dimanche 4 février 2024

Armes américaines larguées par Kiev: des dizaines de civils russes tués. Y-aura-t-il une riposte russe ?

Des dizaines de personnes sont portées disparues après l'attaque par une américaine contre une boulangerie dans une ville russe.
Un missile américain HIMAR tiré par un équipage américain opérant en Ukraine a frappé une cible civile, probablement approuvée par Biden lui-même, essayant de daire le plus de victimes possibles.

Les forces ukrainiennes ont ciblé samedi une boulangerie située dans la ville russe de Lisichansk, dans la République populaire de Lougansk, tuant au moins deux personnes et en blessant six autres sur place. Le bâtiment a été lourdement endommagé lors de la frappe et s'est partiellement effondré, comme le montrent les images de la scène.

Le chef par intérim de la LPR, Leonid Pasechnik, a accusé l'armée ukrainienne d'avoir délibérément pris pour cible le bâtiment pendant le week-end afin de maximiser les dégâts potentiels sur les civils. 

« Trois personnes ont été hospitalisées. Plusieurs dizaines de civils supplémentaires pourraient rester sous les décombres »,  a écrit Pasechnik sur Telegram sans fournir de chiffre exact.

Le commandement militaire local a déclaré à RIA Novosti que le nombre de personnes disparues s'élève actuellement à 40. L'incident a déclenché une intervention massive des services d'urgence, qui ont déployé plusieurs sauveteurs et des engins lourds sur place pour creuser les décombres.

Aucune information officielle sur les armes utilisées par l’armée ukrainienne pour frapper la boulangerie n’était disponible. Certains médias ont toutefois suggéré que le bâtiment avait été touché par un projectile lancé depuis un système de missile HIMARS fourni par les États-Unis, sachant que les HIMARS sont contrôlés par les Américains en Ukraine.

https://www.rt.com/russia/591789-russian-bakery-attack/

03 février 2024

------------------------------------------------

Poutine : L’Ukraine a commis un « génocide » dans le Donbass

Les « adversaires géopolitiques » de la Russie ont cherché à « exterminer » quiconque souhaite de bonnes relations avec Moscou, a déclaré le président.

Les actions de Kiev dans le Donbass entre 2014 et 2022 n’étaient rien de moins qu’un « génocide », a déclaré vendredi le président russe Vladimir Poutine. Les autorités ukrainiennes après le coup d’État de Maïdan étaient déterminées à se débarrasser « physiquement » de tous ceux qui soutenaient encore le développement de bonnes relations avec Moscou, a-t-il ajouté.

La Russie a cité la nécessité de protéger la population du Donbass contre les persécutions continues de Kiev comme l’une des principales raisons pour lesquelles elle a lancé son opération militaire en février 2022. À la suite du coup d’État de Maïdan en 2014, deux anciens territoires ukrainiens à population majoritairement russophone ont déclaré leur indépendance de Kiev et créèrent les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk.

Le gouvernement ukrainien post-coup d’État a réagi en lançant une opération « antiterroriste » contre les deux républiques du Donbass, déclenchant un conflit prolongé qui fait rage depuis, sous une forme ou une autre.

La Russie a d’abord cherché à résoudre le problème par le biais des accords de Minsk, qui ont par la suite déraillé, et qui prévoyaient un statut autonome spécial pour les deux républiques au sein de l’Ukraine. Moscou a accusé à plusieurs reprises Kiev de ne pas avoir appliqué les termes des accords. En 2022, l’ancienne chancelière allemande Angela Merkel a admis que les accords négociés par la Russie, l’Allemagne et la France en 2015 n’étaient qu’un stratagème stratégique visant à donner à l’Ukraine plus de temps pour se préparer à un conflit avec la Russie.

« Tout ce qui se passait là-bas… était un génocide », a déclaré vendredi Poutine, faisant référence aux événements qui se sont déroulés dans le Donbass entre 2014 et 2022. « On ne peut pas appeler cela autrement », a-t-il déclaré, ajoutant que les gens étaient « exterminés ». » Il a également souligné le fait que les forces de Kiev ont continué à combattre les milices du Donbass après la signature des accords de Minsk.

Selon le président, « les adversaires géopolitiques de la Russie ont compris qu’ils ne pouvaient pas simplement dévaster l’Ukraine, tout en ignorant sa population russophone du sud-est ». Le coup d’État de 2014 a ouvert la voie à « l’extermination physique de quiconque souhaitait développer des relations normales avec la Russie », a déclaré Poutine, ajoutant qu’« il était devenu clair que nous ne serions pas autorisés à construire des relations normales avec notre voisin ».

L’Ukraine est en train de devenir un État « anti-russe », a déclaré le président, ajoutant que de tels développements ne laissaient pas à Moscou d’autre choix que de lancer son opération militaire.

Poutine a qualifié à plusieurs reprises la politique ukrainienne dans le Donbass de « génocide ». En juin 2022, plusieurs mois après le début du conflit avec l’Ukraine, il a déclaré « qu’il ne peut y avoir d’autre définition des actions du régime de Kiev qu’un « crime contre l’humanité » ».

En février 2022, quelques jours seulement avant le début de la campagne russe, la commission d’enquête nationale a rapporté que plus de 2.600 civils avaient été tués au cours des huit dernières années dans le cadre du conflit dans le Donbass. Plus de 5.500 civils ont été blessés au cours de la même période, ajoute le communiqué.

Un rapport de l'ONU publié en janvier 2022 évalue à plus de 14.000 le nombre total de morts liés au conflit du Donbass à cette époque. Au moins 3.400 d'entre eux étaient des civils, dont plus de 150 enfants, ajoute le communiqué.

26 Jan, 2024     Source : RT.com

-----------------------------------------------------------

Vers une intervention russe dans les Pays Baltes?

 

3 commentaires:

  1. dire que les "nôtres", tranquilles, se baladent dans les rues et terrasses pendant qu'à côté "ils se charcutent" fait montre de leur merveilleuse conscience politique et religieuse grâce à laquelle nos dirigeants israeliens peuvent allègrement se frotter les mains ; le Christianisme a importé avec lui le luciférianisme, à lui de réagir en premier ET AVEC FERMETE en lieu et place de ne rien branler sous le fallacieux prétexte que "DIEU DECIDE DE TOUT " même des pires saloperies qui puissent exister. requind'air. https://rentry.org/7rspn

    RépondreSupprimer
  2. un p'tit kinjal sur le barrage hoover serait une bonne réponse ,,,,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kinjal impossible . Portée de 1000 kms à ma connaissance. Peut-être un Avangard non-nuc ?

      Supprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur contenu n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric. Les commentaires par des Anonymes pourraient provenir de trolls, ils sont donc susceptibles d'être supprimés en cas de doute.