samedi 2 décembre 2017

Le Parlement européen appelle à l'embargo sur les armes contre les "criminels de guerre" en Arabie saoudite

Alors que la Première ministre britannique Theresa May refuse de mettre fin aux ventes d'armes, le Parlement européen a renouvelé ses appels à un embargo à l'échelle de l'UE sur les ventes d'armes à l'Arabie saoudite pour les crimes de guerre qu'elle a commis au Yémen.
Les législateurs de l'UE ont massivement voté en faveur d'une résolution jeudi pour soutenir un embargo et ont également critiqué les membres de l'UE qui vendent massivement des armes aux assassins saoudiens, surtout la France (patrie de Droits de l'Homme  Blanc) et la Grande Bretagne.
Pendant ce temps, la première ministre britannique, Theresa May, a visité le Royaume la veille et s'est engagée à construire une relation étroite avec le régime.
RT rapporte: Le Parlement européen "condamne avec la plus grande fermeté les violences en cours au Yémen et toutes les attaques contre les civils et les infrastructures civiles, qui constituent des crimes de guerre", a indiqué jeudi la résolution. Il ajoute que "des douzaines de frappes aériennes dirigées par des Saoudiens ont été accusées d'avoir tué et blessé sans discrimination des civils en violation des lois de la guerre, notamment en utilisant des bombes à sous-munitions interdites sur le plan international".
Le document dit notamment que les législateurs européens "déplorent" le blocus du Yémen établi par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite et condamnent spécifiquement "les frappes aériennes indiscriminées menées par la coalition entraînant des pertes civiles, y compris des enfants, et la destruction des infrastructures civiles et médicales", ajoute qu'ils condamnent également les actions des rebelles houthis qui ont fait des victimes civiles, y compris les attaques de missiles contre les villes saoudiennes.
Les Yéménites du district de Bani Hewat cherchant des survivants sous les décombres après le bombardement de la région par l’aviation saoudienne, le 26 mars 2015. © D.R.
Les députés ont ensuite renouvelé leur appel à la chef de la politique étrangère de l'UE, Federica Mogherini, pour qu'elle lance "une initiative visant à imposer un embargo de l'UE contre l'Arabie saoudite" en raison des graves allégations de crimes de guerre au Yémen. La motion, qui n'est toutefois pas contraignante, a été adoptée à une large majorité, 539 députés l'ayant soutenue alors que seuls 13 d'entre eux ont voté contre et 81 se sont abstenus.
La résolution appelle également Mogherini à "proposer d'urgence une stratégie intégrée de l'UE pour le Yémen" et exhorte toutes les parties au conflit à "s'accorder d'urgence sur la cessation des hostilités" et à reprendre les négociations de paix. Il continue ensuite à clamer les États membres de l'UE pour la vente d'armes aux Saoudiens en dépit des nombreuses allégations de crimes de guerre commis par la coalition.
 «Les États membres de l'UE ont continué d'autoriser les transferts d'armes vers l'Arabie saoudite depuis l'escalade du conflit, en violation de la position commune du Conseil sur le contrôle des exportations d'armes», indique le document. Il ajoute ensuite qu'un embargo sur les armes imposé par l'UE à l'Arabie saoudite «encouragerait effectivement le respect» par les États membres des lignes directrices pertinentes de l'UE et, éventuellement, du droit international humanitaire.
Ce n'est pas la première fois que le Parlement européen demande un embargo sur les armes contre les Saoudiens. Un appel similaire aux autorités de l'UE a été inclus dans un autre de sa résolution sur la situation au Yémen adoptée en février 2016.
Pendant ce temps, certains États de l'UE continuent de fournir activement aux Saoudiens des armes et du matériel militaire. Cette résolution, non contraignante malheureusement, s’adresse surtout à la France qui constitue un des plus importants fournisseurs d’armements à l’Arabie Saoudite, affirment plusieurs sources, relayées par les médias européens. À la mi-novembre, le gouvernement allemand a révélé que la valeur totale de ses ventes d'armes à l'Arabie Saoudite avait quintuplé au troisième trimestre de 2017 par rapport à la même période de l'année précédente.
Alors que l'Allemagne approvisionne le Royaume en camions militaires et en patrouilleurs, selon les documents divulgués, le Royaume-Uni vend aux Saoudiens diverses munitions, y compris des bombes et des missiles. Et les ventes d'armes britanniques aux Saoudiens ont également bondi de près de 500%, selon un rapport de novembre.
En septembre, une ONG a déclaré que le Royaume-Uni avait vendu aux Saoudiens 6 milliards de livres (8 milliards de dollars) d'armes depuis le début de la guerre au Yémen. Il a également été récemment révélé que jusqu'à 50 militaires britanniques enseignaient des compétences sur le champ de bataille à des officiers saoudiens engagés dans le conflit yéménite.
Cependant, le Royaume riche en pétrole bénéficie du soutien non seulement de ses partenaires européens. Fin novembre, il a été signalé que les Saoudiens achetaient pour 7 milliards de dollars d'armes de précision aux fabricants américains, ce qui équivaut presque à la valeur totale des ventes d'armes britanniques à l'Arabie saoudite pendant toute la période du conflit yéménite. Cet achat fait partie de l'accord gigantesque de 110 milliards de dollars négocié par le président américain Donald Trump lors de sa visite à Riyad.
Depuis le début de l’agression saoudienne contre les Houthis (chiites) et leur allié sunnite (l’ancien président Ali Abdallah Saleh) en mars 2015, plus de 8000 civils ont été tués dans les raids de l’aviation de la coalition dirigée par Riyad et plus de 50.000 personnes ont été blessés. L’embargo imposé par Riyad a provoqué une situation humanitaire désastreuse. “D’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), 20,7 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire au Yémen (…). Parmi celles-ci, 7 millions sont en situation d’insécurité alimentaire d’‘urgence’. 2,2 millions d’enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère, près d’un million sont atteints de choléra. Le nombre de personnes déplacées s’élève à 2,9 millions”, selon le document du Parlement de l’UE.

John Kerry: Israël et l'Arabie Saoudite veulent "désespérément" la troisième guerre mondiale avec l'Iran

Une attaque wahhabo-sioniste contre le Hezbollah et l’Iran ?

Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire