamistes ont très vite réagi à cet intitulé, condamnant une énième insulte contre les femmes dans le royaume wahhabite. Pour les islamistes, il n'y a rien de choquant à examiner cette question "hautement scientifique".


Arabie femme être humain

Face au tollé, le président de l’Académie en question, Hani Al-Hamdan, s’est défendu dans un communiqué, affirmant que le sujet de son cours avait été mal compris.

Il ne posait pas sérieusement la question de l’humanité des femmes, mais cherchait à provoquer un débat. Selon lui, la conférence en ligne avait au contraire pour but de dénoncer les humiliations que subissent les femmes dans son pays. Il explique que l’islam respecte et donne de la valeur aux femmes, contrairement aux sociétés occidentales qui les sexualisent. « Les femmes sont la belle moitié de l’homme et de notre société », indique-t-il dans son message.

Hani Al-Hamdan ajoute que cette question a d’ailleurs déjà été posée dans une émission de télévision l’an dernier et lors d’une conférence dans une autre Académie, sans que cela ne semble poser problème.

Selon les Observateurs de France 24 en Arabie Saoudite, le discours de cette académie est superficiel et ne touche pas aux vrais problèmes concernant les droits de la femme.

Hani Al-Hamdan prétend vouloir expliquer aux nouvelles générations que les femmes sont des « anges ».

LA FEMME DESCEND-ELLE DU SINGE ?

Le titre de cette chronique vous choque ?
Pourtant, vous ne trouvez rien de mal, monsieur, à ce que je dise de vous que vous êtes malin comme un singe. Ni que c’est à un vieux singe comme vous qu’on apprend à faire des grimaces. Vous en êtes plutôt fier. Vous vous réjouissez aussi que les scientifiques nous racontent que les ADN de l’homme et du chimpanzé sont si proches que nous sommes cousins, presque frères. Notre arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père était le même brave gras, musclé, plein de poils. Et celui de la femme, non ?
Vous chantez en chœur avec moi, et en riant très fort :
« C’est à travers de larges grilles,
Que les femelles du canton,
Contemplaient un puissant gorille,
Sans souci du qu’en-dira-t-on.
Avec impudeur, ces commères
Lorgnaient même un endroit précis
Que, rigoureusement ma mère
M’a défendu de nommer ici…
 »

Une seule association féministe a-t-elle jamais demandé l’interdiction de ce « Gorille » très gaulois de Brassens ?
S’il avait chanté la même chose –ou à peu près- de la femelle du grand singe, quel scandale c’eût été ! Quel mauvais goût !
Il y a quelques jours, des habitants de Pékin se sont mis à chasser un singe errant dans le parc de Dongdan. Ils voulaient le tuer pour manger sa cervelle (un plat très raffiné en Chine). C’est vrai que la cervelle d’un singe remplacerait avantageusement le cerveau de quelques hommes politiques que, rigoureusement mon rédacteur en chef m’a défendu de nommer ici… Mais si je disais que la cervelle d’un singe vaut mieux que celui d’une femme ? Oh ! Ce serait totalement incorrect.
L’homme et la femme sont égaux, proclame-t-on – une fois par an. Égaux, peut-être. Mais la preuve est faite : ils n’ont pas le même ancêtre commun. 

Si l’homme descend du singe, de qui descend la femme ?

De l’oiseau ? Quoi de plus agréable que de comparer la grâce d’une femme, son allure, sa démarche, à celle d’un beau volatile. Une poule ? 
Disons, une colombe ou un flamant rose. « Mon bel amour, mon cher amour, ma déchirure, je te porte en moi comme un oiseau blessé (Aragon).
La femme descendrait-elle du flamant ?
Mais le flamant, de qui descend-il ? Du singe ? Non. Comme tous les oiseaux, son aïeul était dinosaure. La femme descend donc de cette bête magnifique (« deinos » en grec) qu’on a longtemps considéré comme un reptile. Ceci explique pourquoi Eve a été plus sensible au serpent, sa sœur, qu’à son pauvre vieil Adam de mari. Et pourquoi King Kong est tombé amoureux de la belle Fay Wray (ou de la sublime Jessica Lange dans une version plus récente de l’histoire). La femme et le gorille, on n’en sortira donc jamais…

Une large majorité d'électeurs républicains sont favorables à la proposition de Trump d'interdire aux musulmans l'entrée sur le territoire des États-Unis

"La proposition de Donald Trump, favori de la primaire républicaine, d'interdire l'entrée sur le territoire aux musulmans est raciste, discriminatoire, et une trahison des valeurs des États-Unis. Elle est aussi très populaire parmi les électeurs républicains."
Source : The Intercept