mercredi 22 janvier 2020

Les États-Unis ont tué 20 à 30 millions de personnes depuis la Seconde Guerre mondiale


Mettons cela dans une perspective historique: la commémoration de la guerre pour mettre fin à toutes les guerres reconnaît que 15 millions de vies ont été perdues au cours de la Première Guerre mondiale (1914-18).
Le nombre  de vies humaines perdues lors de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) a été d'une très grande ampleur par rapport à la Première Guerre mondiale: 60 millions entre militaires et civils   (Quatre fois ceux tués pendant la Première Guerre mondiale).
Les plus grandes victimes de la Seconde Guerre mondiale ont été la Chine  (20 millions de morts) et l'Union soviétique (26 millions de morts). Ironiquement, ces deux pays (alliés des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale) qui ont perdu une grande partie de leur population pendant la Seconde Guerre mondiale sont désormais classés comme ennemis de l'Amérique, qui menacent le monde occidental. Une guerre dite préventive contre la Chine et la Russie est actuellement envisagée.

Trump: Pirate ou Gangster ?


L'Histoire est décidément un éternel recommencement... Qu'un empire vienne à décliner et le vieux schéma reprend, invariable : perte de légitimité et de puissance, hystérie, corruption, cupidité et brigandages en tout genres.
A cet égard, l'Amérique de Donaldinho, sans masque et sans scrupules, fait très fort, portant un coup terrible au prestige de Washington, donc à sa légitimité internationale.

mardi 21 janvier 2020

Pompeo : la nouvelle politique américaine autorise l'assassinat des dirigeants russes et chinois avec des drones


Le président Trump, et non pas de manière indirecte, a mis l'assassinat de Vladimir Poutine «sur la table» dans le cadre d'une nouvelle politique, en contradiction directe avec le droit américain et le droit international. Il ne s’agit pas seulement d’une politique générale à l’encontre de ceux que Washington considère comme des ennemis, mais la Russie a été spécifiquement répertoriée comme cible des assassinats au plus haut niveau afin de parvenir à un changement de régime.

La bataille d'Auschwitz par Israël Shamir


Vendredi 17 janvier 2020, trois mille salves ont secoué la terre de la capitale russe; le ciel au-dessus de Moscou avait été orné de feux d'artifice glorieux. Ce fut la répétition du mémorable salut rendu il y a soixante-quinze ans, le 17 janvier 1945, par 24 salves de 324 canons lourds à la libération de Varsovie par l'Armée rouge. Varsovie en ruine avait été sauvée de la perte totale.
Cela pourrait être une excellente occasion de montrer la convivialité entre les deux nations slaves. Les Polonais pouvaient se souvenir des 200.000 soldats et officiers russes tués au combat à Varsovie et dire: ils sont morts pour que nous vivions [1]. Ils pouvaient remercier la Russie pour les terres généreuses et les grandes villes qui avaient été arrachées à l'Allemagne vaincue et redonnées à la Pologne: Dantzig devint Gdansk, Stettin devint Szczecin, Breslau devint Wrocław et Posen devint Poznań.

Iran/Faux drapeau. Un ex de la CIA confirme : le transpondeur de l’avion ukrainien piraté par les États-Unis


Philip Giraldi, ancien spécialiste de la lutte contre le terrorisme et officier du renseignement militaire de la CIA, a écrit un article dans American Herald Tribune disant que les États-Unis ont lancé plusieurs cuber-attaques, l'une sur les systèmes de défense antimissile iraniens, et une autre sur le transpondeur de l’avion civil ukrainien abattu. Ceci confirme ce que nous affirmions dans notre article CONFIRMÉ / IRAN : Une cyberattaque israélo-américaine a causé l’abattage de l’avion de passagers ukrainien.

lundi 20 janvier 2020

Moscou. Les chefs syriens et turcs du Renseignement décongèlent les relations syro-turques


Damas   réchauffe les relations avec Ankara, tout en jetant un regard sur Idlib et en faisant cause commune contre l'autonomie kurde
Les pourparlers négociés par la Russie entre les factions belligérantes en Libye, qui ont culminé avec le retrait orageux de Khalifa Haftar, ont peut-être fait la une des journaux de Moscou cette semaine, mais ce fut une réunion discrète entre les chefs des services de renseignements syriens et turcs qui s'est répercutée le plus sur le Moyen-Orient.

Iran: 60.000 GI's risquent la mort


Le Pentagone est dans un sale état : samedi, une puissante Fondation américaine dite "pour la défense de la Démocratie" a exigé que le chef du département de la Défense s'explique sur la "totale incapacité des systèmes de défense antimissile américains" déployés au Moyen-Orient où sont déployés pas moins de 165.000 militaires américains.
"Des dépenses colossales infligées aux contribuables US pour le déploiement des batteries de missiles antimissiles qui semblent être totalement inutiles. L'Iran a tiré 16 missiles balistiques de haute précision sur la base américaine en Irak sans qu'aucun intercepteur ne réagisse! "

L’hexagramme détient l'humanité en otage


L'Hexagramme a acquis une maîtrise sur le monde des humains. Les pratiquants peuvent sembler être des juifs droits, des catholiques ou des maçons, mais ce sont des imposteurs qui s'infiltrent et subvertissent.

Derrière le mal dans ce monde il y a un symbole. Comprenez ce symbole et la cabale qui l'utilise et vous pouvez identifier les malfaiteurs et leur complot diabolique. Cette cabale se cache à l'intérieur de religions et de groupes légitimes, tels que le judaïsme, les jésuites et les maçons, qui les utilisent comme boucliers pour leurs mauvaises actions. Ce qu'ils ont tous en commun, c'est leur pratique de l'Hexagramme et de ses arts sombres.

dimanche 19 janvier 2020

Les USA livrent une bataille homérique pour stopper l’intégration eurasienne


Pourquoi le général Qassem Soleimani a-t-il été assassiné ? Pourquoi les USA refusent-ils catégoriquement de partir de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan ?
Il est impossible de comprendre leur stratégie sans la situer dans le contexte de la montée de la Chine [1], de ses ambitions géo-économiques en Eurasie et de la perte d’influence majeure des USA dans la région, et à terme sur tout le continent eurasien, de Lisbonne jusqu’au Pacifique, qui s’ensuivra si la Chine continue de jouer les locomotives de développement régional – et ce, sans même mentionner que Pékin compte aussi développer l’Afrique et connecter ainsi les économies des trois continents de l’entité supercontinentale afro-eurasienne.

La malédiction de Canaan ou la justification religieuse de l'esclavage des Noirs

La malédiction de Canaan est un mythe, issu de la Genèse, ayant favorisé, de par ses abondants commentaires, la propagation d’un préjugé foncièrement funeste pour les Noirs. Cet épisode biblique, décliné sur des siècles par des théologiens de tous ords, aura accessoirement permis de justifier et légitimer l’entreprise esclavagiste transsaharienne et transatlantique.

Aussi, ce mythe contribua, d’un coté, à soulager nos consciences vénales et mutilées, et de l’autre, à servir la raison des princes et des marchands. Rien n’est sacré pour l’appât du gain…