dimanche 6 mars 2016

USA. Le cerveau tordu, raciste et antisémite du plus grand journal juif



Le Jewish Daily Forward est parfois appelé le plus grand journal juif américain. Mais ceci n'est pas, à proprement parler, vrai. Le plus grand journal juif d'Amérique est le New York Times. Mais la plupart des autres grands journaux, y compris les anciens bastions WASP [1] , le Chicago Tribune et le Los Angeles Times, peuvent prétendre à ce titre. Ils sont tous "des journaux juifs» dans le sens où un nombre disproportionné de leurs postes clés sont occupés par des juifs, dont beaucoup, sinon la plupart d'entre eux, consciemment ou inconsciemment, soutiennent exclusivement les intérêts tribaux juifs.

C’est juste un simple fait, une constatation indiscutable. Ce n'est pas une «théorie du complot antisémite » telle que "les Juifs dominent les Media américains ʺ
C’est un simple fait que ʺles juifs contrôlent totalement Hollywood.ʺ 
C’est un simple fait que les Juifs, qui représentent moins de 2% de la population, sont surreprésentés, de manière extravagante, dans la grande finance en général, et dans le système-corrompu  du financement politique en particulier.
Et il c’est un simple fait que presque tous les juifs riches et puissants sont pro-sionistes ... et que beaucoup d’entre eux utilisent fanatiquement leur richesse et leur pouvoir pour soutenir l'entité sioniste occupante et génocidaires en Palestine.
(Bien sûr, il y a beaucoup de Juifs qui ne sont pas sionistes, mais peu d'entre eux sont riches ou puissants.)
Si vous ne me croyez pas, consultez, SVP,  le document du sociologue James Petras [1] « La puissance d'Israël aux États-Unis ». Je vous recommande aussi la lecture de son essai « Another French False Flag», qui explique comment «la faction sioniste » de l'élite militariste américaine a été responsable des guerres catastrophiques de l'Amérique au Moyen-Orient.
Mais quiconque remarque tout cela, et reconnaît que le pouvoir juif-sioniste est ce qui a entraîné les États-Unis dans le bourbier du Moyen-Orient - notamment par le biais du the 9/11 inside/outside job – devient automatiquement la victime d’une chasse aux sorcières.
La dernière victime de ce genre est la professeure Joy Karega, du «  Oberlin College », qui est inondé d’insultes parce qu'elle a osé diffuser un mot ou deux de vérité par le biais des médias sociaux. Dans un style ultra classique des sionistes-qui-blâment-leurs-victimes-à-des-fins-tactiques, les racistes du journal Forward accusent leur victime, Karega, de racisme.

L'article du Jewish Daily Forward "Zionist blame-the-victim-for-precisely-what-we-perpetrators-are-doing tactics" montre clairement, par inadvertance, les esprits tordus, racistes, et antisémites de son auteur et de ses éditeurs. 
Ces personnes prennent simplement pour acquis que la vérité est dans une «théorie du complot antisémite» et que toute personne qui s’en défend est au minimum insultée, mais n'a pas besoin d'être rationnellement ou empiriquement réfutée.
La cabale de lynchage anti Karega, menée par les sionistes juifs, tente de l'assassiner professionnellement. En plus, ils nient qu'ils essaient de la faire taire! 
Pourtant Forward écrit: "... bien sûr la question ici n'est pas si Karega doit être« réduite au silence », mais plutôt de savoir si elle devrait être financée en tant que professeure à l'un des principaux collèges d'arts libéraux des États-Unis"
Donc, le fait que Forward insiste pour que Karega soit professionnellement fusillée et pour l’empêcher de gagner sa vie, n’est pas une tentative de la faire taire! Cette arrogance est quasiment incroyable.
La théorie anti-complot de Forward baigne dans le racisme. En tant que « gars blanc », j’ai abordé souvent ces questions de complot avec d’autres « collègues blanc ». J'ai entendu plus de fois que je ne peux compter, des variantes du genre "Même si 80% des musulmans pensent que le 9/11 est un complot, qui va se soucier de ce que ces métèques paranoïaques pensent ? " 
Ou bien :
" si les Noirs croient à ces théories du complot, c’est parce qu’ils ils ne sont pas aussi intelligents et instruits que nous, les blancs ".
Les Pakistanais connaissent "al-Qaïda" mieux que quiconque, mais seulement 3% d'entre eux croient à la version officielle du 9/11. Mais chaque fois que je souleve cette question avec les Américains blancs, leur complexe de supériorité les amène à écarter la perspective beaucoup mieux informée des Pakistanais ... sans raison particulière, sauf peut-être que ces gens-là ont la peau un peu trop pigmentée.
L'article de Forward suinte souvent avec ce genre de condescendance implicitement raciste envers la fière intellectuelle afro-américaine, Joy Karega. Il commence par décrire Isabel Sherrel, une anti-complotiste juive, contactant Karega dans une tentative arrogante de l’intimider. Non pas en citant des preuves contre la position de Karega, mais en taxant Karega de «non éduquée» et en disant que les vues de KAREGA proviennent de son «ignorance».
Pour un défenseur de la supériorité juive comme Sherrel, ses preuves consistent à s’affirmer à 100% «honnête, respectueuse et le cœur ouvert." Elle est tellement imprégnée par son propre sentiment de supériorité tribale et / ou raciale qu'elle ne peut même pas accepter l'idée qu'elle devrait argumenter  avec Karega d’égale à égale, en utilisant la logique et les preuves, plutôt que l'intimidation et les insultes.
L'article Jewish Daily Forward, citant Karl Popper, suggère que nous "exigeons des preuves de la théorie du complot." Pourtant, il enterre l’appel légitime de Popper pour un débat fondé sur la logique et sur des preuves.
L'article du Jewish Daily Forward attaquant Karega est non seulement arrogant, condescendant et raciste, mais il est aussi antisémite. Son but rhétorique est de dissimuler la vérité au sujet de la soi-disant «guerre contre le terrorisme» et ainsi perpétuer cette guerre dirigée contre le plus grand groupe de sémites sur terre, les Arabes.
Comme je l'ai écrit à Marvin Krislov, président de l’Oberlin College:
Vous écrivez que vous êtes tout aussi interloqué par les «théories du complot antisémites." Vous parlez de la théorie selon laquelle 19 jeunes Sémites, dirigés par un sémite plus âgé sous dialyse dans une grotte en Afghanistan, qui ont fait sauter le World Trade Center en utilisant des cutters pouvant servir à allumer des petits feux de bureau ?

Moi aussi, je suis outré par les théories de la conspiration antisémites. Aujourd'hui, la quasi-totalité des Sémites du monde sont les locuteurs de l'arabe. («Sémite» est une catégorie linguistique, pas une race.) Et je suis scandalisé par la façon dont les Arabes Sémites ont été faussement blâmés pour la démolition contrôlée du World Trade Center, les meurtres d'innocents par les grands tueurs professionnels paramilitaires blancs à Paris et San Bernardino, et par de nombreux incidents similaires sous  faux pavillon. Ces relations publiques de faux drapeau en cascades ont déclenché l'assassinat de plus de 1,5 millions d’Arabes et la destruction des maisons et des vies de dizaines de millions d'autres. Ceci est LE VÉRITABLE Holocauste, indiscutable et continu; vous et vos collègues le perpétrez en ce moment, avec votre argent d'impôt, vos silences et vos mensonges. Le sang de plus d'un million d'innocents est sur vos mains.

Ainsi, alors que je vous remercie de votre soutien à la liberté académique, je vous demande respectueusement de faire le pas suivant  et parrainer un débat ou un symposium sur les faux drapeaux en général et le 9/11 et les attaques de Paris de 2015 en particulier. Si vous, ou quelqu'un d'autre, croit pouvoir défendre le Rapport de la Commission 9/11, ou les versions officielles des attentats de Paris, dans un débat, ils devraient être non seulement prêts, mais en fait désireux de mettre de côté les «théories du complot» pour se reposer.

Je serai heureux de me rendre à Oberlin à mes propres frais pour participer à un tel débat. En attendant, je vous envoie mes trois livres Questioning the War on TerrorWe Are NOT Charlie Hebdo, and ANOTHER French False Flag  comme un cadeau à la bibliothèque du Collège Oberlin, où les professeurs et les étudiants peuvent s'y référer pour comprendre les positions du professeur Karega et les centaines de millions de personnes du monde entier qui partagent ses interprétations des événements actuels.

Cordialement,

Dr. Kevin Barrett


Par Kevin Barrett le 5 Mars 2016 
Traduction : Hannibal GENSERIC
[1] WASP.   Le terme de White Anglo-Saxon Protestant désigne l'archétype de l'Américain blanc favorisé, descendant des immigrants protestants d'Europe du nord-ouest, dont la pensée et le mode de vie ont structuré la Nation américaine depuis les premières colonies anglaises du XVIIe siècle.

[2] James Petras
Professeur émérite de sociologie à l’université Binghamton de New York. Dernier ouvrage publié en français : La Face cachée de la mondialisation : L’Impérialisme au XXIe siècle, (Parangon, 2002). Dernier ouvrage publié en anglais : The Arab Revolt and the Imperialist Counter Attack, (Clarity Press, 2011).

VOIR AUSSI :

San Bernardino, Paris, Istanbul : attentats sous faux drapeau