samedi 7 août 2021

Covid-Arnaque. "La Chute" par J.H. Kunstler

Peut-on encore mentir quand on est sénile ? Les experts en éthique et autres vizirs de la moralité pourraient s’interroger à ce sujet, maintenant que l’on découvre quelque chose qui ressemble à la vérité sur la Covid-19 et les vaccins qui ont préparé environ 150 millions d’Américains – et beaucoup d’autres personnes dans d’autres pays – à une sortie prématurée de ce monde par le biais d’une défaillance thrombotique des organes.

See the source image

Dès lors, la pointe émoussée de la lance du régime de « Joe Biden », le vieux « Joe Biden » blanc lui-même, a-t-elle réellement menti mercredi lorsqu’elle a déclaré aux Américains (et au monde entier) que les vaccins Covid-19 étaient sûrs ? Et de « rester calme et de se faire vacciner » ?

Le format « Town Hall » avec « JB » ressemblait à l’un de ces vieux spectacles sous chapiteau où un microcéphale est amené sur scène pour réaliser des prouesses intellectuelles impressionnantes, comme compter de un à dix (en sautant le chiffre sept), pour le plus grand plaisir des péquenauds assemblés avec des têtes de taille normale mais peut-être désaxées. « Joe » a ébloui la foule de l’Ohio avec une série de déclarations impromptues qui n’étaient pas seulement une salade de mots mais un buffet froid de pensées fugitives. Par exemple :

Nous devons être le leader du monde libre. Si nous ne le faisons pas, personne de bien n’est susceptible de le faire ou n’a la capacité de le faire. Je le pense vraiment. Je le pense sincèrement. Donc, c’est le truc, Don, c’est la seule fois – et d’ailleurs, la première fois que j’ai descendu les escaliers et qu’ils ont joué « Hail to the Chief », je me suis demandé, « Où est-il ? »

Cela soulève une question : comment les autres nations du monde vont-elles nous percevoir lorsqu’elles découvriront que des vaccins développés par des entreprises américaines grâce à des subventions du gouvernement américain ont provoqué la défaillance d’organes thrombotiques chez des millions de leurs citoyens ? Préparez-vous à l’impact. Oh, et au fait, puisque notre personnel militaire a été le premier à recevoir les vaccins, comment cela augure-t-il de notre état de préparation en cas de désagrément géopolitique grave ?

D’un autre côté, le Dr Tony Fauci (alias « The Science ») n’a pas semblé être sénile lors de son témoignage au Sénat cette semaine, mais simplement désespéré, puisque l’histoire complète de sa longue et plutôt secrète campagne pour développer héroïquement le « vaccin de tous les vaccins » – qui semble avoir échoué dans cette catastrophe de la Covid-19 – est sur le point de sortir. Et l’histoire, telle que je la comprends, c’est que pendant plus de vingt ans, le Dr Fauci a injecté des milliards de dollars de l’argent des contribuables dans la création de recherches sur les coronavirus de type arme biologique, et de vaccins contre eux, tout en déposant des brevets sur tout cela.
En outre, le « nouveau » coronavirus SARS-CoV-2 (Covid-19) n’avait rien de « nouveau ».
Au contraire, le Dr Fauci et ses collègues, comme Peter Daszak de l’EcoHealth Alliance et le Dr Ralph Baric de l’Université de Caroline du Nord, avaient échangé des itérations de coronavirus d’un laboratoire à l’autre pendant des années – y compris le laboratoire de Wuhan, en Chine – en cherchant à fournir une justification pour des vaccins dont ils espéraient tirer profit, si seulement le gouvernement (ou de nombreux gouvernements) pouvait être incité à les déployer.

À l’automne 2019, à peu près au moment où Covid-19 est entré en scène, ils étaient fin prêts.
Moderna était déjà en tête de la ligne de développement, brevets en place, avec son vaccin de simulation informatique comportant la protéine de pointe S1 comme agent actif, Pfizer et Johnson & Johnson prenant le relais. L’endroit exact où le virus s’est échappé et la façon dont il s’est échappé restent un mystère, bien que la dissémination (accidentelle ou non) du laboratoire de Wuhan soit une histoire hypothétique qui a du poids. Une autre histoire moins connue, parce que la DARPA du Pentagone a été impliquée dans la même recherche sur le virus, concerne une délégation de l’armée américaine envoyée en Chine pour une sorte d’exercice cérémonial à l’automne 2019 avec, peut-être, des soldats infectés [1], dans le but d’illuminer ce pays avec un autre virus de la longue lignée des virus transmis de l’animal à l’homme… amorçant ainsi les débuts héroïques des vaccins de sauvetage du monde parrainés par le Dr Fauci.

Le pauvre Trump a été bousculé dans la couverture de « Warp Speed » pour ces manigances – ce qui explique peut-être pourquoi il n’a jamais eu l’air tout à fait à l’aise sur scène avec le Dr Fauci et le reste de l’« équipe » de la Maison Blanche. Pendant ce temps, les informations sur l’efficacité des vaccins, et surtout sur les réactions indésirables aux vaccins, ont été très soigneusement gérées par le gouvernement, les médias captifs et – disons-le – les méchants médias sociaux, dont Facebook, Twitter et YouTube de Google.

Dans quelle mesure étouffent-ils les chiffres réels des décès directement liés aux vaccins ? Un correspondant avisé ayant une licence médicale écrit :

… le taux de déclaration des [effets indésirables] au système VAERS aux États-Unis et en Europe est très faible : entre 1 et 10 % des événements réels déclarés. Cela signifie évidemment que le taux de mortalité réel est probablement beaucoup plus élevé. Je ne serais donc pas surpris que le nombre réel de décès dus aux « vaccins » aux États-Unis soit de l’ordre de 100.000 ou plus, voire beaucoup plus. Ce chiffre est très raisonnable si l’on tient compte des effets scandaleusement fréquents impliquant une inflammation du myocarde et la coagulation du sang. Ces deux processus pathologiques découlent logiquement de l’inflammation stimulée par la production massive de la protéine S1 spike par l’ARNm injecté. La protéine S1 spike, comme vous le savez, est la toxine induisant l’inflammation dans les infections Covid [2]. Une erreur majeure a été commise en se concentrant sur la stimulation de la production de S1 ; les chercheurs de la PTB pensaient que la protéine S1 n’était qu’un marqueur du SARS-COV, et non la toxine pathogène. À mon avis, la plupart des décès causés par le « vaccin » à ARNm prendront beaucoup plus de temps en raison des dommages inflammatoires à long terme du système vasculaire (y compris le tissu cardiaque, les vaisseaux sanguins du cerveau, etc.) Bien sûr, ils nieront que ces décès sont liés au « vaccin » étant donné la distance qui sépare l’injection. Trop de gens, qui gagnent trop d’argent avec ces piqures à base d’ARNm …

Voilà où en sont les choses à l’apogée de l’été.
Chaque jour, nous en apprenons davantage sur les bombes à retardement que la population vaccinée porte dans ses veines.

Et l’on comprend mieux pourquoi la science est devenue un tel fétiche ces derniers temps : parce que la science a échoué de façon spectaculaire, ce qui est une tragédie encore plus grande, car lorsque cette stupéfiante calamité sera terminée, ce qui reste du monde civilisé se tournera, par défaut, vers la superstition comme remplacement logique.

 Par James Howard Kunstler – Le 23 juillet 2021 – Source kunstler.com

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

le Saker Francophone

NOTES de H. Genséric

[1] Les États-Unis ont fabriqué la bio-arme Covid et l'ont d'abord disséminée en Chine et en Iran. Ils ont contaminé le Monde
-  CONFIRME. Les USA ont introduit le COVID-19 en Chine à l'occasion des "Jeux Militaires" de Wuhan
-  Coronavirus. Après la Chine, les soldats américains infestent l'Europe, le Japon, la Corée du Sud, etc.
-  Preuve. Voici l’un des "athlètes américains" et officier du renseignement qui a introduit le COVID-19 en Chine

-  COVID. Les tenants et les aboutissants de l'Arnaque. Par Foster Gamble
-  Ils m'ont baptisé "conspirateur COVID"
-  Covid-Arnaque. Microchip sous la peau: Le Pentagone a conçu un hydrogel injectable
-  COVID-Arnaque. Voici le plan (fuité) du verrouillage mondial et de la confiscation de nos biens et de nos libertés

[2] Autopsie. Chaque organe du corps d’un patient vacciné était criblé de protéines de pointe (spike)

Hannibal Genséric

1 commentaire:

  1. Réveil, Hannibal. https://nicolasbonnal.wordpress.com/2021/08/07/ouf-le-peuple-sort-de-sa-taniere-trois-mille-a-paris-dira-le-figaro-qui-lui-na-pas-mange-de-lion-macron-et-ses-bourgeois-pourront-ils-tous-nous-tuer/

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.