dimanche 15 août 2021

Maux de tête, fausse couche, surdité, cécité, accident vasculaire cérébral, décès – les réactions indésirables aux vaccins ARNm Covid-19

Le gouvernement britannique / MHRA a publié le 28e rapport sur les réactions indésirables aux vaccins Covid-19, et nous aimerions informer le présentateur de BBC TV & Radio, Jeremy Vine, que les 1.135.579 effets indésirables signalés incluent bien plus que « juste un bras douloureux ».
Le nouveau rapport couvre les effets indésirables signalés à la MHRA (
Medicines & Healthcare products Regulatory Agency, Agence des Médicaments et de la santé, l'autorité compétente au Royaume-Uni),
du 9 décembre 2020 au 4 août 2021 et montre qu'une personne sur 142 a subi une réaction indésirable au vaccin Covid-19. Comme seulement 1% à 10 % des effets indésirables sont signalés,  le taux réel d'effets indésirables est beaucoup plus élevé.

Mais, si nous prenons le nombre de personnes qui auraient reçu au moins une dose d'une injection expérimentale de Covid-19 au 4 août (46,9 millions) et divisons ce nombre par le nombre d'effets indésirables signalés (1,1 million), nous pouvons voir que pour 40 personnes vaccinées, un effet indésirable survient.

Plus tôt cette semaine, un membre du public concerné a réussi à accéder à l'émission Jeremy Vine sur BBC Radio 2 pour exprimer ses inquiétudes concernant le nombre de réactions indésirables et de décès dus aux injections de Covid-19 signalées à la MHRA. Avec l'aimable autorisation de "Hugo Talks", vous pouvez voir Jeremy Vine ignorer ce nombre comme "probablement juste des bras endoloris" dans la vidéo .

Si Jeremy Vine a raison, il pourrait peut-être nous expliquer pourquoi, jusqu’au 4 août 2021, il y a eu 17.604 troubles sanguins, 13.838 troubles cardiaques, 148 troubles congénitaux (malformations congénitales), 13.781 troubles de l'oreille, 18.691 troubles oculaires, 229.341 troubles du système nerveux, 726 problèmes de grossesse, 33.651 troubles de la reproduction et 1.559 décès ?

Pour mémoire, « un bras douloureux » n'entre dans aucune des catégories de troubles mentionnées ci-dessus. Ainsi, peut-être que Jeremy Vine voudra se renseigner sur les types de réactions qui se produisent avant de débiter des âneries à l'avenir.

Étant donné que le déploiement du vaccin ciblant désormais les jeunes adultes et les enfants, qui ne devraient pas recevoir le vaccin AstraZeneca en raison du risque de caillots sanguins (bien que le vaccin Pfizer provoque également des caillots sanguins), nous avons estimé qu'il était préférable d'examiner de plus près certains des effets indésirables signalés suite à une piquouse ARNm de Pfizer, et voici ce que nous avons trouvé…

(Nous avons utilisé les données présentées dans l'impression d'analyse des gouvernements britanniques du vaccin Pfizer {que vous pouvez trouver ici})

La première série de réactions à la piquouse de vaccin Pfizer relève des troubles cardiaques. Au 4 août, 52 rapports d'insuffisance cardiaque ont entraîné 6 décès, 17 rapports d'infarctus du myocarde aigu entraînant 1 décès, 7 rapports d'ischémie myocardique entraînant 2 décès et 156 rapports d'infarctus du myocarde entraînant 29 décès. Pour ceux qui ne le savent pas, un infarctus du myocarde est communément appelé « crise cardiaque ». 


Il y a également eu 82 rapports d'arrêt cardiaque ayant entraîné 32 décès. L'arrêt cardiaque est la perte brutale de la fonction cardiaque, de la respiration et de la conscience.

La condition résulte généralement d'un problème avec le système électrique de votre cœur, qui perturbe l'action de pompage de votre cœur et arrête le flux sanguin vers votre corps.


La série suivante de réactions relève des troubles congénitaux, également connus sous le nom de « malformations congénitales » (une anomalie physique ou biochimique ). Cette réaction ne fait que commencer à être signalée en raison du fait que le déploiement  de la piquouse n'a commencé qu'il y a 8 mois, ce qui signifie que nous pouvons malheureusement nous attendre à ce que ce nombre augmente considérablement au cours de la prochaine année, probablement plus longtemps en fonction de la fréquence à laquelle ils décident d'offrir des piquouses de rappel au public.

Mais au 4 août 2021, 53 rapports ont été faits à la MHRA de malformations congénitales dues à la piquouse ARNm de pfizer.


Ensuite, nous avons des troubles de l'oreille et malheureusement pour Jeremy Vine, ce n'est pas seulement une oreille douloureuse qui est signalée. Au 4 août 2021, la MHRA a reçu 133 rapports d'hypoacousie, 30 rapports de perte auditive soudaine et 177 rapports de surdité.

L'hypoacousie est un déficit fonctionnel qui survient lorsqu'une personne perd un certain degré de sa capacité auditive. Elle peut survenir unilatéralement, lorsqu'elle n'affecte qu'une seule oreille, ou bilatéralement, lorsqu'elle affecte les deux oreilles. La surdité est définie comme un degré de perte auditive tel qu'une personne est incapable de comprendre la parole, même en présence d'amplification, et n'est pas quelque chose que vous vous attendriez à souffrir après avoir reçu une injection pour vous protéger prétendument contre une maladie.


Préféreriez-vous perdre la capacité d'entendre, ou la capacité de voir ? C'est un coup de chance en ce qui concerne la piquouse Pfizer, car elle a également rendu les gens aveugles. Au 4 août 2021, il y a eu 245 rapports de déficience visuelle, 3 rapports de perte visuelle soudaine et 93 rapports de cécité.

Essayez d'imaginer être quelqu'un qui a religieusement suivi les règles établies par le gouvernement britannique, s'isolant à domicile sans voir sa famille pendant des mois, et croire naïvement (ou connement) qu'une piquouse d’un vaccin expérimental lui donnerait la permission de revivre normalement à nouveau, puis, en définitive, se retrouve sans la capacité de revoir ces êtres chers.


Ensuite, nous avons des troubles du système nerveux, l'un des types de troubles les plus courants signalés des réactions indésirables communes à tous les vaccins ARNm Covid-19, ce qui est incroyablement préoccupant étant donné que les troubles du système nerveux incluent des choses comme les accidents vasculaires cérébraux, les lésions cérébrales et la paralysie.

Au 4 août 2021, un nombre incroyable d'AVC ont été signalés à la MHRA en tant que réactions indésirables à la piquouse d'ARNm de Pfizer. Ils comprennent -

• Les hémorragies sous-arachnoïdiennes qui sont le plus souvent causées par l'éclatement d'un vaisseau sanguin dans le cerveau ; les symptômes incluent un mal de tête sévère et soudain, différent de tout ce qui a été connu auparavant.

• Les accidents vasculaires cérébraux ischémiques, qui sont le type d'accident vasculaire cérébral le plus courant (dans le monde non vacciné) et surviennent lorsqu'un caillot sanguin se forme généralement dans des zones où les artères ont été étroitement obstruées au fil du temps par des dépôts graisseux.

• Hémorragies cérébrales pouvant provoquer des lésions cérébrales et la mort. Les symptômes comprennent des maux de tête, des nausées et des vomissements, des picotements soudains, une faiblesse et un engourdissement ou une paralysie du visage

Au 4 août 2021, il y a eu 37 rapports d'hémorragie cérébrale entraînant 7 décès, 24 rapports d'infarctus cérébral entraînant 1 décès, 13 rapports d'hémorragie sous-arachnoïdienne entraînant 6 décès, 32 rapports d'accident vasculaire cérébral ischémique entraînant 1 décès, et 309 rapports d'accidents vasculaires cérébraux ayant entraîné 13 décès, tous dus à la piquouse d'ARNm de Pfizer.


La piquouse de Pfizer a également causé la paralysie et la paralysie faciale de Bell. La paralysie de Bell est une faiblesse ou un manque de mouvement affectant un côté du visage, et il y a eu 371 rapports faits à la MHRA sur cette paralysie  causée par la piquouse Pfizer.

La paralysie faciale est l'incapacité de déplacer les muscles du visage d'un ou des deux côtés et peut résulter de lésions nerveuses dues à un traumatisme, à un accident vasculaire cérébral ou à la paralysie de Bell. Il y a eu 287 rapports de paralysie faciale faite à la MHRA en raison  de la piquouse Pfizer.


Mais si la paralysie faciale n'est pas une condition assez préoccupante pour vous, alors peut-être que la paralysie totale de tout le corps l'est ? Parce qu'il y a eu 95 rapports de paralysie totale faits à la MHRA comme effets indésirables  de la piquouse Pfizer. Il y a également eu une gamme d'autres types de paralysie signalés comme effets indésirables  de la piquouse et ceux-ci comprennent -

• 55 rapports de monoplégie – un type de paralysie qui touche un membre, comme un bras ou une jambe d'un côté de votre corps.

• 46 rapports de monoparésie – une condition qui peut survenir soudainement, semblable à ce qui se passe avec un accident vasculaire cérébral, et comprend la perte partielle de la fonction motrice volontaire.

• 36 rapports d'hémiparésie - une condition qui provoque une faiblesse ou l'incapacité de se déplacer d'un côté du corps, ce qui rend difficile les activités quotidiennes comme manger ou s'habiller

La réaction indésirable suivante causée par la piquouse Pfizer est connue sous le nom de crise/convulsion, une réaction que vous n'apprécierez peut-être pas tant que vous ne la verrez pas en action, alors regardez la vidéo ci-dessous d'une mère souffrant d'une crise au volant avec ses enfants dans la voiture après ayant l'injection Pfizer Covid-19.

Il y a eu 425 rapports de convulsion faites à la MHRA comme effets indésirables  de la piquouse Pfizer.

 

Vous avez peut-être vu l'épouse du Premier ministre Boris Johnson, Carrie Symonds, dans les journaux exhortant les femmes enceintes à se faire injecter Pfizer ? L'épouse du Premier ministre a déclaré qu'elle comprenait les angoisses des gens mais que les preuves étaient « rassurantes ». Ces preuves incluent-elles les 244 rapports de fausses couches à la MHRA en tant que réactions indésirables à la piquouse d'ARNm de Pfizer ?


Nous vous suggérons fortement de réfléchir à deux fois avant d'avoir cette piquouse si vous souhaitez avoir un bébé à un moment donné, compte tenu du nombre de troubles de la reproduction signalés comme effets indésirables du vaccin Pfizer. Il y en a eu exactement 15.471 et ils incluent des milliers de rapports de problèmes de menstruation.


Enfin nous arrivons aux morts.

Au 4 août 2021, 486 décès ont été signalés à la MHRA en tant que réactions indésirables à l'injection d'ARNm de Pfizer.


Comme vous pouvez le voir, les effets indésirables subis sont légèrement pires qu'un "bras douloureux", alors peut-être que quelqu'un pourrait en informer Jeremy Vine de la BBC ? Ou ne faites rien et laissez-le continuer à convaincre une bande de parents qu'ils devraient donner cette injection expérimentale et mortelle à leurs enfants. Le choix vous appartient.

Daily Expose est désormais censuré sur Google, Facebook et Twitter, alors partagez cet article partout.

Source : Sore arm, headache… miscarriage, blindness, stroke, death – UK Gov. release 28th report on Adverse Reactions to the Covid-19 Vaccines

 

 

USA. Le CDC crée une base de données nationale secrète des ménages ayant des enfants non vaccinés … Est-ce un plan pour les kidnapper?

Hannibal Genséric

1 commentaire:

  1. on part en afghanistan
    https://www.jeanmarcmorandini.com/article-470822-derniere-minute-emmanuel-macron-s-exprimera-demain-a-20-heures-sur-la-situation-en-afghanistan-annonce-l-elysee.html?s=09

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.