mardi 7 mars 2023

Zelensky: Donnez-moi des HIMARS, des chars, des F-16, des dollars, des euros, et maintenant vos fils et filles

Le président bouffon Vladimir Zelensky a suscité l'indignation et la colère cette semaine avec son sombre avertissement que les fils et les filles de l'Amérique finiront par se battre et mourir si la Russie n'est pas vaincue en Ukraine.

Ses propos présomptueux ont été tenus en conférence de presse le 24 février mais n'ont gagné en notoriété que cette semaine, provoquant des hurlements de dérision et de dégoût. La folie imprudente de la guerre en Ukraine – et la catastrophe à laquelle elle mène – est devenue insupportable.

Les politiciens américains – principalement du côté républicain – ainsi que les citoyens ordinaires ont été alarmés à juste titre par la politique de chèque en blanc de l'administration Biden pour soutenir le régime corrompu de Kiev à hauteur de 100 milliards de dollars de soutien militaire et financier au cours de l'année écoulée.

Il y a une colère publique croissante aux États-Unis et dans toute l'Union européenne face au gouffre d'argent sans fond que les gouvernements ont inexplicablement consenti au pays le plus corrompu d’Europe. Les États occidentaux ont de plus en plus intensifié la guerre en fournissant des armes plus lourdes et à plus longue portée. Aucun soi-disant dirigeant occidental n'a fait le moindre effort diplomatique pour résoudre le conflit. Les États-Unis et l'Union européenne se sont mobilisés totalement en mode guerre, sans aucun débat public ni responsabilité.

Le régime de Kiev est le partenaire idéal des machines de guerre de l'OTAN en raison de sa demande insatiable pour toujours plus d'armements.

Zelensky et sa cabale de copains juifs corrompus ont, comme des marionnettes ventriloques, joué leur rôle sordide en braconnant pour que le tapis roulant chargé d’armes, de dollars et d’euros soit accéléré. C'est presque comique quand les dirigeants de l'OTAN appellent à d'autres moments discrètement le régime de Kiev à ralentir sa consommation de munitions parce que leurs propres usines n’arrivent pas à suivre, et que leurs arsenaux s'épuisent et laissent leurs pays sans défense.

La charade a fonctionné comme un régal jusqu'à un certain point. Les fabricants militaires américains et de l'OTAN ont réalisé des bénéfices records et ont enregistré des gains d'investissement boursiers sans précédent grâce au racket de guerre qu'est l'Ukraine, pendant que les populations européennes et américaines se plaignent, à juste titre, du coût de la vie en général, et de l’énergie en particulier. Mais les gouvernements n’en ont cure. Leur logique est simple « vous voulez aider l’Ukraine, alors vous devez raquer ».

Cependant, l'acteur comique devenu politicien court sérieusement vers le danger en exagérant son rôle d'aiguillon. Le président Joe Biden a même mis en garde Zelensky pour qu'il réduise ses demandes publiques zélées d'armes et d'argent, craignant que l'attitude «aboulez le pèze, donnez-moi les armes, ..» répétée sans cesse, ne risque d'exaspérer les contribuables américains et européens qui paieront la facture des cadeaux, qui s’apparente au tonneau des danaïdes, à une époque de difficultés sociales et économiques sans précédent.

Ainsi, lorsque Zelensky est allé plus loin jusqu’à avertir que les fils et les filles américains finiront par se battre et mourir si davantage d'armes et de fric ne sont pas fournis à l'Ukraine, on a le sentiment qu'un niveau inacceptable de retenue a été dépassé. La goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Comme de bien entendu, les médias occidentaux se sont immédiatement précipités pour dissimuler ses propos en affirmant – incroyablement – que Zelensky n'avait pas dit ce qu'il avait déclaré.

Le public occidental a raison de constater l'effroyable racket. Non seulement le complexe militaro-industriel occidental s'est enrichi de manière obscène, non seulement les grandes compagnies pétrolières se sont faits des couilles en or, mais Zelensky et sa junte continuent sans vergogne ni retenue à traire  le public américain et européen comme une vache à lait. Zelensky et ses copains ont gagné plusieurs millions en fonds et actifs offshore planqués en Israël et à la City de Londres. Les armes qui affluent en Ukraine sont vendues sur le marché noir et se sont retrouvées entre les mains de terroristes et de réseaux criminels du monde entier. Même les inspecteurs du Pentagone admettent qu'ils ne savent pas où toutes les armes sont allées.

Non seulement cela, mais le bazar d'armes sans fin a prolongé la guerre en Ukraine avec des pertes horribles parmi les Ukrainiens enrôlés pour mener une guerre par procuration de l'OTAN contre la Russie. Une guerre que le régime ukrainien n'a aucune chance de gagner. La victoire imminente de la Russie à Bakhmut signifie l'effondrement du régime soutenu par l'OTAN. Et avec cet effondrement viendra l'effondrement du prestige tant vanté de l'OTAN. Si vous pensiez que la débâcle de l'Afghanistan était mauvaise, attendez de voir les grincements de dents et les mines déconfites aprsè la chute de l'Ukraine.

Tragiquement, cette guerre - la plus grande en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale - aurait pu être évitée si Washington et ses sbires européens avaient tenu compte des préoccupations de sécurité de la Russie concernant l'expansion de l'OTAN qui avaient été soulevées depuis longtemps. Les dirigeants occidentaux ont choisi de ne pas traiter avec Moscou par la politique et la diplomatie, rendant inévitable une confrontation armée.

Washington et ses laquais impériaux ont transformé le conflit en une crise existentielle avec des affirmations frauduleuses sur la « défense de la démocratie et de la liberté » contre une prétendue agression russe. La tromperie grandiose dissimule le véritable agenda des ambitions hégémoniques américano-sionistes  (les néocons)  envers la Russie et la Chine.

Le régime fantoche de Zelensky – infesté de corruption et de paramilitaires nazis armés par l'OTAN – prétend que s'il tombe aux mains de l'armée russe, les États occidentaux seront confrontés à l'agression russe. C'est pourquoi il a fait l'affirmation ridicule que sans plus d'armes et d’argent envoyés, la Russie envahira ensuite les États de l'OTAN, et les fils et filles américains finiront par se battre et mourir.

C'est une grotesque distorsion de ce qui se passe en Ukraine et des véritables causes du conflit.

La réalité est que l'Ukraine a été détruite par les machinations impérialistes américaines depuis le soutien de la CIA et des néocons en 2014 à Kiev. La Russie a été forcée d'éliminer un régime néonazi que les puissances de l'OTAN ont délibérément et secrètement armé. Le président Biden et son fils Hunter, un infatigable corrompu, ont été personnellement impliqués dans la création du monstre de Frankenstein, tout comme les hauts responsables néocons de cette administration de la Maison Blanche, dont Antony Blinken, Victoria Nuland et Jake Sullivan. Ces mêmes personnes ont organisé l'explosion des pipelines Nord Stream dans un acte de terrorisme international contre de supposés alliés de l'OTAN, un petit exemple de leur criminalité.

La corruption incessante de l'Ukraine couverte par l'indulgence américaine et européenne a conduit au danger abyssal d'une guerre totale avec la Russie qui, si elle devait se produire, pourrait mettre fin au monde dans une conflagration nucléaire. Washington et ses sous-fifres de l'OTAN empêchent toute issue diplomatique à la crise à cause de leurs mensonges et de leur russophobie criminelle. Le racket de la guerre est trop addictif pour les accros de la guerre de l'OTAN et leurs agences de renseignement du syndicat du crime. Le point final logique de cette mascarade perverse implique le potentiel d'une guerre mondiale totale. Zelensky, dans son sordide tour de star comique, a par inadvertance quitté le scénario avec ses remarques improvisées et choquantes.

Ces remarques - parmi de nombreuses autres inepties prononcées par Zelensky, Biden, Scholz, Macron, Sunak, Von der Leyen, Borrell, Stoltenberg et d'autres proxénètes de guerre de l'OTAN - s'apparentent au glissement du masque du clown, révélant leur laid  visage en dessous. Le peuple américain et tous les autres dans le monde devraient être horrifiés et furieux.

Le discours désinvolte sur les gens qui meurent sans bonne cause, mais plutôt uniquement pour une clique de clowns et leur cirque impérial, est la blague ultime.

Source

 


5 commentaires:

  1. Le chèque en blanc est le produit des néoconservateurs khazars.
    Le clown sodomite à la tête de la chimère ukrainienne a pour mission de faire tuer tous les mâles chrétiens ukrainiens.
    Cette nébuleuse khazare est certainement à l'origine des pires génocides ces derniers siècles.
    LE MEURTRE EST LEUR CRÉDO ! VOILÀ LE PEUPLE ÉLU... CERTAINEMENT PAS PAR DIEU !

    RépondreSupprimer
  2. Oui le peuple Américain et ceux de l'Europe devraient être horrifiés et furieux, mais pour l'instant, il ne s'agit que d'une toute petite minorité.

    RépondreSupprimer
  3. PREMIERE PARTIE

    Frère Nathanaël - 6 mars 2023 à 22h29
    https://www.realjewnews.com/?p=1570

    LE JUIF BIZARRE !

    Frère NATHANAEL : Les yids sont très bizarres de nos jours. Sans manipuler la ruine de Jewmerica, ils sautent dans des avions pour atterrir en Ukraine. Eh bien… les juifs seront juifs ! Ils mettront leur nez crochu dans n'importe quelle entreprise qui sert - PAS l'Amérique - mais leurs propres intérêts. Maintenant, combien de juifs bizarres faut-il pour que le contribuable américain subventionne des parcelles yiddishe ?
    Deux. YELLEN (Ministre du Trésor, ndlr) et GARLAND (Procureur général, ndlr). Dans la photo il faut ajouter ZELENSKY !

    [Clip] La lecture faciale entre en jeu. Le visage hideux de Yidishee de Janet Yellen, chef du Trésor, ferait même grimacer un chien en train de boire. Mais la chienne est dans la caméra, diffusée aux yids du monde entier. Puis elle sourit d'une oreille à l'autre pour mettre du mascara (cosmétique, ndlr) sur un cochon. Voici Zelensky, tout ratatiné. Pourquoi ? Parce qu’il est sur le point d'empocher dix milliards.

    [Clip] YELLEN : ["Aujourd'hui, je suis fière d'annoncer le transfert d'un montant supplémentaire de plus de 1,2 milliard de dollars américains. Il s'agit de la première tranche d'environ 10 milliards de dollars d'aide budgétaire directe que les États-Unis fourniront dans les mois à venir."]

    "Soutien budgétaire?" Pour "les mois à venir?" Salaires, avantages pour un groupe d'escrocs ukrainiens du régime de Zelensky, pour la plupart juifs. Marionnettes kiki ukrainiennes (Juifs, ndlr) des yids (Juifs, ndlr) de Jewmerica (États-Unis gouvernés par les Juifs, ndlr) tels que :
    Andriy Yermak, Chef d'état-major, principal agent de liaison entre l'Ukraine et Washington.
    Denys Shmyhal, Premier ministre ukrainien.
    Oleksii Reznikov, Ministre ukrainien de la Défense.
    Mangez votre cœur, espèce de stupides goys américains. Vous n'obtiendrez pas une part du gâteau, les Juifs officiels d'Ukraine obtiendront tout. Tout ce que vous obtenez, ce sont des excréments jetés au visage. C'est le cadeau juif des matières fécales qui continue de venir à vous

    Tu vois ? Pour Yiddishee (le Juif, ndlr) Garland, les parents chrétiens qui protestent contre la pornographie enseignée à leurs enfants dans les écoles américaines sont un jeu facile. Yid est bizarre maintenant en Ukraine dans l'espoir de manger du gâteau russe
    [Clip vidéo] ["Le procureur général des États-Unis, Merrick Garland, a effectué une visite surprise aujourd'hui dans le cadre d'un groupe de procureurs du monde entier ici pour discuter des atrocités russes."]
    Les blinis (bonbons russes, Ndlr) sont de retour dans sa tete. Pourquoi se sont-ils rencontrés à Lviv et non à Kiev ? Parce que le yid (Garland) était trop gêné pour demander la permission à la Russie, comme cela s'est produit lors de la récente visite de Biden.

    La dernière fois que j'ai vérifié, les atrocités retombent le plus lourdement sur la tête de l'Ukraine.
    Clip VIDEO : Tirer dans les jambes des prisonniers de guerre russes alors qu'ils sortent des fourgons des prisonniers est le strict minimum pour eux. Mais l'Ukraine est notre 52eme État après IsraëlHell, le centre des soucis de Jewmerica. N'oubliez donc pas de déclarer Zelensky et Netanyahu comme employés sur votre déclaration de revenus 1040.

    En parlant d'atrocités, Garland sauve des tueurs d'enfants et emprisonne des sauveteurs d'enfants. Il envoie des équipes spéciales à un conseiller catholique pro-vie - qui a accusé un larbin pro-choix d'avoir importuné son fils - pour terroriser sa famille au milieu de la nuit.

    RépondreSupprimer
  4. DEUXIEME PARTIE

    Le procureur général GARLAND interrogé par le sénateur HAWLEY
    [Clip] Sénateur HAWLEY : ["Il s'agit d'un cas où un manifestant catholique pro-vie, père, a été accusé de comportement désordonné devant un centre d'avortement. Le procureur local, le procureur du district de Philadelphie, qui est un démocrate, un libéral, très progressiste, a refusé de procéder. Il y a eu une poursuite privée qui a été rejetée. Et puis, après tout ça, votre ministère de la Justice a envoyé entre 20 et 30 officiers armés aux petites heures du matin à la résidence privée de Houck pour arrêter ce type après qu'il se soit porté volontaire pour se rendre.
    Voici à nouveau la photo. Vous pouvez voir des armes à canon long. Vous pouvez voir des boucliers balistiques. Vous pouvez voir qu'ils portent des gilets pare-balles.

    (Parce qu'il avait une famille chrétienne blanche, cible principale des Juifs qui, comme Garland, détestent le Christ).

    HAWLEY : [« Pourquoi le ministère de la Justice a-t-il fait cela ? Pourquoi avez-vous envoyé 20 à 30 officiers de style SWAT chez ce type alors que tout le monde a refusé de le poursuivre et qu'il a proposé de se rendre."
    GARLAND: "Les décisions sur la façon de procéder à des arrestations sous mandat d'arrêt sont prises en fonction des opérateurs de l'enceinte tactique, ils le sont."
    HAWLEY: "Mais vous y avez sûrement déjà pensé, n'est-ce pas? Vous connaissez sûrement la réponse."
    GARLAND: "Eux, tout ce que je sais, c'est ce que le FBI a dit, c'est-à-dire qu'ils ont pris les décisions sur le terrain quant à ce qui était le plus sûr et le plus facile."]

    (Le Juif refuse. Le Juif lui-même, Merrick Garland, a envoyé le FBI à la famille du catholique. Le FBI ne bouge pas à moins que Garland ne donne le coup de pouce).

    GARLAND [Clip] ["Je ne suis pas d'accord avec votre description de ce qui s'est passé à ce sujet."
    HAWLEY : Vous n'êtes pas d'accord avec ma description ? J'insiste sur ce que montre la photo. Il y a des agents ici qui ont des armes d'épaule et des boucliers balistiques. Jetons un coup d'œil aux "criminels endurcis" à qui votre ministère de la Justice a envoyé ces officiers armés pour les terroriser ce matin-là. Les voici. Les voici à la messe. Voici les sept enfants avec M. Houck et sa femme. Tout le monde était rentré tôt ce matin. Mme Houck a dit à plusieurs reprises que les enfants criaient. Ils craignaient pour leur vie.
    Vous avez ces agents qui demandent qu'il sorte. Ils ont des fusils, a-t-il dit en montrant la maison et les autres. Il a proposé de se rendre. Et c'est qui tu vas terroriser. "]

    (Eh bien... pas de surprises. Terroriser les familles chrétiennes blanches est une spécialité des Juifs).

    RépondreSupprimer
  5. TROISIEME PARTIE

    HAWLEY : [Clip] [""Ce qui m'intéresse vraiment, c'est que cela semble contredire directement votre mémorandum sur l'usage de la force au Ministère de la Justice. Vous dites, « les agents ne peuvent utiliser la force qu'une force objectivement raisonnable pour contrôler efficacement un incident ».
    Êtes-vous en train de me dire que, selon vous, en tant que procureur général, il était objectivement nécessaire d'utiliser 20 ou 30 officiers de type SWAT avec des armes d'épaule et des boucliers balistiques pour ces personnes ? »
    GARLAND : "Ce que je dis, c'est que les décisions sur la manière de procéder ont été prises sur le terrain par des agents du FBI..."
    HAWLEY : "Alors, vous dites que vous ne savez pas ?"
    GARLAND : "Je dis ce que je viens de dire, c'est-à-dire..."
    HAWLEY : "Je veux dire que vous abdiquez vos responsabilités ?"
    GARLAND: "Je n'abdique pas ma responsabilité."
    HAWLEY : Alors donnez-moi la réponse. Vous pensez, selon vous, que vous êtes le procureur général des États-Unis. Vous êtes responsable."] FIN CLIP.

    Et c'est le problème. Un Juif, un Juif qui hait Christ, est responsable. Comme la merde d’un chien, où que vous alliez, vous piétinez un Juif. Alors Garland quitte Washington le lendemain et emmène son cul à Lviv. Les juifs seront juifs. Car Garland, après la raclée (prise par le Sénateur, ndlr) doit se gonfler comme le yid bizarre, ce qui amènera Poutine devant les tribunaux. Enverra-t-il une équipe spéciale pour capturer Poutine ? Oh. Poutine enverra le petit cul bizarre de Garland directement au diable dont le bizarre juif est son serviteur.
    Nous avons affaire ici à un malentendu. La mésange américaine - dont les "globes" sont castrés par les juifs bizarres - semble incapable de faire éclater sa bulle de goyisha, à savoir, le "ne nommez pas le juif". Quand l'étrange Yid exploite continuellement l'argent de ses contributions fiscales.

    L'ignorance est le bonheur. Mais la lâcheté qu'aucun patriote ne peut rejeter. (phrase peu claire basée sur la rime de bliss (bonheur) avec (dismiss) rejeter).

    NOTE DE LA RÉDACTION : En substance, le Fr. Nathanael, parfaitement conscient de la nature juive, étant lui-même d'origine juive, reproche aux Américains leur passivité face au pouvoir injuste et exorbitant que les Juifs exercent depuis TOUJOURS sur leur pays.

    #

    RépondreSupprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric. Les commentaires par des Anonymes pourraient provenir de trolls, ils sont donc susceptibles d'être supprimés en cas de doute.