samedi 5 décembre 2020

Comment le Mossad a exécuté le savant nucléaire iranien

  • Mohsen Fakhrizadeh a été abattu dans sa voiture par 12 assassins hautement qualifiés dans la ville d'Absard, près de Téhéran 
  • Les tueurs - qui comprenaient une paire de tireurs d'élite - ont formé un groupe de 62 comploteurs, ont révélé des rapports 
  • Des détails ont été révélés par le journaliste iranien Mohamad Ahwaze qui a obtenu des informations divulguées

Des détails remarquables du complot élaboré visant à assassiner le scientifique nucléaire iranien «éminent et distingué» Mohsen Fakhrizadeh ont été divulgués - alors qu'il se confirme que la nation voyou qu'Israël est derrière le coup.

Fakhrizadeh - surnommé le «père» du programme de bombe de l' Iran - a été abattu dans sa voiture par 12 assassins hautement qualifiés à la suite d'une explosion dans la ville d'Absard, à 80 km à l'est de Téhéran.

Les tueurs - qui comprenaient une paire de tireurs d'élite - faisaient partie d'un groupe de 62 comploteurs. Les 50 personnes restantes étaient responsables du soutien logistique.

Des détails extraordinaires sur les derniers moments de Fakhrizadeh ont été révélés par le journaliste iranien Mohamad Ahwaze qui affirme avoir reçu des informations divulguées par les autorités du pays.

La mort de Fakhrizadeh a fait monter en flèche les tensions dans les régions alors que l'Iran a accusé à plusieurs reprises l'agence de renseignement israélienne Mossad d'être responsable de l'assassinat - plusieurs personnalités ayant juré de se venger.

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei - qui a le dernier mot sur toutes les questions d'État - a déclaré hier que la première priorité de l'Iran après le meurtre était «la punition définitive des auteurs et de ceux qui l'ont ordonné». 

Et, dans une intervention qui risque d'enflammer encore plus le conflit, un ancien chef de la Central Intelligence Agency américaine a qualifié l'assassinat d'acte `` criminel '' et l'a qualifié de `` très imprudent ''.
John Brennan - qui était directeur de la CIA de 2013 à 2017 sous le président Barack Obama - a déclaré qu'il ne savait pas qui était responsable du meurtre de Fakhrizadeh, mais a déclaré que cela `` risquait des représailles mortelles et une nouvelle vague de conflit régional ''.

Un responsable américain et deux autres responsables du renseignement ont également déclaré au  New York Times qu'Israël était derrière l'attaque.  

Ebrahim Raisi, chef de la justice iranienne, et des membres de la famille du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh, rendent hommage à un cercueil ouvert avant les funérailles.

Sur la photo: Ebrahim Raisi - chef de la justice iranienne - et les membres de la famille de Fakhrizadeh se tiennent près de son corps

Un détail remarquable du complot élaboré visant à assassiner le scientifique nucléaire iranien `` éminent et distingué '' Fakhrizadeh a été divulgué (photo) - alors que la nation voyou prétend qu'Israël est derrière le coup

Les tueurs - qui comprenaient une paire de tireurs d'élite - faisaient partie d'un groupe fort de 62 comploteurs.  Les 50 personnes restantes étaient responsables du soutien logistique.  Sur la photo: les suites de l'assassinat
Des détails extraordinaires sur les derniers moments de Fakhrizadeh ont été révélés par le journaliste iranien Mohamad Ahwaze qui affirme avoir reçu des informations divulguées par les autorités du pays.  Sur la photo: les suites de l'attaque

Ahwaze a déclaré que l'attaque était prévue pour un rond-point à Absard, au pied d'un boulevard bordé d'arbres qui entre dans la ville.  Sur la photo: les suites de l'attaque

Mohsen Fakhrizadeh (photo) a été tué dans une embuscade impliquant une explosion puis des tirs de mitrailleuse sur une route entre la ville de campagne d'Absard et la capitale de Téhéran vendredi

Les serviteurs du sanctuaire sacré de l'Imam Reza portent le cercueil du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh, à Mashhad, Iran

ANALYSE/COMMENTAIRE

Il n’y a vraiment rien de particulièrement compliqué dans ce qui vient de se passer : les anglo-sionistes ont assassiné un scientifique iranien de haut niveau dans l’espoir que ce meurtre déclenchera une guerre. Les Iraniens ont promis des représailles, mais n’ont pris aucune mesure, du moins jusqu’à présent. 

Puisqu’il y a ceux qui concluront inévitablement que «l’Iran ne peut rien faire», ou «l’Iran a peur» ou même «l’Iran devrait frapper Israël», tout ce que je veux faire aujourd’hui est de mentionner quelques éléments de base sur la dissuasion et les représailles. Commençons par le premier : la dissuasion.

Dissuasion : il existe deux moyens principaux pour dissuader un ennemi, le déni d’agir et la punition. Le premier cas est infiniment plus désirable que le second. Pourquoi ? Le déni signifie simplement que vous pouvez contrecarrer les plans d’attaque de votre ennemi en l’empêchant de réussir. C’est ce que fait un système de défense aérienne, il détruit le missile entrant avant qu’il n’atteigne sa cible.

Dans notre cas, une stratégie de déni efficace aurait été réalisée en protégeant efficacement Mohsen Fakhrizadeh et sa famille de toute attaque. Il est clair que les Iraniens ont lamentablement échoué dans cette tâche. Franchement, je dois dire que je ne trouve aucune excuse possible à cela, tout le monde savait depuis des années que Mohsen Fakhrizadeh était sur la liste des cibles israéliennes, donc les autorités iraniennes avaient des années pour se préparer à le défendre sérieusement. En vérité, ce n’est pas aussi difficile qu’il y paraît. Pourtant, tout ce qu’ils ont apparemment fait, c’était de lui fournir deux gardes du corps et ce qui me semble être une voiture non blindée. Il est également évident que les assaillants savaient exactement où sa voiture passerait et quand. Encore une fois, c’est tout simplement inexcusable. Si les services de contre-terrorisme et de contre-espionnage iraniens sont si négligents, cela signifie qu’il y a beaucoup plus de responsables iraniens clés qui pourraient être tués dans la foulée. Conclusion, les Iraniens ont prouvé qu’ils n’étaient pas capables de déni d’agir.

Espérons qu’ils ont maintenant appris leur leçon et que des spécialistes plus compétents et déterminés seront désormais chargés de protéger les personnalités iraniennes clés.

Pire encore, il est fort possible que certains responsables iraniens aient été recrutés par les anglo-sionistes pour aider à l’exécution du plan d’assassinat. Ne dites jamais « jamais », mais je crois fermement que de tels assassinats ne sont pas possibles sans complices locaux. Encore une fois, c’est une question à laquelle les services de sécurité iraniens devront non seulement répondre, mais aussi répondre sérieusement !

Si les Iraniens ne sont pas capables de déni, cela signifie que leur seule option pour dissuader de telles attaques est la punition.

Les Iraniens peuvent-ils punir les États-Unis et / ou Israël ?

Oui, bien sûr, ils le peuvent, mais seulement au risque de faire exactement ce que les anglo-sionistes veulent : donner à l’Empire un prétexte à la guerre ou, à tout le moins, une frappe non symbolique sur des installations iraniennes clés – et, éventuellement officielles.

Le facteur clé à considérer ici est que la puissance globale de l’Iran est encore beaucoup plus faible que la puissance globale de l’Empire anglo-sioniste. Qu’on le veuille ou non, mais c’est un fait. Même la Russie et la Chine sont globalement plus faibles que l’Empire, ils partagent donc tous le même problème : comment dissuader un adversaire plus fort ?

En fait, il existe d’autres options que de répondre immédiatement à l’attaque.

Une option est ce que la CIA appelle «déni plausible» – l’équivalent russe serait «assurez-vous que vos oreilles ne dépassent pas» : vous vous assurez qu’il n’y a aucun moyen de prouver que vous avez pris des mesures. Cela peut être fait en utilisant des intermédiaires et / ou par des opérations secrètes.

Aparté
J'ai lu que les Iraniens ont tué deux des assaillants et en ont capturé un vivant; si cela est vrai, alors je vous parie que ces terroristes n'étaient ni américains ni israéliens, mais des locaux, c'est-à-dire des terroristes embauchés en Iran ou ailleurs au Moyen-Orient. C'est ainsi que fonctionne toujours la CIA, rappelez-vous simplement comment la CIA s'est engagée dans une campagne d'attentats à la voiture piégée au Liban dans laquelle les agents locaux de la CIA ont été utilisés pour poser les bombes. À la manière typique de la CIA, ces attaques ont fait 83 morts et des centaines de blessés, mais ont raté la cible prévue: Sheikh Mohammed Hussein Fadlallah.

Une autre option est ce que l’on pourrait appeler «des représailles par mille petites piqûres» – c’est ce que font les Iraniens aux USA en Irak : les forces pro-iraniennes attaquent régulièrement les forces et positions américaines, mais toujours en dessous du seuil à partir duquel les USA doivent entreprendre une action publique majeure. Cette approche peut se résumer ainsi : «Vous ne commencerez sûrement pas une guerre à grande échelle juste après un incident relativement mineur ?». Gardez les «incidents» suffisamment «mineurs» et votre ennemi sera frustré et incapable d’articuler une réponse adéquate, surtout avec le temps.

Parlons du temps maintenant. On dit que «la vengeance est un plat à servir froid». C’est vrai ! Lorsque les anglo-sionistes exécutent une opération secrète à haut risque, ils essaieront généralement de mettre leurs forces dans un état d’alerte plus élevé contre le risque d’une frappe de représailles ouverte. Mais voici le problème, aucune force ou installation ne peut rester à l’état d’alerte maximale pour toujours. C’est trop cher, trop compliqué, trop perturbant pour les opérations normales et, finalement, une forme ou une autre de fatigue s’installe. Mieux encore, l’attaquant initial conclura tôt ou tard que «nous avons esquivé cette frappe» ou «ils n’ont pas osé nous attaquer», pousseront un soupir de soulagement et reprendront les activités normales.

Ensuite, vient la question du lieu : si vous êtes la partie la plus faible mais que vous voulez riposter, non seulement vous feriez bien mieux de le faire après un temps suffisant pour que votre adversaire baisse sa garde, vous pouvez également choisir de riposter très loin de l’endroit où vous avez été vous-même attaqué. Dans notre cas, cela signifie que puisque les anglo-sionistes ont commis leur acte terroriste à la vue du monde entier, vous n’avez pas besoin de faire la même chose. Frappez-les quelque part aussi loin que possible de leur propre territoire national. La bonne nouvelle est que l’empire anglo-sioniste a une empreinte à l’échelle de la planète. Et, mieux encore, l’Empire est vraiment déjà mort et incapable de maintenir un état de préparation élevé dans le monde entier. En termes simples, il existe beaucoup de cibles très faciles, il est donc aisé d’en choisir une.

Gardez à l’esprit que vous n’avez pas à riposter de la même façon. S’ils assassinent l’un de vos scientifiques, cela ne signifie pas du tout que vous devez assassiner l’un des leurs. Il existe de nombreuses possibilités de représailles qui n’exigent pas du tout de tuer qui que ce soit, vous pouvez riposter économiquement, politiquement et vous pouvez également choisir de riposter contre toute colonie américaine ou israélienne, il y en a encore beaucoup.

Comment ?

Par exemple, les Iraniens pourraient riposter contre tout prétendu «allié» américain ou israélien au Moyen-Orient et même ailleurs. Rappelez-vous, l’énorme empreinte de l’Empire le rend indéfendable et le chaos politique actuel aux États-Unis pourrait être exactement ce dont certains de ces soi-disant «alliés» ont besoin pour essayer de se soustraire au contrôle américain ou israélien.

En vérité, l’Iran a une multitude d’options !

Oui, l’Iran n’exécutera probablement pas d’action immédiate et publique de représailles semblable à ce qui s’est passé après le meurtre du général Soleimani. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas à le faire ! Le but principal de la contre-attaque iranienne était de montrer au monde, et en particulier aux décideurs américains, que la position américaine au Moyen-Orient les rend extrêmement vulnérables aux frappes de missiles iraniens. Ils n’ont pas besoin de recommencer. En fait, si la logique, ou la contre-attaque iranienne, devait prouver qu’il y aura un enfer à payer pour les États-Unis et Israël en cas d’attaque à grande échelle, il serait complètement illogique et contre-productif de faire maintenant exactement ce qui pourrait déclencher une telle attaque.

Je pense que nous pouvons être absolument sûrs que l’Iran exercera des représailles pour les meurtres de Soleimani et Fakhrizadeh, mais j’imagine que ces représailles seront «servies à froid» et, probablement, de manière asymétrique. Cela n’a rien à voir avec les «peurs» ou «faiblesses» iraniennes et tout à voir avec le fait que les Iraniens sont de superbes stratèges.

Le 28 novembre 2020 − Source The Saker Blog
Via  le Saker Francophone

16 commentaires:

  1. La question primordiale est de savoir pourquoi l'Iran a besoin de l'énergie atomique .Sinon pour préparer une bombe nucléaire à destination prioritaire d'Israël. L'Iran peut développer l'énergie solaire, le bio gaz, l'énergie de la mer avec les marées, etc la France possède cette technologie. Plutôt que de mettre ses savants dans la course à l'armement que l'Iran cesse ses recherches de l'atome, et ce pays sera en paix. Il ne faut pas accepter la prolifération nucléaire qui est le cancer de l'humanité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pour Israel il est permis de faire des recherches dans la physique nucléaire et a même développé la bombe A et ceci n est pas permis a l Iran ? pourquoi ces deux poids et deux mesures ? Si on est contre la prolifération nucléaire il faudrait que cela soit pour tout le monde ,non ?

      Supprimer
    2. il t'est permis de posséder l'arme nucléaire mais pas l'Iran ou un autre pays arabe ou musulman la paix selon ton raisonnement est: tu as la puissance nucléaire et non les musulmans
      israel a la bombe nucléaire pourquoi selon ta théorie de la paix

      Supprimer
  2. En somme, vous justifiez les assassinats préventifs. Un jour, un de vos voisins décide que vous avez l'air méchant et décide, par précaution, de vous trucider. Vous seriez d'accord ?

    L'Iran officiel a plusieurs fois déclaré ne pas chercher l'arme atomique. Il aurait pu l'acheter toute prête auprès de la Corée du Nord, qui en a vendu à l'Arabie.

    Le principal scientifique nucléaire iranien assassiné alors qu’Israël tente de provoquer la guerre
    Selon l’AIEA, l’Iran n’a pas, et n’aura pas, de programme d’armes nucléaires. Il y a plus de 20 ans, des scientifiques iraniens ont fait une étude sur ce qu’ils devraient faire pour créer un programme d’armes nucléaires. Mais la politique est intervenue et le programme n’a jamais été lancé.
    Depuis sa création, la République islamique d’Iran a rejeté toutes les armes de destruction massive pour des raisons religieuses. Son chef, l’ayatollah Khameneï, a émis une fatwa interdisant toute tentative de développement, de fabrication ou d’introduction de telles armes.
    https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/11/le-principal-scientifique-nucleaire.html#more

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C est exact ,et en plus l Iran a adhéré au traité de non prolifération de l armement atomique et autorise les contrôleurs a visiter ses sites ,tandis qu israel n a pas adhéré a ce traité et refuse l inspection de ses sites nucléaires.

      Supprimer
  3. La vengeance est un plat qui ne se mange pas. Et c'est tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la bible il est écrit "œil pour œil dent pour dent", ou quelque chose du genre...
      Vous préférez "si l'on te frappe la joue tends l'autre", ou quelque chose du genre ?

      Supprimer
  4. Je justifie que le sort de l'humanité est bien plus important que les gesticulations nucléaires de l'Iran. La Chine est responsable de la dissémination atomique, avec l'aide au Pakistan, puis à la Corée du Nord et maintenant son appui au régime d'Iran. Ce pays n'a rien de démocratique, croire des dictateurs religieux ne fait pas partie de ma conscience. Mon père a participé dans la campagne militaire française en 1939-1945 donc j'ai le souvenir de la lâcheté de certains durant cette période pour avoir étudié cette triste époque de l'humanité. Que l'Iran cesse de toucher à l'atome.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vous aura sans doute échappé que les pires pays qui disposent de l'arme atomique sont Israël (qui refuse d'en préciser le nombre)et les USA ? Vous vous souvenez de Hiroshima et Nagasaki ?
      Qui les Iraniens ont attaqué? Il y avait un deal avec l'Iran concernant l'atome...qui en est sorti sous la pression d' Israël?

      Supprimer
    2. Nous n'avons pas besoin d'un nouveau duo Chamberlain-Daladier pour permettre à l'Iran de disposer d'armes atomiques. Même si certains pays disposent de cet armement il y en a assez dans ce monde sans y ajouter l'Iran dans cette liste. Qui sommes nous pour juger les Américains pendant la deuxième guerre mondiale. Des analystes militaires US avaient prévus jusqu'à un million de mort en cas d'invasion du Japon.

      Supprimer
    3. "Qui sommes nous pour juger les Américains pendant la deuxième guerre mondiale."
      Vous me semblez pourtant très cultivé, vous n'ignorez donc pas le génocide du peuple allemand au sortir de la guerre ou ne lisez-vous que les articles qui vous intéressent ? Ce fut une horreur!
      L'arme atomique est avant tout une dissuasion et si la Russie ne la possédait pas il y a belle lurette que vos "américains, Otan" l'aurait attaqué.
      Il me semble que vous avez un problème avec les musulmans !

      Supprimer
  5. Israel nation de petits voyous, une bande de sous merdes qui se croient tout permis à cause de leurs gros sous hommes : les Rabbins et le Talmud. Des gens à punir.

    RépondreSupprimer
  6. Yves je comprends votre frustration envers les violations des droits de l'homme commis par Israël. Il y a la manière de l'écrire. "petits voyous" "sous merdes" "sous hommes" "à punir" Je lis la charte qui stipule: les commentaires comportant des insultes ou menaces seront supprimés. Il ne faudrait pas tomber dans la vulgarité sur ce site.

    RépondreSupprimer
  7. ils en mettent du temps a la fabriquer cette bombe!
    depuis le temps que ça dure !
    n importe quelle puissance moyenne peut détruire les usa en envoyant une bombe dans le voclan yellowstone, et la il ne restera plus rien dut tout . donc il est impotrant de conjurer la prolifération. cela est nécéssaire

    RépondreSupprimer
  8. @Joset L'Iran n'a entrepris aucune guerre offensive et ce depuis pres de 3 siecles [depuis Nadir Shah], combien en ont entrepris les USA depuis leur creation [Pres de 3 siecle] pas moins de 220 ans de guerres ininterrompues et Israel depuis 1948 a ce jour combien de guerre? Je vous laisse le soin de repondre. Par ailleurs et pourquoi l'Iran n'aurait pas le droit d'avoir sa bombe, n'est il pas un etat souverain,le seul etat a avoir utilise cette bombe sont les USA et cela tout juste pour signifier aux soviétiques qu'ils ont en leur possession un plus gros baton, a peine la II guerre mondiale terminer un plan fut elabore en vue d'attaque l'Urss en employant l'arme atomique, dans ce cas qui sont les gens sensés et qui sont les fous dangereux.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.