samedi 18 décembre 2021

Le CDC avertit : 15.000 Américains mourront CHAQUE SEMAINE; et ce sont des MORTS PAR VACCIN

Dans un développement étonnant qui confirme que la mortalité massive par le vaccin s'accélère, le CDC admet maintenant ouvertement que 15.600 Américains mourront chaque semaine d'ici Noël, les décès se poursuivant jusqu'à la première partie de 2022. (Source: UK Daily Mail citing the CDC)

Image: CDC just warned that 15,000 Americans will die EACH WEEK by Christmas; but it’s actually VACCINE DEATHS that are accelerating just as independent doctors told us all along 

Le CDC prétend qu'il s'agit de décès « de Covid », mais bien évidemment, ce sont des décès par vaccin. Les vaccins Covid injectent aux personnes des protéines de pointe toxiques ou les instructions d'ARNm pour fabriquer des nanoparticules de protéines de pointe. Ces particules sont la maladie, et elles causent des dommages vasculaires, neurologiques et reproducteurs étendus. Les effets secondaires de ces vaccins sont identiques aux « symptômes » du covid pour la simple raison que les vaccins sont la pandémie. Ainsi, lorsque des personnes se font injecter les vaccins, elles se font « administrer » du covid. Une fois qu'ils meurent, on dit qu'ils sont morts de covid au lieu du vaccin.

Natural News a appris que le système d'alerte précoce du CDC qui est lié aux hôpitaux américains lance un grand nombre d’alertes rouges indiquant une vague de mortalité massive parmi les vaccinés. Dans la panique, le CDC a mis sa machine de propagande en marche et a publié des annonces qui ont été reprises par les médias contrôlés et menteurs du monde entier, y compris le UK Daily Mail qui a couvert les nouvelles du CDC, décrivant la prédiction de décès de masse à venir comme « sinistre ». Dans le Daily Mail, nous voyons l'admission choquante que l'une des « plus grandes épidémies » d'Omicron aux États-Unis s'est produite parmi les personnes « entièrement vaccinés » :

Il est à craindre qu'un "raz de marée" d'Omicron se dirige vers les côtes américaines, le Royaume-Uni enregistrant son plus grand total de cas d'une journée jamais enregistré jeudi , soit 78.610,  avec 10.000 de ces cas confirmés comme Omicron.

L'une des plus grandes épidémies américaines de la variante Omicron à ce jour se serait produite à l'Université Cornell à Ithaca, New York, où presque tous les 930 cas au cours de la semaine dernière seraient dus à la variante.

Tous les cas confirmés d'Omicron à l'Université Cornell concernent des personnes entièrement vaccinées, et certains d'entre eux concernent des personnes qui ont également reçu un rappel.

Comprenez que jusqu'à présent, à notre connaissance, il n'y a pas un seul cas enregistré d'un Américain non vacciné mourant d'Omicron.

Au contraire, la variante Omicron – et Delta avant cela – semble infliger la mort aux vaccinés. C'est parce que les vaccinés ont détruit leur système immunitaire en prenant des vaccins et des rappels.

Préparez les sacs mortuaires… les vaccins font leur effet

Les 15.600 décès par semaine qui, selon le CDC, auront lieu en Amérique d'ici Noël sont en fait des décès de personnes vaccinées qui meurent de : 1) Des systèmes immunitaires détruits entrant en collision avec Omicron, une souche très légère. Ou 2) les effets de la facilitation de l'infection par des anticorps (Antibody-dependant enhancement ou ADE en anglais) causés par les vaccins qui entraînent une réaction hyperinflammatoire du corps contre des infections simples telles que la grippe saisonnière.

Le CDC prévoit que plus de 60.000 Américains mourront par mois pendant l'hiver, ce qui signifie que nous pouvons anticiper qu'environ 200.000 Américains seront tués par ces vaccins avant le printemps. Cela est encore aggravé par les carences en vitamine D à l'échelle nationale qui se produisent toujours en hiver en raison d'un manque de soleil et d'activités de plein air (qui a été encore aggravée par les fermetures et les quarantaines).

Déjà près de 400.000 Américains sont MORTS à cause des vaccins, et d'ici avril, ce chiffre dépassera les 600.000

Comme l'a souligné à juste titre l'analyste pandémique Steve Kirsch, même en utilisant des estimations très prudentes, les vaccins contre le covid ont déjà tué au moins 388.000 Américains. Avec plus de 60.000 décès supplémentaires chaque mois au cours des mois d'hiver, nous pouvons estimer de manière très prudente qu'à la fin de l'hiver 2021/2022, plus de 600.000 Américains auront été tués par les vaccins contre le covid.

C'est l'équivalent de plus de dix guerres du Vietnam en termes de nombre de victimes américaines. Ou environ 200 tragédies du 11 septembre.

Cela range les vaccins dans la catégorie d'un holocauste.

Pourtant, Biden continue de prétendre à tort que tous ceux qui se font vacciner seront à l'abri du covid, même lorsque les données montrent clairement que ce sont les vaccinés qui meurent.

En réalité, Kirsh et d'autres analystes sont très prudents avec ces chiffres. Selon toute vraisemblance, nous approchons actuellement d'un million de décès dus au vaccin en Amérique et dépasserons presque certainement le million de décès au total d'ici le printemps 2022. Le jab est une arme de dépopulation, pas un vaccin.

À l'échelle mondiale, le nombre total de décès par vaccin dépassera probablement les dix millions de personnes d'ici la mi-2022.

Pourtant, on continue à nous dire de continuer à se faire vacciner même si ces vaccins ne fonctionnent pas. Le fait même qu'ils ne fonctionnent pas, en fait, est la justification qui nous est donnée pour laquelle nous devons prendre des injections de rappel, à chaque rappel succède un nouveau rappel, probablement ad vitae aeternam, et jusqu’à ce que mort s’en suive.. .

Une nouvelle étude de explosive révèle que les vaccins sont pratiquement inutiles contre Omicron

Dans le même temps, une nouvelle étude explosive de l'Université Columbia – couverte par le NY Post – révèle que la souche Omicron est presque entièrement résistante aux vaccins contre le covid. Cela signifie, en effet, que les vaccins contre le covid sont désormais totalement inutiles et n'offrent aucune protection. Pourtant, ils ont détruit le système immunitaire de ceux qui ont pris les vaccins, les laissant vulnérables à toutes les autres infections qui pourraient survenir (y compris la grippe commune).

Du NY Post :

Une nouvelle étude de l'Université de Columbia indique que la variante Omicron est « remarquablement résistante » aux vaccins et les rappels pourraient ne pas faire grand-chose pour aider, ce qui annonce de mauvaises nouvelles pour le pays alors que Omicron se propage et que les cas de COVID-19 augmentent à l'échelle nationale.

Les scientifiques expriment leur inquiétude dans l'étude publiée mercredi que les mutations « étendues » de la variante puissent « grandement compromettre » le vaccin, voire le neutraliser.

Les auteurs de l'étude ont même averti que tous les anticorps des vaccins anti-covid actuels pourraient être rendus obsolètes sans avertissement en raison de l'adaptation virale naturelle, affirmant : « Il n'est pas exagéré de penser que ce [COVID-19] n'est maintenant qu'une mutation ou deux, loin d'être pan-résistant aux anticorps actuels. »

En d'autres termes, chaque personne qui a pris des vaccins contre le covid n'a obtenu AUCUN avantage, mais a pris des risques ÉNORMES et détruit son système immunitaire au cours du processus. De plus, ils développeront désormais des cancers à un taux dix fois supérieur à la normale en raison de la suppression des composants anticancéreux du système immunitaire (y compris les mécanismes de réparation des chromosomes dans les noyaux cellulaires).

En conclusion, le soi-disant « vaccin » contre le covid est vraiment une arme mortelle pour la dépopulation. Et le dépeuplement s'accélère maintenant, exactement comme moi-même et des médecins et scientifiques indépendants l'avons longtemps averti.

Source

Les médecins n'échappent pas non plus aux vaccins tueurs :

 

 

Conseil Régional de l'Ordre des Médecins de Tunis

La communauté médicale déplore cette semaine, avec beaucoup de douleur, la disparition de 03 confrères :
- Le Docteur Maher Ben Ghachem ancien chef de service de chirurgie orthopédique à l'hôpital d'enfants et Professeur à la Faculté de Médecine de Tunis.
- Le Docteur Faycal Djait spécialiste en endocrinologie.
- Le Docteur Adel Majoul spécialiste en gynécologie-obstétrique
Le bureau du CROM de Tunis présente ses condoléances les plus émues aux familles de nos chers amis et collègues....
 
Dans la région de Hammamet, un jeune couple  de médecins est décédé subitement, à peine deux jours après leur injection vaccinale. Crise cardiaque.

Les autorités tunisiennes, NATURELLEMENT, ne font aucun lien entre la vaccination et l'hécatombe de crises cardiaques mortelles. Au contraire, dans un pays qui, à chaque fin de mois, on tend la main au voisin algérien pour pouvoir payer le salaire des fonctionnaires, on vient d'imposer le pass obligatoire même pour respirer. Il est remarquable qu'en Algérie, où le taux de vax ne dépasse pas les 5%, il y a très peu de malades covid. Ceci explique cela.
H. Genséric
 
Peut être une image de texte qui dit ’POUR LES RETARD ATAIRES....’

10 commentaires:

  1. PREMIERE PARTIE

    NOUS SOMMES EN DANGER.

    Nous sommes en danger. États-Unis/UE/OTAN Vs Russie . . Ukraine https://halturnerradioshow.com/index.php/en/news-page/world/we-are-in-danger-us-eu-nato-v-russia-ukraine

    HAL TURNER (ancient fonctionnaire Fbi) : Cela me désole de devoir signaler au public que nous sommes en danger. La situation entre les États-Unis/l'UE/l'OTAN et la RUSSIE à propos de l'Ukraine s'aggrave au-delà de toute raison. Des mesures concrètes sont actuellement prises activement qui, si elles ne sont pas arrêtées, CONDUIRONT à une guerre nucléaire ; peut-être avant Noël.
    Normalement, les archives de mon émission de radio sont réservées aux abonnés payants. C'est tout simplement trop important pour rester derrière un paywall. Pour le bien de mes compatriotes américains et pour les gens honnêtes et pacifiques du monde entier, j'offre l'émission de radio d'une heure du vendredi soir - GRATUITE. Seules les 37 premières minutes sont essentielles à entendre. Ils exposent la situation. Comment nous sommes arrivés ici. Qui fait quoi. Et où il mène. . . vite.

    Par exemple, aujourd'hui, la Russie a FERMÉ la route maritime de la Mer du Nord. Cela vient d'écraser le commerce entre l'Europe et l'Asie car les navires ne peuvent plus voyager le long de la côte nord de la Russie vers l'Asie. La Russie a explicitement déclaré que cette fermeture est due aux activités de l'OTAN ! La ligne rouge sur l'image ci-dessous montre ce qui est maintenant fermé : Aujourd'hui également, la Russie a annoncé qu'elle amenait deux régiments distincts de missiles balistiques intercontinentaux YARS (ICBM) au « statut de combat » avant la fin de cette année.

    RépondreSupprimer
  2. DEUXIEME PARTIE

    C'est dans les 13 prochains jours ! Un régiment de missiles YARS est basé sur des silos. L'autre est basé sur le mobile. Les mobiles ressemblent à ça : Enfin aujourd'hui, la Russie a annoncé qu'elle déployait des radars et des « bataillons d'ingénierie radio » dans l'Arctique, et a publié une image d'une nouvelle station radar qu'elle y a érigée en 36 heures. Voici l'image : La haute tour avec le dôme blanc au centre est le radar pour surveiller les navires essayant d'utiliser la route maritime du Nord. Mais les AUTRES structures sont le problème. Ces autres structures sont des RADAR JAMMING SYSTEMS pour différentes bandes radar. Ils ont UN SEUL et UN SEUL but : brouiller les grilles de détection radar des missiles au-dessus de l'horizon des États-Unis. C'est précisément l'équipement nécessaire pour réduire la fonctionnalité de notre radar au-dessus de l'horizon soit pour « aveugler » ces radars aux missiles entrants, soit pour dégrader l'efficacité de ces radars qui, au moment où ils captent un ICBM entrant, c'est trop tard. C'est ce qui se passe à propos de la situation en Ukraine. AUCUN MÉDIA DE MASSE ne le rapporte - du tout.

    En termes simples, nous sommes en danger. Danger réel. De NOS PROPRES actions avec l'Ukraine. Nous essayons de faire entrer l'Ukraine dans l'OTAN afin de placer des missiles américains sur le territoire ukrainien. Ces missiles auraient un temps de vol de seulement 5 minutes vers Moscou et de seulement 7 à 8 minutes vers les silos de missiles nucléaires de la Russie. Trop peu de temps pour que la Russie se défende d'une première frappe nucléaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tient , ça me rappelle un roman de SF , mais les missiles devaient être placés en Pologne !!

      Supprimer
  3. TROISIEME PARTIE

    C'est exactement comme la crise des missiles de Cuba dans les années 1960, où le président américain John F. Kennedy avait découvert que les Soviétiques avaient placé des missiles nucléaires à moyenne et moyenne portée à Cuba. Kennedy a demandé à ses généraux combien de temps il faudrait pour que ces missiles frappent Washington, DC et ils ont répondu "5 minutes". Nous perdrions quatre-vingts pour cent (80 %) de notre population à cause de leur première frappe. » Le président Kennedy a immédiatement decidé que ces missiles devaient disparaître ou devraient être détruits. Pendant treize jours au début des années 1960, l'Amérique et la Russie se sont tenues au bord d'une véritable guerre nucléaire. Heureusement, les Soviétiques de l'époque ont accepté de retirer les missiles. Nous voici, environ 60 ans plus tard, et les imbéciles de l'OTAN et les idiots du Département d'État américain, pensent apparemment que l'histoire ne s'applique pas à eux. Ils essaient de faire à la Russie maintenant, ce que les Soviétiques nous ont fait dans les années 60. Le président russe Poutine fait simplement et exactement ce que le président Kennedy a fait face à la même situation. Pour la Russie, il s'agit d'une question existentielle et elle ne peut pas reculer car cela la rendrait vulnérable à une première frappe contre laquelle elle ne pourrait ni se défendre ni réagir. Pourtant, les États-Unis/UE et l'OTAN persistent. Cela mène à la guerre. vite.

    Nous, en Occident, avons tort sur ce point. Et le tourbillon que nous sommes sur le point de récolter tuera beaucoup d'entre nous. Quelqu'un doit se lever vite et mettre un terme à ce qui se développe. Les médias de masse aux États-Unis/en Europe et en Australie et en Nouvelle-Zélande n'ont absolument PAS réussi à faire leur travail pour rapporter ce qui se passe. La seule chose qu'ils publient, c'est "Russie, Russie, Russie" et "Russie mauvaise". Ce n'est tout simplement pas vrai, mais les médias de masse sont soit trop paresseux, soit ont trop besoin de l'argent publicitaire du gouvernement (COVID) pour dire la vérité. Je pense que leur incapacité à rapporter avec précision ce qui se passe va tuer beaucoup d'entre nous. Bientôt.

    Écoutez les 37 premières minutes de cette émission radio d'une heure. Cela peut vous sauver la vie. Il ne reste plus beaucoup de temps pour agir. CLIQUEZ ICI

    RépondreSupprimer
  4. Mourir du Covid avec la piqûre ou du Nucléaire. L'avenir surtout de l'Europe n'est pas joli. Ce qui est inquiétant, nous ne voyons pas d'opposition envers les politiciens criminels. En Tunisie dès le 22.12 il faudra un pass pour entrer dans les espaces publics. Saïd prépare déjà la 3ème dose et du Pfizer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mourrir pour des idées , l'idée est excellente.....♫

      Supprimer
  5. Variant Oméga en Allemagne à Munich ,10000 mets par jour ,entendu à la radio ,France Maghreb 2, .

    RépondreSupprimer
  6. Il se passe bien ce qu'a prévu le professeur Montagnier dès le début : le foisonnement de variants provoqué par le vaxx et les morts qui commencent à être difficiles à cacher sous le tapis à partir de l'automne (ceux du début de l'année, qui concernaient des personnes âgées, n'ont pas ému grand monde ; ceux de l'automne feront-ils plus réagir ?…).

    Ariyana Love a signalé que les brevets des vaxx eux-mêmes mentionnent qu'ils produisent des variants.

    « The Pfizer patent mentions gene 69-70 deletion and mutation.

    Thermo Fischer produced a study revealing that gene deletion mutations is the cause of “vaccine” induced variants. This company is not only profiting from this “Vaccine” Holocaust but Thermo Fischer has a scientific report clearly stating that gene deletion is responsible for the Lambda, Alpha, Beta, Gamma, and Delta variants. »

    RépondreSupprimer
  7. on pourra dire que l'antisémitisme du monde arabomusulman s'arrête net devant pfizer et compagnie.......encore une supercherie montrée au grand jour que celle de leur inénarrable combat anti israel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ requin
      Tu confonds antisémitisme et anti-sionisme. Les arabes sont eux-même des sémites je te rappelle.

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.