vendredi 30 avril 2021

Des généraux américains quatre étoiles demandent au DNI d’arrêter de mentir

Ces gens en ont assez du flot constant de propagande sans fondement que les services de renseignement américains déversent sur le monde.

Cher Directeur du Renseignement National,

nous, les généraux 4 étoiles qui dirigeons les commandements régionaux des États-Unis dans le monde entier, sommes de plus en plus préoccupés par le manque de preuves étayant les déclarations que vous faites sur nos adversaires.
En tant que vrais croyants, nous ne doutons pas du jugement que vous portez sur les activités néfastes de la Russie, de l'Iran et de la Chine. Cependant, nos alliés et partenaires ne souscrivent pas à la béatitude de l'ignorance. Ils continuent à nous demander les faits qui soutiennent ces jugements.
Malheureusement, nous n'en avons aucun à leur fournir.
Vous dites que la Russie pensait à manipuler les alliés de Trump et diffamer Biden, que la Russie et l'Iran visaient à influencer l'élection de 2020 par des campagnes secrètes et que la Chine mène des opérations secrètes pour influencer les membres du Congrès.
Des médias ont publié des rapports dans lesquels des "sources du renseignement" affirment que la Russie, la Chine et l'Iran versent tous des primes aux talibans pour tuer des soldats américains. Heureusement, aucun soldat n'a été blessé par ces rumeurs.
Nos alliés et partenaires lisent ces rapports et d'autres et nous demandent des preuves. Ils veulent savoir comment exactement la Russie, l'Iran et la Chine font ces choses.
Ils espèrent, bien sûr, tirer les leçons de notre expérience pour protéger leurs propres pays.
Actuellement, nous ne sommes pas en mesure de leur fournir de telles informations. Vos employés continuent de nous dire que tout cela est SECRET.
Nous vous demandons donc de déclassifier les faits qui soutiennent vos jugements.*
Sincèrement
Les Généraux

—-
PS : *Faites ça ou sinon fermez votre gueule.

Ce qui précède pourrait bien avoir été un brouillon de la lettre à l’origine de cet article :
Les plus grands espions américains disent qu'ils cherchent des moyens de déclassifier et de publier plus de renseignements sur le mauvais comportement de leurs adversaires, après qu'un groupe de commandants militaires quatre étoiles ait envoyé un appel rare et urgent demandant de l'aide dans la guerre de l'information contre la Russie et la Chine.
Le mémo interne de neuf commandants militaires régionaux, écrit l'année dernière, qui a été examiné par POLITICO et n'a pas été rendu public, implorait les agences d'espionnage de fournir davantage de preuves pour combattre les "comportements pernicieux".
Ce n'est qu'en "faisant éclater la vérité dans le domaine public contre les challengers de l'Amérique du XXIe siècle" que Washington pourra s'assurer du soutien de ses alliés, ont-ils ajouté. Mais les efforts pour rivaliser dans la bataille des idées, ont-ils ajouté, sont paralysés par des pratiques trop strictes en matière de secret.
"Nous demandons cette aide pour mieux permettre aux États-Unis, et par extension à leurs alliés et partenaires, de gagner sans combattre, de combattre maintenant dans les zones dites grises et de fournir des munitions dans la guerre actuelle des narratives", ont écrit en janvier dernier les commandants qui supervisent les forces militaires américaines en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique latine, ainsi que les troupes d'opérations spéciales, à Joseph Maguire, alors directeur du renseignement national par intérim.
"Malheureusement, nous continuons à manquer des occasions de clarifier la vérité, de contrer la désinformation, de dénoncer les fausses narratives et d'influencer les événements à temps pour faire la différence", ont-ils ajouté.

Ces généraux ont dû être sérieusement contrariés pour écrire une telle lettre. Il y a eu un certain nombre de jugements publiés sur le renseignement où la NSA a exprimé son peu de confiance dans les conclusions faites principalement par la CIA. La NSA fait partie de l’armée.

Entre deux bureaucraties, une telle lettre accusatrice ou un mémo interne équivaut à une déclaration de guerre. Il est peu probable que les spécialistes du renseignement gagnent ce combat.

Cela permet d’espérer que le bureau du DNI et les agences qui lui sont subordonnées réduiront désormais leur production de déclarations absurdes.

Par Moon of Alabama

Quelque chose ne va pas lorsque vous avez besoin de tirer mais que chaque munition coûtent 500 millions de dollars

La Corée du Nord vient de réaliser comment elle pourrait ruiner les États-Unis :
Le Pentagone prévoit de dépenser près de 18 milliards de dollars pour développer, produire et soutenir son nouvel intercepteur destiné à arrêter les missiles nucléaires en provenance de Corée du Nord ou d'Iran, ce qui constitue le premier grand contrat de défense de l'administration Biden, selon des chiffres récemment publiés. ...
Les intercepteurs sont conçus pour percuter et détruire les missiles entrants d'un adversaire tel que la Corée du Nord ou l'Iran. Ils seraient installés sur des missiles basés en Alaska. Le coût de chacun des 31 intercepteurs est estimé à environ 498 millions de dollars.
Le nouvel intercepteur est destiné à corriger les erreurs d'un programme d'ogives, qui a duré pendant les administrations Obama et Trump, mais qui a échoué avant d'être annulé en août 2019 après que 1,2 milliard de dollars aient été dépensés pour ce projet destiné à être achevé en 2023.

Sur les 31 intercepteurs, 10 seront destinés aux tests et seulement 21 seront déployés.

Pour toucher une ogive ou un leurre, trois intercepteurs doivent être tirés pour atteindre une probabilité de destruction supérieure à 95 %. 21 intercepteurs pourraient vaincre 7 cibles. C’est probablement plus que ce que possède la Corée du Nord.

Mais la Corée du Nord pourrait munir ses missiles d’un MIRV, c’est-à-dire placer des véhicules de rentrée indépendants multiples sur chacun d’entre eux. Ils n’ont pas besoin de porter de coûteuses ogives nucléaires. Un seul missile transportant sept leurres suffirait à vider tous les silos de la Ground Based Missile Defense (GMD). Cela laisserait les États-Unis sans protection contre le prochain tir, qui pourrait ou non se produire.

Un seul missile, construit pour probablement quelques millions de dollars, pourrait facilement mettre à mal les nouveaux missiles de défense valant 18 milliards de dollars.

Kim Jong Un pourrait-il publier des photos montrant un missile nord-coréen équipé d’une MIRV ? Pourrait-il organiser une parade avec d’autres missiles ? Cela pourrait inciter les États-Unis à acheter plus de missiles d’interception. Rincer et recommencer jusqu’à ce que les États-Unis soient ruinés.

Le Government Accountability Office vient de publier son rapport 2020 sur la Missile Defense Agency. Sans surprise, la MDA a livré moins que prévu, a testé moins que prévu et beaucoup de ses tests ont encore échoué. L’ensemble de l’agence est un énorme gaspillage d’argent qui n’a aucun moyen visible de réussir.

La défense antimissile est une vache à lait pour les fabricants d’armes. C’est la seule raison pour laquelle le Congrès continue à la financer.

Par Moon of Alabama – Le 28 avril 2021

 

3 commentaires:

  1. En France : https://www.egaliteetreconciliation.fr/40-des-militaires-votent-RN-et-68-des-Francais-soutiennent-la-tribune-des-20-generaux-63916.html

    RépondreSupprimer
  2. Enfin voilà le genre de réaction tant attendue des intellos qui savent ce que c'est que servir.
    Que Dieu vous bénissent

    RépondreSupprimer
  3. Cela commence à bouger tant chez les militaires des Etats-Unis que ceux de France. Le Général Flynn vient de déclarer qu'une fois les USA nettoyés le tour des autres pays viendra. Pour sécuriser le bureau chargé d'apporter la preuve frauduleuse des démocrates, les Rangers viennent d'arriver en Arizona. La fin du cauchemar approche.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.