jeudi 20 janvier 2022

Macron va-t-en guerre contre la Russie

La question se pose, brutale, car il semble que, telle la fable de La Fontaine, la grenouille Macron veut se faire aussi grosse que le bœuf. Le bœuf ou plutôt l’ours, en l’occurrence.
Aujourd’hui en effet, dans un discours au parlement européen, Macron a proposé à l’Europe de s’allier à l’OTAN pour « contrer la Russie ».

Contrer la Russie, ça veut dire sans doute continuer à construire à ses frontières des bases militaires OTAN, ça veut dire continuer à y amasser des tonnes de matériel et des milliers d’hommes. Ce serait plutôt à la Russie de se préparer à contrer l’OTAN, et donc l’Europe puisque, actuellement l’Europe montre sa soumission à l’OTAN et donc aux États-Unis. C’est d’ailleurs ce que nous faisons en renforçant nos positions à l’intérieur de nos frontières, ce qui déclenche la fureur de ceux qui rêvent depuis la fin de l’Union Soviétique d’asservir la Russie et espèrent arriver enfin à leurs fins, fût-ce au prix d’une guerre sur le continent européen!

Jusqu’à maintenant, les plus excités à ces jeux de provocation étaient des « poids plume », dirigeants de pays ne représentant qu’eux mêmes:
- L’Ukraine bien sûr, pays dirigé par un ancien clown devenu la marionnette des États-Unis, dont tous les habitants n’ont qu’un seul désir: Partir en Russie ou en Europe!
- Les Pays Baltes dont leur superficie totale (175.000 km2) à 3 pays est une chiure de mouche comparée à la seule superficie de la Sibérie (13.100.000 km2), et dont la puissance militaire tend vers zéro.
- La Pologne, éternel semeur de merde en Europe, grâce à qui l’on doit entre autres la Grande Guerre Patriotique, qui pense que les gesticulations de son président remplacent une division blindée.

De tels adversaires, à Moscou on en rit.

Eh bien à Moscou on rit aussi non pas de la France en tant que pays, mais de l’olibrius qui en est le président. Un véritable mépris associé à un réel dégoût envers celui qui fait tout pour détruire le pays et le peuple qui l’ont élu. Et s’il est certain que sur le plan militaire la France c’est autre chose que les Pays Baltes associés à la Pologne, c’est tout de même bien peu pour titiller la Russie. Je ne ferai pas l’affront aux (pour la plupart) respectables français qui me lisent en comparant les armées françaises et Russes, ce serait leur faire trop honte.

Disons que si l’armée Rouge peut prendre les Pays Baltes en 3 à 5 jours et l’Ukraine en 5 à 7 jours, il lui faudra tout de même quelques semaines pour s’installer sous la Tour Eiffel. Ça coûte du temps et surtout des hommes. Alors on peut raisonnablement se poser la question de savoir s’il ne vaudrait pas mieux dégager le seul français qui parle de faire la guerre à la Russie, plutôt que de risquer la vie de nombreux soldats et civils de part et d’autre. Pensons froidement, mettons en balance l’élimination d’un « homme », ou plutôt un « individu » pour ne pas dire « un traitre à sa patrie et à son peuple », et un conflit sanglant qui coûtera des milliers de vies de part et d’autre?

Si en 1939 Hitler avait été dégagé, combien de millions de morts aurait-on évité? Déjà 35 millions de morts soviétiques! L’Histoire aurait rendu hommage à l’Homme ou/et au pays qui aurait liquidé Adolf Hitler.

Tirons-en les conclusions!

Par Boris Guennadevitch Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru

Titre d'origine : Faut-il en dégager un pour éviter la guerre en Europe et en sauver des millions?

8 commentaires:

  1. Macron en guerre contre la Russie de Poutine c'est une blague,le président russe est terrorisé à l'idée de devoir affronter la 7ème compagnie.

    RépondreSupprimer
  2. remarquable synthese toute de franche verite et de clarte !!
    degager micron ET SURTOUT AUSSI : CEUX QUI SONT DERRIERE !

    RépondreSupprimer
  3. Une guerre contre la Russie ?! L'armée française n'est déjà même pas capable de tenir le Mali...

    RépondreSupprimer
  4. La force de la Russie aujourd'hui c'est surtout sa diplomatie incomparable. Macron trahit et détruit la France au service des Rothschilds, elle n'est plus une menace sérieuse. Les Rothschilds eux sont un mal présent et une menace.

    RépondreSupprimer
  5. Ce que devrait comprendre MICRON c'est que ni POUTINE ni LA RUSSIE ne sont plus prêts à perdre 25 millions de russes pour gagner une autre guerre . ET DANS CE CAS LÀ , 2 PETITS MISSILES SARMAT SUR L'EXAGONE ET L'AFFAIRE EST CLOSE .
    CECI EST UN MESSAGE QUE POUTINE TENTE DE FAIRE COMPRENDRE AUX OXY-DENTAUX dont les cervelles sont ailleurs que dans leurs têtes surtout ce petit MICRON.

    RépondreSupprimer
  6. Encore une foi comme en 1940, les généraux français sont responsables de la situation actuelle du pays. Macron n'est pas le chef des armées vu qu'il ne s'est pas présenté à l'appel, il est ainsi un insoumis. En 2017 il a bénéficié d'une élection truquée.

    RépondreSupprimer
  7. Très intéressant de constater que dès qu'il est question du président Macron, les commentaires sont plus nombreux et brefs :-)
    Le bonhomme doit être content de noter sa popularité et de l'immense espoir qu'il aura su faire restaurer en France.
    Le lamentable Poutine devrait en prendre de la graine.

    RépondreSupprimer
  8. Macron s'agite toutes griffes élimées dehors pour donner l'impression au français qu'il sont une puissance mondiale.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.