mercredi 1 janvier 2020

L’Algérie serait le premier client export pour le Su-57 et le Su-34


C’est désormais quasi officiel, l’Algérie aurait signé un contrat  pour l’acquisition de 14 chasseurs furtifs Su-57 et devient le premier client à qui le fabricant Sukhoï exportera ce fleuron de l’aviation de combat russe.

Les forces aériennes algériennes auraient aussi signé deux autres contrats pour 14 bombardiers Su-34 et 14 appareils de domination aérienne Su-35. Une option pour deux autres escadrons de 14 appareils pour chaque type d’avion a aussi été signée pour pallier au retrait naturel d’appareils de la flotte de l’armée de l’air à l’avenir.
Le contrat devrait être achevé à l’horizon 2025, à cette échéance l’armée algérienne déploiera deux escadres de Su-30MKA, un escadron de Su-57, un escadron de Su-35 et un de Mig-29M2 pour la chasse, deux escadrons de Su-24 modernisés et un de Su-34 pour la flotte de bombardiers. La formation des pilotes se fera avec les Yak-130.
Pendant longtemps l’Algérie a négocié l’achat de Su-34 et de Su-35 avec des hauts et des bas dans la négociation et des exigences particulières. D’abord, pas de Su-32, la version export du bombardier Su-34, surtout après le retour d’expérience en Syrie ensuite un long débat interne sur l’option de prendre plus de Su-30 ou même se tourner vers un autre partenaire que la Russie, ou poursuivre la modernisation de la flotte avec Moscou.
La décision a été tranchée l’été 2019 après la visite d’une délégation algérienne au salon aéronautique MAKS à Moscou. Lors de cette visite conduite par le Commandant des forces aériennes le Général Major Boumaiza, le Su-57 a été examiné sous toutes ses coutures, l’ancien pilote de Mig-29 algérien a même été un des rares étrangers à essayer l’avion furtif russe sur simulateur. C’est lui qui aurait tranché sur l’avenir des acquisitions de l’armée de l’air après cinq années de tergiversations et de perte de temps. La montée en puissance de l’armée de l’air marocaine avec l’acquisition de 25 F-16 Viper et l’apparition de F-35 dans la flotte italienne ont motivé la prise de décision rapide de l’Algérie.
Avec ce contrat, l’Algérie deviendra le premier pays de la rive Sud de la Méditerranée à disposer d’avions furtifs et d’appareils de 5e génération après avoir été le premier à introduire des avions de 4e génération.
Des médias internationaux confirment aujourd’hui l’information sur l’acquisition des Su-57.
SOURCE : menadefense.net

 Su 57

1 commentaire:

  1. les trumpistes mouillent de nouveau dans leur pipi. trump lui devient rouge vif et sa calvitie s'agrave de plus fort..

    RépondreSupprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric.