vendredi 21 janvier 2022

L'Angleterre met fin aux pass COVID, aux mandats de masque et aux restrictions de travail

Là où le Royaume-Uni va, les États-Unis vont, et là où les États-Unis vont, le reste de l'Occident va de même. Les pays fantoches suivront comme des moutons de Panurge. Cela signale-t-il la fin officielle de la  Scamdemic (Covid-Arnaque) ?

Les restrictions, notamment les laissez-passer COVID-19, les mandats de masque et les exigences de travail à domicile, seront supprimées en Angleterre , a annoncé mercredi le Premier ministre britannique Boris Johnson. Johnson a également recommandé que les règles d'auto-isolement puissent également être supprimées fin mars .

À compter de maintenant, le gouvernement britannique ne demande plus aux gens de travailler à domicile . Le mandat du laissez-passer COVID pour les boîtes de nuit et les grands événements ne sera pas renouvelé à son expiration le 26 janvier. Et à partir de jeudi, le port du masque à l'intérieur ne sera plus obligatoirement nulle part en Angleterre.

L'obligation pour les élèves du secondaire de porter des masques pendant les cours et dans les espaces communs sera également supprimée des directives nationales du ministère de l'Éducation.

Des acclamations ont pu être entendues à la Chambre des communes après les annonces de Johnson sur les masques.

Les personnes testées positives pour COVID-19 et leurs contacts non vaccinés sont toujours tenus de s'auto-isoler, mais Johnson a déclaré qu'il "s'attend beaucoup à ne pas renouveler" la règle lorsque les réglementations applicables expireront le 24 mars .

"Alors que le COVID devient endémique, nous devrons remplacer les exigences légales par des conseils et des orientations, exhortant les personnes atteintes du virus à être prudentes et à faire attention aux autres", a déclaré le Premier ministre.

Invité à supprimer les règles de test pour les voyageurs vaccinés à destination du Royaume-Uni, Johnson a déclaré que le gouvernement examinait les modalités de test sur les voyages et qu'une annonce pouvait être attendue dans les prochains jours.

Mais il a refusé de reconsidérer le mandat de vaccination pour les travailleurs de la santé de première ligne, insistant sur le fait que "les preuves sont claires que les professionnels de la santé devaient se faire vacciner".

La suppression des mesures du «Plan B»  est intervenue alors que le Premier ministre combattait une pression croissante l'appelant à démissionner pour des soirées présumées enfreignant le verrouillage au numéro 10 Downing Street, la résidence officielle du Premier ministre, pendant la pandémie.

Cela est également survenu après que le numéro 10 a reçu lundi une pétition signée par plus de 200.000 personnes, appelant à la fin des passeports vaccinaux et des certifications COVID similaires.

Une pétition distincte appelant à l'annulation des mandats de vaccination pour les travailleurs de la santé, qui a également été remise au numéro 10 lundi, a reçu environ 160.000 signatures.

La Russie suspend le code QR

La Douma d'État a abandonné une législation qui aurait créé un système national de code QR - sans doute le projet de loi le plus impopulaire de l'histoire récente de la Russie.
La décision unanime a été annoncée par le président de la Douma d'Etat Viatcheslav Volodine
sur sa chaîne Telegram .

Notamment, même les médias d'État ont reconnu que le projet de loi avait été abandonné après le refus massif des Russes indignés :

Le président de la chambre basse a également remercié les gens pour les commentaires reçus lors de la discussion du projet de loi. Plus tôt, le message de Volodine concernant le projet de loi sur les certificats COVID-19 avec codes QR a été consulté 1 million de fois et plus de 700 000 commentaires. Le parlementaire russe a noté que les députés ont reçu plus de 120 000 appels officiels concernant cette initiative.

« Il est essentiel de s'écouter. Cela permettra d'éviter les erreurs et d'élaborer les bonnes décisions fondées sur le dialogue », a souligné le président de la Douma d'État.

Nos amis de Katyusha ont décrit ce développement comme une victoire claire et une preuve que le gouvernement fédéral avait « peur d'être laissé seul, avec le peuple enragé par ses actions » - d'autant plus que Washington & Co. continuera de faire monter les enchères avec le Kremlin.

La République tchèque abolit son projet d'imposer les vaccins contre le COVID-19

Le nouveau gouvernement tchèque a rejeté mercredi le plan de l'administration précédente visant à rendre obligatoires les vaccins COVID-19 pour les plus de 60 ans et les personnes exerçant des professions clés.

Sous l'ancien gouvernement, les personnes âgées, les travailleurs de la santé, les pompiers, les policiers et les étudiants en médecine auraient dû être vaccinés contre le COVID-19, à compter de mars.

Mais le Premier ministre Petr Fiala a annulé le décret de son prédécesseur Andrej Babis, publié début décembre. Il a déclaré mercredi aux journalistes que son nouveau gouvernement de centre-droit ne voyait pas la nécessité d'une vaccination obligatoire.

« Nous avons convenu que la vaccination contre le COVID-19 ne sera pas obligatoire », a déclaré Fiala. « Cela ne change pas notre position sur la vaccination. C'est encore sans aucun doute le meilleur moyen de lutter contre le COVID-19… cependant, nous ne voulons pas approfondir les fissures dans la société.

Les opposants à un mandat de vaccination avaient organisé plusieurs manifestations à Prague et ailleurs dans le pays.

Jusqu'à présent, 62,9% des Tchèques sont considérés comme entièrement vaccinés, en dessous de la moyenne de l'Union européenne, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. Près de 3,4 millions de personnes dans ce pays de 10,5 millions ont également reçu une injection de rappel.

En Autriche, 600 policiers demandent au gouvernement d'annuler le mandat de vaccination

600 agents autrichiens  ont écrit au ministre autrichien de l'intérieur pour demander que les propositions de vaccination forcée soient retirées et qu'il soit mis fin aux préjugés contre les non-vaccinés.

La lettre écrite, le 10 janvier, a été signée par trois membres des forces de l'ordre qui prétendent représenter près de 600 de leurs collègues et a été écrite au ministre autrichien de l'Intérieur, Gerhard Karner.

"Nous ne voulons pas affronter la population de manière menaçante lors de manifestations majoritairement pacifiques qui ont été organisées en raison du mécontentement croissant de la population à l'égard des politiciens", écrivent les auteurs de la lettre.

De nombreuses manifestations ont eu lieu en Autriche le week-end dernier, y compris à Vienne, où environ 20.000 manifestants sont descendus dans la rue samedi pour dénoncer les propositions visant à déclarer la vaccination obligatoire pour tous les citoyens de plus de 18 ans.

En réponse à la lettre, le ministère autrichien de l'Intérieur a déclaré que "les personnes qui l'ont signée peuvent se voir attribuer une orientation politique claire".

"85% des 32.000 policiers autrichiens ont déjà été vaccinés, c'est un constat clair", a ajouté le ministère.

Les auteurs de la lettre, d'autre part, ont réfuté cela, affirmant qu'ils ne sont affiliés à aucun parti politique.

"Nous ne sommes pas des extrémistes d'extrême droite ou d'extrême gauche, nous ne sommes pas des anti-vax... nous sommes un groupe de plusieurs centaines de policiers de toute l'Autriche... unis par notre souci de l'État de droit, de la liberté de pensée, de notre droits fondamentaux, ainsi que notre santé », ont-ils écrit.

Les auteurs ont ensuite adressé une série de demandes au ministre de l'Intérieur Karner, dont la première était qu'il "veille à ce qu'aucun mandat de vaccination, professionnel ou général, ou toute autre forme de vaccination forcée indirecte ne soit introduit en Autriche".

En fin de compte, les policiers ont demandé à être considérés comme des alliés plutôt que comme des adversaires du public.  "Nous voulons être là pour les gens, en tant qu'amis et aides", ont-ils écrit.

Depuis que les propositions de vaccination obligatoire ont été divulguées, des rassemblements anti-vaccins ont lieu tous les samedis en Autriche, et ils ont été pour la plupart pacifiques, avec seulement quelques incidents d'affrontements impliquant des policiers et des manifestants.

Les résidents devraient être condamnés à une amende s'ils bafouent un mandat de vaccin COVID-19 que le pays vise à introduire en février pour tous les résidents âgés de 14 ans et plus.

Hannibal GENSERIC

France : 1% de la population mondiale, 10% des cas. Cherchez l'erreur !

Posted: 20 Jan 2022 05:54 AM PST

France : 1% de la population mondiale, 10% des cas. Cherchez l'erreur ;-)

— Nicolas Meilhan (@NicolasMeilhan) January 20, 2022

 

6 commentaires:

  1. Ca bouge enfin dans le bon sens dans une grande partie de l'Europe. Le peuple de France doit se mobiliser en plus grand nombre afin d'éradiquer sa caste mafieuse.

    RépondreSupprimer
  2. Il ne faut pas se réjouir de si vite, ils reculent pour mieux sauter.
    Pensez vous vraiment qu'après plus de deux ans d'acharnement ils vont s'écraser comme ça ? Hélas non, je pense que c'est un écran de fumée et que cela cache quelque chose de très malveillant.
    On ne peux avoir confiance dans un régime démoniaque.

    RépondreSupprimer
  3. Trahison du Conseil Constitutionnel et guerre contre la Russie.
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/01/21/les-francais-et-les-europeens-se-laissent-exterminer-comme-des-bisons-pas-futes-tout-les-exalte-ou-les-indiffere-la-guerre-avec-la-russie-la-disparition-de-toute-energie-la-fin-meme-de-leurs/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Des bisons pas futés" Excellent Monsieur Bonnal comme toujours ;)

      Supprimer
  4. Les hackers crackent les serveurs, Moderna et Pfizer ! Toutes les données sur les décès par vaccin sont désormais publiques pour toutes les entreprises grâce aux pirates !

    https://www.howbad.info/

    RépondreSupprimer
  5. L'Angleterre met fin aux pass COVID, aux mandats de masque et aux restrictions de travail ?!...sans déconner !!

    Mais vous avez vu Jésus ou quoi ?!

    A un moment donné il va falloir vraiment se réveiller.

    Leur plan se déroule à la lettre et nous applaudissons, ça doit bien les faire rire là haut.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.