vendredi 26 novembre 2021

Le silence des agneaux

Mes lecteurs fidèles l’auront remarqué, je n’écris plus guère ces temps-ci, lassé par le cruel constat que c’est parfaitement vain.   Pas que j’aurais eu tort, non, mais simplement que même la réalité observable aujourd’hui cède le pas à une hyperréalité anxiogène entretenue par le pouvoir et ses chiens de garde médiatique.
Cette hyperréalité, créée de toutes pièces aux fins de propagande vise à maintenir, par le moyen de violence psychologique, d’injonctions paradoxales et de lois iniques la population dans un état de prostration résignée, terrorisée par une « pandémie » qui n’a jamais existé.

On le sait maintenant, les chiffres sont là, ce virus n’a pas tué plus qu’une grippe, et aujourd’hui moins que jamais.   On ne vend plus du rêve, désormais, mais du cauchemar.  On sait qu’au plus fort de la crise, seuls 2% des personnes hospitalisées en France l’étaient en raison du covid, c’est officiel, et pourtant la comédie continue comme si de rien n’était, et une majorité de la population a été réduite à l’état de serpillères dociles et stupides1.  

L’histoire s’accélère et nous basculons de plus en plus vite dans un monde totalitaire, glaçant, dans l’indifférence générale.  Samedi 20 novembre, lors de manifestations anti pass sanitaire à Rotterdam, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur des manifestants désarmés et en ont mis au moins trois sur le carreau.  Avez-vous seulement entendu un seul pays s’offusquer contre ces méthodes dignes des pires dictatures?  Non, pas un mot…  Mais il y a nettement plus grave encore, ceci n’a pas suscité la moindre indignation dans la population, ils acceptent ces dérives comme si elles étaient désormais tolérables, voire normales.

Dans le même temps, l’Autriche avait instauré, le 15 novembre dernier, l’apartheid sanitaire, en reconfinant les non-vaccinés, ce qui n’a absolument aucun sens, sauf à penser qu’il ne s’agit aucunement de politique sanitaire.  Aujourd’hui, ils vont plus loin, et ont reconfiné l’ensemble de la population et ont annoncé la vaccination obligatoire pour le 1er février.

En Australie, les autorités en sont à envoyer la police et l’armée pour faire appliquer le confinement à Katherine (territoires du Nord), officiellement pour « aider les gens à se faire tester ».  Apparemment, au pays des kangourous, ça prend deux bidasses pour faire retrouver aux sauvages du cru le chemin du dispensaire, sont-ils évaporés!

Nous sommes des moutons (égoïstes) : a true story about sheep and climbing 

Ce qui m’inquiète n’est pas tant les agissements des psychopathes qui nous gouvernent que l’apathie de la population.   Attendez-vous, dans les semaines qui viennent, à une banalisation des tirs à balles réelles sur tout ce qui oserait manifester un peu résolument contre l’instauration du pass sanitaire qui se transformera bien vite en obligation vaccinale, puis en dictature féroce.

Les ténèbres s’en viennent, et nos libertés s’en vont doucement, sur la pointe des pieds, suivant ainsi la raison qui a depuis longtemps déserté ce banquet d’ivrognes.  Enivrés de la croyance illusoire que d’être le serviteur le plus zélé, au prix d’abdiquer jusqu’à sa moindre dignité d’homme, suffirait à leur garantir les bonnes grâces de leur maître.  Pauvres fous qui ne voient pas qu’ils sont les instruments de leur propre déchéance.

 [1] Stupide : (litt.) Frappé de stupeur, paralysé par l’étonnement.

Titre d'origine : Le silence des pantoufles
Par Philippe Hyusmans.

6 commentaires:

  1. M. Hyusmans donne (comme d'habitude, lui et ses semblables sans aucun sens spirituel de la vie) une lecture superficielle de ce qui se passe depuis près de deux ans. Il ne s'agit pas seulement des marionnettes actuelles de la DICTATURE EN MARCHE et des gens "stupides " (1) qui acceptent passivement tout. Ceci n'est que l'épilogue final d'un processus de détérioration des esprits qui dure depuis des décennies, voire des siècles, dont nous sommes TOUS responsables: nous, nos parents, nos grands-parents, etc. Le premier effet de cette détérioration est l'aveuglement spirituel qui conduit à aboyer contre ceux qui, aujourd'hui, ne nous laissent plus la liberté de faire n'importe quoi. C'est-à-dire, de continuer à être esclaves des nos passions, de nos fausses attentes, de nos fausses libertés. Tous ces gens n'imaginent meme pas qu'est-ce-que c'est la vrai liberté qui est surtout interieure et que personne ne pourra jamais entraver ou tuer, meme dans le goulag. En dehors de cette unique vrai liberté il n''y a que l'esclavage interieur, qui aboutit tot ou tard à la perte aussi de la soi disante et illusoire liberté exterieure. Sans préparation préventive de la part des criminels, mais aussi de la part des "victimes", qui ont toujours cru et croient qu'elles vont bien uniquement parce qu'elles ne violent pas gravement la justice humaine, (sans se soucier du tout de la justice divine) nous ne serions pas arrivés à cet incroyable epilogue.
    Pour croire que tout cela est le resultat des dernieres années, meme decennies, il faut etre pas moins stupide de ceux qui subissent passivement cette planetaire et criminelle buffonerie. Avec la difference que ces derniers tombent et tomberont, dans les prochaines années, l'un apres l'autre comme les mouches, tandis que le brilliant auteur du Silence des pantoufles continuera probablement sa vie "en pantoufles".
    (1) Quand quelqu'un dit a quelqu'un d'autre qu' il est stupide, il ne le dit pas dans le sens qu'il est emerveillé ou abasourdi. Seulemen un vrai stupide peut faire croire une telle "stupidité".

    RépondreSupprimer
  2. Cher Monsieur Genseric,

    Vos écrits, quoique parfois un peu trop intuitifs, sont une aide inestimable, pas de découragement !


    Nous sommes dans une bataille défensive, chaque reculade doit leur coûter un maximum et vous contribuez beaucoup à révéler l’absurdité de la narrative vaccinale.

    La variante NU, 32 mutations rien que ça, qui arrive et le chaos qui devrait l’accompagner pourrait bien être le moment de la contre-offensive. Hélas nous sommes dans « le pire c’est mieux », et de nombreux « bien-pensants » touchés dans leur chair et leur portefeuille pourraient bien voir le monde différemment dans quelques mois.

    Alors, « haut les cœurs » et continuer à écrire s’il vous plaît, votre écriture c’est presque toujours une bouffée d’air pure. Nous n’avons pas tous le temps ni la compétence de décortiquer les chiffres comme vous savez le faire .

    Bien à vous,

    H. Hardrada

    RépondreSupprimer
  3. Cher messieurs. Vous vous aime tous. Vous prodigué des bonnes analyses. Courage. Je ne peux pas dormir sans lire vos articles.
    Amities
    Yusuff Dookhun de ile Maurice.

    RépondreSupprimer
  4. La prophétie,
    Le rêve fait de nous des prophètes et la prophétie fait notre réalité.
    Préparez vous à la guerre, telle que vous ne l'avez jamais connu.
    Préparez vous à tout, tout ce que que vous n'avez pas encore prophétisé.
    Préparez vous et faites en sorte que vos proches prient pour vous.

    On va tous crever, sauf les survivants, ça va de soi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      Il y a une prophétie qui dit que viendra le jour, où les vivants envieront les morts.
      Certainement,ce jour lorsqu'il arrivera, il serait mieux d'être mort.

      Supprimer
  5. la pandémie créée par les youpins de l institut pasteur est un gros canular destiné à vous empoisonner et pucer par "vaccin"...ce n'est pas un vaccin , c'est l'inoculation de la marque de la bête 666 par micro puce

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.