samedi 23 décembre 2017

Jérusalem. L'ONU fait un doigt d’honneur à Trump et à Netanyahou



La majorité des pays ont ignoré les tactiques d'intimidation américaines et, jetant le sel sur les plaies de Washington, les alliés américains incluant l'Arabie Saoudite, les EAU et l'Afrique du Sud ont ajouté leurs noms  au document condamnant la décision.

Les votes récents de l'ONU indiquent que Netanyahu est le perdant et continue de perdre en matière de droit international. Même des alliés américains notables comme le Canada, l'Australie, le Mexique et l'Argentine ont voté contre la décision de Trump (plus précisément celle de ses mentors hassidiques , dont Netanyahou et le gendre Kushner).
Résultat de recherche d'images pour "caricature doigt d'honneur à trump"Haaretz a dit que c'était un "coup à Trump et Netanyahou." [1] Il est dit que "certains pays ont surpris Israël en brisant le consensus à l'ONU, comme la Hongrie, la République tchèque, la Lettonie, la Roumanie, la Croatie et la Pologne "[2]
Évidemment, Netanyahu n'est pas très content de ce vote. De toute évidence, il voit que la communauté internationale résiste à son plan essentiellement talmudique. Donc, il devait faire un mouvement, un mouvement absurde. Il a récemment dénoncé les Nations Unies comme «une maison de mensonges». Il a dit:
"L'attitude envers Israël de nombreux pays, sur tous les continents, hors des murs des Nations Unies, est en train de changer et va finalement se répandre aux Nations Unies - la maison des mensonges".
Peut-être que cet homme doit commencer à se regarder dans un miroir et se rendre compte qu'il est, comme l'administration Obama le dit pertinemment, une "poule mouillée". Gordon Duff a récemment déclaré que le régime israélien est en réalité "une dictature fantoche" gouvernée par le Capo mafioso Netanyahu, ' qui travaille pour son patron du casino Sheldon Adelson. ”. Duff a ajouté:
«Une plus grande exactitude historique établit que le rôle de la Grande-Bretagne a consisté à établir deux « états juifs », l'un en Palestine, et l'autre sur la péninsule arabique sous la direction de la famille juive des Saoud. Les Saoud, avec leurs  croyances extrémistes talmudiques / wahhabites, ont installé al-Qaïda,  ISIS/Daech et travaillent main dans la main avec Israël. C'est la vérité pure et simple. Dire qu’avec cette vérité on va me taxer de ceci ou de cela, en particulier le pire de tous, un "diseur de la vérité." "
Bien dit.
Netanyahou n'a aucun respect pour l'ordre moral et politique. Il veut envahir des territoires qui ne lui appartiennent pas. Il veut faire avancer les colonies dans diverses régions, donc il doit proposer des idées folles et s'attend à ce que le monde entier les poursuive.
Eh bien, 128 pays ont répondu à l'unisson en disant: «Non, nous n'allons pas le suivre.» Comme l'a récemment déclaré le Telegraph:
"Le Mali a retiré son parrainage de la résolution, en réponse aux menaces américaines de représailles.
"Mais la majorité des pays ont ignoré les tactiques d'intimidation américaines et, jetant du sel sur les plaies à Washington, les alliés américains incluant l'Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et l'Afrique du Sud ont ajouté leurs noms au document condamnant la décision." [3]
Trump, en tant que disciple dévoué des hassidiques et du fou  de Tel-Aviv, pense à punir les pays qui ont réellement voté contre sa proposition. En d'autres termes, les pays qui ont voté contre la décision de Jérusalem n'avaient pas d'option. Ils devaient dire oui aux pouvoirs en place ou faire face à d'énormes conséquences.
Pour sa part, Nikki Haley a tweeté que la décision de Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël a été faite "selon la volonté du peuple américain." [4]
De quoi parle cette femme dans son monde? Veut-elle vraiment nous dire que seuls les sionistes chrétiens, les juifs talmudiques tels Jared Kushner ou Sheldon Adelson [5] , les néocons et les marionnettes comme Haley elle-même sont en réalité «le peuple américain»? Qu'en est-il des sondages qui montrent que les Américains disent massivement non à la décision de Trump? Allons-nous aussi marginaliser ces Américains? En novembre dernier, un sondage scientifique a montré que «63% des Américains étaient opposés au déménagement vers Jérusalem, et 31% le soutenaient», soit 2/3 contre 1/3.
Et qu'en est-il des juifs américains qui rejettent la décision de Jérusalem? [6]  Qu'en est-il du droit international, qui dit essentiellement que les colonies sont illégales? Qu'en est-il d'Israël qui continue de retirer aux Palestiniens leurs terres et leurs frontières? Ne faisons-nous pas abstraction de tout cela et poursuivons-nous vers une idéologie essentiellement talmudique?
Vous voyez, les seuls pays qui ne voient aucun problème moral ici sont Israël et les États-Unis, deux États voyous. Le plus triste est que des gens comme Nikki Haley et Donald Trump ne semblent pas se rendre compte que Netanyahu utilisera la décision de Jérusalem pour finir le travail qu'il avait déjà commencé: expulser les Palestiniens de leurs terres à travers les colonies.
Si Jérusalem est la capitale d'Israël, alors les camps de concentration à Gaza sont légaux, et s'ils sont légaux, il est "légitime" qu'Israël attrape les Gazaouis par la peau des fesses et les envoie au hachoir à viande. C'est juste une simple déduction, et il n'est pas nécessaire d'être un intellectuel pour comprendre que Netanyahou a ces arrière-pensées à l'esprit.
Le plan de reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël, comme l'a dit Vladimir Poutine, «défie le bon sens» et ne peut jamais rapprocher les Palestiniens d'une solution pacifique. Les Palestiniens avaient tous les droits de rejeter le plan. Gordon Duff avait encore raison lorsqu'il a dit: "Il n'y a pas de pays comme Israël. Le vrai nom devrait être «Palestine sous occupation juive» avec Netanyahou comme «chef Mafioso Capo» .Israël est une dictature fantoche, un camp de prisonniers, dans une certaine mesure une petite dictature militaire. Il n’y a de démocratique en ce qui concerne Israël, ce n’est pas une nation légale, comme vient de le décider, encore une fois, l’ONU. ”



  • [1] Noa Landau, “In Blow to Trump and Netanyahu, UN Rejects U.S. Recognition of Jerusalem as Israel’s Capital,” Haaretz, December 21, 2017.
  • [2] Ibid.
  • [3] Harriet Alexander, “Donald Trump’s decision on Jerusalem condemned by UN general assembly despite US ‘bullying’ over vote of censure,” Telegraph, December 21, 2017.
  • [4] Andrew Buncombe, “Donald Trump threatens to cut ‘billions of dollars’ in aid to countries over UN Jerusalem vote,” Independent, December 21, 2017.
  • [5] Noah Bierman, “Who really wants Trump to recognize Jerusalem? His evangelical supporters at home,” LA Times, December 6, 2017.
  • [6] Christina Maza, “Even Jewish Americans think Trump’s embassy in Jerusalem decision is a bad idea,” Newsweek, December 6, 2017.
American-Zombie à l’ONU
L’America-First de Trump pourrait s’énoncer America-Alone, certainement encore plus du point de vue psychologique que des points de vue géographique et politique, ou bien American-Zombie pour l’humeur et le niveau de la pensée. Le vote à l’Assemblée Générale des Nations-Unies sur la décision unilatérale des USA de reconnaître Jérusalem dans-son-entier comme capitale d’Israël a donné un résultat catastrophique (pour les USA), qui met une fois de plus en évidence l’isolement considérable des USA : 128 votes contre les USA, 9 pour, 35 abstentions. La conduite de la séquence (trois jours plus tôt, votre du Conseil de Sécurité d’une résolution condamnant les USA, bloquée par le veto des USA) a été catastrophique, montrant chez les principaux protagonistes, – le président Trump et l’ambassadrice Haley, – un même état d’esprit, une même impuissance de perception, un même hybris grotesque.

Devant le Conseil de Sécurité, Haley a notamment commenté que « le Conseil avait été témoin d’une insulte [faite aux États-Unis] qui ne sera pas oublié [par les États-Unis] ».

Les USA ont toujours agi de la sorte. Ils ont toujours fait lourdement sentir qu’ils exerceraient des représailles contre les pays qui voteraient contre eux dans cette sorte de vote, et il y a toujours eu des effets du type représailles, dans l’un ou l’autre domaine. Haley s’est simplement conduite encore plus grossièrement, plus vulgaire, plus sonore, et cela d’une façon publique particulièrement médiocre et inculte, agitant cette menace absurde et puérile dans le chef de sa propre communication d’une “liste noire”. La cause en est qu’Haley est elle-même grossière, vulgaire et sonore, d’un esprit absolument médiocre dans sa très-grande inculture tant à propos des actes que des usages. 
Dès mercredi, on ne se cachait pas pour parler, dans les divers réseaux de la communication à l’ONU et alentour, de la “lettre secrète” dont le contenu fut divulgué le jour suivant par Haaretz, cette lettre envoyée par Haley à tous les membres de l’Assemblée Générale des Nations-Unie. Il s’agit d’une méthode habituelle des mœurs mafieuses, où la menace et l'usage du chantage sont affichés dans les termes les plus crus, – c’est dire qu’il s’agit de mœurs mafieuses d’une Mafia de seconde zone, ou disons de banlieue sinon de bidonvilles, – une “mafia-zombie”, si vous voulez, pour situer le niveau de la diplomatie US, – bref le niveau du caniveau...
Les American-Zombies de “D.C.-la-folle” puent psychologiquement et moralement et aucun d’entre eux n’a l’idée de se passer un coup de torchon savonneux ou d’utiliser quelque parfum pour dissimuler cet effondrement complet du comportement. Non seulement le bateau est ivre, mais il ne cesse de vomir ; le vrai Titanic avait plus d’allure dans l’exercice du naufrage.
http://www.dedefensa.org/article/american-zombie-a-lonu

Bref commentaire sur la dernière folie de Trump
D’accord, je l’admets : Trump est un agent russe. J’ai vraiment, vraiment essayé de toutes mes forces de le nier, mais maintenant, je ne peux plus continuer parce que je suis confronté à une vérité absolument irréfutable. Seul un agent russe infiltré aux plus hauts niveaux du pouvoir aux États-Unis, à la Maison Blanche, pourrait avoir fait ce que Trump a fait il y a quelques jours : reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. Cela, vraiment, était la chose la plus stupide et la plus suicidaire qu’un président américain puisse faire, et Trump l’a fait. Donc c’est un agent russe !
Je félicite le SVR pour avoir formé Trump et le GRU pour avoir piraté les élections américaines ! C’est une opération absolument brillante et un immense succès !
Vous pensez que j’exagère ?
Alors lisez le texte intégral du communiqué final de la Conférence du sommet islamique extraordinaire. .....
Résumons : ce document, signé par les représentants de 57 États membres, avec une population totale de plus de 1.6 milliards, condamne catégoriquement les États-Unis, déclare que Jérusalem est essentiel pour le monde musulman, accuse les États-Unis de violer le droit international, tient les États-Unis pour totalement responsables de toutes les conséquences de cet acte et déclare que les États-Unis ne sont plus considérés comme un parrain du processus de paix.
Bravo Donald !  La défaite militaire des États-Unis en Irak et en Afghanistan et leur défaite politique en Syrie avaient juste besoin d’un petit quelque chose pour les rendre insignifiants au Moyen-Orient et grâce à vous, Donald, maintenant c’est fait !
Certains pourraient dire que les États-Unis étaient de toute façon haïs et méprisés, donc pourquoi ne pas rendre les Israéliens heureux ? La réponse est simple : alors que le Donald et les néocons ne se soucient pas des conséquences de leurs actes, les rares alliés des Américains restants dans la région (la Jordanie, l’Arabie saoudite) sont placés dans une situation terrible : ils ont maintenant l’air d’être des alliés de Satan lui-même !  
BIEN SÛR, tout le monde dans la région sait que les États-Unis sont une colonie d’Israël et que le lobby israélien tire toutes les ficelles, ce n’est pas nouveau. 
Mais au moins il y avait la toute petite feuille de vigne du prétendu « processus de paix » dans lequel les États-Unis jouaient le rôle de « médiateur » entre les Palestiniens et les Israéliens. Maintenant, même cette minuscule feuille de vigne est tombée. Aujourd’hui, l’équation est extrêmement simple :
USA = ISRAËL & ISRAËL = USA
Bravo Donald!  Vous avez fait ce que seul un agent russe très perspicace et brillant pouvait faire : vous avez fait des États-Unis un paria dans tout le Moyen-Orient, dans l’ensemble du monde musulman et, bien sûr, dans une bonne partie du reste du monde !
Cpasibo Donald !
Le 13 décembre 2017 – Source The Saker

  Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire