samedi 9 juin 2018

Syrie : Daech résiste dans les régions sous contrôle des États-Unis

Le porte-parole du ministère russe de la Défense a publié un rapport sur la situation en Syrie qui explique que Daech continue à résister uniquement dans les zones sous contrôle américain.

« La situation des Syriens à al-Tanf et Raqqa, des zones investies et contrôlées par l’armée américaine, est catastrophique », rapporte Igor Konashenkov selon Fars News.
Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a récemment déclaré que le président syrien Bachar al-Assad, en coordination avec la Russie et l’Iran, avait conduit son peuple à la catastrophe, prétendant que « seules les Forces démocratiques syriennes (FDS) étaient capables de faire face à Daech ».
« Quant à la situation actuelle en Syrie, nous suggérons au président américain de réexaminer la carte qui montre la situation sur le terrain, a déclaré Konashenkov. Toutes les zones où sont retranchés les terroristes de Daech en Syrie sont uniquement des territoires contrôlés par les forces américaines. »
Les déclarations de James Mattis ont stupéfié les responsables de la Défense russe. « Le renforcement de Daech en Syrie est dû à la négligence criminelle des États-Unis et de la coalition internationale », a ajouté le porte-parole russe.
Depuis des années, les États-Unis et l’Arabie saoudite fournissent des armes à des groupes de l’opposition syrienne, et ce, de manière illégale. Premiers sur la liste, Daech et le Front al-Nosra, tout comme leurs mécènes, aspirent à la chute du gouvernement syrien.

Des éléments de la coalition terroriste Hayat Tahrir al-Cham en Syrie. (Archives)
Des éléments de la coalition terroriste Hayat Tahrir al-Cham en Syrie. (Archives)
La coalition terroriste Hayat Tahrir al-Cham, dont le Front al-Nosra est le principal membre, vient de publier un communiqué dans lequel elle confirme ses liens étroits avec la Turquie.
Selon le journal syrien Al-Watan Online, Hayat Tahrir al-Cham a reconnu sa grande proximité avec le gouvernement turc.
« Récemment, on évoquait des liens entre nous et certains pays. Il est nécessaire d’expliquer que ces liens sont fondés sur des intérêts immuables et fondamentaux », peut-on lire dans ce communiqué.
La coalition Hayat Tahrir al-Cham a prétendu qu’elle prenait ses décisions de façon indépendante et qu’elle ne se pliait pas aux diktats d’autrui.
Il est à noter que le communiqué de Hayat Tahrir al-Cham a été publié le vendredi 8 juin, une semaine après qu’un haut membre du bureau des affaires politiques de la coalition terroriste a déclaré que le groupe terroriste conserverait des liens avec la Turquie jusqu’à ce que « la stabilité et la sécurité soient rétablies en Syrie, notamment dans la province d’Idlib ».
Pour rappel, le département d’État américain a mis sur sa liste noire, début juin, le nom du groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham. La Turquie a annoncé, le 28 janvier 2017 qu’elle considérait le Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), principal membre de la coalition Hayat Tahrir al-Cham, comme une « organisation terroriste ».
Le nord de la Syrie, notamment la province d’Idlib, est depuis longtemps le théâtre d’affrontements entre Hayat Tahrir al-Cham et d’autres groupes armés.
Source : Press.tv

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.