lundi 17 octobre 2022

L’UE dénonce courageusement le terrorisme

D’abord, deux titres :

Tout cela est très logique, n’est ce pas ?

C’est probablement aussi la raison pour laquelle le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, menace l’armée russe d’anéantissement (apparemment, Borrell ne se rend pas compte que l’UE n’a pas de forces armées ou que la Russie peut anéantir toute l’UE en quelques heures).

Pendant ce temps, dans la nation indispensable, le pays de la liberté, la patrie des braves, la ville sur la colline, le leader du « monde (non) libre » et de l’Axe de la bonté, l’inflation officielle est de 8,2 %, les prix de base atteignant leur plus haut niveau depuis quatre décennies.  Hmmmm… Comment peut-on faire face à cela ?

Comment ?  En envoyant des milliards à un régime nazi génocidaire, bien sûr !

Le député de la Douma d’État, le politologue Oleg Matveichev a cité des statistiques sur ce que l’Occident fournit à l’Ukraine, des véhicules blindés, des armes, des munitions. « À ce jour, l’Ukraine a reçu de différents pays une aide militaire d’une valeur de 41,3 milliards d’euros. La majorité absolue – 27,7 milliards – a été donnée par les États-Unis, et de manière tout à fait gratuite. Il ne s’agit pas de prêts, mais d’un soutien direct. La Grande-Bretagne – 3,7 milliards d’euros, la Commission européenne – 2,5 milliards, la Pologne – 1,8 milliard, l’Allemagne – 1,2 milliard d’euros« , a-t-il énuméré. (source)

Encore tout a fait logique, n’est ce pas ?

Entre-temps, le FSB a pratiquement compris comment les explosifs utilisés par le GUR ukrainien ont été introduits en Russie : en utilisant le marché des céréales d’Istanbul, bien sûr !

Dans le même temps, la Russie vient de publier une nouvelle carte du pays avec ses nouvelles frontières et régions :

Nous pouvons être sûrs qu’il s’agit d’une carte temporaire pendant que le Banderastan est démilitarisé et dénazifié.

Or, la « communauté mondiale« , telle qu’elle est « représentée » à l’Assemblée générale des Nations unies, n’aime pas cette carte ni ce qu’elle représente.  Elle ne l’aime pas du tout, en fait.  Donc, comme prévu, « les membres de l’ONU votent massivement pour condamner l’annexion de l’Ukraine par la Russie« .

Tout cela serait vraiment hilarant si ce n’était pas si diabolique, hypocrite et déshonorant. C’est également très dangereux car les pays qui participent à cette farce montrent tous soit 1) leur véritable allégeance à l’Empire anglo-sioniste, soit 2) leur manque total de courage. Cela signifie qu’ils ne se retirent pas seulement de toute négociation réelle, mais aussi qu’ils se mettent dans un coin politique dont ils ne pourront plus sortir.

Pour le dire autrement, les nations de l’UE veulent changer le régime de la Russie, ce qui signifie que c’est la Russie qui devra les changer. C’est aussi ce que signifient la « dénazification » et la « démilitarisation » !

Bien sûr, l’exemple de la Serbie, qui a voté contre la Russie, montre qu’un régime compradore ne représente jamais les intérêts des personnes qu’il gouverne. D’ailleurs, les votes et les déclarations d’États non souverains ne signifient absolument rien. Le seul vote qui compte est celui des pays disposant d’un pouvoir et d’une souveraineté réels.

En conclusion, je ne ferai que répéter ici ce que j’écris depuis des années et que je crois toujours être vrai : La Russie devrait tout simplement oublier l’Occident (au moins pour une dizaine d’années). Je veux dire, bien sûr, que la Russie doit être pleinement consciente que l’Occident poursuivra sa guerre totale contre la Russie de toutes les manières imaginables, à l’exception d’une attaque militaire directe et ouverte (certaines hyènes et anciens empires en sont même capables !). Et si l’Occident veut acheter quelque chose à la Russie, c’est possible ! La Russie n’a pas créé ces sanctions idiotes et elle n’a certainement aucune obligation ou raison de les appliquer contre elle-même.

Mais l’avenir de la Russie se situe au Sud (Méditerranée, Moyen-Orient, Afrique, Amérique latine, Asie centrale, sous-continent indien, etc.), à l’Est (Chine) et au Nord (Arctique, Route du Nord, Nord-Est russe). La Russie fait également des percées importantes auprès de divers pays musulmans qui, chacun pour leurs propres raisons, en ont vraiment assez de l’arrogance et de l’incompétence infinies de l’oncle Shmuel et cherchent à collaborer avec la Russie [1].

Quant à l’Occident, il est en train de se transformer en un tas de compost (« Les étudiants non binaires augmentent de 582% dans un district scolaire du Maryland ») sans avoir *aucun* besoin de l’aide russe.

Pourquoi l’interrompre.

Andrei

Par The Saker – Le 14 octobre 2022 – Source The Saker’s Blog

---------------------------------------------------------------------------------------

[1] La Russie courtise les pays musulmans en tant que partenaires stratégiques eurasiens

 

schwab-bumboys.jpg Peut être un dessin animé de une personne ou plus, personnes debout et texte qui dit ’CNN BBC’

 Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’Ils ont menti sur: Venezuela Guatemala Hondura Haiti Cuba Panama Nicaragua Iraq Afghanistan Syrie Libye Vietnam Corée du Nord Iran ...mais ils disent la vérité sur l'Ukraine’

Hannibal Genséric

2 commentaires:

  1. L'Occident est en pleine dégénérescence mais il verse des milliards à l'Ukraine.

    RépondreSupprimer
  2. Assez malin pour ne pas franchir la ligne rouge...
    https://t.me/russosphere/21904

    RépondreSupprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric.