mercredi 13 décembre 2017

Le nouvel ordre mondial est-il "juif"?



Commençons par définir le "Nouvel Ordre Mondial".

Le principal moteur du Nouvel Ordre Mondial est le désir des banquiers centraux du monde entier de traduire leur vaste pouvoir économique en institutions mondiales permanentes de contrôle politique et social.

Leur pouvoir est basé sur leur monopole sur le crédit. Ils utilisent le crédit du gouvernement pour imprimer de l'argent et obligent le contribuable à débourser des milliards d'intérêts dans leurs poches.
Image associéeLes banques centrales comme la Réserve fédérale prétendent être des institutions gouvernementales. Elles ne le sont pas. Elles sont la propriété privée de peut-être 300 familles. Il est significatif que la majorité de ces familles soient juives, à quel point cela est significatif, je n'en suis pas encore sûr. S'ils étaient luthériens ou zoulous, nos objections seraient certainement les mêmes.
Je suis un Juif non pratiquant qui croit que cette situation est mortelle pour l'humanité et pour les Juifs aussi. Nous en avons déjà vu les conséquences tragiques pendant la Seconde Guerre mondiale.
L'inventeur américain Thomas Edison  a décrit cette escroquerie colossale, que le Nouvel Ordre Mondial est destiné à perpétuer, comme suit:
"Il est absurde de dire que notre pays peut émettre des obligations et ne peut pas émettre de monnaie, les deux étant des promesses de paiement, mais les unes  engraissent l'usurier et les autres aident le peuple."
Les banques centrales contrôlent également l'offre de crédit aux entreprises et aux particuliers. Robert Hemphill, Manager de la Federal Reserve Bank à Atlanta, décrit cette situation intenable.
«C'est une pensée stupéfiante. Nous sommes complètement dépendants des banques commerciales. Nous devons emprunter chaque dollar que nous avons en circulation, en espèces ou en crédit, si les banques créent suffisamment d'argent synthétique, nous sommes prospères, sinon nous mourons de faim. Quand on a une compréhension complète de l'image, l'absurdité tragique de notre position désespérée est presque incroyable, mais voilà la situation... Il est si important que notre civilisation actuelle s'effondre à moins qu'elle ne soit largement comprise et ses défauts corrigés très vite. "
Lorsque la Réserve fédérale a été inaugurée en 1913, un banquier de Londres a reconnu que c'était une arnaque.
"Les rares qui comprennent le système seront si intéressés par ses profits, ou si dépendants de ses faveurs, qu'il n'y aura pas d'opposition de leur part ... Le grand corps du peuple, mentalement incapable de comprendre, portera son fardeau sans se plaindre, et peut-être même sans se douter que le système est hostile (contraire) à leurs intérêts. "
CONSÉQUENCES
De toute évidence, imprimer de l'argent devrait se faire dans la sphère publique comme l'exige la Constitution des États-Unis. Cette situation anormale est la source des malheurs de l'humanité. Il oppose les gens qui contrôlent l'économie à la société dans son ensemble. Il est dans leur intérêt de déstabiliser la société, de favoriser l'immoralité (perversions sexuelles, drogue, prostitution, pornographie, etc.), la division interne (comme le mariage homosexuel) et la guerre afin d'accroître la dette et de distraire et contrôler les masses.
Les banquiers sont responsables des programmes d'ingénierie sociale tels que la « révolution » (homo) sexuelle, le féminisme agressif et misogyne, et le multiculturalisme, qui minent la cohésion familiale et sociale. Cet antagonisme fondamental soutient également un vaste monde criminel dirigé par les élites.
Les banquiers sont responsables des assassinats de présidents comme Lincoln et JFK, et de l'attaque contre le World Trade Center du 9 septembre. Ils possèdent ou contrôlent les médias, ce qui légitime la guerre en Irak de G.W. Bush, et l'attaque imminente contre l'Iran de Donald Trump. La guerre, et les attentats sous faux drapeau  fournissent une excuse pour introduire puis généraliser un état policier répressif.
Le succès d’aujourd'hui est basé sur la volonté d'une personne de devenir complice, sciemment ou inconsciemment, de la fraude bancaire. Même les riches entrepreneurs dépendent du crédit et ne sont pas disposés à soutenir un véritable changement.
À la suite de l'arnaque des banquiers, la société et la culture occidentales sont basées sur une fraude. Nous n'avons pas de véritable démocratie ni d'accès égal aux médias de masse ni d'éducation ouverte et véridique. La société occidentale est une fraude, dirigée par des lâches qui savent qu'ils sont des fraudeurs.

LES "JUIFS" SONT-ILS RESPONSABLES?

Le nouvel ordre mondial est un monstre à tête d'hydre. Les banquiers travaillent à travers de nombreux fronts tels que le communisme, le socialisme, le libéralisme, le féminisme, le sionisme, l’islamisme, le néo-conservatisme et la franc-maçonnerie. Inconnu de la plupart des membres, ces mouvements sont tous secrètement consacrés à la «révolution mondiale» (qui est en réalité une contre-révolution mondiale) un euphémisme pour l'hégémonie des banquiers. (Voir mon "Rothschild conduit  l’orchestre rouge ")
La franc-maçonnerie est la plus grande société secrète du monde avec plus de cinq millions de membres, dont trois millions aux États-Unis. Elle joue un rôle dans la conspiration totalitaire. Dans Les Protocoles des Sages de Sion, l’auteur (qui je crois est Lionel Rothschild) écrit :
«La maçonnerie des gentils sert aveuglément d’écran entre nous et nos objectifs, mais le plan d’action de notre force, même sa place exacte, reste pour tout le peuple un mystère inconnu… Qui et quoi pourrait bien se trouver en position de renverser une force invisible?» (Protocole 4)
Encore une fois, il écrit : «nous allons créer et multiplier librement les loges maçonniques… absorber en elles tous ceux qui peuvent devenir importants ou qui occupent déjà une place importante dans l’activité publique, car dans ces loges nous trouverons notre principal bureau de renseignement et les moyens d’influence… Les complots politiques les plus secrets seront connus de nous et tomberont sous nos mains… Nous connaissons le but final… alors que les goyim n’ont connaissance de rien… » (Protocole 15)
Les banquiers contrôlent les grandes entreprises du monde, les médias, les agences de renseignement, les groupes de réflexion, les fondations et les universités. Ils sont responsables de la suppression de la vérité. Les Juifs occupent une place prépondérante dans tout cela, une des nombreuses causes de l'antisémitisme. Bien sûr, beaucoup d'autres personnes poursuivent aussi le «succès».
Les banquiers travaillent également à travers les pays. Ils sont largement responsables de l'impérialisme britannique et américain, dont le but est de monopoliser la richesse du monde. Dans son livre "The Jews" (1922), le critique social britannique Hilaire Belloc écrit que l'Empire britannique représentait un partenariat entre la finance juive et l'aristocratie britannique.
"Après Waterloo [1815] Londres est devenue le marché de l'argent et le clearing house du monde. Les intérêts du Juif en tant que courtier financier et les intérêts de cette grande politique commerciale se rapprochaient de plus en plus. On peut dire que, vers le dernier tiers du XIXe siècle, ils étaient devenus pratiquement identiques. «La confluence de l'intérêt juif et britannique s'étendait au mariage.» Les mariages commencèrent à avoir lieu, en gros, entre ceux qui avaient été autrefois les familles territoriales aristocratiques de ce pays et les fortunes commerciales juives. Après deux générations de ceci, avec l'ouverture du vingtième siècle, les grandes familles anglaises territoriales dans lesquelles il n'y avait pas de sang juif étaient l'exception. Dans presque toutes, la souche était plus ou moins marquée, chez certains d'entre elles si forte que bien que le nom fût encore un nom anglais et les traditions d'une lignée purement anglaise du passé, le physique et le caractère étaient devenus entièrement juifs. ... "
Si le mariage de la fille d'Al Gore avec le petit-fils de Jacob Schiff est une indication, ce mélange d'élites juives et goys s'étend également à l'Amérique, John Forbes Kerry et Donald Trump en sont d’autres exemples.
Belloc continue de dire que les objectifs britannique et juif de la domination du monde étaient synonymes et utilisaient, entre autres,  la franc-maçonnerie comme instrument.
" Les institutions spécifiquement juives, comme la franc-maçonnerie (que les Juifs avaient inaugurée comme une sorte de pont entre eux et leurs hôtes au XVIIe siècle) étaient particulièrement fortes en Grande-Bretagne,  et il y a eu une tradition politique, active, et finalement de prouver de grande importance, par lequel l'État britannique a été tacitement accepté par les gouvernements étrangers comme le protecteur officiel des Juifs dans d'autres pays. C'était la Grande-Bretagne qui devait intervenir [partout où la persécution juive avait lieu et] et soutenir les énergies financières juives à travers le monde, et recevoir en retour le bénéfice de cette connexion. "
Si Belloc a raison, vous pourriez dire le Nouvel Ordre Mondial est une extension de l'Empire britannique, dans lequel les intérêts élites britanniques, américains et juives sont indiscernables. Voir aussi mon article "La Conspiration juive n’est autre que l'impérialisme britannique."
CONCLUSION 
La majorité des Juifs, s'ils ont compris le caractère antidémocratique du N.O.M. et comment ils sont utilisés, ne voudraient aucune parcelle du Nouveau Ordre Mondial a.k.a. la "mondialisation".
Le véritable esprit juif soutient que la vérité et la moralité sont absolues et ne peuvent pas être ajustées pour correspondre à l'intérêt personnel.
GJ Nueberger a exprimé cet esprit dans son essai  « Le Grand Golfe Entre Sionisme et Judaïsme " :
" Le peuple juif n'est pas choisi pour dominer les autres, pas pour la conquête ou la guerre, mais pour servir Dieu et ainsi servir l'humanité ... La violence physique n'est pas une tradition ou une valeur des Juifs. La tâche pour laquelle le peuple juif a été choisi n'est pas de donner l'exemple d'une supériorité militaire ou de réalisations techniques, mais de rechercher la perfection dans le comportement moral et la pureté spirituelle. De tous les crimes du sionisme politique, le pire et le plus fondamental, et qui explique tous ses autres méfaits, est que dès ses débuts, le sionisme a cherché à séparer le peuple juif de son Dieu, à rendre l'alliance divine nulle et non avenue et à substituer un état "moderne" et une souveraineté frauduleuse aux idéaux élevés du peuple juif. "
Les banquiers ne sont évidemment pas préoccupés par le vrai judaïsme ou la « pureté raciale » et sont toujours prêts à sacrifier des millions de Juifs pour réaliser leur conception, comme en soutenant Hitler.
Ils sacrifient d’ailleurs des milliers de vies juives, américaines et musulmanes au Moyen-Orient dans leur «guerre perpétuelle pour une paix perpétuelle».
Le Nouvel Ordre Mondial sert-il un agenda «juif» ou un agenda des élites parmi les banquiers?
Je me risquerais à dire qu'il sert ces derniers et le peuple juif est un instrument de cet agenda comme tant d'autres peuples.
En donnant à des particuliers la possibilité de créer de l'argent à partir de rien, nous avons créé un monstre qui menace de dévorer la planète et avec elle la race humaine.
Par Henry Makow ,
ancien universitaire canadien. C'est un juif  engagé dans la lutte pour révéler les aspects cachés du Nouvel Ordre Mondial. Ses ouvrages sur le féminisme et les Illuminati, ainsi que son site : henrymakow.com ont fait de lui une référence mondiale.

Les personnages ci-dessous ont simplement un agenda qui ne correspond pas vraiment aux aspirations, auquelles nous croyons à juste titre et tout naturellement, avoir droit. Maintenant, il ne suffit pas de les haïr pour cela, mais seulement d'empêcher, ensemble, que cet agenda ne se réalise. Eux ont les moyens, nous le nombre. Il ne reste qu'à voir ce que nous ferons de notre avantage, car tant qu'il n'est pas mis en oeuvre sur le terrain, ce avantage n'est que théorique.

Giammarino Stamerra (Luxembourg)

Leur plan; Le Nouvel Ordre Mondial
Traduction/Adaptation : Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire