mardi 8 février 2022

La seule façon de comprendre la crise ukrainienne est de placer le pouvoir suprématiste juif au premier plan et au centre de la discussion

La crise russo-ukrainienne serait bien mieux comprise si les gens mentionnaient… devinez quoi ? Oui, le pouvoir juif ou la communauté juive mondiale. Nous parlons de la Russie, de l'Ukraine, de l'UE, des États-Unis, du Royaume-Uni, de l'OTAN, de l'administration Biden, des « néocons », etc., mais les véritables moteurs et secoueurs sont les Juifs, car ils contrôlent directement les États-Unis, la seule superpuissance, qui à son tour règne sur L'UE (et le Japon et les Pussy Cats ou Pussies d'Asie).


Quand pratiquement toutes les discussions sur la crise (même dans les cercles alternatifs ou dissidents) omettent de mentionner les Juifs, c'est comme parler de la Seconde Guerre mondiale sans jamais mentionner Adolf Hitler et les nationaux-socialistes. Quelqu'un pourrait-il comprendre la Seconde Guerre mondiale en désignant simplement les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Union soviétique, l'Allemagne, etc. ? Non, c'est un certain élément en Allemagne, le régime national-socialiste dirigé par Hitler, qui a déclenché les événements clés qui ont conduit à la guerre totale. Alors qu'Hitler n'aurait pas pu provoquer la catastrophe tout seul, le fait demeure : pas d'Hitler, pas de Seconde Guerre mondiale.

Le discours de Barack Obama et Joe Biden (entre autres) à propos de l'Ukraine ne va pas très loin. Quels étaient-ils au moment clé de 2014 ? De simples marionnettes de juifs. Des putains achetées et vendues obéissant aux ordres de leurs maîtres. Ils étaient des acteurs, pas les vrais joueurs. Imaginez discuter d'un film comme si les personnages et l'histoire avaient leur propre autonomie tout en ignorant les rôles du scénariste, du réalisateur et des producteurs. Alors que l'une des principales vertus des démocraties est l'absence d'un dirigeant tout-puissant (qui peut devenir tyrannique), l'inconvénient est que la plupart des politiciens sont sélectionnés par la classe aisée.

Pour vraiment comprendre ce qui se passe en Ukraine (par rapport à la Russie), il est essentiel que nous nous concentrions sur le pouvoir de la communauté juive mondiale. Le monde + la communauté juive parce que le pouvoir juif, bien que concentré aux États-Unis, est un vaste réseau avec une portée mondiale de NY à DC à SF à Londres à Paris à Berlin à Varsovie à Tel Aviv, etc. Les événements se dérouleraient-ils comme ils sont IF Juifs ne contrôlaient pas l'Occident ?

Si nous ignorons ou ne remarquons pas le pouvoir juif, l'UE apparaîtrait comme la marionnette des États-Unis, mais s'attaquer à l'élément juif brosse un tableau plus précis selon lequel les États-Unis et l'UE sont soumis à l'hégémonie juive mondiale. En d'autres termes, les politiciens goy aux États-Unis ne sont pas moins des marionnettes que ceux en Europe. Ce ne sont pas tant les États-Unis qui dirigent l'UE que le pouvoir juif qui dirige les goyim aux États-Unis et dans l'UE. Est-ce que quelqu'un pense vraiment que Biden a plus de pouvoir qu'Emmanuel Macron ou que les shabbos goy nobodies en Italie, en Allemagne ou en Suède ? Pourquoi les dirigeants européens ont-ils pour la plupart ignoré Donald Trump malgré ses fanfaronnades et son acte de dur à cuire ? Parce qu'en fin de compte, ils savaient qu'il était penché pour se faire enfoncer dans le cul par ses maîtres sionistes. Peu importe à quel point une "salope" de prison agit, le fait demeure qu'il ne peut pas dire NON à se faire enculer par ses maîtres. Les Goyim aux États-Unis et dans l'UE sont tous dans le même club : Prenez-le dans le cul du Jewish Power Club. C'est à cela que se résume globo-homo, et c'est en effet un symbole approprié d'une époque où le nom du jeu est de devenir "salope" pour se faire enculer par le pouvoir juif.

Le récit dissident accuse le modèle capitaliste anglo-américain d'avoir ruiné la Russie dans les années 1990, mais n'a-t-il pas fait des merveilles pour l'Allemagne et le Japon d'après-guerre ? Ainsi que pour certains pays d'Asie de l'Est et la Chine à partir des années 1980. Si le modèle capitaliste anglo-américain est à blâmer, pourquoi a-t-il fonctionné à certains endroits ?

Maintenant, on pourrait dire que les Russes étaient trop paresseux, ivres et incompétents pour profiter des nouvelles opportunités à la chute du communisme. Ou on pourrait reprocher à l'impact prolongé du communisme sur la Russie d'avoir supprimé et découragé l'initiative et l'entreprise individuelles, à tel point que les Russes se sont accrochés à la couverture de fer qu'ils ont activement profité des nouvelles libertés dans les années 1990. Il y a sûrement du vrai là-dedans. Mais la Russie aurait-elle si mal tourné dans les années 1990 si les Juifs n'avaient pas contrôlé le « programme d'aide » de l'Occident à l'économie post-soviétique ? Ou si les Russes avaient compris tout de suite ce que les Juifs faisaient vraiment et avaient pris des mesures fortes en faveur de réformes plus nationalistes ? Comparez l'Allemagne après la Première Guerre mondiale et après la Seconde Guerre mondiale. Les problèmes rencontrés par les Allemands après la Première Guerre mondiale ne viennent pas seulement du Traité de Versailles. Plutôt, une grande partie du nouvel ordre est tombée entre les mains de Juifs rapaces qui ont librement pillé tout le pays financièrement et l'ont ravagé culturellement. En revanche, malgré les dévastations bien plus importantes de la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne s'est rapidement rétablie parce que l'économie était entre les mains des Allemands et, en outre, des conseils extérieurs provenaient de sources anglo-américaines plutôt que juives. Une vision du monde anglo-américaine typique à l'époque était celle de George Kennan : Construire la puissance américaine dans le monde mais chercher des solutions de vivre et laisser vivre avec d'autres peuples. En revanche, une vision du monde juive typique est celle de Victoria Nuland, Richard Perle, Paul Singer et George Soros : nous, les Juifs, devons tout avoir, c'est donc notre droit "choisi" de subvertir, de corrompre et de nous immiscer à notre guise pour transformer le monde entier dans notre 'salope'.

Une chose est sûre, les États-Unis triomphants après la Seconde Guerre mondiale n'étaient pas dirigés par des Juifs. Et lorsque la Chine a commencé ses réformes dans les années 1980, le PCC était fermement aux commandes et a insisté pour faire les choses à sa manière, c'est-à-dire qu'il étudierait les modèles réussis d'Asie de l'Est, en particulier Singapour, et formulerait ses propres politiques de réforme et d'expérimentation. Une chose est sûre, ils ne céderaient pas les leviers du pouvoir et du contrôle à des étrangers.

En revanche, la Russie dans les années 1990 a cédé le contrôle aux étrangers, en particulier aux Juifs. Remettre les clés aux étrangers était déjà assez mauvais. Mais les personnalités dirigeantes étaient juives, et cela s'est avéré crucial en raison du caractère et de l'agenda juifs, ainsi que de leur mépris pour les Slaves. Les Anglos ont une longue histoire d'exploitation et de brutalité, mais ils ont également montré qu'ils peuvent être magnanimes, réformistes et honorables. Alors que les Britanniques ont fait de sales tours pour arracher Hong Kong à la Chine, ils ont transformé un tas de terre en une grande ville et ont permis aux Chinois de prospérer dans la zone. Et le Royaume-Uni a beaucoup investi en Inde. Il ne s'agissait pas seulement de prendre mais de donner. En revanche, le pouvoir juif se résume à prendre et à prendre, les juifs en ayant toujours plus et les goyim en ayant toujours moins. De plus, contrairement aux Anglos qui ont montré la possibilité de réflexion, de remords et de réparation, les Juifs n'admettent jamais le mal,

Il a été noté que l'Allemagne a été beaucoup plus contrite que le Japon après la Seconde Guerre mondiale, mais même le Japon a admis qu'il était l'agresseur contre d'autres nations asiatiques dans les événements qui ont conduit à l'attaque de Pearl Harbor et à tout l'enfer qui a suivi. Mais, les Juifs ont-ils déjà exprimé des appréhensions ou des remords à propos de quoi que ce soit qu'ils aient fait au cours de l'histoire ? Peut-être que les Juifs se sentent parfois désolés pour ce qu'ils ont fait à d'autres Juifs - un groupe de Juifs n'a pas fait assez pour aider un autre groupe de Juifs -, mais ils n'ont guère montré de remords sur les conséquences de leurs actes sur les goyim. (Il y a des valeurs aberrantes comme Philip Weiss et Norman Finkelstein, mais ce sont les exceptions qui confirment la règle.) Si la moralité anglo-saxonne concerne souvent les Blancs qui font des génuflexions sur les torts qu'ils (et leurs ancêtres) ont pu commettre, La morale juive concerne les Juifs accusant les AUTRES d'avoir fait du tort aux Juifs ou à d'autres. Il ne vient jamais à l'esprit des juifs qu'ils ont pu faire du mal aux autres, ou peut-être que les juifs le savent mais s'en fichent car les goyim sont considérés comme du bétail sous-humain. Ainsi, les Juifs parleront indéfiniment d'"antisémitisme" ou, au sujet des Noirs, pointeront toujours le "racisme" des goys blancs mais mentionneront à peine l'exploitation juive des Noirs. Il s'agit toujours d'Emmett Till que, disons, des victimes noires du pouvoir juif en Afrique du Sud, où les Juifs, les Anglos et les Boers ont longtemps conspiré pour exploiter la main-d'œuvre et les ressources de la région. Et les Juifs peuvent parler indéfiniment de l'impérialisme britannique contre la Chine sans mentionner que les Juifs étaient les principaux colporteurs d'opium aux Chinois. Même en ce qui concerne le sionisme, de nombreux juifs américains prétendent maladroitement que les abus d'Israël sont davantage le résultat d'un soutien sioniste chrétien fanatique.

Cela n'aide certainement pas que les Juifs soient des minorités dans tous les pays (sauf Israël) et blanchissent avec zèle tous leurs méfaits tribaux en tant que goy-nationaux. Ainsi, même si les Juifs étaient les principaux vendeurs d'opium en Chine, le blâme tombe sur les « Britanniques ». Même si le pouvoir juif a ordonné au gouvernement américain de concocter des mensonges sur les ADM pour envahir l'Irak, le blâme tombe carrément sur Bush, Cheney et le département d'État, même s'ils ont signé la guerre pour apaiser le pouvoir juif. Quant au fiasco économique russe des années 1990, le récit officiel blâme l'incompétence de Boris Eltsine, même si le facteur bien plus important était l'exploitation par les Juifs de la stupeur ivre, de la mauvaise santé et de l'ignorance des affaires mondiales d'Eltsine.

Il n'est plus tenable de blanchir les crimes du pouvoir juif comme des abus ou des gaffes "nationales" alors que la souveraineté nationale est érodée en faveur des shabbos goyim faisant les enchères comme George Soros, Paul Singer, les escrocs de Wall Street et les gangsters de Washington DC de Sion.

Imaginez à quel point la crise ukrainienne serait mieux mise au point si, au lieu de la traiter comme un sujet de discorde entre les États-Unis, l'UE, l'Ukraine et la Russie, elle était discutée comme une pièce de théâtre du pouvoir juif opposant les goyim shabbos aux goyim nationaux (comme Poutine). Dans LE PARRAIN PARTIE 2, quand Kay demande ce qui s'est passé avec Pentangeli, Michael dit : « C'était entre les frères. Je n'avais rien à voir avec ça." Mais en vérité, il avait tout à voir avec ça. Il a utilisé le frère de Pentangeli pour faire taire Pentangeli, tout comme Hyman Roth a joué les Rosatos et Pentangeli pour atteindre Michael. De même, le pouvoir juif prétendra qu'il n'a rien à voir avec l'Ukraine, la Syrie ou toute autre crise, c'est-à-dire que c'est vraiment une affaire entre les nations goy, et les Juifs siègent simplement à titre consultatif. Mais c'est complètement BS car les Juifs jouent le rôle de maître de marionnettes avec des complices de shabbos goy. La grande tragédie est que même Poutine ne peut pas l'expliquer. Pourquoi pas?

Peut-être que les appels contre « l'antisémitisme » dans le passé visaient à protéger les Juifs vulnérables. Aujourd'hui, il n'a qu'un sens : Tais-toi sur le pouvoir juif. Ce trou noir dans le discours a rendu ridicule et absurde notre compréhension des affaires étrangères (et intérieures). Nous sommes comme Mick Jagger dans GIMME SHELTER suppliant la foule : « Frères et sœurs, pourquoi nous battons-nous ? Ouais, Mick, peu importe que le concert était prévu comme un free for all, les Hell's Angels ont été recrutés pour la sécurité (et payés en bière gratuite), la moitié de la foule était droguée, et les Stones glorifient le Diable. Ouais, peu importe tout ça. « Frères et sœurs, pourquoi nous battons-nous ? MDR

De même, rien n'a de sens à propos de la soi-disant « nouvelle guerre froide » à moins que nous placions le pouvoir juif au centre de la discussion. L'Ukraine est comme les frères Rosato dans THE GODFATHER PART 2. (Imaginez essayer de discuter de la dynamique du pouvoir dans ce film sans jamais mentionner le rôle de Hyman Roth, ou de Michael Corleone d'ailleurs.) Le régime ukrainien actuel n'oserait pas agir cette voie vers la Russie, mais pour le fait qu'elle est soutenue par les Juifs qui contrôlent les États-Unis et l'UE. Certains dans les cercles dissidents parlent de l'alliance des juifs et des néo-nazis en Ukraine, mais cela passe à côté de l'essentiel. Ce n'est guère un partenariat d'égal à égal. Les juifs dominent totalement, et les soi-disant « néo-nazis » ne sont que des muscles, des tueurs à gages et des videurs. Aussi, nommer l'élément « néo-nazi » implique que le suprémacisme juif n'est pas en soi un disqualifiant moral. Non, la politique actuelle doit être liée au « néo-nazisme » pour être discréditée. Mais même s'il n'y avait AUCUN lien entre les juifs et les « néo-nazis », n'est-ce pas suffisant que les juifs agissent maintenant comme des nazis ou pire pour mériter notre condamnation ? La judéité est-elle si sainte qu'elle ne peut être critiquée ou condamnée QU'EN RELATION avec quelque mal goy ? Cela suggérerait que la judéité en soi est immaculée et ne peut jamais se tromper et ne peut être entachée que par des torts goy. C'est comme le discours «conservateur traditionnel» sur les Noirs aux États-Unis. Les Noirs ne sont presque jamais blâmés pour leur brutalité et leur criminalité et seulement réprimandés pour avoir choisi les démocrates avec toutes les mauvaises idées. En d'autres termes, même lorsque les Noirs détruisent des villes comme Detroit, la noirceur n'est pas en faute, seulement parce qu'elle a été induite en erreur par les idées « socialistes » du Parti démocrate. Également, peu importe ce que le suprémacisme juif a fait à l'Ukraine. Imaginez simplement que les Juifs se sont égarés du côté des "néo-nazis", les vrais méchants.

Il y a eu des livres sur la guerre d'Hitler, la guerre de Staline, la guerre de Churchill, etc. Mais qu'en est-il de la guerre des Juifs ou de la guerre de Schwarz ? Le fait de ne pas nommer (et blâmer) le pouvoir juif empêche le monde d'agir naturellement. À moins que le suprémacisme juif ne soit contrôlé, la dynamique du pouvoir mondial tournera autour de l'axe de la mégalomanie juive plutôt que de celui de l'humanité. Il est évident que la plupart des États européens préfèrent simplement faire des affaires avec la Russie. Il est également évident que la Russie n'a aucune envie d'envahir les pays voisins. Sa main a été forcée en Ukraine à cause du coup d'État juif via l'insurrection de Maïdan. Et les Juifs pourraient y parvenir parce qu'ils contrôlent les vastes ressources des États-Unis et peuvent compter sur la complaisance lâche des gouvernements européens. Beaucoup dans l'UE n'étaient pas intéressés par ce qui se passait, mais Victoria Nuland, un peu comme Madeleine Albright sous stéroïdes (ou PMS 24/7),

Après tout, qu'allaient faire les Européens quand l'UE est un satellite des États-Unis contrôlé par les Juifs ? En outre, les Européens depuis la Seconde Guerre mondiale ont stupidement accepté d'adorer les Juifs et l'Holocauste, ce qui a inculqué à des générations d'Européens et de Blancs du monde entier la foi en les Juifs comme Anne Franks, pure comme neige, assassinée en masse par les nazis sans raison à tout. Ayant spirituellement élevé la tribu juive à la sainteté, les Européens sont maintenant pris au piège. Ils ont choisi de vénérer les Juifs comme des victimes sacrées des nazis, les pires personnes qui aient jamais vécu, mais ils trouvent maintenant que les Juifs agissent aussi mal ou même pire que les nazis. Mais ils ne peuvent pas faire face à cela parce qu'ils ont déifié la judéité. Les racailles comme Nuland le savent à propos de la psyché blanche. Peu importe à quel point elle parle ou agit misérablement,

Oui, les Juifs contrôlent les dieux. Son arrogance n'est pas simplement l'expression du pouvoir américain et de l'argent juif, mais la manifestation perverse de la déification juive. Elle appartient à la Sainte Tribu qui est maintenant vénérée par les Européens comme le nouveau christ. Le christianisme maintient que Jésus l'homme parfait a été terriblement lésé et assassiné, mais est monté au ciel et a atteint / révélé la pleine divinité. L'Holocaustianisme dit que les Juifs, en tant que Peuple Parfait, ont été horriblement lésés et assassinés en masse, mais qu'ils se sont levés de la tombe pour offrir la bénédiction à ces Blancs qui expient et se repentent aux pieds des Juifs. Une chose est sûre, quel qu'ait pu être le vrai Jésus, les Juifs n'ont jamais été un Peuple Parfait mais une bande de connards comme le reste de l'humanité. Mais parce que l'Occident est maintenant dans l'idolâtrie de groupes réels (principalement des juifs, des noirs et des homos), les choses empirent de plus en plus. Dans le passé, toutes les parties invoquaient Dieu comme étant de leur côté et faisaient des choses terribles en Son nom. Pourtant, personne ne pouvait savoir avec certitude de quel côté Dieu était, car Dieu était plus grand que n'importe quel peuple. De plus, comme Dieu n'existait pas, Il n'avait aucun impact réel sur les affaires mondiales. Dieu ne pouvait ni sauver ni détruire le monde ; cela dépendait des forces réelles sur Terre. Pourtant, si quelqu'un doit adorer, que ce soit Dieu.

Mais que se passe-t-il lorsqu'un peuple réel est adoré, soit en tant qu'individus (Hitler, Staline, Mao) ou en tant que groupes (juifs, noirs et homos) ? Il est beaucoup plus dangereux d'adorer un groupe qu'un individu. Après tout, aussi mauvais que puisse être un tyran mégalomane, il n'est qu'une personne et ne vivra pas éternellement. Après la mort de Staline, l'Union soviétique pourrait devenir à moitié un pays normal. Mais même après que des Juifs fous comme Sheldon Adelson aient donné un coup de pied dans le seau, la folie continue parce que l'Occident continue à vénérer les Juifs. Et comme les Juifs sont considérés comme sacrés et divins, nous devons prétendre qu'ils sont des sources de sagesse, de vérité, de justice et de sens. Même quand ils mentent, c'est la vérité. Même quand ils crachent, c'est de l'eau bénite. Même quand ils abusent des autres, c'est la justice. Demandez aux Palestiniens. Les sionistes écrasent les Palestiniens, et tout ce que nous obtenons des politiciens américains, c'est "Muh Israël". Dieu est dit tout-puissant mais n'existe pas et n'a aucun impact sur nous. En revanche, les Juifs sont un peuple avec tous les défauts (et vertus) des autres peuples, mais ils sont vénérés comme saints et divins, et cela a un impact réel sur le monde car, contrairement à Dieu, ils existent vraiment dans le monde. Peu importe combien on prie pour que Dieu frappe les méchants, rien n'en sort. Mais le pouvoir juif peut vraiment piétiner vos droits et déclencher des guerres. Rien n'est plus fou que d'adorer un groupe réel de personnes comme étant parfait. Des athées comme Christopher Hitchens et Richard Dawkins ont mis en garde contre les dangers d'adorer des choses qui n'existent pas, c'est-à-dire que les décisions mondaines ne devraient pas être fondées sur des croyances irrationnelles. Pourtant, à tout le moins, il y a l'assurance qu'il n'y a pas de Dieu ou de dieux pour gâcher les choses, peu importe combien de personnes prient ou font des offrandes. En revanche, L'enracinement des Juifs en tant que tribu sacrée a des conséquences dans le monde réel parce que les Juifs, qui existent vraiment, contrôlent des marionnettes goy qui gèrent les affaires du monde réel de l'Occident. Les athées feraient mieux de s'inquiéter du fait que l'homme adore l'homme réellement existant que l'homme adore un Dieu inexistant. Un enfant idolâtrant un gangster est un plus gros problème qu'un enfant rêvant du Père Noël.

Les conséquences du contrôle juif sur les dieux éclairent l'inutilité de la démocratie libérale lorsque la sécularisation succombe à la sacralisation. Quoi que l'on pense de la soi-disant démocratie libérale, elle a ses avantages mais si et seulement si un débat honnête sur le pouvoir est non seulement autorisé mais encouragé. Contrairement à une théocratie où certaines formes d'autorité et/ou de dogme sont considérées comme sacro-saintes, incontestables et établies, la démocratie libérale fonctionne sur la prémisse d'un débat laïc ouvert et honnête sur toutes les questions. Ainsi, la démocratie libérale peut parfois sembler sans âme, sans amarre, confuse et chaotique (car elle ne tient rien pour sacré), mais l'avantage est que le pouvoir doit se justifier sur de vrais talents, réalisations et résultats. Le Pouvoir ne peut tout simplement pas invoquer Dieu ou des dieux ou quoi que ce soit pour justifier son droit de gouverner.

Le problème de la démocratie iranienne est que, peu importe qui remporte l'élection, l'autorité ultime appartient au clergé islamique dont le pouvoir est indiscutable. Si l'Occident se distingue du modèle iranien en prétendant pratiquer la « démocratie libérale » laïque, ce qui s'est passé au fil des années est moins la séparation de l'Église et de l'État que l'union de l'État avec la quasi-religion de la tridolâtrie, ou la tri- l'idolâtrie des juifs, des noirs et des homos comme la nouvelle trinité. (Cela rend la néo-« théomocratie » américaine pire que la néo-théomocratie iranienne, qui a Allah et Mahomet comme saints suprêmes. En revanche, les saints les plus saints aux États-Unis sont les gangsters juifs, les homos décadents et les Noirs floydiens. vous révérez et adorez plutôt Allah ou Jewgromo Megalomania ?) Le pouvoir juif sur les États-Unis, par exemple, est frappante à l'image de l'emprise des autorités religieuses sur l'Iran. Quel que soit le camp qui gagne en Iran, il doit s'incliner devant les mollahs musulmans. De même, peu importe qui gagne aux États-Unis, cela se résume à « Muh Israël », suivi de « MLK est mon dieu » et « béni soit le saint homos ». Une telle obéissance est la plus dangereuse en ce qui concerne les Juifs parce qu'ils sont les suzerains au pouvoir des États-Unis. Une démocratie libérale où l'on ne peut même pas discuter honnêtement du pouvoir est totalement sans valeur. Il a trahi sa justification laïque du pouvoir. La démocratie libérale s'accompagne de nombreux problèmes, mais sa seule grâce salvatrice est que toutes les parties peuvent nommer le pouvoir et en discuter ouvertement. Mais les Juifs ont utilisé l'Holocaustianisme et le culte du roi de Sion (appliqué par SPLC, ADL, ACLU, AIPAC, J-Street, le contrôle juif des universités/médias et le contrôle juif des finances et tous les malheureux politiciens putains) pour rendre impossible toute discussion honnête sur le pouvoir. D'une certaine manière, c'est bien pire que l'Iran. Au moins, il y a une autorité supérieure même aux mollahs : Muhammad et Allah. Alors que les clercs prétendent interpréter et représenter Dieu, ils ne prétendent pas être Dieu. En tant que tels, même s'ils détiennent l'autorité ultime dans la sphère politique, ils peuvent eux aussi être critiqués dans une certaine mesure comme des êtres humains imparfaits et faillibles. En revanche, les juifs (ainsi que les noirs et les homos) sont devenus les saints les plus élevés de l'Occident. Il n'y a pas de Jéhovah, de Jésus, de Muhammad ou d'Allah au-dessus d'eux. Irriter les Noirs, énerver les homos ou bouleverser les Juifs est un « péché » bien plus grave que blasphémer Dieu en Occident. Muhammad et Allah. Alors que les clercs prétendent interpréter et représenter Dieu, ils ne prétendent pas être Dieu. En tant que tels, même s'ils détiennent l'autorité ultime dans la sphère politique, ils peuvent eux aussi être critiqués dans une certaine mesure comme des êtres humains imparfaits et faillibles. En revanche, les juifs (ainsi que les noirs et les homos) sont devenus les saints les plus élevés de l'Occident. Il n'y a pas de Jéhovah, de Jésus, de Muhammad ou d'Allah au-dessus d'eux. Irriter les Noirs, énerver les homos ou bouleverser les Juifs est un « péché » bien plus grave que blasphémer Dieu en Occident. Muhammad et Allah. Alors que les clercs prétendent interpréter et représenter Dieu, ils ne prétendent pas être Dieu. En tant que tels, même s'ils détiennent l'autorité ultime dans la sphère politique, ils peuvent eux aussi être critiqués dans une certaine mesure comme des êtres humains imparfaits et faillibles. En revanche, les juifs (ainsi que les noirs et les homos) sont devenus les saints les plus élevés de l'Occident. Il n'y a pas de Jéhovah, de Jésus, de Muhammad ou d'Allah au-dessus d'eux. Irriter les Noirs, énerver les homos ou bouleverser les Juifs est un « péché » bien plus grave que blasphémer Dieu en Occident. Jésus, Muhammad ou Allah au-dessus d'eux. Irriter les Noirs, énerver les homos ou bouleverser les Juifs est un « péché » bien plus grave que blasphémer Dieu en Occident. Jésus, Muhammad ou Allah au-dessus d'eux. Irriter les Noirs, énerver les homos ou bouleverser les Juifs est un « péché » bien plus grave que blasphémer Dieu en Occident.

Et comme le pouvoir juif est si absolu, il n'y a nulle part où se tourner. Par exemple, si vous n'aimez vraiment pas les chrétiens évangéliques, vous pouvez rejoindre le Parti démocrate et déposer les mannequins chrétiens. Ou, si vous voulez vous plaindre des musulmans, vous pouvez rejoindre le GOP et vous plaindre des «terroristes» (même si les États-Unis et Israël sont vraiment les plus grands sponsors du terrorisme djihadiste contre la modernisation des nations musulmanes). Vous pouvez vous joindre aux démocrates pour hurler à propos de Russie-Russie-Russie, ou vous pouvez vous joindre au GOP pour bêler à propos de Chine-Chine-Chine. Vous pouvez vous joindre aux démocrates (et au RINOS) pour rejeter tout le blâme sur Whitey. Vous pouvez rejoindre le GOP pour vous plaindre des immigrants, en particulier des illégaux. Mais peu importe de quel côté vous vous tournez, vous ne pouvez pas renverser le chariot de pommes sur "Muh Israël" et "Saints Juifs, laissez-moi vous embrasser le cul". Les Juifs ont baissé le pantalon de Donald Trump et lui ont violé le cul tant de fois, mais tout ce qu'il dit, c'est "Muh Israël". Même après que les Juifs aient truqué les élections de 2020 pour l'évincer, tout ce qu'il dit, c'est comment la « brigade » prend le contrôle du Parti démocrate (ROTFL) et refuse aux sionistes le contrôle total du Congrès, que les JUIFS MÉRITENT D'AVOIR selon le Don. Quel genre de pays pathétique est-ce ?

Mais le silence assourdissant sur le pouvoir juif est mondial, même dans les pays où le pouvoir juif n'est pas absolu (comme aux États-Unis). Étant donné la façon dont les médias juifs chient dans toute la Chine, on pourrait penser que les médias chinois leur rendraient la pareille. Si les médias juifs se plaignent du "génocide" des Ouïghours, les médias chinois pourraient continuer encore et encore sur le "génocide" sioniste des Palestiniens. Mais tandis que les juifs pissent sur les chinois, les chinois n'osent pas pointer du doigt le mal juif.

Mais le silence est encore plus choquant chez les Russes. Après tout, alors que les médias juifs et les marionnettes goy dénigrent la Chine comme une diversion - pour l'instant, les Juifs n'ont aucun objectif réaliste de prendre le contrôle de la Chine -, il est évident que les Juifs sont déterminés à démanteler toute la structure du pouvoir russe et à prendre le pouvoir. Les Juifs voient les Slaves comme du bétail débile à faible QI dont le destin est de servir les seigneurs juifs. Dans une certaine mesure, l'arrogance juive est compréhensible étant donné que l'autonomie n'a pas été un point fort parmi les Slaves. Pendant très longtemps, la Russie a été gouvernée par les Mongols. Après le départ des Mongols, la Russie n'a pas tardé à être gouvernée par des tsars non russes, principalement d'origine germanique. les Allemands ont également construit la majeure partie de la Russie moderne avant la Révolution. Et puis, la Russie est tombée sous la domination bolchevique composée de diverses ethnies. Au sommet, la majorité n'étaient pas russes. Dans l'ère post-stalinienne, les Russes de souche ont acquis un plus grand contrôle, mais leur léthargie et leur ineptie ont fait échouer le système jusqu'à ce qu'il s'effondre finalement au début des années 90. Et puis, c'était Boris Eltsine, un bougre ivre avec qui les juifs pouvaient facilement jouer. Donc, naturellement, les Juifs pensent que les Russes sont faciles à choisir. Les Juifs voient les Russkies comme des rubis esclavagistes qui méritent d'être gouvernés par une main forte, que ce soit les Mongols, les élites germaniques ou les Juifs.

Pourtant, l'animosité juive a moins à voir avec l'avarice pour la Russie qu'avec l'anxiété vis-à-vis des États-Unis et de l'UE. Incroyablement, les Juifs ont pris le contrôle de tout l'Occident. Les Anglos, autrefois un peuple fier et les dirigeants du plus puissant empire, sont devenus une bande d'Anglo-cucks ou d'Anglucks, parmi les plus tristes sèves déracinées et stérilisées qui aient jamais vécu. Il suffit de regarder les anglophones au Royaume-Uni, au Canada, en Australie et aux États-Unis, et c'est carrément embarrassant. Donc, si les Juifs pouvaient posséder et apprivoiser les Anglos, qui diable sont les Russes pour dire Non ou Niet au pouvoir juif ? Si les grands anglos embrassent le cul des juifs, les humbles slaves devraient sûrement faire de même. (Les Juifs sont plutôt d'accord avec les Polonais parce qu'ils sont utiles en tant que Slaves qui se détestent et qui s'adressent à l'Occident et embrassent avidement les fesses des Juifs. C'est ce que le catholicisme fait aux Slaves.)
Cela dit, le refus russe d'embrasser les fesses juives est particulièrement menaçant pour les Juifs car la priorité n°1 du pouvoir juif n'est pas de prendre le contrôle de la Russie (même s'il le souhaite vraiment) mais de garder l'Occident sous sa coupe. En d'autres termes, même si la Russie devait disparaître dans un trou noir à la seconde près, les Juifs pourraient facilement s'en remettre. Bien sûr, ils rateraient l'opportunité de prendre le contrôle de vastes territoires avec des ressources illimitées et des ilotes potentiels, mais ils se sentiraient également rassurés par l'absence d'une grande puissance blanche se tenant comme contre-exemple à l'Ouest blanc. Les Juifs ont convaincu la plupart des Blancs en Occident que le modèle occidental actuel est le meilleur, le seul, et qu'il n'y a pas d'autre moyen, alors n'y pensez même pas. L'histoire ne va que dans un sens, celui "libéral-démocratique" tel que défini par les juifs,

Dans l'esprit juif, il est totalement intolérable et sacrilège pour quiconque de ridiculiser Globo-Homo et BLM, mais c'est tout à fait formidable pour les Pussy Riot financées par Soros de perturber les services dans les églises orthodoxes et de vandaliser les espaces chrétiens traditionnels. Si la Russie n'existait pas, il y aurait de petites nations comme la Hongrie qui diraient NON au sorosisme, mais combien de temps pourraient-elles tenir ? En revanche, la Russie est vaste et peut résister aux efforts occidentaux pour sanctionner et renverser son économie. C'est finalement la Russie qui encaissa les coups de Napoléon et mit fin à son empire. Et la Russie était le cimetière des ambitions impériales d'Hitler. Bien sûr, les Juifs ne peuvent pas envahir la Russie eux-mêmes (ou même demander aux goyim de l'OTAN de le faire pour eux). Très probablement, les Juifs bluffent à propos d'une guerre majeure entre les États-Unis et la Russie. Les Juifs savent que l'OTAN n'envahira pas la Russie et que les Russes n'envahiront pas l'UE.

Alors, pourquoi les Juifs voient-ils la Russie comme une menace ? Parce que les juifs craignent que le fossé entre l'élitisme occidental (qui fait totalement chier les juifs) et le nationaliste-populisme occidental puisse s'envenimer et se développer. Tant que l'Occident est majoritairement blanc, il y a toujours une chance, même minime, que la population blanche goy se réveille enfin, en ait marre du pouvoir juif et exige un retour à la souveraineté nationale majoritairement blanche. Par conséquent, le pouvoir juif ne se sent pas totalement en sécurité À MOINS QUE l'Occident ne devienne une minorité blanche via l'immigration de masse et le mélange des races. De cette façon, les divers goyim seront trop éclatés et fragmentés pour former une masse solide de pouvoir. Donc, jusque-là, le pouvoir juif doit utiliser des cocu-élites et des sbires blancs suffisamment «réveillés» pour continuer à pousser le Grand Remplacement. (Si la Russie n'était pas assez blanche pour l'Allemagne nazie, elle est trop blanche pour le suprémacisme juif.

Par Vox Day

Mais il y a une Russie avec des valeurs et des perspectives différentes, et avec quelque chose qui ressemble à la souveraineté nationale. C'est pourquoi le Département d'État dirigé par les Juifs se donne beaucoup de mal pour attaquer le « traditionalisme » du régime russe. Ainsi, même si l'Occident ne peut pas détruire militairement ou économiquement la Russie, le pouvoir juif pousse la dichotomie du monde, de l'histoire et de la moralité divisée entre l'Occident "libéral démocratique" et la Russie "autocratique" (ainsi que l'Iran et la Chine). Peu importe la soi-disant «démocratie libérale» signifie maintenant la perte totale de la souveraineté nationale, les élites goy servant la communauté juive mondiale plutôt que leurs propres peuples, idolâtrant les nègres comme magiques et célébrant la pénétration homo-fécale et la coupe du pénis transsexuel. Mais pour suffisamment d'idiots, de simples mantras et étiquettes suffisent à les faire monter à bord. Alors, même si l'Occident n'est plus «libéral» ou «démocratique» - il est essentiellement ethno-oligarchique -, beaucoup de mannequins blancs superficiels et / ou en quête de statut sont fiers d'être du «bon côté de l'histoire». C'est vrai, parce que canoniser des gens comme George Floyd et avoir les larmes aux yeux à cause de Pete Buttigieg qui se prend une bite dans le cul sont les valeurs les plus élevées que l'Occident "libéral démocrate" actuel a à offrir.

Mais, voici la grande déception. Si la Russie ne se joint pas à la soumission occidentale à la suprématie juive, elle se joint néanmoins au silence occidental sur le pouvoir juif. La Russie n'aboiera pas sur ordre du pouvoir juif mais n'aboiera pas non plus contre le pouvoir juif. Étant donné que les Juifs utilisent les médias pour diffamer le gouvernement, le peuple, la culture, l'histoire et les valeurs russes, on pourrait penser que la Russie leur rendrait la pareille. Si les Juifs (qui contrôlent l'Occident) vont sans cesse Russie-Russie-Russie, il serait naturel que la Russie fasse Juif-Juif-Juif. Si les Juifs nomment toujours les Russes (même pour des choses que les Russes n'ont pas faites), pourquoi les Russes ne nomment-ils pas les Juifs, surtout quand les Russes peuvent signaler tant d'abus juifs ?

C'est comme si la Russie aimait le GOP face aux démocrates ? Comme nous le savons tous, le GOP est un peu moins soumis à l'agenda juif, c'est pourquoi la plupart des juifs (qui sont démocrates) le méprisent constamment. Cependant, malgré son opposition (limitée) à l'Agenda juif, le GOP n'est pas moins déférent que le Parti démocrate lorsqu'il s'agit des Juifs et d'Israël. Même s'il défend le 2e amendement (et la NRA) à la consternation totale du pouvoir juif, il reste révérencieux envers les Juifs qui bouillonnent et crachent sur les républicains comme des hommes des cavernes sous-humains. Même si les juifs associent négativement la violence armée à la droite chrétienne, les conservateurs américains ne font jamais de lien entre la législation anti-armes et le pouvoir juif. Bien sûr, de nombreux conservateurs connaissent le lien sur le plan personnel, mais ils n'osent pas en parler. Alors,

Au contraire, les conservateurs blancs déploieront un type juif représentant la position minoritaire parmi les juifs et prétendront que les juifs patriotes se tiennent aux côtés de patriotes épris d'armes à feu. Ou les conservateurs blancs répéteront le faux non-sens sur la façon dont les nazis ont interdit les armes à feu, ce qui est non seulement faux mais absurde en tant que défense des Juifs ; après tout, même si les Juifs avaient été armés jusqu'aux dents dans l'Allemagne hitlérienne, ils auraient été largement plus nombreux que les Allemands armés. 1% avec des armes à feu ne correspond pas à 99% avec des armes à feu.

Le Jew Taboo incite les gens à dire des choses stupides. C'est comme si quelqu'un qui savait quoi que ce soit sur le pouvoir juif savait que la grande majorité des Juifs sont derrière l'agenda globo-homo et tranny-wanny, mais même la plupart des conservateurs qui s'opposent à l'agenda n'osent pas nommer le pouvoir juif et sa position sur la question. Comme les pro-armes à feu, ils déploient l'étrange Juif qui, pour une raison quelconque, s'oppose à l'ordre du jour. Même lorsque la plupart des Juifs poussent à la folie, la plupart des gens n'osent pas dénoncer le lien entre le pouvoir juif et la folie. Au lieu de cela, ils recherchent désespérément un Juif qui se trouve être d'accord avec eux et prétendre qu'il est représentatif de la communauté juive.

Mais alors, dans un ordre où les Juifs ont été sacralisés, il serait "antisémite" de blâmer le pouvoir juif pour quoi que ce soit ou même de remarquer qu'il n'a aucun respect pour votre sens de la santé mentale et de la bonne volonté. Alors, vous cherchez un Juif qui vous rencontre à mi-chemin afin que vous puissiez vous vanter, "Avec un Juif de mon côté." Et le plus souvent, ce Juif en particulier n'appellera pas la majorité des Juifs poussant la folie. C'est comme si, même pour les juifs sains d'esprit, la solidarité tribale l'emportait sur tout le reste. Ou, cela suggère un jeu d'escroquerie, par lequel certains Juifs prétendent être de votre côté pour créer la fausse impression que d'autres peuvent encore être «convertis». Fou de joie d'avoir un juif saint à vos côtés, vous n'osez pas nommer le pouvoir juif de peur d'offenser votre allié/ami juif. Mais la plupart des Juifs peuvent-ils être gagnés à la raison et à la modération ? (Non pas que la majorité des Juifs soient cliniquement fous, mais les Juifs, qui sont tellement obsédés par le pouvoir et le contrôle, doivent savoir qu'un monde de bon sens et d'équité limitera le pouvoir juif, notamment en remarquant et en dénonçant les abus juifs. Pour que le pouvoir juif soit absolu, rien ne doit avoir plus de prétention sur la réalité que la volonté et la soif de pouvoir juives. C'est comme la "logique" du pouvoir de George Orwell en 1984. Un monde où 2 + 2 = 4 signifie qu'il existe une vérité plus vraie que le Pouvoir. Pour que le Pouvoir soit absolu, 2 + 2 = 5 doit être accepté comme "vrai" si le Pouvoir le dit. Ainsi, la réalité et la vérité n'ont ni sens ni valeur indépendamment du Pouvoir. La réalité est ce que le Pouvoir dit qu'elle est. La vérité dépérit et se plie à la volonté du Pouvoir. Et c'est la logique du pouvoir juif. La plupart des Juifs ne sont pas cliniquement fous, mais ils sont obsédés par le pouvoir juif, et cela signifie que même l'irréalité poussée par les Juifs doit l'emporter sur ce qui semble réel à l'esprit sain d'esprit. C'est l'une des raisons pour lesquelles les Juifs poussent la transsexuelle folle. Non pas parce que la plupart des juifs croient vraiment qu'un homme avec un pénis et des couilles est une "femme", mais parce que c'est un test du pouvoir juif de faire taire les goyim et de croire que tout ce que le pouvoir juif insiste est vrai.) Sinon, l'allié juif a en fait fait plus de mal que de bien parce que votre faux espoir a empêché de nommer le problème de peur que les sentiments du précieux Juif ne soient blessés. C'est pourquoi le seul allié juif acceptable est celui qui appelle haut et fort le pouvoir juif comme le principal responsable de la folie « éveillée ». Les alliés juifs qui ne font pas appel au pouvoir juif sont pires qu'inutiles parce qu'ils sont probablement des taupes ou des plantes dont le but caché est de faire taire une analyse honnête de l'agenda juif. Tellement ravi qu'un saint Juif soit passé à vos côtés, vous ne parvenez pas à faire une évaluation véridique de ce qui se passe réellement et de qui fait que cela se produise. Le test décisif doit être de savoir si l'allié juif admet que le pouvoir juif est derrière le plan ou prétend le contraire.

Très probablement, il ou elle vous dira, quel que soit le cas, votre première priorité doit être de soutenir Israël ! Ce que le soutien à Israël a à voir avec les droits des armes à feu, la liberté d'expression, l'opposition à l'invasion massive de l'immigration, la défense morale contre le globo-homo ou la lutte contre la dé-plateforme financière est une énigme. À bien y penser, soutenir Israël ne ferait qu'enhardir la guerre juive sur votre peuple. Après tout, Israël et la Cisjordanie sont un microcosme de ce que le pouvoir juif fait aux Blancs en Occident. Peut-être que les Blancs trompés s'identifient aux Juifs BLANCS en Israël contre les Palestiniens MARRONS, mais les Juifs voient le monde entier en termes de Juifs contre goyim. Les blancs voient les goyim blancs et les juifs blancs unis contre les bruns, mais les juifs voient les goyim blancs et les goyim bruns comme une seule et même chose : du bétail à contrôler par les juifs. Ainsi, du point de vue juif, les Blancs sont comme les Palestiniens et, en tant que tels, existent pour être réprimés, privés d'identité et obligés de servir les Juifs. Après tout, tout en Israël et en Cisjordanie est orienté en faveur des Juifs contre les Palestiniens, et la même chose se produit en Occident. Des Juifs comme Merrick Garland accusent les patriotes blancs d'être des «terroristes» et utilisent l'État profond pour traquer les dissidents blancs. Les Juifs ont l'intention de retirer les armes aux Blancs. Les juifs incitent les noirs à la violence contre les blancs, tout comme les juifs utilisent l'EI pour commettre des actes de violence en Syrie. Et tout comme les Palestiniens de Cisjordanie se voient refuser les droits, l'eau et la terre, le pouvoir juif utilise de plus en plus son monopole pour refuser les droits et services fondamentaux aux Blancs. Alors que les Juifs qui soutiennent les guerres sionistes et le "génocide" des Palestiniens ont pleinement accès à tous les services (et plus), de nombreux patriotes blancs ont été retirés de la banque simplement pour avoir défendu la liberté d'expression et énervé l'ADL. Demandez à Andrew Torba de GAB. Les gangsters et les voyous sionistes ont un accès complet aux banques et à Wall Street, mais le bouffon Mike Lindell a été retiré de la banque parce qu'il a appelé faute lors des élections de 2020. Quelqu'un a-t-il été débancarisé pour avoir poussé le canular de collusion avec la Russie ? De plus, étant donné qu'Israël a transformé la Terre Sainte en globo-homo Sodome et Gomorrhe, comment soutenir Israël est-il compatible avec le fait d'être un conservateur culturel ou social ? Si les patriotes blancs veulent défendre leur terre, leur liberté et leurs droits de l'agenda (poussé par les juifs), soutenir Israël est une façon étrange de s'y prendre, d'autant plus que le modus operandi de l'État juif consiste à déshumaniser et priver les Palestiniens de droits de base. droits sur la terre même de leurs ancêtres. Demandez à Andrew Torba de GAB. Les gangsters et les voyous sionistes ont un accès complet aux banques et à Wall Street, mais le bouffon Mike Lindell a été retiré de la banque parce qu'il a appelé faute lors des élections de 2020. Quelqu'un a-t-il été débancarisé pour avoir poussé le canular de collusion avec la Russie ? De plus, étant donné qu'Israël a transformé la Terre Sainte en Sodome et Gomorrhe globo-homo, comment soutenir Israël est-il compatible avec le fait d'être un conservateur culturel ou social ? Si les patriotes blancs veulent défendre leur terre, leur liberté et leurs droits de l'agenda (poussé par les juifs), soutenir Israël est une façon étrange de s'y prendre, d'autant plus que le modus operandi de l'État juif consiste à déshumaniser et priver les Palestiniens de droits de base. droits sur la terre même de leurs ancêtres. Demandez à Andrew Torba de GAB. Les gangsters et les voyous sionistes ont un accès complet aux banques et à Wall Street, mais le bouffon Mike Lindell a été retiré de la banque parce qu'il a appelé faute lors des élections de 2020. Quelqu'un a-t-il été débancarisé pour avoir poussé le canular de collusion avec la Russie ? De plus, étant donné qu'Israël a transformé la Terre Sainte en Sodome et Gomorrhe globo-homo, comment soutenir Israël est-il compatible avec le fait d'être un conservateur culturel ou social ? Si les patriotes blancs veulent défendre leur terre, leur liberté et leurs droits de l'agenda (poussé par les juifs), soutenir Israël est une façon étrange de s'y prendre, d'autant plus que le modus operandi de l'État juif consiste à déshumaniser et priver les Palestiniens de droits de base. droits sur la terre même de leurs ancêtres. mais le bouffon Mike Lindell a été retiré de la banque parce qu'il a appelé faute lors des élections de 2020. Quelqu'un a-t-il été débancarisé pour avoir poussé le canular de collusion avec la Russie ? De plus, étant donné qu'Israël a transformé la Terre Sainte en Sodome et Gomorrhe globo-homo, comment soutenir Israël est-il compatible avec le fait d'être un conservateur culturel ou social ? Si les patriotes blancs veulent défendre leur terre, leur liberté et leurs droits de l'agenda (poussé par les juifs), soutenir Israël est une façon étrange de s'y prendre, d'autant plus que le modus operandi de l'État juif consiste à déshumaniser et priver les Palestiniens de droits de base. droits sur la terre même de leurs ancêtres. mais le bouffon Mike Lindell a été retiré de la banque parce qu'il a appelé faute lors des élections de 2020. Quelqu'un a-t-il été débancarisé pour avoir poussé le canular de collusion avec la Russie ? De plus, étant donné qu'Israël a transformé la Terre Sainte en Sodome et Gomorrhe globo-homo, comment soutenir Israël est-il compatible avec le fait d'être un conservateur culturel ou social ? Si les patriotes blancs veulent défendre leur terre, leur liberté et leurs droits de l'agenda (poussé par les juifs), soutenir Israël est une façon étrange de s'y prendre, d'autant plus que le modus operandi de l'État juif consiste à déshumaniser et priver les Palestiniens de droits de base. droits sur la terre même de leurs ancêtres. en quoi soutenir Israël est-il compatible avec le fait d'être un conservateur culturel ou social ? Si les patriotes blancs veulent défendre leur terre, leur liberté et leurs droits de l'agenda (poussé par les juifs), soutenir Israël est une façon étrange de s'y prendre, d'autant plus que le modus operandi de l'État juif consiste à déshumaniser et priver les Palestiniens de droits de base. droits sur la terre même de leurs ancêtres. en quoi soutenir Israël est-il compatible avec le fait d'être un conservateur culturel ou social ? Si les patriotes blancs veulent défendre leur terre, leur liberté et leurs droits de l'agenda (poussé par les juifs), soutenir Israël est une façon étrange de s'y prendre, d'autant plus que le modus operandi de l'État juif consiste à déshumaniser et priver les Palestiniens de droits de base. droits sur la terre même de leurs ancêtres.

Avec certains Blancs, il y a le facteur sentimentalité. Même s'ils désespèrent du pouvoir et de l'influence juifs, ils se sont convertis à la foi d'Anne Frank et ont un faible pour les juifs. Malgré toutes les preuves de l'hostilité et de la perfidie juives, ils tiennent toujours l'espoir que les Juifs verront enfin la lumière. Ils voient les Juifs comme étant en quelque sorte plus saints que les Blancs. Ainsi, lorsqu'un allié juif se présente à eux, ils sont fous de joie et n'osent rien dire ou faire qui puisse heurter la sensibilité juive. Ils continuent de s'opposer à l'agenda juif tout en louant l'identité juive au plus haut des cieux, comme si l'agenda et l'identité n'avaient aucun rapport l'un avec l'autre. En vérité, étant donné la nature de la judéité, une identité suprématiste enracinée dans le Pacte, il n'est guère surprenant que l'agenda juif soit si hostile, sournois et subversif, jeter les bases d'une prise en main totale. Est-il judicieux de séparer l'identité du loup de son comportement (en tant que prédateur) ? Le loup EST un prédateur. C'est comme si l'identité nazie et l'agenda nazi étaient une seule et même chose. Si tous les Juifs ne souscrivent pas à l'agenda juif, c'est parce qu'ils ont des scrupules quant à la nature de leur identité tribale. Mais tout Juif qui embrasse passionnément son identité agira invariablement comme un suprémaciste parce que subvertir et régner sur les goyim fait partie intégrante de ce qu'est l'identité juive. La judéité n'est pas simplement une ethnie, comme l'Irlandais ou l'Allemand, mais une mission de pouvoir et de domination tribale. La judéité conjugue identité et destin. C'est comme la différence entre l'italien et le romain. L'italien signifie simplement quelqu'un de la péninsule italienne, mais à l'apogée de la gloire antique, «romain» était inséparable d'un sentiment d'ambition impériale. Être « romain » en est venu à signifier quelque chose de bien plus grand que des racines ou une résidence à Rome. Il en est venu à signifier quelqu'un investi dans l'empire et son expansion. De même, « Américain » en tant qu'identité nationale est problématique parce qu'il est devenu synonyme d'ambition insatiable pour plus de terres, de richesse, de pouvoir et d'autosatisfaction. L'américanité en est venue à être liée à la conquête, au destin manifeste, aux guerres expansives, à la croissance sans fin et à la tentative d'américaniser le monde (ou de mondialiser l'Amérique, ce qui est maintenant le cas, mais qui peut dire lequel est lequel alors que le monde a été tellement américanisée). L'américanisme est une identité impériale, ce qui le rend problématique au niveau national. Combinez l'américanisme et le judéisme, et nous avons un vrai problème. Malgré le caractère agressif de l'américanisme, à tout le moins, l'idéal rend égal à tous ceux qui l'ont adopté, un « compatriote américain ». Un Irlando-Américain ivre et un Polack-Américain muet sont égaux en tant que concitoyens américains ou citoyens américains. En revanche, même si les Juifs ont exploité l'américanisme comme une force mondiale de transformation, leur mission est de régner sur les Américains et le monde américanisé, et non d'être à égalité avec eux. L'aspect séparatiste/suprématiste de l'identité juive empêche l'agenda juif d'accepter les goyim sur un pied d'égalité.

Pour d'autres Blancs, leur réticence sur la question juive est plus une question de réalité que de sentimentalité. Même si l'on a les yeux complètement froids (et le cœur froid à propos des Juifs), il y a le fait inéluctable que l'Occident est toujours la force dominante dans le monde et, en outre, les Juifs ne le contrôlent pas seulement financièrement et politiquement (avec son lavage de cerveau , achetées et/ou soumises à un chantage) mais contrôlent ses dieux. Par conséquent, les dieux les plus élevés de l'Occident sont déterminés par les Juifs, et il est dangereux pour quiconque de blasphémer ces dieux. Inutile de dire que les Juifs se sont placés au centre de la Nouvelle Trinité qui comprend également les Homos et les Noirs. Si l'Occident n'était pas si dominant, peu importe quels sont ses dieux. Par exemple, personne ne se soucie des dieux que vénèrent les Esquimaux ou les primitifs néo-guinéens. Mais les dieux de l'Occident comptent parce que les mieux connectés,

Si les gens du monde entier veillent à ne pas insulter le monde musulman en raison de leur dépendance au pétrole et aux ressources du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (et par peur des représailles des djihadistes musulmans contre le blasphème des infidèles), imaginez ce que le monde doit ressentir à propos du dieux de l'Occident bien plus puissant. Malgré toute la vanité des «valeurs démocratiques libérales» laïques, l'Occident a un nouvel ensemble de dieux qui sont vénérés avec dévotion par ses classes d'élite et ses demandeurs de statut. Pour les Blancs occidentaux, MLK et Mandela sont maintenant plus grands que Dieu et Jésus. Personne n'est "annulé" pour avoir dit du mal de Dieu ou de la religion de l'ancien temps (bien que le judaïsme et l'islam obtiennent une pause, au moins de la part des blancs et des chrétiens), mais un respect insuffisant pour la négrolâtrie vous mènera dans l'eau chaude. Et il en va de même pour Queertianity. En effet, pour de nombreuses personnes occidentales laïques-sacro-saintes (ou "século-saintes"), la principale justification de leur hostilité anti-russe, qui frôle maintenant la croisade, est que l'empire du mal de Poutine vénère Dieu et Jésus plutôt que Homos et les transsexuelles. Pour l'esprit « século-saint », même dieu et Jésus existent pour affirmer et apaiser la vanité des fruits et des fruits merveilleux. Oh mon Dieu, les nerfs de ces Russes troglodytes arriérés pour rejeter les acclamations et les chants de Globo-Homo ! C'est aussi blasphématoire pour eux que les païens rejetant Christ l'étaient pour les chrétiens occidentaux quand Jésus était leur Roi des rois. les nerfs de ces Russes troglodytes arriérés pour rejeter les acclamations et les chants de Globo-Homo ! C'est aussi blasphématoire pour eux que les païens rejetant Christ l'étaient pour les chrétiens occidentaux quand Jésus était leur Roi des rois. les nerfs de ces Russes troglodytes arriérés pour rejeter les acclamations et les chants de Globo-Homo ! C'est aussi blasphématoire pour eux que les païens rejetant Christ l'étaient pour les chrétiens occidentaux quand Jésus était leur Roi des rois.

Pourtant, même si les Noirs et les homos sont vénérés en Occident, ce ne sont pas eux qui contrôlent directement les institutions et les industries les plus puissantes. Les Juifs ont obtenu le vrai pouvoir. Ainsi, alors que la Russie peut encore être tolérable pour l'Occident pour son manque d'enthousiasme pour BLM et Globo-Homo, elle ferait face à de sérieuses (et je dis bien GRAVE) répercussions si elle devait nommer ouvertement le pouvoir juif. Alors que les Juifs agitent la Russie avec Globo-Homo et cherchent à remplacer les saints russes par BLM, ils perdraient complètement la tête si la Russie devait nommer le juif et mener une contre-guerre contre la communauté juive mondiale. Si vous pensez que la guerre juive contre la Russie est assez intense maintenant, vous n'avez encore rien vu. Poutine nommer le Juif équivaudrait à du Nouvel Hitlerisme aux yeux de l'Occident, poussant même les Juifs à faire pression pour la Troisième Guerre mondiale (et avec le plein soutien des goyim occidentaux qui vénèrent la judéité). En d'autres termes, les Juifs ne travailleraient pas simplement pour encercler et affaiblir la Russie, mais feraient TOUT dans leur arsenal pour dévaster la Russie. Comme la demande juive est le commandement de l'Occident, la Russie fait toujours preuve de prudence en ce qui concerne la judéité, notamment parce que les Juifs occupent des positions très puissantes au sein de la Russie elle-même - comme trop de Russes sont ivres, idiots et/ou négligents, la Russie s'appuie toujours fortement sur les talents et le savoir-faire non russes.

Cela n'a pas toujours été le cas. Il fut un temps où la France et la Russie rivalisaient au coude à coude en tant que nation la plus «antisémite» d'Europe, les Polonais et les Autrichiens étant les principaux prétendants. Mais après la Seconde Guerre mondiale qui a conduit à la disparition de l'Europe et à sa dépendance vis-à-vis des États-Unis qui sont tombés sous le pouvoir juif qui a fait de l'Holocaustianisme la nouvelle foi, l'Occident est devenu totalement servile aux Juifs de toutes les manières imaginables. Même si l'Occident peut tolérer l'interdiction par la Russie des défilés de la "gay pride" et son manque de passion pour le BLM, il passerait en mode croisade totale s'il y avait le moindre indice que la Russie s'attaque aux Juifs. Ainsi, même si Poutine ne craint pas George Soros et les Juifs américains, il doit montrer qu'il est favorable aux Juifs, ce qui signifie qu'il n'ose pas nommer le pouvoir juif qui se cache derrière l'anti-russe. campagne. Poutine sait que nommer le juif serait l'équivalent occidental de se moquer du prophète dans le monde musulman. Une chose est sûre, cela montre que la laïcité s'est révélée être une imposture puisqu'elle s'est contentée de substituer aux dieux traditionnels de nouveaux dieux choisis par le Pouvoir. Et ces nouveaux dieux puent au ciel. George Floyd et Harvey Milk en effet.

Mais alors, imaginez si Poutine avait une paire de couilles géantes et mordait la balle, maudit les torpilles et renversait la mèche sur le rôle pernicieux du pouvoir juif dans la politique, la culture et la finance mondiales. Alors que la Russie a construit un partenariat avec la Chine, l'Iran et d'autres nations au fil des ans comme rempart contre les États-Unis et l'UE, cela vaut peut-être la peine pour Poutine de franchir le pas, d'autant plus que la vile puissance juive ne montre aucun signe de relâchement. De plus, l'animosité juive contre la Russie relève moins de l'angoisse ancestrale que de la soif de pouvoir actuelle. Certains prétendent que des gens comme Victoria Nuland sont excités par ce que les Russes ont fait aux Juifs il y a longtemps, mais c'est faux. S'il s'agit de vengeance, les Juifs savent sûrement qu'ils se sont vengés et même avec la révolution bolchevique qui a tué des millions de Slaves chrétiens et détruit 50 000 églises. Si quoi que ce soit, il y avait un soutien juif mondial pour l'Union soviétique. C'était presque comme si les Juifs oubliaient leurs anciennes haines et en venaient à aimer la Russie. Et dans les années 1990, les Juifs manifestaient à peine des sentiments anti-russes car la Russie était leur salope à violer et à exploiter. La rage juive a éclaté lorsque Poutine a commencé à agir contre les oligarques juifs, a dit « non merci » à Globo-Homo et a apporté son soutien (même limité) à l'Iran et à la Syrie.

Si les Juifs du passé étaient amers que les marchands juifs soient malmenés par les Cosaques et que la religion juive soit dénigrée par l'Église orthodoxe russe, les Juifs d'aujourd'hui, avec leur sens de la suprématie, ne peuvent tout simplement pas tolérer TOUT ce qui s'oppose au contrôle juif total. En effet, considérez l'attitude juive envers l'Amérique blanche. Contrairement à l'Europe, les Juifs n'ont pas été confrontés à un "antisémitisme" manifeste aux États-Unis. Et parmi les blancs, les anglo-américains ou les guêpes étaient les plus serviables envers les juifs. Les juifs ont tant gagné dans l'environnement chrétien blanc d'Amérique, et pourtant, la haine juive virulente contre l'Amérique blanche ne manque pas. Mais pourquoi? Les Américains blancs ont-ils agi comme des cosaques et pillé des entreprises juives et violé des femmes juives ? (La violence noire contre les Juifs ressemblait le plus à un pogrom aux États-Unis, mais remarquez que les Juifs répriment leurs vibrations négatives contre les Noirs parce que la véritable clé de leur pouvoir est le contrôle sur les Blancs, notamment avec des sentiments de «culpabilité» à l'égard des Noirs.) Non, les Américains blancs n'ont pas systématiquement frappé les Juifs. Alors, pourquoi la haine ? Parce que les Juifs sont accros au suprémacisme et bâillonnent à la moindre bouffée d'identité blanche, de fierté et d'agence. N'est-il pas remarquable que la haine juive actuelle pour la Russie soit presque identique à sa haine pour les « Déplorables » ? Donald Trump a craqué dans une large mesure, mais il a fanfaronné comme Foghorn Leghorn avec une grosse paire de balles, et les Juifs ont été complètement déclenchés par cela et ont poussé les émeutes BLM et Covid-nuttery à le faire sortir. 2020 a été la manie de Maidan et le changement de régime de l'Amérique, la révolution de la couleur ou de la Challah préparée par le pouvoir juif. notamment avec des sentiments de « culpabilité » à l'égard des Noirs.) Non, les Américains blancs n'ont pas systématiquement frappé les Juifs. Alors, pourquoi la haine ? Parce que les Juifs sont accros au suprémacisme et bâillonnent à la moindre bouffée d'identité blanche, de fierté et d'agence. N'est-il pas remarquable que la haine juive actuelle pour la Russie soit presque identique à sa haine pour les « Déplorables » ? Donald Trump a craqué dans une large mesure, mais il a fanfaronné comme Foghorn Leghorn avec une grosse paire de balles, et les Juifs ont été complètement déclenchés par cela et ont poussé les émeutes BLM et Covid-nuttery à le faire sortir. 2020 a été la manie de Maidan et le changement de régime de l'Amérique, la révolution de la couleur ou de la Challah préparée par le pouvoir juif. notamment avec des sentiments de « culpabilité » à l'égard des Noirs.) Non, les Américains blancs n'ont pas systématiquement frappé les Juifs. Alors, pourquoi la haine ? Parce que les Juifs sont accros au suprémacisme et bâillonnent à la moindre bouffée d'identité blanche, de fierté et d'agence. N'est-il pas remarquable que la haine juive actuelle pour la Russie soit presque identique à sa haine pour les « Déplorables » ? Donald Trump a craqué dans une large mesure, mais il a fanfaronné comme Foghorn Leghorn avec une grosse paire de balles, et les Juifs ont été complètement déclenchés par cela et ont poussé les émeutes BLM et Covid-nuttery à le faire sortir. 2020 a été la manie de Maidan et le changement de régime de l'Amérique, la révolution de la couleur ou de la Challah préparée par le pouvoir juif. et agence. N'est-il pas remarquable que la haine juive actuelle pour la Russie soit presque identique à sa haine pour les « Déplorables » ? Donald Trump a craqué dans une large mesure, mais il a fanfaronné comme Foghorn Leghorn avec une grosse paire de balles, et les Juifs ont été complètement déclenchés par cela et ont poussé les émeutes BLM et Covid-nuttery à le faire sortir. 2020 a été la manie de Maidan et le changement de régime de l'Amérique, la révolution de la couleur ou de la Challah préparée par le pouvoir juif. et agence. N'est-il pas remarquable que la haine juive actuelle pour la Russie soit presque identique à sa haine pour les « Déplorables » ? Donald Trump a craqué dans une large mesure, mais il a fanfaronné comme Foghorn Leghorn avec une grosse paire de balles, et les Juifs ont été complètement déclenchés par cela et ont poussé les émeutes BLM et Covid-nuttery à le faire sortir. 2020 a été la manie de Maidan et le changement de régime de l'Amérique, la révolution de la couleur ou de la Challah préparée par le pouvoir juif.

Ceux qui invoquent l'Histoire pour expliquer l'hostilité des Juifs envers la Russie passent à côté (ou éludent) l'essentiel. Si l'animosité est vraiment historique, pourquoi tant de Juifs ont-ils soutenu la Russie pendant la première moitié du XXe siècle, voire même contre les États-Unis capitalistes ? Alors que les juifs ont une longue mémoire et que l'histoire compte beaucoup pour eux, les émotions juives concernent davantage le présent et l'avenir que le passé. Considérez que les Juifs avaient de meilleures relations avec les Arabes/musulmans qu'avec les Européens chrétiens, mais après la Seconde Guerre mondiale, les sionistes juifs sont devenus meurtriers et haineux envers les Arabes. Pendant le règne de Shah, les Juifs étaient plutôt favorablement disposés envers l'Iran, mais avec la montée du régime islamique avec son soutien indéfectible aux Palestiniens, les Juifs sont devenus pathologiquement anti-iraniens. Parce que le Venezuela a recherché de meilleures relations avec l'Iran, les Juifs détestent maintenant ce pays.

Invoquer l'histoire passée pour expliquer le comportement juif actuel envers la Russie est une sorte de sentimentalisme. Même si l'on désapprouve l'attitude juive, il y a un élément de sympathie pour les souffrances juives passées aux mains des Russes (ce qui, soit dit en passant, est largement exagéré parce que la plupart des Juifs vivaient dans la partie polonaise de l'Empire russe, et bon nombre des les voyous impliqués dans les pogroms étaient un méli-mélo de Polonais, Ukrainiens, Russes et autres). C'est une façon de laisser entendre que les Juifs sont ce qu'ils sont en raison des profondes cicatrices d'un traumatisme historique. Mais c'est idiot. En vérité, les Juifs sont animés contre la Russie parce qu'ils sont extrêmement arrogants avec leur pouvoir tribal et leur hégémonie. Ils pensent : « Si nous régnons sur les grands Anglos, les humbles Slaves n'ont aucune raison de ne pas nous embrasser le cul. ” Imaginez que vous avez apprivoisé un grand cheval et que vous montez dessus, mais qu'un âne de troisième ordre refuse obstinément de faire ce que vous ordonnez. Imaginez que vous ayez apprivoisé un berger allemand pour qu'il obéisse à vos ordres, mais qu'un chien galeux n'écoute pas. Dans l'esprit juif, c'est une grande injustice géographique que les humbles Slaves possèdent autant de territoire avec de vastes ressources. (C'est comme ce que John Wayne ressentait pour les Indiens d'Amérique. Ces sauvages rouges étaient trop arriérés et inutiles pour avoir toute cette terre, et donc, les cow-boys avaient raison de la prendre.) Les Russes méritent de servir les Juifs, pas d'être maîtres d'eux-mêmes. terre parce que les Slaves sont nuls, ou du moins c'est ce que pensent les Juifs. En cela, la vision juive des Slaves n'est pas très différente de celle d'Hitler : les ilotes slaves de souche doivent servir la race/tribu supérieure. Alors, laissons tomber la prétention que des gens comme William Kristol, Victoria Nuland, Stinkin' Blinken, et Adam Schiff sont motivés par un traumatisme historique, comme s'ils étaient toujours hantés par les cauchemars épigénétiques de KKKossacks pénétrant dans des ghettos juifs, violant des femmes juives et volant de l'alcool. Non, leur vision du monde ressemble beaucoup à celle de Der Führer lors de la défaite de la France : « Le monde est notre huître ».

Ne pas parler de Jewish Power, c'est comme décrire un match de football sans jamais mentionner le rôle du quart-arrière dans l'une des équipes. Ou c'est comme décrire un match de boxe sans mentionner l'identité de l'un des combattants. Supposons qu'un boxeur affronte Rocky Marciano. Les gants, les poings, les bras, le torse, les jambes, les pieds, etc. de Marciano sont discutés. MAIS, pour une raison quelconque, toutes ces caractéristiques ne sont pas liées à Marciano la personne, l'athlète. Ce serait assez absurde, n'est-ce pas. Les attributs physiques de Marciano sont utilisés pour servir son ego en tant que champion. Ils n'existent pas indépendamment de sa fierté personnelle. Il en va de même pour les affaires mondiales actuelles, car les discussions sur la Russie, les États-Unis, l'UE, le Canada, le Royaume-Uni, l'OTAN, l'Ukraine, etc. ou JSP,

Imaginez juste comment le monde peut changer si le pouvoir juif était nommé (et blâmé, et crédité quand c'est dû). Alors que les Juifs opèrent par le biais du pouvoir américain, il n'en reste pas moins que la politique américaine actuelle n'a aucune incidence sur la plupart des goyim américains qui n'ont aucune ambition mondiale, aucune arrogance tribale et aucune raison de haïr la Russie. Mis à part certains groupes comme les Américains polonais, les Américains lituaniens et les Américains finno-américains qui ont un reproche historique à propos de la Russie, la plupart des Américains n'ont aucune raison de haïr la Russie ou même de s'en soucier. En effet, sans les Juifs, la plupart des Américains n'auraient pas non plus de boeuf avec les Arabes et les Iraniens. Il est révélateur que les Américains d'origine japonaise, qui ont été «internés» pendant la Seconde Guerre mondiale, soient moins amers dans leurs sentiments envers l'Amérique blanche. (Si la plupart des Japonais-Américains sont "libéraux" et s'appuient sur "réveillé", c'est parce qu'ils sont des conformistes nuls qui vont toujours avec le récit dominant. Pas étonnant que Francis Fukuyama ait la tête haute dans le cul sioniste et dise toujours du mal de la Russie pour être du bon côté de ses maîtres juifs. Stupide chien jaune mais ensuite entouré de chiens blancs qui agissent de la même manière.)

La politique étrangère américaine est totalement judéo-centrée. Le prosélytisme moral et les lamentations de l'Amérique sur les droits de l'homme sont destinés à servir le pouvoir juif. Ainsi, nous sommes amenés à pleurer sur les Kurdes chaque fois que c'est dans l'intérêt des sionistes que les États-Unis interviennent en Syrie. Les Juifs ne se soucient pas des Kurdes, et la plupart des Américains non plus. Mais lorsque Trump a fait miroiter la possibilité de quitter la Syrie, les médias juifs ont lancé « Mais qu'en est-il des Kurdes ? », utilisant cyniquement la question kurde pour maintenir l'impérialisme américain sous contrôle juif dans la région. Bien sûr, beaucoup de mannequins blancs ou de cinglés qui ne savaient que peu ou rien sur les Kurdes (et n'ont guère réfléchi à la question) ont rejoint le chœur des médias juifs parce que leurs cœurs et leurs esprits faibles sont totalement contrôlés par les Juifs. Si les États-Unis se soucient tant des droits de l'homme, que diriez-vous d'occuper la Cisjordanie et de protéger les Palestiniens des colons envahisseurs sionistes ? Ou que diriez-vous d'utiliser ses muscles pour rendre les hauteurs du Golan à la Syrie ?

Comme il est intéressant que la politique de sympathie américaine soit toujours en corrélation avec les intérêts mondiaux juifs. Les Juifs insistent sur la présence militaire américaine en Syrie, et ainsi, la question kurde entre dans le cycle de l'actualité chaque fois qu'il est question du départ des États-Unis. Et comme les Juifs voient l'Ukraine comme le pont pour enfin conquérir et subjuguer la Russie, nous sommes censés nous soucier de ces pauvres Ukrainiens assiégés. Pendant ce temps, peu importe les conditions quasi génocidaires au Yémen provoquées par un allié clé des États-Unis, l'Arabie saoudite, avec l'entière bénédiction du Département d'État sous contrôle juif.

Poutine a été un dirigeant prudent et parfois même magistral. La plupart du temps, la prudence et la modération sont idéales. Mais il y a des moments d'audace, et Poutine doit monter au créneau et enfin nommer le pouvoir juif. À moins d'être nommé, il continuera de la même manière car il n'est jamais blâmé pour quoi que ce soit. Les gens blâment les Bush, Bill Clinton, Barack Obama, Trump, Pompeo, Bolton, John McCain, le Pentagone, John Kerry, la CIA, le Département d'État, etc. Certains nommeront les néocons ou les néolibs. Et les personnalités juives clés seront nommées en tant qu'individus. À ce jour, beaucoup de gens ont entendu parler de Victoria Nuland dans l'émission de Tucker Carlson. Mais il ne suffit pas de nommer Nuland comme un simple individu, car cela donne la fausse impression qu'elle n'est qu'une méchante personne avec des problèmes personnels. Non, elle fait partie d'un complexe de pouvoir tribal et d'un programme ethno-suprématiste. Elle est un agent de la tribu, pas seulement un individu. Elle sert la communauté juive mondiale, pas les États-Unis ou le soi-disant Occident ou même elle-même. Il en va de même pour Stinkin' Blinken.

Si Poutine ou une autre personnalité goy de premier plan nommait le pouvoir juif, il recevrait beaucoup de critiques, mais le chat sera finalement sorti du sac et le discours futur devra en tenir compte. Il faut le faire. Pensez à quel point les événements actuels en Ukraine seraient mis en évidence en citant le pouvoir juif et son rôle clé. Nous pouvons avoir une vision 20/20 sur ce qui se passe. Mais sans nommer le pouvoir juif, c'est tout un flou où l'on n'a le droit de lire que les grosses lettres : US, EU, NATO, RUSS, UKR, etc. Non, procurez-vous une vraie paire de lunettes et voyez ce qui se passe pour ce que c'est vraiment . C'est la Russie, avec l'Iran et la Chine, harcelée et menacée par le pouvoir juif à travers sa myriade de marionnettes - les acteurs goy occidentaux ne peuvent même pas être considérés comme des alliés des juifs car ils sont complètement veules aux pieds du pouvoir juif. La relation entre les élites juives et les goyim blancs est essentiellement celle du maître et de l'esclave. Trump était aussi un esclave mais un peu arrogant, ce qui a beaucoup déplu aux Juifs. Les Juifs sont si puissants qu'ils utilisent Antifa et BLM comme escouades de pogrom contre l'Amérique blanche. Les Juifs utilisent la loi pour protéger leurs hommes de main. Qu'étaient les émeutes du BLM en 2020 sinon un pogrom national fomenté par les Juifs pour terrifier l'Amérique blanche ? Mais qu'ont fait les goyim blancs ? Ils ont pris le genou et se sont portés volontaires pour laver les pieds puants des nègres. Qu'étaient les émeutes du BLM en 2020 sinon un pogrom national fomenté par les Juifs pour terrifier l'Amérique blanche ? Mais qu'ont fait les goyim blancs ? Ils ont pris le genou et se sont portés volontaires pour laver les pieds puants des nègres. Qu'étaient les émeutes du BLM en 2020 sinon un pogrom national fomenté par les Juifs pour terrifier l'Amérique blanche ? Mais qu'ont fait les goyim blancs ? Ils ont pris le genou et se sont portés volontaires pour laver les pieds puants des nègres.

À ce stade, si quelqu'un dans les cercles dissidents s'abstient de nommer le pouvoir juif dans l'équation ukrainienne et continue à bavarder sur Joe Biden, les États-Unis, le Royaume-Uni, l'UE, l'OTAN, les «néocons», etc., il devrait simplement y renoncer. . Voir plus clair que le MSM n'est pas suffisant. Il ne suffit pas de distinguer le contour général de la cible. Le centre de la cible doit être repéré clairement et viser avec une précision totale. Dans MIDNIGHT RUN, vient le moment où il faut dire haut et fort : « Serrano a les disques, Serrano a les disques. A notre époque, il est temps que les gens crient enfin à l'évidence : "Ce sont les juifs, ce sont les juifs".

C'est une ironie des ironies. On nous a dit si souvent que la Seconde Guerre mondiale n'a pas été évitée parce que les gens n'ont pas précisé la véritable nature du caractère et des ambitions d'Hitler. C'est comme ce que dit Clemenza dans LE PARRAIN : Hitler n'aurait pas dû être autorisé à s'en tirer avec 'Munich'. À notre époque, les États-Unis, en tant que seule superpuissance, sont contrôlés par des suprématistes juifs pathologiques qui font monter les tensions dans le monde entier à cause de la mégalomanie tribale. Avec leur contrôle des médias, ils détournent l'attention des gens vers la « menace » russe, la « menace » chinoise, la « menace » iranienne, etc. sa propre sphère d'influence. Alors, nous sommes censés nous préparer à une guerre contre l'Ukraine ou Taiwan alors qu'il n'y aurait pas de problèmes dans ces parties du monde si le pouvoir juif n'était pas si déterminé à contrôler absolu le monde entier. Le moment « Munich » à notre époque a été fomenté par un pouvoir juif pathologique qui non seulement s'en prend à la Russie, à la Chine, à l'Iran, au Venezuela, à la Syrie, etc., mais aussi aux membres de l'OTAN, la Pologne et la Hongrie (pour ne pas s'être penchés sur George Soros) et chez les patriotes blancs américains qui ne veulent plus de guerres et s'opposent au Grand Remplacement - pour des gens comme Merrick Garland et d'innombrables élites juives, ces blancs sont des «terroristes».
Hitler est mort depuis longtemps et l'Allemagne nazie est de l'histoire ancienne. L'histoire actuelle concerne les juifs pathologiques, et ce sont eux qui ne doivent pas être apaisés dans le moment néo-munichiste. Mais comment peut-il y avoir une vérité quand personne n'ose mentionner la plus grande puissance du monde ? "Administration Biden" ? Ah bon? À tout le moins, appelez-le «Puppet Biden Administration». Marionnette pour qui ou quoi ? Le suprémacisme juif, c'est ça.

Nommer la puissance juive sauvera non seulement le monde de la troisième guerre mondiale, mais permettra une meilleure compréhension du passé. La Seconde Guerre mondiale ne s'est pas produite à l'improviste parce qu'un mauvais personnage, Adolf Hitler, a dupé un monde lâche. Oui, il était pathologique et diabolique, mais serait-il devenu Der Führer si le pouvoir juif n'avait pas gâché l'Europe avec le communisme, le capitalisme financier et la dégénérescence culturelle ? De plus, en représailles contre la politique anti-juive d'Hitler, la communauté juive mondiale n'a-t-elle pas attisé imprudemment des tensions qui n'ont fait que rendre Hitler encore plus fou ? (Les Juifs avaient parfaitement le droit de détester Hitler, mais ils n'avaient pas le droit d'entraîner le monde entier dans leur querelle avec l'Allemagne, ce que, soit dit en passant, les Juifs auraient pu éviter avec un comportement plus sain pendant les années de Weimar, surmonté plus tard par leur rapacité en Russie des années 90. On pourrait penser qu'étant donné que la Russie s'est retrouvée avec Poutine plutôt qu'avec Slavo-Hitler, les Juifs se sentiraient soulagés, mais non. Au lieu de cela, ils jouent à nouveau avec le feu et attisent les tensions au-delà de tout pendant la guerre froide. Et partout quoi ? La sécurité ukrainienne ? Non, il s'agit de posséder l'Ukraine comme tête de pont sioniste pour renverser et détruire la Russie. C'est juste une autre « Cisjordanie » pour les Juifs.) Dans la Seconde Guerre mondiale, de nombreux peuples ont été victimes mais aussi instigateurs. Les Juifs n'étaient pas différents. Et maintenant, en cette année 2022, la seule puissance pathologique menaçant le monde entier est juive. À la fin des années 1930, il y avait plusieurs acteurs majeurs dans le jeu impérial : États-Unis, Royaume-Uni, France, Union soviétique, Allemagne, Japon, Italie. Aujourd'hui, il n'y a qu'une seule superpuissance, les États-Unis, qui domine l'UE et les nations de l'Asie de l'Est. Et les États-Unis sont contrôlés par des suprématistes juifs pathologiques. Aucune personne bien informée ne pourrait croire que la Russie et la Chine actuelles ont des ambitions impériales. La Russie a été incitée à intervenir en Ukraine en raison du coup d'État dirigé par les Juifs. Et la Chine a revendiqué Taiwan pendant des siècles, et l'île est sortie de son orbite uniquement à cause de l'agression occidentale/japonaise contre la Chine. Quant à l'Iran, il n'a pas de bombes nucléaires alors qu'Israël en a beaucoup. De plus, ce sont les fous juifs sionistes qui ont poussé Trump à déchirer l'accord sur le nucléaire iranien, et les Juifs autour de Biden ont fait très peu pour relancer l'accord. Compte tenu du plan insensé Yinon et de l'hostilité meurtrière de l'Amérique juive envers l'Iran, serait-il mal pour les Iraniens d'acquérir des armes nucléaires à ce stade, ne serait-ce que pour leur propre préservation contre le suprémacisme juif qui a atteint les niveaux kurtziens (dans APOCALYPSE NOW) ? La Russie a été incitée à intervenir en Ukraine en raison du coup d'État dirigé par les Juifs. Et la Chine a revendiqué Taiwan pendant des siècles, et l'île est sortie de son orbite uniquement à cause de l'agression occidentale/japonaise contre la Chine. Quant à l'Iran, il n'a pas de bombes nucléaires alors qu'Israël en a beaucoup. De plus, ce sont les fous juifs sionistes qui ont poussé Trump à déchirer l'accord sur le nucléaire iranien, et les Juifs autour de Biden ont fait très peu pour relancer l'accord. Compte tenu du plan insensé Yinon et de l'hostilité meurtrière de l'Amérique juive envers l'Iran, serait-il mal pour les Iraniens d'acquérir des armes nucléaires à ce stade, ne serait-ce que pour leur propre préservation contre le suprémacisme juif qui a atteint les niveaux kurtziens (dans APOCALYPSE NOW) ? La Russie a été incitée à intervenir en Ukraine en raison du coup d'État dirigé par les Juifs. Et la Chine a revendiqué Taiwan pendant des siècles, et l'île est sortie de son orbite uniquement à cause de l'agression occidentale/japonaise contre la Chine. Quant à l'Iran, il n'a pas de bombes nucléaires alors qu'Israël en a beaucoup. De plus, ce sont les fous juifs sionistes qui ont poussé Trump à déchirer l'accord sur le nucléaire iranien, et les Juifs autour de Biden ont fait très peu pour relancer l'accord. Compte tenu du plan insensé Yinon et de l'hostilité meurtrière de l'Amérique juive envers l'Iran, serait-il mal pour les Iraniens d'acquérir des armes nucléaires à ce stade, ne serait-ce que pour leur propre préservation contre le suprémacisme juif qui a atteint les niveaux kurtziens (dans APOCALYPSE NOW) ? et l'île est sortie de son orbite uniquement à cause de l'agression occidentale/japonaise contre la Chine. Quant à l'Iran, il n'a pas de bombes nucléaires alors qu'Israël en a beaucoup. De plus, ce sont les fous juifs sionistes qui ont poussé Trump à déchirer l'accord sur le nucléaire iranien, et les Juifs autour de Biden ont fait très peu pour relancer l'accord. Compte tenu du plan insensé Yinon et de l'hostilité meurtrière de l'Amérique juive envers l'Iran, serait-il mal pour les Iraniens d'acquérir des armes nucléaires à ce stade, ne serait-ce que pour leur propre préservation contre le suprémacisme juif qui a atteint les niveaux kurtziens (dans APOCALYPSE NOW) ? et l'île est sortie de son orbite uniquement à cause de l'agression occidentale/japonaise contre la Chine. Quant à l'Iran, il n'a pas de bombes nucléaires alors qu'Israël en a beaucoup. De plus, ce sont les fous juifs sionistes qui ont poussé Trump à déchirer l'accord sur le nucléaire iranien, et les Juifs autour de Biden ont fait très peu pour relancer l'accord. Compte tenu du plan insensé Yinon et de l'hostilité meurtrière de l'Amérique juive envers l'Iran, serait-il mal pour les Iraniens d'acquérir des armes nucléaires à ce stade, ne serait-ce que pour leur propre préservation contre le suprémacisme juif qui a atteint les niveaux kurtziens (dans APOCALYPSE NOW) ?

Link
Tous ceux qui se plaignent que le monde des années 1930 n'a pas réussi à dénoncer l'Allemagne nazie devraient s'écouter et ne pas répéter la même erreur.
Cette fois, ce sont les juifs, et non les nazis, qui menacent le monde. Les gens doivent nommer le pouvoir juif qui est devenu fou. Pour beaucoup, la principale leçon de la Seconde Guerre mondiale est que les Allemands sont éternellement coupables et que les Juifs sont éternellement saints, ce qui est vraiment stupide. Mais, si la leçon de la Seconde Guerre mondiale est que nous devons rejeter la suprématie raciale et qu'aucun peuple ne doit se déshumaniser, alors la notion de « culpabilité éternelle » et de « sainteté éternelle » doit être rejetée en tant que néo-suprémaciste. Nous devons réaliser que les Allemands peuvent être méchants mais aussi bons. Et cela signifie aussi que les Juifs peuvent être bons mais aussi mauvais. Aucun peuple ne possède un trait essentiel-éternel. L'agresseur peut devenir victime, et la victime peut devenir agresseur. La principale force suprémaciste et victimaire dans le monde actuel est juive, et il faut la nommer. Sinon, abandonnez-le tout simplement.

• 2 février 2022

Source Unz Review 

2 commentaires:

  1. Stupide goyim ukrainien ? Dans les années 30, ils avaient des commissaires parlant yiddish pour faire respecter l'Holodomor et aujourd'hui, ils ont des commissaires parlant hébreu aux commandes de l'Ukraine ?
    Que des Kons .................

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y aura pas de guerre en Ukraine parce que les Russes n'en veulent pas.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.