samedi 21 août 2021

L'Australie organise un rituel de vaccination luciférienne ciblant 24 000 enfants (imges choquantes)

Jeudi 19 août Le ministre de la Santé et de la Recherche médicale de la Nouvelle-Galles du Sud, Brad Hazzard, a annoncé cette semaine que 24.000 enfants seraient ciblés dans une campagne de vaccination de masse sous surveillance policière, sans que les parents soient autorisés à l'intérieur de la Qudos Bank Arena où les vaccinations de masse auraient lieu.
Son annonce a fait sourciller beaucoup de gens. Pourquoi les parents ne seraient-ils pas autorisés à entrer dans l'arène? Pourquoi la garde de police ? Encore plus, pourquoi les enfants devraient-ils être vaccinés, étant donné que les enfants courent un risque pratiquement nul de décès par covid et ne peuvent donc tirer aucun « avantage » des vaccinations, même si ces vaccins fonctionnent.
La réponse peut être beaucoup plus troublante que vous ne l'imaginez. Il s'avère que la Qudos Bank Arena a été utilisée comme
temple satanique pendant de nombreuses années, avec des performances « artistiques » lucifériennes qui vénèrent Satan et souillent Dieu.

Image: Australia runs mass child sacrifice Luciferian vaccine ritual targeting 24,000 children (WARNING: GRAPHIC) 

De nombreux groupes de rock satanique se sont produits dans l'établissement au fil des ans, déclenchant des vagues d'énergie démoniaque dans l'établissement alors que des foules démoniaques acclament Satan.
Un groupe de rock qui s'y est produit s'appelle Slipknot (Nœud coulant), et leurs chansons incluent "The Devil and I" (le diable et moi), "Wait and Bleed" (attente et saignement) et "Unsainted" (non saint). Vous pouvez voir leur teaser de 14 secondes pour leur performance à la Qudos Bank Arena sur ce lien YouTube, car YouTube n'interdit pas les vidéos de culte satanique, mais ils interdisent toute personne qui dit la vérité sur les vaccins.
Voici quelques captures d'écran de cette vidéo, et cette chanson a été interprétée à la Qudos Bank Arena :
Vous remarquez la coiffe « protéine spike» ici ?

 

La vidéo présente également des scènes de cannibalisme où les membres du groupe mâchent des moignons ensanglantés de bras et de mains humains amputés, ce qui rappelle ce qui se produit actuellement à cause des caillots sanguins provenant des vaccins contre le covid :

 

Les personnes qui prennent des vaccins contre le covid participent à un rituel mondial de culte de la mort, qui est également décrit comme une scène de « kamikaze » dans le clip du groupe :


 

Voici une représentation de la protéine de pointe dans un cadre rituel satanique, également tirée de la vidéo :

La vidéo présente également des scènes d'automutilation, avec une personne arrachant la chair de son visage, ce qui est exactement ce que l'arme biologique à protéines de pointe réalise à l'intérieur du corps lorsqu'elle attaque le système cardiovasculaire.


Ce qui est étonnant, c'est que cette vidéo est apparue des années avant l'épidémie de covid-19, démontrant comment les forces démoniaques étaient bien informées de cette attaque satanique contre la société humaine, même des années avant qu'elle n'ait lieu.
À l'heure actuelle, 24 000 enfants australiens défilent dans l'arène où se déroule ce culte satanique. On leur injecte des armes biologiques à protéines de pointe déshumanisantes et destructrices de tissus alors qu'aucun parent n'est autorisé à être présent.
Ce n'est évidemment pas une initiative de santé publique : c'est un rituel de sacrifice d'enfants mené à l'échelle nationale.
Tout parent qui sacrifie son enfant au culte de la mort de la protéine de pointe ne condamne pas simplement son enfant à la souffrance et à la mort, il signe un contrat avec le Diable qui est lié par le sacrifice de son enfant, une pratique courante dans le culte satanique rituel.
Nous avons tous les détails - avec des vidéos et des images choquantes et graphiques - dans le podcast inquiétant de Situation Update d'aujourd'hui :
Brighteon.com/44c1d780-8c1e-43f6-b602-347440e9de8a

Source
--------------------------

Les autorités sanitaires poussent les plans d'extermination par injection de rappel pour se dépêcher et tuer les masses avant qu'elles ne se réveillent complètement à l'escroquerie covid

Image: Health authorities are pushing booster shot extermination plans to hurry and kill the masses before they fully awaken to the covid scamPour tous ceux qui y prêtent attention, il est tout à fait évident maintenant que l'ensemble de l'escroquerie «plandémique» de la covid est un plan de dépeuplement mondial visant à effrayer les gens pour qu'ils prennent des injections d'armes biologiques à protéines de pointe («vaccins») qui les tueront au fil du temps. Ce que les mondialistes n'avaient pas prévu, cependant, c'est l'éveil rapide à la vérité qui se répand maintenant comme une traînée de poudre dans le paysage de la médecine et de la science. Avec plus de médecins, de docteurs, d'infirmières et de travailleurs de la santé qui se réveillent et dénoncent chaque jour, les mondialistes paniquent et se dépêchent pour tuer les masses avant que les «gens normaux» ne découvrent l'arnaque de la dépopulation par les vaccins.
D'où la ruée folle vers une piquouze dite "d'appoint" qui contient bien sûr encore plus d'armes biologiques à protéines de pointe pour accélérer la mort massive à travers la planète.
Les mondialistes sont tellement désespérés de la peur des gens des injections de rappel, qu'ils admettent maintenant ouvertement que les vaccins existants contre le covid échouent et n'offrent aucune protection durable.
Dans un aveu vraiment étonnant de tout cela, le J(N)ew York Times a publié hier un article intitulé « Israël, cité comme modèle pour vaincre Covid, fait face à une nouvelle vague d'infections ».
L'article admet ouvertement que les vaccins contre le covid administrés à 2,5 milliards de personnes dans le monde ne fonctionnent plus très bien, et que les personnes qui ont pris ces vaccins sont désormais celles qui tombent malades et meurent. Citation :
L'une des sociétés les plus vaccinées, Israël a désormais l'un des taux d'infection les plus élevés au monde, ce qui soulève des questions sur l'efficacité du vaccin.
Une quatrième vague d'infections se rapproche rapidement des niveaux des pires jours de la pandémie en Israël de l'hiver dernier. Le taux quotidien de nouveaux cas confirmés de virus a plus que doublé au cours des deux dernières semaines, faisant d'Israël un point chaud croissant dans les hit parades internationaux.
La grande majorité de la population âgée d'Israël avait reçu deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech fin février, et à ce jour, environ 78 % de la population de 12 ans et plus est complètement vaccinée.
Mais certains experts craignent que le taux élevé d'infections en Israël parmi les premiers vaccinés n'indique un déclin des protections du vaccin au fil du temps, une découverte qui a contribué à une décision américaine mercredi de commencer à offrir des injections de rappel aux Américains à partir du mois prochain.
Et parmi les personnes complètement vaccinées, les scientifiques israéliens ont trouvé de plus en plus de preuves d'une immunité décroissante, en particulier parmi la population plus âgée qui a été vaccinée en premier.
Les données publiées par le ministère israélien de la Santé fin juillet suggèrent que la piquouze de Pfizer n'était efficace que de 39 % contre la prévention de l'infection dans le pays fin juin et début juillet, contre 95 % de janvier à début avril… ce fléau s'est principalement banlieues bourgeoises complètement vaccinées
.

Même le directeur du CDC a maintenant abandonné la promesse initiale de vaccins contre le covid
Vous vous souvenez du récit original sur la façon dont les vaccins fourniraient une immunité et une protection absolues et permanentes contre le covid ? Ce récit s'est maintenant effondré. Même le NYT(aka JYT) ne prétend plus que le vaccin offre une immunité durable de quelque nature que ce soit.
Mais c’est encore empire : le directeur du CDC, le Dr Walenksy, admet maintenant ouvertement que les vaccins augmentent le risque de maladie. Non seulement ils ne fonctionnent pas, mais ils aggravent la maladie.
Cela signifie que, alors que la première vague de vaccins inflige des maladies et des décès accélérés parmi les 2,5 milliards de citoyens du monde qui ont déjà été piqués, nous allons assister à une vague d'hospitalisations et de décès parmi les vaccinés. (Les hôpitaux du monde seront submergés.)
Surnommés les cas de « percée » par les grands médias menteurs, ils sont en réalité le résultat de « coups mortels» de vaccins conçus pour réduire la population humaine.
Mais les gens se rendent compte de l'arnaque, les médias menteurs et leurs se dépêchent de faire pression pour des injections de rappel pour tuer les masses avant qu'elles ne se révoltent
En raison de tous les décès, blessures et fraudes pures et simples commis via des « cas » diagnostiqués par PCR, les peuples du monde s'éveillent rapidement à l'étonnante vérité de tout cela : c'est une arnaque pour parvenir à une dépopulation mondiale et à un contrôle autoritaire sur l'humanité.
Alors que les confinements s'intensifient, les gens descendent dans la rue et exigent la fin de l'arnaque. Avec des centaines de milliers de personnes qui manifestent maintenant en France, l'
establishment là-bas empêche les personnes non vaccinées de faire leurs courses dans les magasins, cherchant à affamer littéralement les non vaccinés. Cela ne servira qu'à réveiller les gens encore plus rapidement, ajoutant aux niveaux de mécontentement qui explosent maintenant à travers la planète.
Nous sommes arrivés à un point de basculement. L'humanité s'éveille à un rythme accéléré, alors maintenant les mondialistes essaient d'exterminer les gens aussi rapidement que possible pour arrêter la propagation de la vérité..

Source

VOIR AUSSI :
Quand la majorité silencieuse des vaccinés commence à persécuter les hérétiques…  Par Nicolas Bonnal

Posted: 22 Aug 2021 08:58 AM PDT

Nouveau #camp de #quarantaine prévu en #Australie pour "les gens positifs au #Covid19, leurs cas contacts qui ne peuvent s'isoler" et voyageurs. Capacité de 500 à 2000. Le plan parle de "durée de 2 à 3 ans." https://t.co/QGZOjjY3QX https://t.co/nyFsz0w87i pic.twitter.com/oWPXEKvGtL

— #Momotchi (@rendezmomotchi) August 21, 2021



10 commentaires:

  1. Bravo. On avait vu le satanisme open en Tasmanie, l'île du diable.

    RépondreSupprimer
  2. Satanism is Tasmania (sic) : https://www.qwant.com/?client=ext-chrome-sb&t=images&q=tasmania+australia+satanism&o=0%3A3D503BCE3DD5890F8CAB0286006A592048984FF1

    RépondreSupprimer
  3. merci, facebook vient de m'interdire de publier dans des groupes, même les miens avec cet article, bien que modifié car tous les liens sont censurés!

    RépondreSupprimer
  4. Ce siècle sera spirituel ou pas.... destruction?

    RépondreSupprimer
  5. Crée toi un blogue et mets juste le lien de ton blogue dans ton groupe, Facebook n'y verra rien

    RépondreSupprimer
  6. Clé du problème ! https://reseauinternational.net/culte-des-vaccins-et-declin-de-la-spiritualite-le-point-par-rudolf-steiner-en-1917/

    RépondreSupprimer
  7. https://www.lifesitenews.com/news/holocaust-survivor-more-than-nervous-covid-measures/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivant en Australie, je peux dire que nous avons notre propre BHL, J Attali, Fabius,Jack Lang, Sarkozy, oui ils sont ici avec des noms différents mais les mêmes créatures

      Supprimer
    2. Excellent article qui devrait être partagé .

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.