vendredi 24 janvier 2020

WW3. Main Morte: la riposte russe à une première frappe nucléaire américaine


Le danger planétaire vient en ce moment des États-Unis et de la Grande-Bretagne qui se réservent le droit de réaliser des "frappes nucléaires préventives", principalement contre la Russie, accusée de tous les maux. Ces importants regains de tensions géopolitiques dans le monde pèsent sur l'avenir de l'humanité qui est entrée dans une nouvelle guerre froide.

Les puissances nucléaires comme les États-Unis, la Chine, la Russie, Israël, l'Inde et le Pakistan renforcent leur capacité de dissuasion avec l'émergence de deux nouveaux blocs : États-Unis et Europe contre Russie, Iran et Chine.
La menace de la stratégie américaine
Les États-Unis, ancrés dans une politique interventionniste et impérialiste, se sont toujours gardés la possibilité d'effectuer des frappes nucléaires préventives. Cela « a été notre politique depuis longtemps et fait partie de nos plans pour l'avenir », a déclaré fin septembre 2016 le secrétaire à la Défense américain sur la base aérienne de Kirtland (Nouveau-Mexique, sud-ouest), qui accueille le centre de recherches atomiques.
Cela a été confirmé récemment par les plus hautes autorités américaines comme nous l’avons vu dans: ALERTE MONDIALE. Trump planifie une attaque nucléaire contre la Russie… pour bientôt 
Face à ces menaces publiques, le président russe Vladimir Poutine a averti que la Russie riposterait à toute attaque nucléaire par des frappes nucléaires.
-----------------------------------------------
Main Morte: la riposte russe à une première frappe nucléaire américaine

Le système actuel de relations internationales et de traités sur le contrôle des armements s'effrite lentement mais régulièrement. Le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire est mort, Washington et Moscou développant publiquement des missiles à courte et moyenne portée précédemment interdits. Le nouveau START (Traité sur la réduction des armements stratégiques) se rapproche également de sa fin en 2021 et il est probable que le nouveau START ne sera pas renouvelé. Les États-Unis, la Chine et la Russie développent des armes hypersoniques, qui ne sont limitées par aucun traité de maîtrise des armements existant. Les grandes puissances se préparent à un éventuel conflit mondial. Le démantèlement du système des traités internationaux est un autre facteur qui aggrave les tensions militaires dans le monde.
La Russie travaille activement à la restauration des capacités soviétiques perdues et au développement de nouveaux projets de dissuasion stratégique. L'un d'eux est la main morte, également connue sous le nom de périmètre. Ce système de contrôle automatique des armes nucléaires de l'ère de la guerre froide est l'un des secrets les plus protégés et les outils de dissuasion les plus importants de l'URSS et de la Russie.
La Dead Hand (main morte) est la dernière ligne de dissuasion en cas de frappe nucléaire paralysante. Elle est entrée en service en 1985, peu de temps après une escalade majeure en 1983, qui avait presque conduit à une guerre entre les États-Unis et l'Union soviétique. Elle a été comparée à une véritable machine apocalyptique. Lors de l'activation et de la détermination d'une frappe nucléaire en cours, le système envoie des missiles de commandement avec des ogives spéciales qui transmettent des commandes de lancement cryptées à tous les porteurs d'armes nucléaires des composantes maritime, aérienne et terrestre des Forces nucléaires stratégiques russes.
En temps de paix, le système sommeille en attendant une commande de mise en marche ou un signal d'alarme du système d'alerte précoce d'attaque de missile. Il a un «pare-feu» humain, par exemple, un officier de garde qui le passerait en mode entièrement automatisé. Par conséquent, il n'y a aucun risque de lancement accidentel ou non autorisé de missiles. Ayant reçu une commande ou un signal de lancement de missiles depuis le territoire d'autres pays, cette Main Morte passe en mode de combat automatisé. Grâce à un réseau de capteurs à grande échelle, elle surveille les signes d'une frappe nucléaire entrante.
La décision de lancer des missiles de commandement est prise par un système de contrôle et de commande autonome - un système complexe d'intelligence pseudo-artificielle. Le système reçoit et analyse une variété d'informations sur l'activité sismique, le rayonnement, la pression atmosphérique et l'intensité des bavardages sur les radiofréquences militaires. Il surveille la télémétrie depuis les postes d'observation de la force de missile stratégique et les données des systèmes d'alerte précoce.
Avant son lancement, le système aura vérifié quatre conditions:
1. Une fois le système activé, il détermine d'abord si une explosion nucléaire a eu lieu sur le territoire russe;
2. Si cela est déterminé, le système vérifiera alors la liaison de communication avec le centre d'opérations de l'état-major;
3. Si une connexion est établie, le système passera après un certain temps - de 15 minutes à 1 heure - sans aucun signe d'attaque supplémentaire, il supposera qu'un certain nombre de responsables autorisés à donner l'ordre de frappe sont toujours vivants et le système va s'arrêter;
4. Si le centre d'opérations de l'état-major ne répond pas, le système envoie une demande à Kazbek, le système automatique de commandement et de contrôle des forces nucléaires stratégiques. S'il n'y a pas de réponse non plus, le système transfère automatiquement l'autorité de lancement au personnel du bunker de commandement et lance la frappe de représailles.
Tous les canaux par lesquels la Main Morte reçoit ses informations sont sauvegardés plusieurs fois, pour éliminer la possibilité de fausses informations qui lui sont transmises.
Selon des données ouvertement disponibles, la Main Morte fait partie intégrante du système de postes de commandement aérien «Zveno», dont le développement a été réalisé en Union soviétique. Le «Zveno» comprend le poste de commandement et de contrôle aéroporté de l'avion Il-86VKP, le relais radio aéroporté de l'avion Il-76RT, les missiles de commandement basés dans des silos «Périmètre» et les missiles de commandement mobiles «Gorn». En période de menace, trois Il-86VKP auraient respectivement à bord le commandant en chef suprême des forces armées, le ministre de la Défense et le chef d'état-major général. L'Il-86VKP est capable de lancer une antenne de 8 km de long, que même les impulsions d'explosions nucléaires ne peuvent pas affecter. À l'aide de cette antenne, l'avion peut transmettre des ordres de lancement de tous les missiles intercontinentaux du pays même si tous les postes de commandement souterrains sont détruits par l'attaque nucléaire de l'agresseur. L'avion relais radio Il-76RT transmettrait des ordres de lancement de missiles dans des régions éloignées, y compris celles déployées sur des sous-marins. De cette façon, la Main Morte garantit une frappe de représailles dévastatrice en cas de perturbation des communications et de la destruction des postes de commandement après la première attaque surprise nucléaire de l'ennemi. Ses missiles de commandement lancent leurs ogives dans l'espace, où aucun satellite hostile ou explosion nucléaire ne peut les atteindre et à partir de là, "réveiller" les forces nucléaires pour frapper l'agresseur.
La dissolution de l'URSS en 1991 a provoqué une profonde crise sociale et économique sur le territoire des anciennes républiques soviétiques. Les forces armées russes sont également entrées dans une période de crise. En 1995, la Main Morte a été retirée du service de combat. Après le début de «l'ère Poutine» et le rétablissement d'un financement adéquat pour les forces armées russes dans les années 2000, la sécurité nationale est redevenue l'une des principales priorités des dirigeants russes. En 2011, il a été officiellement confirmé que la Main Morte avait été de nouveau mise en service de combat. Le lancement d'essai réussi du missile 15Yu75 a eu lieu à Plesetsk en 2016. En outre, la Main Morte est également en cours de modernisation. En décembre 2019, le ministère russe de la Défense a annoncé son intention de signer un contrat pour le nouveau complexe de missiles Sirena-M. Le Sirena-M est la variante la plus moderne du «système de missile de commande» et du «missile de commande» pour la Main Morte. Les essais du missile Sirena-M, qui est basé sur la première version du missile balistique intercontinental Topol, ont commencé en 1990. Tous ont été menés avec succès. Le système Sirena-M entrera en service jusqu'en 2025.
---------------------------------------------------------------
L'horloge de l'apocalypse
La menace nucléaire dans le monde est notamment illustrée par l'horloge de l'Apocalypse ou de la fin du monde (Doomsday Clock). Créée en 1947, peu de temps après les bombardements atomiques américains sur le Japon, et est régulièrement mise à jour depuis, par les membres du Bulletin des scientifiques atomistes, (BAS) basé à l'Université de Chicago. La menace d'une guerre nucléaire planétaire a très largement contribué à diminuer le nombre de minutes qu'il restait à l'humanité avant de sombrer. En 2012 elle indiquait 23 h 55, soit seulement 5 minutes avant la fin du monde.
En 2018, son aiguille s'était encore avancée, indiquant 23 h 58...Compte tenu des fous furieux sionistes qui règnent à Washington et Tel-Aviv, nous sommes aujourd’hui à 23h 59min 59s.
Les conséquences d'une guerre nucléaire


En septembre 2019, des chercheurs du programme de Princeton sur la science et la sécurité mondiale ont publié une vidéo qui montre « l'effet domino » de l'utilisation d'une seule arme nucléaire tactique (à faible rendement).
Un scénario apocalyptique
1.   En quelques heures, 34 millions de personnes seraient tuées par l'effet direct des explosions nucléaires.
2.    Des incendies colossaux et incontrôlables générés par les bombes enverraient dans l'atmosphère 9 millions de tonnes de suie dans l'atmosphère. En moins de 50 jours, toute la planète serait affectée par les cendres.
3.   Pendant une décennie, les rayons du Soleil seraient alors en partie filtrés. Résultat : la température planétaire baisserait de 1,25 °C au cours des trois premières années ; les précipitations mondiales diminueraient de 10 % dans les deux à quatre ans suivant l'événement ; les gelées seraient plus fréquentes.
4.     La photosynthèse plus faible. L'agriculture serait alors durement affectée et donc les ressources alimentaires pour l'ensemble de l'humanité. En effet, les cycles agricoles seraient probablement désorganisés du fait de l'effet combiné d'un refroidissement, d'une moindre pluviométrie et de la baisse de l'intensité des rayons solaires à la surface terrestre. Ceci se traduirait par des interruptions à répétition des cycles de croissance dues au gel.
5.    Enfin, ce scénario s'accompagne d'une perte généralisée d'ozone stratosphérique avec des conséquences sensibles sur des populations très éloignées de la zone de conflit.
L'hiver nucléaire
L'hiver nucléaire est la conséquence planétaire la plus souvent avancée (notamment par les pacifistes) pour mettre en garde contre les conséquences d'une guerre atomique massive. Selon cette vision, la Terre serait alors enveloppée d'un écran de poussières radioactives empêchant l'énergie solaire de parvenir jusqu'à nous pendant une durée assez longue, ce qui ferait disparaître l'espèce humaine de notre planète.
Hannibal GENSÉRIC
MISE A JOUR
Provocation : Le 24 janvier 2020, les forces blindées américaines impliquées dans le vol de pétrole syrien qui est donné gratuitement aux partisans de Trump ont tiré sur 2 hélicoptères russes MI35 protégeant les forces de maintien de la paix. Aucune victime n'est signalée. Vidéo

3 commentaires:

  1. Est vous un nostalgique de Lenine Vladimir illich et des millions de morts avec URSS Cccp de kuhn and Loeb et Léon Braunstein selon le plan de Albert Pike avec leur volonté de nouveau désordre mondial perverti luciferien 666

    RépondreSupprimer
  2. je préfere mourir pendant l explosion nucléaire ke de vivre apres sous un ciel obscur et un refroidissement de la température

    RépondreSupprimer
  3. l'humanité reviendra à l'âge de la préhistoire ça c'est inéluctable c'est une prophétie sacrée...

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet seront supprimés.