dimanche 12 décembre 2021

Poutine affirme que, dans les années 1990, le gouvernement russe grouillait d’agents de la CIA

Dans les années 1990 et au début des années 2000, le gouvernement russe grouillait d’agents de la CIA, et ils ont finalement dû être « nettoyés » et renvoyés aux États-Unis, a expliqué, jeudi, le président russe Vladimir Poutine.

S’exprimant lors d’une réunion du Conseil pour la société civile et les droits de l’homme, M. Poutine a utilisé l’exemple des Américains au sein du gouvernement russe pour montrer comment des pays étrangers tentent de s’ingérer dans les affaires intérieures du pays.

« Au début des années 2000, j’avais déjà nettoyé tout le monde, mais au milieu des années 1990, nous avions, comme il s’est avéré par la suite, des cadres de la Central Intelligence Agency américaine siégeant comme conseillers et même employés officiels du gouvernement russe », a expliqué Poutine.

« Ils ont ensuite été poursuivis aux États-Unis pour avoir violé la loi américaine et pris part à des privatisations alors qu’ils étaient des employés de la CIA travaillant pour nous », a affirmé le président.

Selon Poutine, certains spécialistes américains étaient stationnés dans les installations d’armement nucléaire russes et étaient même assis au bureau avec un drapeau américain.

« Ils vivaient et travaillaient là-bas. Ils n’avaient pas besoin d’instruments aussi subtils d’ingérence dans notre vie politique, car ils contrôlaient tout de toute façon », a-t-il poursuivi.

Ce n’est pas la première fois que Poutine accuse l’Amérique de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Russie, notamment dans les suites immédiates de la chute de l’Union soviétique et de la privatisation des actifs détenus par le gouvernement. En 2013, le président a affirmé que des agents de la CIA travaillaient dans l’entourage d’Anatoly Chubais, le vice-premier ministre qui a supervisé le processus de privatisation. Ce dernier est ensuite devenu le chef de cabinet du Kremlin.

Au début de l’année, Ruslan Khasbulatov, ancien président du parlement russe, a affirmé que le premier président russe, Boris Eltsine, était entouré de « centaines » d’agents de la CIA qui lui disaient quoi faire, pendant toute la durée de son mandat. Khasbulatov a même affirmé qu’Eltsine envoyait des responsables de la sécurité et des chefs de département aux États-Unis pour que les Américains puissent « les examiner » et « donner leurs conclusions ».

Par Jonny Tickle – Le 10 décembre 2021 – Source Russia Today

Via le Saker Francophone

 NOTES de H. Genséric

Il y a 20 ans, les USA ont manipulé les élections russes en faveur de Boris ELTSINE

Comment les juifs de Harvard pillent la Russie

La meilleure arme de la Russie n’est pas une arme

3 commentaires:

  1. Pendant la période de Eltsine, celui-ci recevait directement depuis les Etats-Unis des caisses d'alcools un peu comme un drogué qui obtient ses doses. Cela devenait même tellement grave que c'est les riches oligarques Russes qui finirent par solliciter Poutine de venir s'installer au Kremlin.

    RépondreSupprimer
  2. Aujourd'hui son gvt grouille d'agents de l'OMS ce qui est pire.

    RépondreSupprimer
  3. Pour preuve : https://russiepolitics.blogspot.com/2021/12/business-du-covid-en-russie-et-conflits.html

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.