lundi 18 décembre 2017

ARABISTAN. Mohamed Ben Salmane, bientôt à la trappe ?

Après avoir levé le lièvre de l’achat pour 450 millions de dollars d’un tableau, le New York Times revient à la charge et dit que MBS a acheté il y a 2 ans le château de Louis XIV pour la coquette somme de 300 millions de dollars. Cette insistance sur les frasques de MBS par le NYT peut vouloir dire que MBS est candidat pour passer à la trappe, car il devient l’homme par qui tous les scandales arrivent, ce qui est susceptible de hâter l’explosion de la poudrière du Moyen Orient.

Mohamed Ben Salmane, bientôt à la trappe ? 
Je vous répète ce que je vous ai déjà dit il y a quelques jours, à savoir que les Américains vont finir par écarter cet homme à scandales, qui rate tout ce qu’il entreprend, pour mettre à sa place leur homme de toujours Mohamad Ben Nayef. Voici le lien de l’article du New York Times. Je vous signale en passant que les gros média US évitent de parler de ce qui se passe actuellement en Palestine (AIPAC oblige) : https://t.co/GjAIilPCnD
MBS qui, apparemment, ne pense jamais aux conséquences de ses actes en tant qu’homme omnipuissant d’un Royaume qui fut riche, vient de récidiver en séquestrant (comme il l’a fait pour Hariri) l’homme d’affaires palestinien et patron de la Banque arabe.
Dans ce même ordre d’idées, il semble que Walid Ben Talal, le plus célèbre membre de la famille royale en tant qu’homme d’affaires et milliardaire saoudien, refuse de signer pour l’expropriation de sa fortune au profit de MBS et demande à passer en justice. MBS oublie cependant que son cousin Walid Ben Talal est lui aussi un fils chéri et adoptif du Grand lobby talmudiste et de la Haute finance, lesquels dépassent en puissance son propre protecteur AIPAC. Je prévois que MBS va reculer devant WBT.

MbS est le mystérieux acheteur de « la maison la plus chère jamais vendue »

Austérité à la maison, opulence à l’étranger
Cela semble être la nouvelle devise de la Maison des Saoud au moment où le Prince héritier Mohammad bin Salman réussit à consolider son pouvoir en s’assurant que son plan Saudi Vision 2030 visant à diversifier l’économie du royaume (dépendante de l’énergie) ne sera pas contesté.
Mais alors que le royaume réduisait les subventions au gaz, les emplois gouvernementaux et d’autres largesses de l’État, – un des outils les plus précieux de l’Arabie Saoudite pour empêcher les troubles intérieurs qui pourraient amener des éléments rétifs de la société saoudienne à contester l’autorité du roi, MBS achetait la maison la plus chère du monde.

2017.12.17chateau_0
Selon le New York Times, lorsqu’il a été acheté pour 300 millions de dollars il y a deux ans, le Château Louis XIV, un manoir situé juste à l’extérieur de Paris, a été annoncé comme la maison la plus chère jamais vendue.
Voici comment Town & Country l’a décrit au moment de la vente.
La maison – si l’on peut se référer à elle avec un terme si modeste – dispose d’un aquarium, un home cinéma, un court de squash, une boîte de nuit souterraine et une cave à vin (Allah est miséricordieux, surtout avec les très  riches)
À l’extérieur, dans le parc de 57 acres (23 ha) où se trouve le château, il y a «une fontaine recouverte de feuilles d’or étincelantes» avec toute «une panoplie de fleurs, de statues de marbre, de sentiers et un labyrinthe en haie» évoquant le génie de Le Nôtre, « l’architecte paysagiste français célèbre pour la conception du parc à Versailles. Vidéo
 Le prince héritier saoudien est le mystérieux acheteur de « la maison la plus chère jamais vendue »
Mais une enquête par le papier a déterminé que MBS en était le mystérieux acheteur. Pire encore, il achète le château alors que les prix du pétrole sont encore proches de leur plus bas niveau depuis le début des années 2000, au moment où  l’austérité se faisait sentir à l’intérieur du pays.

Bin Salman a récemment acheté un yacht de 500 millions de dollars, et il a été révélé qu’un autre prince saoudien, Bader bin Abdullah bin Mohammed bin Farhan al-Saud était l’acheteur mystère du tableau de Léonard de Vinci « Salvator Mundi, qui a atteint un record de 450,3 millions de dollars à la vente aux enchères le mois dernier, selon les documents ».
Les nouvelles de l’achat ont dû remplir de dépit les douzaines de princes saoudiens qui ont vu leurs propriétés et leurs biens saisis de force par leur cousin lors d’une purge / liquidation destinée à reconstituer les réserves de change de l’Arabie Saoudite.
Le Royaume envisage toujours de faire une offre de 5% de Saudi Aramco – considérée comme l’entreprise la plus importante au monde – bien que le royaume réfléchisse encore à l’endroit où elle aura lieu.
Traduction : AvicRéseau International


Une puissante explosion entendue à Riyad, selon les médias (Sputniknews)


Des internautes et des témoins oculaires cités par les médias font état d'une déflagration survenue dans la capitale saoudienne.
Une forte explosion s'est produite dans la capitale de l'Arabie saoudite, informe l'agence Reuters citant des témoins sur le terrain.
Des utilisateurs des réseaux sociaux font également état d'une déflagration à Riyad:
La coalition arabe avec à sa tête l'Arabie saoudite, qui mène une intervention militaire au Yémen, a annoncé avoir intercepté un missile lancé sur Riyad par les insurgés Houthis qui contrôlent de vastes territoires dans le pays voisin, selon la chaîne de télévision Al-Arabiya.
L'engin a été intercepté au sud de la capitale, indique la coalition.
Le porte-parole des Houthis, Mohammed Abdussalam, a pour sa part confirmé sur Twitter le tir d'un missile en direction de Riyad. Selon lui, le tir d'un Volcano H-2 visait le palais royal saoudien d'Al-Yamamah.

Hannibal GENSERIC


VOIR AUSSI :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire