dimanche 28 novembre 2021

« La variante Omicron » – Pilules magiques pour résoudre le problème de l'Afrique ?

Récemment, l'OMS a qualifié la variante du sars-cov-2 B.1.1.529 de "variante préoccupante" et l'a officiellement nommée "Omicron". C'était aussi tout à fait prévisible que cela n'a aucun sens. Les « variantes » ne sont que des outils pour étirer l'histoire et garder les gens sur leurs gardes. Si vous voulez savoir exactement comment la variante Omicron va affecter le récit, eh bien, The Guardian a fait un guide pratique "voici toutes les conneries que nous allons vous vendre au cours des deux prochaines semaines".

-    La variante Omicron est plus transmissible, mais ils ne savent pas encore si c'est plus dangereux (en gardant leurs options ouvertes).

-    Il est originaire d'Afrique, possiblement en mutation chez un « malade du SIDA non traité » (les malades sont des terrains fertiles pour de dangereuses « mutations »).

 -   « Il a plus du double des mutations de Delta… les scientifiques prévoient que le virus sera plus susceptible d'infecter – ou de réinfecter – les personnes immunisées contre les variantes antérieures. (saper l'immunité naturelle, vendre plus de rappels, maintenir la peur la plus effrayante).

-    « Les scientifiques craignent » que les vaccins actuels ne soient pas aussi efficaces contre la nouvelle souche, ils doivent peut-être être « peaufinés » (obtenez vos rappels et le nouveau rappel que nous n'avons pas encore inventé)

-    « Les scientifiques s'attendent à ce que les médicaments antiviraux récemment approuvés, tels que la pilule de Merck, agissent aussi efficacement contre la nouvelle variante » (nous en parlerons plus tard)

-    Il se propage déjà dans le monde et des interdictions de voyager pourraient être nécessaires pour éviter le besoin d'un autre verrouillage

omicron | Les humeurs d'OliNous assistons déjà à des préparatifs pour davantage de « mesures de santé publique », la presse citant à bout de souffle des responsables de la santé publique « préoccupés ». On nous dit qu'un nouveau confinement ne sera pas nécessaire... tant qu'on se rappellera de se faire booster (rappels vaxx) et de porter des masques et bla bla bla.

De manière générale, tout cela est assez absurde et effrayant. Bien qu'il soit assez amusant que l'administration Biden ait déjà mis un tas de pays africains sur une liste d'interdiction de voyager, alors que Biden a qualifié Trump de raciste pour avoir fait la même chose en 2020.

L'AFRIQUE

Il est intéressant de noter que la nouvelle variante proviendrait d'Afrique, peut-être « mutant dans le corps d'un patient atteint du SIDA », puisque l'Afrique est le plus grand trou dans le récit de Covid depuis plus d'un an.

L'Afrique est de loin le continent le plus pauvre, il est densément peuplé, la malnutrition et l'extrême pauvreté sont endémiques dans de nombreux pays africains, et il abrite plus de malades du SIDA que le reste du monde réuni. Et pourtant, pas de crise du Covid.

C'est un point faible de l'histoire abracadabrantesque covidienne, et ça l'a toujours été.

L'été dernier, Neil Ferguson, modélisateur en chef des virus du Royaume-Uni, a tenté de l'expliquer en affirmant que les pays africains ont, en moyenne, des populations plus jeunes que le reste du monde, et que Covid n'est une menace que pour les personnes âgées. Mais cinq minutes de bon sens démystifient cette idée.

La raison pour laquelle l'Afrique a une population plus jeune, en moyenne, c'est qu'en moyenne, ils sont beaucoup plus malades.

Il existe des maladies endémiques dans de grandes parties de l'Afrique qui ont pratiquement disparu dans la plupart des pays occidentaux, telles que choléra, typhus, fièvre jaune, tuberculose, paludisme. L'accès à l'eau potable et aux soins de santé est également beaucoup plus limité.

Et bien qu’il ait été martelé dans l’esprit du public que le fait d’être âgé est le plus grand facteur de risque pour Covid, c’est inexact. En fait, le plus grand facteur de risque de mourir « de Covid » est, et a toujours été, de mourir d'autre chose.

La vérité est que tout VRAI virus respiratoire dangereux aurait provoqué une catastrophe sanitaire et des morts en masse  sur tout le continent.

Au lieu de cela, pas plus tard que la semaine dernière, nous recevions des articles sur la façon dont l'Afrique "a échappé à Covid", et le faible nombre de décès par covid sur le continent avec seulement 6% des personnes vaccinées est "mystifiant" et "déroutant" pour les scientifiques.

Politiquement, les pays africains se sont montrés beaucoup moins susceptibles d'adhérer au récit de la « pandémie » que leurs homologues européens, asiatiques ou américains. Au moins deux présidents africains «niant Covid» – Pierre Nkurunziza du Burundi et John Magufuli de Tanzanie – sont décédés subitement (en fait, ils ont été liquidés) au cours de la dernière année et ont vu leurs successeurs inverser immédiatement leur politique de Covid.

Alors peut-être que la variante Omicron est une façon d'essayer d'intégrer l'Afrique dans le récit covid que les autres continents ont déjà pleinement adopté. Cela deviendra clair au fur et à mesure que l'histoire se développera.

Bien sûr, il est également vrai qu'être « africain » est un raccourci médiatique pour faire peur, s'appuyant sur la xénophobie profondément ancrée du public occidental. Voir : « Les abeilles tueuses africanisées ». [1]

Mais, de toute façon, l'Afrique est le long terme. Il y a ici un programme à court terme plus évident et plus cynique.

LES PILULES MAGIQUES

Revenons aux puces « Omicron » du Guardian, ci-dessus :

-    Les scientifiques sont préoccupés par le nombre de mutations et le fait que certaines d'entre elles ont déjà été liées à une capacité à échapper à la protection immunitaire existante [créée par le vaccin].

-    Les scientifiques s'attendent à ce que les médicaments antiviraux récemment approuvés, tels que la pilule de Merck, [marchera efficacement] contre la nouvelle variante

La « nouvelle variante » est déjà décrite comme potentiellement résistante aux vaccins, mais PAS aux nouveaux médicaments antiviraux.

Les géants pharmaceutiques Merck et Pfizer travaillent tous deux sur des « pilules Covid », qui, il y a trois jours à peine, faisaient l'objet d'un battage médiatique :

Les États-Unis pourraient bientôt avoir une nouvelle pilule Covid qui va « changer la donne », mais son succès dépendra de tests rapides

Aux États-Unis, une autorisation d'utilisation d'urgence ne peut être délivrée que s'il n'y a pas de médicament ou de traitement efficace déjà disponible, de sorte que les vaccins n’ayant pas fait leur preuve contre Omicron, on verra  précipiter la commercialisation des pilules sur le marché.

Si Omicron s'avère « résistant aux vaccins », mais PAS aux pilules, cela donnera aux gouvernements une excuse pour se précipiter pour approuver les pilules sur une EUA (Emergency Use Authorization), comme ils l'ont fait avec les prétendus vaccins.

Donc, vous pariez que les tests vont être "rapides", hyper rapide, en un clin d’œil. Tellement rapides que vous n'êtes même pas sûr que ce soit vraiment arrivé. Et maintenant, ils ont une excuse.

Vraiment, c'est tout simplement la même chose que pour les vaxx tueurs.

Encore une frayeur avant la nouvelle année. Une excuse pour faire croire aux gens que leur Noël pourrait être en péril. Un exercice pour fléchir un peu leurs muscles de contrôle, traire encore plus d'argent des vaches à lait de la plèbe, comme cela a été fait avec la double piqûre et le rappel. Voici maintenant une nouvelle terrifiante avec la variante Omicron, et une belle courbe de croissance exponentielle pour le cours de l'action Pfizer and Co.

À ce stade, soit vous pouvez voir le scénario, soit vous ne pouvez pas. Vous êtes libre de suivre ou non la machinerie de la peur.

Il y a un côté positif potentiel ici : on se sent pressé et frénétique. Découvert mardi, nommé vendredi, interdictions de voyager samedi. C'est précipité, et c'est peut-être une réaction au sentiment que la « pandémie » perd son emprise sur l'esprit du public.

Espérons que, à mesure que le récit devient de plus en plus absurde, de plus en plus de gens s'éveillent à la réalité.

Il a été souligné que « Omicron » est un anagramme de “moronic” ( débile ). De même, Coronavirus est l’anagramme de carnivorous (carnivore).

On se demande si c'est délibéré et ils se moquent de nous.

Source : “The Omicron Variant” – Magic pills, or solving the Africa problem?

Algora Blog

------------------------------------------------------

« Le nouveau variant Omicron entraîne une maladie LÉGÈRE, SANS symptômes importants. »

http://

Le nouveau variant Omicron entraîne une maladie bénigne, sans symptômes importants, a déclaré samedi Angelique Coetzee, présidente de l'Association médicale sud-africaine.

"Il présente une maladie bénigne avec des symptômes tels que douleurs musculaires, fatigue, pendant un jour ou deux on ne se sentant pas bien. Jusqu'à présent, nous avons détecté que les personnes infectées ne souffrent pas de perte de goût ou d'odorat. Elles peuvent avoir une légère toux. Parmi les personnes infectées, certaines sont actuellement traitées à domicile", a déclaré le Dr Coetzee.

La Présidente a noté que les hôpitaux n'ont pas été surchargés par les patients Omicron et que la nouvelle souche n'a pas été détectée chez les personnes vaccinées. Dans le même temps, la situation peut être différente pour les personnes non vaccinées. 

"Nous en saurons plus au bout de deux semaines. Oui, c'est transmissible, mais pour l'instant, en tant que médecins, nous ne comprenons pas pourquoi il y a tant de battage médiatique, alors que nous l'examinons toujours. Nous ne le saurons qu'après deux à trois semaines, car il y a des patients admis qui ont 40 ans et moins", a ajouté le Dr Coetzee.  

La présidente a également critiqué la décision de certains pays d'interdire les vols en provenance d'Afrique du Sud, comme étant prématurée, car il n'y a pas d'informations sur sa dangerosité.

À la suite des rapports sur la nouvelle souche, les États-Unis, l'Union européenne, le Canada, Israël, l'Australie et d'autres pays ont restreint les voyages en provenance de plusieurs pays d'Afrique australe pour des raisons de santé. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a identifié vendredi la nouvelle souche sud-africaine comme préoccupante, car elle serait porteuse d'un nombre élevé de mutations – 32 – ce qui la rend peut-être plus transmissible et dangereuse. L'OMS l'a surnommé Omicron, la 15e lettre de l'alphabet grec. 

Source 

Moralité : Entretenir la peur à tout prix, il faut vacciner la terre

NOTES de H. Genséric

[1] Les articles suivants nous ont valu une flopée d’insultes (supprimées), démontrant que beaucoup de gens refusent le fait que nos ancêtres soient africains, car pour eux, avoir la peau noire ou basanée, c'est être dégénéré. Seuls les visages pâles sont humains. On retrouve la notion de "peuple élu", qui est d'ailleurs d'origine sémitique  fortement basané.
Des dromadaires et des hommes au Moyen-Orient in: Anthropology of the  Middle East Volume 11 Issue 1 (2016)
Mais q
ue cela plaise ou non aux admirateurs de Marine Le Pen et de Moïse Yehouda (alias Éric) Zemmour, tous autant que nous sommes, Français, Américains, Esquimaux, Chinois ou Papous, nous descendons d'ancêtres communs ayant peuplé l’Afrique ! 
Même de nos jours, il y a des gens qui croient mordicus que la terre est plate comme une pizza, et d'autres croient que les vaccins ARNm sont faits pour nous guérir d'une pandémie inexistante, et non pour nous décimer tout en enrichissant la caste qui, curieusement, est inattaquable par le virus imaginaire..

-  Il y a 8.000 ans, les Européens étaient noirs de peau
-  L'ancêtre des anglais était noir

Posted: 28 Nov 2021 12:42 AM PST

Le recul du gouvernement français aux Antilles sur l' #obligationvaccinale prouve que
1- la mesure n'a aucun intérêt sanitaire
2-la résistance peut mettre fin à cet exercice de dressage inédit
3-la métropole est peuplée d'êtres domestiqués à outrance#PassSanitairehttps://t.co/sfGzDBs16q

— 𝙴𝚕𝚒𝚜𝚎 𝙱𝚕𝚊𝚒𝚜𝚎 (@BlaiseElise) November 27, 2021
 

Hannibal GENSÉRIC

5 commentaires:

  1. Quand tu sais que ces mêmes gens mentent sur la forme de la Terre, et bien tu as compris qu'ils mentent aussi sur cette maladie. Ils sont des millions, tous les pays du Monde sont concernés, ils se donnent le pouvoir entre eux dans les démo(n)crassies.
    Mais très peu de gens vont se mettre à croire que la Terre est plate. Il y a tellement de fausse propagande à propos de l'espace que c'est tout à fait normal que les gens y croient (à la terre ronde)

    RépondreSupprimer
  2. Les Pharaons aussi n'étaient ils pas noirs de peau ?

    RépondreSupprimer
  3. Après réflexion...je vois que tous les noms des variantes sont nommées la plupart de l'alphabet grec.
    Bizarre de consonance avec le début COVID et variantes sur l'étude du Label OMS sur la lignée PANGO.

    L'alphabet grec d'origine phénicienne comporte un total de 24 lettres qui sont souvent utilisées comme symbole d'une grandeur physique ou mathématique.
    Par ailleurs,dans l’Apocalypse de Saint Jean,dit le Seigneur je suis « l’alpha et l’omega » le premier et le dernier, le commencement et la fin de toutes choses .

    Le début et première variante *Alpha Lignées* B.1.1.7 et Q COV : 29 décembre 2020. OMICRON B.1.1.529 (Douzième lettre grec) 26 novembre 2021 nommé aussi *L'OMEGA*

    Serait-il le signe de la fin des temps et l’essence de la Création divine de la vie ? l'humanité la vie, la mort.

    L'alpha lignées B.1.1.7 première lettre de l'alphabet grec. Ainsi de suite Bêta B.1.351 (deuxième lettre)
    Gamma P.1 ( Troisième lettre) Epsilon B.1.427 B.1.429 ( Cinquième) ETA B.1.525 (7e lettre ) LOTA B.1.526 Kappa lignées B.1.617.1 ( Symbole grec)
    Delta B.1.617.1(quatrième lettre) Substitutions de protéines de pointe : T19R, (V70F*), T95I, G142D, E156-, F157-, R158G, (A222V*), (W258L*), (K417N*), L452R, T478K, D614G, P681R, D950N

    Zêta P.2 ( sixième lettre) ''Mu B.1.621- B.1.621.1-(Douzième lettre)
    OMICRON (Ο ο) B.1.1.529 (15e lettre grec) signifie littéralement « petit o », par contraste avec l'oméga, le « grand O »

    Si une autre variante émerge je ne serais pas surprise si elle se nommait PI. signifiant la divine proportion chez l'homme au nombre d'or probablement perdu à jamais ADN-ARN!
    Ces eugénistes sataniques qui ce croient pour DIEU
    Un variant Omicron «à la puissance 10» ? "très préoccupante".

    RépondreSupprimer
  4. Il y a des centaines d'Ômicron voir des milliers qui circulent ! Comme l'indiquait Ramaphosa qui s'est offusqué , ce n'est pas la cause de cette comédie . Il est le bouc émissaire choisi afin de couvrir l'injustifiable depuis des mois de vaccination. Face aux virus auto-immunisés, il ne savent pas comment faire ni agir afin de couvrir le désastre passé et celui qui sen vient qui sera encore bien pire ! Alors il fallait trouver une justification afin que les tourteaux puissent continuer leur sommeil...

    RépondreSupprimer
  5. Une idée en passant à soumettre à big pharma : pourquoi ne réfléchiraient-elle pas à un cachet miracle, mais très cher à base d'ivermectine, d'hydroxuchloroquine, d'azytromycine, d'artémisine, d'AZT, de vitamine D, de vitamine C, de zinc, tout cela dans une gélule à base de gélatine et surtout dont la composition serait tenue secrète en vertu des lois sur la protection des secrets industriels. Tout dans un à 1000$ la seconde ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.