mercredi 18 juillet 2018

USA. L’intouchable Browder, ou comment les oligarques juifs ont pillé la Russie et attaquent Poutine


Chapeau, Mr Browder! Je lui tire mon chapeau, à ce type incroyable! Le mois dernier, il a réussi à faire arrêter le visionnage d’un film, L'effet Browder, au Parlement européen (0), et il a fait retirer quelques articles de sites américains. Et voilà que cette semaine, il a réussi à faire de la projection aux US (exclusivement) de ce film critique sur sa propre histoire l'occasion d'un énorme branle-bas de combat. surtout pas de liberté d’expression pour ses ennemis, que nenni! Ses avocats rôdent et menacent de poursuites quiconque creuse dans ses affaires sordides. Ses sbires ont réécrit sa notice Wikipedia, en expurgeant jusqu’aux discussions sur le sujet: malgré des centaines de posts, rien n’a survécu en dehors de la version officielle. Très peu d’hommes puissants sont parvenus à effacer leurs traces à ce point là.

USA. Appel à l'armée américaine pour renverser Trump


Un nouveau rapport intéressant du ministère des Affaires étrangères circule aujourd'hui au Kremlin dit que le président Poutine a remis au président Trump les documents russes irréfutables prouvant que l'ancien directeur de la CIA sous l’administration Obama-Clinton, John Brennan, était secrètement agent des services de renseignement soviéto-russes durant quarante ans. Or ce même John Brennan a été, avec son cerveau criminel, le chef d’orchestre  du dossier bidon  du RussiaGate accusant Trump de collusion avec la Russie [Voir : Inventer des excuses pour le Russiagate°].

Poutine/Trump et le Moyen-Orient


 « C’est Vladimir Poutine qui avait la haute main lors de sa rencontre avec Donald Trump à Helsinki. Il ne semble pas qu’il soit prêt à se soumettre aux exigences d’Israël et des États-Unis et qu’il veuille lâcher ses alliés régionaux », indique Rai al-Youm.   

mardi 17 juillet 2018

Inventer des excuses pour le Russiagate. Par Daniel Lazare

Alors que les mois deviennent presque deux ans et qu’aucune preuve solide n’émerge pour coincer la Russie sur les élections de 2016, certains des enthousiastes promoteurs du Russiagate commencent à effacer leurs traces, comme l’explique Daniel Lazare.

Poutine/Trump : Rencontre & panique


A voir les réactions indignées et suffocantes de rage du système impérial US et de sa presstituée occidentale, le sommet Trump-Poutine semble avoir été une réussite. C'est en effet un véritable florilège de commentaires désabusés et de bouffées d'exaspération auquel nous assistons ; tout le Deep State y va de sa rancœur...

lundi 16 juillet 2018

Avec l'Iran, les USA refont la même erreur qu'en Irak

15 ans après l'invasion désastreuse de l'Irak par les USA, Lawrence Wilkerson, qui avait formulé la propagande utilisée pour justifier la guerre, met en garde contre la répétition exacte de la situation, cette fois avec l'Iran.

Religion. Le muezzin et les chiens


Au Tunistan, comme presque partout ailleurs dans les pays à majorité musulmane, toutes les mosquées sont munies de haut-parleurs. Un réveil en sursaut est assuré dès 4 heures du matin par l’appel à la prière qui traîne en longueur et vous assure une insomnie jusqu’à l’heure théorique de votre lever. Vous pouvez avoir jusqu’à 20 mosquées au km2. Naturellement, les appels ne sont pas coordonnés : toutes les 2 minutes, vous avez un muezzin qui commence sa litanie, ce qui rallonge d’autant la torture. Dès que les chiens entendent ces appels à la prière, ils "hurlent à la mort" comme des loups.

dimanche 15 juillet 2018

Comment et dans quel but Israël «vole» des nuages à l’Iran?

Alors que l’Iran fait face ces dernières années à de fortes sécheresses, le chef de la Protection civile du pays, le général de brigade Gholam Reza Jalali affirme que ce fléau climatique est dû à une ingérence étrangère, notamment à celle d’Israël qui «vole» les nuages iraniens. Sputnik s’en est entretenu avec des spécialistes russe et israélien.

samedi 14 juillet 2018

GB. le poison Novitchok est britannique, et non pas russe !

Les policiers britanniques ont mis la main sur une « petite bouteille » contenant du Novitchok, l'agent innervant qui a empoisonné un couple de Britanniques à Amesbury, dans le sud-est de l'Angleterre. Le flacon a été retrouvé au domicile de l'une des victimes, Charlie Rowley, et les tests effectués au laboratoire militaire de Porton Down ont confirmé qu'il contenait du Novitchok, a indiqué Scotland Yard dans un communiqué publié vendredi 13 juillet. « De plus amples tests vont être menés pour essayer d'établir si cela vient du même lot qui a contaminé Sergueï et Ioulia Skripal en mars, ce qui reste une piste d'enquête pour la police », a ajouté Scotland Yard.

vendredi 13 juillet 2018

USA. Effets dévastateurs d'une attaque EMP


Un rapport choquant, commandé par le Congrès et réalisé par le Département de la Défense sur les impulsions électromagnétiques, vient d'être déclassifié montrant la menace extrême que fait peser une attaque EMP contre les États-Unis
Le rapport  prévient que la menace posée par une attaque du EMP pourrait mettre en péril la "civilisation moderne", ramèneraient le pays aux années 1800 et laisseraient des millions de morts à travers les États-Unis.