dimanche 10 octobre 2021

Le vrai programme de la 5G et comment Covid-19 aide à y parvenir

« L'humanité est en danger extrême et imminent » – Claire Edwards

Il y a toujours eu une question persistante quant à savoir pourquoi la 5G est présentée comme la panacée pour tout ce qui concerne les communications et en particulier l'Internet des objets. En octobre 2020, Claire Edwards a publié une déclaration aux peuples du monde avertissant que les technologies sans fil détruisent notre système immunitaire, des nombreux objectifs de la technologie 5G, comment la 5G est impliquée dans Covid-19 et que Covid-19 est un génocide.

 

Pour donner quelques informations de base, nous utilisons certains points qu'Edwards avait discutés dix mois auparavant dans une interview avec Greenplanet FM : « Claire Edwards : quel est le véritable programme 5G et pourquoi on se presse frénétiquement pour le déployer ? »
Edwards, une éditrice sur les drogues, le crime et l'antiterrorisme, avait travaillé aux Nations Unies (« ONU »), en Autriche, pendant 18 ans. Elle a notamment travaillé sur des documents concernant l'espace et a travaillé au Comité des Nations Unies sur les utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique qui comprend un sous-comité juridique et un sous-comité scientifique et technique. Edwards a une bonne compréhension du droit spatial ainsi que de certaines des questions concernant l'espace.
Ce qui a amené Edwards à une compréhension approfondie de la 5G et de ses effets sur la santé humaine lorsqu'en décembre 2015, l'ONU a installé des amplificateurs Wi-Fi et des téléphones portables le long des plafonds des « zones d'accès public ». Elle a décidé de prendre quelques mesures à l'aide de son radiomètre. Elle a découvert que dans les zones où les plafonds étaient plus bas, dans les couloirs où travaillait la plupart des employés, l'exposition aux rayonnements était « hors échelle ».
Claire Edwards s'adresse aux Nations Unies

Lire aussi:
UK Column: Claire Edwards former UN Editor and Trainer. Covid-19 Genocide. Chronique britannique : Claire Edwards, ancienne rédactrice et formatrice de l'ONU. Génocide du Covid-19
Powerwatch UK: Helping people to understand EMF effects on health. Powerwatch UK : Aider les gens à comprendre les effets des CEM sur la santé

La première génération sans fil était la voix. 

Peut être une image de 2 personnes, personnes debout et texte qui dit ’Début des échanges sur les réseaux sociaux via le système window....’

La deuxième génération, 2G, le sans fil, permettait à la fois la voix et le texte. La troisième génération, 3G, c’est l’Internet limité. Et l'Internet d'aujourd'hui utilisant le sans fil de quatrième génération, la 4G, a achevé cette migration numérique. La cinquième génération, la 5G, connectera l'Internet of Everything (« IoE »  Contrairement à l’Internet of Things (IoT, ou Internet des Objets), l’Internet of Everything (IoE) comprend non seulement l’Internet des objets, mais également les données, les processus et les individus via leurs objets connectés (smartphone, montre, bracelet, tablette, etc.) et leurs réseaux sociaux.
L'IoE avec quatre piliers – personnes, processus, données et objets – s'appuie sur l'Internet des objets ((“IoT”, en français « IdO ») avec un seul pilier – les objets. Avec l'IoE, si quelque chose peut être connectée, elle le sera – des centaines de milliards de puces électroniques connectées dans des produits allant des flacons de pilules à l'eau des plantes, nécessitant un déploiement massif de petites cellules. Les petites cellules, qui ne sont peut-être pas si petites que ça, sont des points d'accès radio à faible coût offrant une couverture à l'intérieur et à l'extérieur. À l'ère de la 5G, les petites cellules seront déployées dans un éventail beaucoup plus large de scénarios.

"Mettre des dizaines de millions d'antennes 5G sans un seul test de sécurité biologique est l'idée la plus stupide qu’on ait eue dans l'histoire du monde", a déclaré Martin Pall, professeur émérite de biochimie et de sciences médicales à l'Université d'État de Washington.

Vidéo : « Totalement fou » : l'industrie des télécommunications ignore les dangers de la 5G, RT America, 6 mars 2019

Selon le Forum économique mondial, « la robotique, l'IoT et l'intelligence artificielle, sont connues sous le nom de quatrième révolution industrielle – et COVID-19 a accéléré l'utilisation de ces technologies ».

Lire aussi:

Edwards affirme qu'il y a eu plus de 28.000 études sur les effets de la 5G, mais que les agences de réglementation ont été soudoyées par des entreprises et que le public n'est donc pas informé de ces études, les informations sont supprimées.

En 1976, un document émanant de l'armée américaine déclarait qu'il n'était pas souhaitable d'avoir des limites d'exposition publique à ces émanations de la 5G car cela entraverait le développement d'armes et entraverait également les profits de l'industrie.

Pour prouver que ces études existent, il suffit de regarder ce qui est publié à propos les micro-ondes. Par exemple, a déclaré Edwards, dans les années 1970/80, l'armée américaine a compilé toute une série de recueils sur les effets biologiques du corps produits par des rayonnements micro-ondes ; et, en 1973, l'Organisation mondiale de la santé a organisé un symposium sur les effets biologiques et les risques pour la santé des rayonnements micro-ondes.

Pourquoi les militaires voudraient-ils développer des armes à rayonnement micro-ondes ? Afin de tuer. Et ce n'est pas seulement l'armée américaine qui possède des armes à micro-ondes. Une recherche sur Internet révélera que ces armes sont désormais régulièrement signalées, même par les médias corporatifs, que ce soit comme la cause du syndrome de La Havane ou la question de savoir si la police utilisera également des armes à micro-ondes.

La 5G va supplanter la 3G et la 4G, mais nous allons être exposés à tous ces rayonnements en même temps que la 3G et la 4G continueront d'être utilisées.

Lire aussi:

Vous pouvez écouter l'interview complète d'Edwards d'une heure en janvier 2020 avec Greenplanet FM ICI.

En octobre 2020, Edwards a publié un message vidéo important pour les peuples souverains de ce monde : « Le génocide Covid-19 de 2020 ». Maintenant, un an après avoir publié son message, beaucoup plus d'informations sont connues et cela vaut la peine de les revoir car elles semblent plus pertinentes que jamais.

« La 5G est impliquée dans COVID-19 par des corrélations entre les lieux de déploiement de la 5G et la morbidité/mortalité, ainsi que l'administration préalable de vaccins contre la grippe à Wuhan et Milan.

« Les symptômes du « COVID » sont pratiquement identiques aux symptômes de l'exposition aux rayonnements électromagnétiques (EMR).

« Des recherches militaires approfondies sur de nombreuses décennies ont été tenues secrètes et des organismes de réglementation ont été cooptés (par des entreprises) afin d'empêcher le public d'être informé des dangers extrêmes des rayonnements électromagnétiques.

« Les médecins ne reçoivent aucune formation sur les risques pour la santé de l'exposition aux EMR et, par conséquent, diagnostiquent mal les symptômes des EMR. Les hôpitaux sont largement équipés en 5G, mettant la vie des patients en danger…

"... L'humanité est en danger extrême et imminent", a averti Edwards.

Le génocide Covid-19 de 2020 par Claire Edwards, octobre 2020 (20 min)

La transcription de « The Covid-19 Genocide Of 2020 » et les liens vers les documents justificatifs se trouvent dans le PDF ci-dessous :

Claire-Edwards-Covid-Genocide-of-2020Download

Lire aussi:

- The Real Pandemic – Covid-19 or Graphene Oxide? Poisonous Nano-Material Found in Covid Vaccines and Face Masks (La vraie pandémie – Covid-19 ou oxyde de graphène ? Nano-matériau toxique trouvé dans les vaccins Covid et les masques faciaux)

Source : The Real 5G Agenda and How Covid-19 Is Helping to Achieve It. “Humanity is in extreme and imminent danger” – Claire Edwards

By Rhoda Wilson on


1 commentaire:

  1. Il est impossible que cette destruction massive réussisse pour trop d'imprévu. Du coup, Un autre procès du genre Nuremberg ne va pas tarder

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.