lundi 1 novembre 2021

Christine Anderson du Parlement européen : « Jetez-moi en prison, mais vous ne pourrez jamais me contraindre à votre vaccination »

Christine Anderson, députée européenne (Alternative pour l’Allemagne) : partout en Europe, les gouvernements font pression sur les citoyens pour qu’ils se fassent vacciner. Ce n’est qu’ainsi que la « pandémie » serait contenue, alors seulement nous retrouverions notre liberté. Mais rien de tout de cela ne s’est réalisé, malgré le taux de vaccination élevé. Les personnes vaccinées peuvent être infectées et aussi tomber malades malgré la vaccination. Seul Big Pharma en a profité ici.

La prudence est de mise lorsque les élites politiques parlent du bien-être du peuple. Il faut se poser la question, à qui est-ce bon au final ?  Les méthodes actuellement observées des dirigeants sont celles d’États oppressifs. Je m’y oppose de toutes mes forces !

« En ce qui me concerne, je ne serai jamais vaccinée avec un produit qui n’a pas été testé et qui ne me montre pas que la balance bénéfice/risque est positive, sans effet secondaire à long terme, ce qui n’est à ce jour pas garanti avec ces vaccins. Je ne serai pas réduite à un cobaye de laboratoire et je ne me vaccinerai pas sous prétexte que mon gouvernement me l’impose contre la liberté. PERSONNE N’ACHÈTE MA LIBERTÉ, CAR JE SUIS UNE PERSONNE LIBRE. Je mets au défi la Commission européenne et le gouvernement allemand de me jeter en prison. Mais vous ne pourrez jamais me contraindre à votre vaccination, si le citoyen libre que je suis, décide de ne pas l’être”.

Le 20 octobre 2021, les membres du Parlement européen, à savoir Christine Anderson (Allemagne, AfD), Francesca Donato (Italie, NI), Ivan Vilibor Sinčić (Croatie, NI) et Cristian Terheş (Roumanie, ECR) se sont réunis pour donner une voix à tous les citoyens européens qui sont de plus en plus confrontés à des représailles étatiques en lien avec le Covid, entre autres par le biais du « certificat numérique covid » de l’Union européenne (certificat vert numérique).

Transcription : 

« Oui, eh bien, le plus gros problème que je vois en rapport avec cette crise du covid est que les droits civils fondamentaux sont de plus en plus restreints, et je ne peux pas expliquer pourquoi les citoyens des États membres laissent faire.

Je pense qu’une explication à cela pourrait être que — et c’est un grand désavantage des sociétés démocratiques libres — elles atteignent un moment donné où elles croient que la démocratie, l’état de droit et la liberté sont en quelque sorte quelque chose de divin et ont toujours existé. Et on ne se soucie plus du tout du fait que, non, ces choses ont dû être arrachées dans le sang aux dirigeants. Il n’y a donc plus du tout de compréhension de la valeur de la liberté elle-même. Et c’est ce que nous voyons maintenant dans cette crise. En principe, les droits fondamentaux — en Allemagne, ils sont constitutionnellement ancrés dans la Loi fondamentale — sont simplement distribués par les gouvernements comme des privilèges ou retirés à nouveau. Et on a l’impression que les droits fondamentaux ne peuvent être revendiqués que par ceux qui se comportent bien. Et je dois le dire très clairement : je n’ai pas peur du covid. Ce dont j’ai réellement peur, c’est des gouvernements qui exploitent de telles “crises” pour restreindre les libertés civiles et les accorder ou non, tels des privilèges. Et cela doit cesser, c’est ce que nous défendons en Europe, la liberté, la démocratie et l’État de droit. Et aucun gouvernement ne devrait, ne peut ou ne pourra jamais les restreindre sous quelque prétexte que ce soit. Et c’est là le grand problème, et nous devons nous y attaquer, et nous devons le faire comprendre aux Européens : qu’ils ne laissent pas cela durer plus longtemps. Merci beaucoup. »

Le Media en 4-4-2

Source

Pascal Légitimus regrette d'être vacciné : “La troisième dose, ce sera sans moi”

[...] Le 6 novembre prochain, France 3 diffusera un téléfilm intitulé Meurtres à Marie-Galante. En tête d'affiche : Pascal Légitimus qui interprète le personnage d'un commandant de police. Ce dernier est en charge d'une enquête sur la noyade d'un éducateur spécialisé. Pour l'occasion, le comédien a accordé une interview à Télé Star à paraître ce lundi 1er novembre. Il a indiqué que malgré le fait que le téléfilm soit une enquête policière sur un meurtre, "c'est un film qui fait du bien". L'acteur assure avoir apporté sa touche d'humour à son personnage.

L'acteur en a également dit plus sur ses projets à venir. Il a révélé être en train de travailler sur l'écriture d'un long-métrage qui traitera des erreurs médicales.

"Mais il ne sera pas question de la Covid-19", assure-t-il. Pascal Légitimus a d'ailleurs confié qu'il s'était fait vacciner contre le coronavirus. Une décision qu'il semble avoir prise à contre cœur, regrettant "qu'on n'ait pas fait le choix des médicaments pour soigner cette maladie". S'il a fait les deux doses indispensables pour obtenir son pass sanitaire, l'humoriste ne compte pas se faire injecter une troisième dose de vaccin : "Ce sera sans moi", lâche-t-il. Avant d'ajouter : "Je la donne volontiers aux petits Africains."

Ice Cube refuse de jouer dans un film où la vaccination est obligatoire et s’assoie sur 9 millions de dollars

Ice Cube ne jouera pas dans la comédie Oh Hell No dans laquelle il aurait joué avec Jack Black. Selon Hollywood Reporter, la légende du hip-hop de 52 ans de la côte Ouest – de son vrai nom O’Shea Jackson Sr. a décliné une demande des producteurs de se faire vacciner contre le covid-19. Le vaccin étant le passage obligé pour travailler, nous passons de « no pain, no game » à « no jab, no job ».  Ice cube devait toucher pour ce film 9 millions de dollars.

Sony n’a fait aucun commentaire. Un représentant personnel de la star a refusé de commenter. WME, son agence, a refusé de commenter. Oh Hell No est produit par Matt Tolmach et Black, qui n’ont tous deux fait aucun commentaire.

Ice Cube live in Metro City Concert Club

Ice Cube et Black se sont associés sur le projet en juin. Le film de Sony devait être tourné cet hiver à Hawaï (premier État des États-Unis à administrer des vaccins covid-19 à 90 % de la population) avec Kitao Sakurai. Les producteurs de Oh Hell No ont demandé à ce que les acteurs du projet soient vaccinés.

Source : Le Média en 4-4-2

 
 http://
 
http://
http://
Mon neveu âgé de moins de 50 ans, vient de décéder d'une thrombose
consécutive à sa deuxième piqûre de "vaccin" tueur Covid
Hannibal Genséric

14 commentaires:

  1. Une dose
    Deux doses
    Thrombose
    Une pose

    RépondreSupprimer
  2. Hannibal, toutes mes condoléances.
    Le temps de l'action est pressant !!!

    RépondreSupprimer
  3. Au passage, ce que disent les bounty ( traires ) ne concernent que les bounty et aucunement les vrais.

    RépondreSupprimer
  4. Désolé, Hannibal : mais personne ne nous croit. L'humanité est vouée.

    RépondreSupprimer
  5. En promenant mes deux chiens j'en profite pour poser des questions aux vaccinés. Incroyable le niveau d'inconscience des personnes. La plupart piqués avec Pfizer, c'est comme manger des bombons au caramel. Le plus triste le "vaccin" en Tunisie est quasi obligatoire vu que le Président de ce pays (un juriste) ne respecte pas les lois internationales médicales.

    RépondreSupprimer
  6. ".... elles croient que la démocratie, l’état de droit et la liberté sont en quelque sorte quelque chose de divin et ont toujours existé. Et on ne se soucie plus du tout du fait que, non, ces choses ont dû être arrachées dans le sang aux dirigeants."
    Erreur fatale !
    C'est exactement l'inverse ! "la démocratie" est un mot, un mot accompagné d'une comédie publique à grand spectacle à laquelle on invite les victimes à participer en tant qu'acteurs (c'est flatteur !). Arnaque sans nom qui constitue le plus parfait stratagème jamais inventé pour gouverner occultement CONTRE LE BIEN COMMUN (confondu avec "l'intérêt général dans nos sociétés matérialistes athées" et CONTRE les "lois non écrites" (la loi naturelle, qui, elle, est divine).
    De plus, si veut approfondir et vraiment savoir de quoi on parle, il faut chercher quelle en est la source. On la trouve en Grèce au V° siècle avant J-C. Et c'était cela (fragiles s'abstenir) : https://www.henrymakow.com/2016/11/athens-cradle-of-pedophilia.html
    (on peut traduire avec Deepl.com en morcelant le texte).
    L'école a bien travaillé ! Le diable en rit encore ...
    H.

    RépondreSupprimer
  7. Il y a plus de stupidité que d'hydrogène dans l'univers, et sa durée de vie est plus longue.
    Frank Zappa

    RépondreSupprimer
  8. Mes condoléances les plus attristées HANNIBAL !!!!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,

    Le satanique rituel du masque est à date encore en cours en France, l'aiguille ne doit pas nous le faire oublier.

    Ce rituel induit que nous sommes toujours dans la pièce noire.

    L'issue de cette pièce noire, doit elle nous être donnée par ceux là mêmes qui nous y ont enfermé ?

    Enfermés, ils nous piquent à tour de bras ces satanistes, pour eux tout se déroule à merveille.

    Nous croyons être délivrés par le pass, le vaxx, et le muselage généralisé perdure, le masque.

    RépondreSupprimer
  10. Plus de 30% des vaccinés ont des paramètres sanguins catastrophiques même plusieurs mois après la vaccination ARN messager (d-dimères>2000 suggérant une embolie pulmonaire, AVC, thrombose veineuse, cancer) et (Protéine C-réactive CRP>50 suggérant une inflammation, infarctus du myocarde, nécrose vasculaire, cancer).
    Avec de telles constantes biologiques catastrophiques on ne donnait que quelques mois à vivre à de tels patients dans les cours de médecine.
    On commence à voir un petit nombre de crises cardiaques, d'AVCs de thromboses, de douleurs et de fatigues inexpliquées y compris chez des jeunes, ce n'est que le début. Cela va faire vraiment beaucoup de décès si 30% des vaccinés meurent comme des mouches dans les mois qui viennent, cela fait 15millions de décès potentiels, ou comment faire 100 fois plus grave que le covid. Faire fabriquer en grande quantité par toutes les cellules de l'organisme pendant un temps indéterminé qui peut être très long, la protéine spike qui est toxique pour le système vasculaire c'est certainement l'idée la plus débile du millénaire.
    Demandez donc à votre docteur de vérifier vos D-dimères et CRP histoire de vous rassurer.
    Petit conseil, n'en parlez surtout pas au médecin du travail, pour certains postes vous risquez d'être licenciés pour inaptitude sans prime de licenciement.....
    Si les résultats des analyses sont mauvais, vous l'avez bien profond dans la seringue et vous pouvez vous grouper pour commander du goudron et des plumes pour remercier tous les grands spécialistes, qui avec la complicité des médias, ont sciemment interdit des traitements inoffensifs et qui vous ont mis dans ce merdier sans nom.

    RépondreSupprimer
  11. une vaccination de dépopulation : agenda 21 réduire la population de 93% CLUB DE ROME 1967

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.