dimanche 2 janvier 2022

Vax tueurs. Les personnes entièrement vaccinées développeront un SIDA d'ici la fin janvier 2022

Les données du gouvernement allemand pour la variante présumée d'Omicron de Covid-19, suggèrent que la plupart des « entièrement vaccinés » auront SIDA induit par le vaccin Covid-19 d'ici la fin janvier 2022, après avoir confirmé que le système immunitaire des personnes entièrement vaccinées se sont déjà dégradées à une moyenne de moins 87 %.

Les chiffres du gouvernement allemand Covid-19 sont produits par le «Robert Koch Institut» (voir ici ).

Leurs dernières données sont disponibles sous forme de pdf téléchargeable ici .

La page 14 a son rapport de gestion hebdomadaire COVID-19 du 30 décembre 2021 -

Traduction

« Des informations supplémentaires sont connues dans une certaine mesure pour les cas Omikron dans le système de notification. pour 6 788 cas, des informations sur les symptômes ont été fournies, la plupart du temps aucun ou des symptômes légers indiqués. Il était plus fréquent chez les patients présentant des symptômes
Nez qui coule (54 %), toux (57 %) et mal de gorge (39 %) mentionnés. 124 patients ont été hospitalisés, quatre personnes sont décédées. Une exposition à l'étranger a été signalée dans 543 cas (5 %). 186 patients n'étaient pas vaccinés, 4 020 étaient complètement vaccinés, parmi eux, un rappel a été signalé pour 1 137. Sur la base des données transmises, 148 réinfections ont été trouvées parmi toutes les infections transmises à Omicron, aucune d'entre elles. Des maladies antérieures ont été signalées à la personne touchée par la réinfection. La figure 9 montre la répartition des cas Omikron signalés jusqu'à présent en Allemagne. Des cas d'Omicron ont été détectés dans t
tous les États fédéraux.

  • 186 cas non vaccinés
  • 2 883 cas doublement vaccinés
  • 1 137 cas triples vaccinés
  • 4 020 cas complètement vaccinés

En Allemagne, 70,53 % sont entièrement vaxxés, 2,97 % sont partiellement vaxxés et 26,5 % non vaxxés – https://ourworldindata.org/covid-vaccinations 

Ainsi, les non vaxxés ont 186 cas sur 26,5% de la population.
Entièrement vaxxés ont 4020 cas sur 70,53% de la population.

Ainsi, l'incidence des cas Omicron vaxxés est de 57,0 pour cent de la population (83 000 est de 1% des 83 millions d'Allemands)
et l'incidence des cas Omicron non vaxxés est de 7,02 pour cent de la population.

Ainsi, les vaxxés sont 57,0/7,02 = 8,12x plus susceptibles d'être infectés par Omicron que les non vaxxés en Allemagne. C'est ce que la vaccination a fait pour le peuple allemand.

Le Koch Institut n'a pas produit son tableau normal d'efficacité des vaccins dans son rapport hebdomadaire du 30 décembre. C'est peut-être dû aux vacances (les Britanniques ont complètement abandonné le 23 décembre) ou peut-être parce que le tableau serait désastreux pour les vaccins. Mais nous pouvons aider les Allemands ici en faisant le calcul pour eux en utilisant la formule d'efficacité du vaccin de Pfizer.

Efficacité du vaccin = efficacité du système immunitaire = (1-8,12)/8,12 = -7,12/8,12 = -87,7%.

Ainsi, les vaccinés ont une réponse immunitaire inférieure de 87,7 % à celle des non vaccinés face à Omicron.

Cela signifie que l'Allemand moyen n'a plus que 12,3% de son système immunitaire pour lutter contre certaines classes de virus et certains cancers, etc., etc.

Voici la prédiction, l'extrapolation des données du rapport de surveillance des vaccins de l'UKHSA des semaines 35 à 42 que nous avons faite pour la première fois le 10 octobre . Les chiffres prédits sont en vert olive.

Ainsi, l'Allemagne, à 87,7% de dégradation du système immunitaire, a fait 6,7% de moins que notre modèle qui prévoyait, une dégradation de 81,0% cette année (pour les plus de 18 ans sur la base de 2 doses de l'anti-vaccin plutôt que 3).

C'est la 3ème dose qui tue vraiment le système immunitaire comme le montrent les données de l'ONS pour Omicron. Voici le tableau 1b du rapport OMS : Enquête sur les infections au coronavirus (COVID-19), Royaume-Uni : Caractéristiques liées au fait d'avoir un résultat compatible Omicron chez les personnes testées positives pour COVID-19 (84,8 kB xlsx)

Tableau 1b

Probabilité modélisée d'être testés positifs avec un résultat probable Omicron chez les personnes testées positives pour COVID-19, par caractéristique démographique dépistée, Royaume-Uni : du 29 novembre 2021 au 12 décembre 2021

Ces chiffres signifient que si vous avez Covid et que vous avez reçu 3 doses du vaccin, vous avez 4,45 fois plus de chances d'avoir Omicron que si vous êtes un cas Covid non vaxxé. Mais ce qui précède n'était qu'une estimation.

Nous avons maintenant les chiffres du gouvernement allemand pour Omicron et ils montrent que les personnes complètement vaccinées sont 8,12 fois plus susceptibles d'avoir une infection à Omicron que les non vaccinés.

Ces chiffres vraiment étonnants montrent que nous sommes plus de 8 fois plus en sécurité avec Omicron dans une chambre, un restaurant, un bar, une boîte de nuit, un train, un bateau ou un avion rempli de personnes non vaccinées qu'avec des personnes « complètement vaccinées ». Et plus vous prenez de jabs, plus la dégradation de votre système immunitaire progresse rapidement. Il semble également que les non vaxxés atteignent une immunité de sous-groupe contre Covid-19 alors que les vaccins empêchent les vaxxés complets de l'atteindre.

Les chiffres allemands ont détruit le dossier des passeports vaccinaux et prouvent à eux seuls le bien-fondé d'une interdiction immédiate de la thérapie génique et de la vaccination à base de protéines de pointe.

Les vaccins se portent si mal contre Omicron parce que les anticorps induits par le vaccin contre la protéine de pointe sont presque inutiles contre Omicron. Ainsi, les dommages progressifs sous-jacents du système immunitaire causés par la production incessante de protéines de pointe n'ont presque rien à cacher, rien contre quoi se compenser.

Nous voyons donc dans ces chiffres une estimation beaucoup plus proche des dommages causés aux personnes vaccinées que ce que nous avons pu voir avec les chiffres delta pour les cas chez les vaccinés et non vaccinés.

Le Royaume-Uni compte 69,45 % de vaccinés doubles ou triples, 6,41 % de vaccins simples et 24,14 % de non vaccinés (ourworldindata). Nous ferons donc un peu moins bien que les Allemands – avec un peu plus de victimes vaccinées.

À la fin du mois de janvier, chaque personne complètement vaccinée  et âgée de plus de 30 ans sera atteinte du sida à part entière.

De plus, une grande partie du système immunitaire qui a actuellement la capacité de combattre Omicron aura disparu.

Source  sur

Augmentation de 360 fois de l'adénopathie (glandes enflées) après la vaccination contre le Covid-19

Un radiologue aux États-Unis a rapporté anonymement une observation choquante cette année. L'expert en santé a été témoin d'une augmentation de 360 fois des adénopathies inexpliquées après la vaccination contre le Covid-19.

L'adénopathie est le terme médical désignant l'enflure des ganglions lymphatiques ou des ganglions lymphatiques enflés ( lymphadénopathie ). Ce n'est pas une maladie spécifique, mais c'est un symptôme important pour une variété de conditions sous-jacentes. Cependant, les médecins peuvent ne pas être suffisamment formés pour identifier quand les piqûres sont responsables de l'adénopathie.

Le radiologue a déclaré qu'il craignait de perdre son emploi pour avoir signalé ces observations liées au vaccin, d'où la raison pour laquelle il s'exprime de manière anonyme. Il a révélé que dans sa pratique, il voit environ un cas d'adénopathie inexpliquée tous les six mois. Mais, une fois le programme de vaccins contre le covid-19 lancé, le radiologue a vu environ deux à trois cas du symptôme par jour. Il s'agit d'une augmentation d'environ 360 fois de la maladie rare.

Les ganglions lymphatiques jouent un rôle incroyablement important dans le système immunitaire du corps car ils transportent la lymphe. Les fluides qui traversent les tissus du corps sont d'abord filtrés à travers les ganglions lymphatiques. Le système lymphatique est chargé de fournir des globules blancs pour combattre l'infection. Si les ganglions lymphatiques et les glandes sont enflés, cela indique souvent que le corps combat un virus ou une bactérie, comme le rhume. D'autres symptômes qui accompagnent souvent les ganglions lymphatiques enflés sont un écoulement nasal, des maux de gorge, des maux d'oreilles, de la fièvre et de la fatigue.

L'adénopathie peut également être causée par certains médicaments et aussi par des blessures. Une blessure située n'importe où dans le corps peut provoquer un œdème, provoquant le gonflement des ganglions lymphatiques près du site de la blessure. Il vaut la peine de se demander si les protéines de pointe dans les vaccins à ARNm pourraient endommager les cellules et les tissus dans tout le corps.

Les ganglions lymphatiques et les glandes enflés peuvent, dans certains cas, indiquer la présence d'un cancer dans le corps. La forme la plus courante de cancer touchant les glandes est le lymphome , qui est un cancer du système lymphatique. L'adénopathie peut également être un symptôme de la leucémie , qui est un cancer du sang et de la moelle osseuse. Encore une fois, il convient de se demander si les jabs covid pourraient préparer le corps à ces types de cancers. Cependant, les preuves à court terme ne fournissent actuellement aucune réponse. Des études à long terme sont actuellement en cours et se poursuivent en ce moment même.

Source : Daily Exposé

VOIR AUSSI :
-  Les cas de SIDAV (Sida-Vaccinal) en augmentation à cause de la vaccination de masse
-  VOICI comment ils prévoient de tuer des MILLIARDS avec la grippe commune : les vaccins Covid induisent le « SIDA », ouvrant la porte à la mort via des souches de la grippe courante
-  Les vaccins ARNm COVID provoquent une nouvelle forme de SIDA
-  Les vaccins covid ont tué au moins 7,4 millions de personnes dont 400 milles Américains, 97 milles Français, 58 milles Canadiens, 17 milles Belges, 11 milles Suisses, Algériens et Tunisiens
-  Une fausse « pandémie de Covid » entièrement orchestrée. par Paul Craig Roberts

Hannibal Genséric

 

10 commentaires:

  1. Rien d'étonnant : Si on met du sel dans de l'eau, ça fait de l'eau salée ...
    Pour mémoire :
    http://d.p.h.free.fr/covid19/docs/Brevet_US_10_407_695_B2_Institut_Pasteur_CNRS_Inserm_Pierre_Charneau_inventeur_pour_integrer_le_VIH_dans_le_genome_humain.pdf

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est sans doute pas utile de mettre la trouille à tout le monde avec une information qui n'a pas un début de preuve.
    Y a t-il eu des malades prouvés du SIDA avec les vaccins ? Non, alors que vient faire cette cette information ici.
    On fait dire ce qu'on veut aux chiffres.
    Si c'était vrai, nous serions à moins de 30 jours de la catastrophe. Alors tous ceux qui font les lois se seraient déjà sauvés dans des lieux secrets pour ne pas être poursuivis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intérêt du SIDA - si j'ose dire - est que précisément, il est difficile à prouver a posteriori selon les critères classiques. Le SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis) fait que les gens touchés mourront de maladies opportunistes variées non corrélées au Covid. Ils n'auront plus de défenses et succomberont (entre autres) de maladies infectieuses qui se développeront librement.

      Supprimer
    2. Pour les personnes qui ont une sexualité ordinaire un VIH qui surgit de n'importe où serait une preuve. Dire que c'est difficile à prouver ne rime à rien quand on voit l’effondrement physique de ceux qui déclare un SIDA.
      Ce prénom Henri est aussi le mien, c'est bizarre on ne pense pas du tout la même chose.

      Supprimer
  3. On peut dire que c'est la suite (et vraisemblablement la fin) de l'affaire du sang contaminé in fine, pour les braves gens qui n'avaient pas encore été immunisés contre la famille d'antiquaires.

    RépondreSupprimer
  4. Peut-on s'immuniser contre les antiquités ?

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Ce n'est pas la première fois que j'entends parler de cette possibilité par rapport au VIH.
    Mais je n'ai pas encore trouvé de preuve qui l'atteste.
    Wait and see... De toute façon on est tranquil, Bill a dit que le Covid se finirait courant 2022, mais qu'il y aurait AUTRE CHOSE cette année, super, madame soleil est bien renseignée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de repenser à ce qui pourrait en être une, de preuve : le travail de Robert Young, qui avait mis en évidence « une présence mystérieuse et nette dans le vaccin Pfizer. Il apparaît et est identifié anatomiquement comme un parasite Trypanosoma cruzi dont plusieurs variantes sont létales et constituent l'une des nombreuses causes du syndrome d'immunodéficience acquise ou SIDA ».

      https://www.cielvoile.fr/2021/08/la-microscopie-electronique-a-balayage-et-a-transmission-revele-la-presence-d-oxyde-de-graphene-dans-les-vaccins-contre-le-cov-19.ht

      Supprimer
    2. VOICI l'article sur ce Blog:

      https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/12/le-dr-robert-young-trouve-de-loxyde-de.html

      Supprimer
  6. Le graphène et ses dérivés contenus sous forme de nanoparticules dans les produits injectés n'ont rien à voir avec le SIDA. Ces nanoparticules sont en fait des composants électroniques disséminés destinés à envoyer à l'extérieur (via un relai pouvant être un smartphone) des données biologiques sur l’injecté et, inversement modifier sa physiologie. Ce n'est ni pire, ni moins grave, c'est en plus.
    Voir :
    https://lmdb.ouvaton.org/doku.php?id=accueil et le compte-rendu : https://lmdb.ouvaton.org/lib/exe/fetch.php?media=2021_11_-_projet-bluetooth-experience-fr.pdf
    et (pour les scientifiques qui connaissent un peu les nanoparticules et le graphène): https://corona2inspect.blogspot.com/ pour comprendre comment cela est possible. Ne pas oublier les liens internes.
    H.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.