jeudi 28 octobre 2021

Vax tueurs. Il y a 6 fois plus de décès chez ceux qui sont entièrement vaccinés que chez les non vaccinés

Les données brutes de mortalité Covid-19 et de mortalité toutes causes de l'Office of National Statistics (ONS) du Royaume-Uni ont révélé que les personnes doublement vaccinées étaient six fois plus susceptibles de mourir toutes causes confondues que les personnes non vaccinées de fin avril à début juillet 2021.

http:// 

C'est la première fois que le gouvernement publie des données qui démontrent l'ampleur des effets secondaires mortels des injections de Covid-19.

Les données peuvent être téléchargées à partir de l'ONS au format Excel ici.

Données issues des tables 4 et 5 :
Tableau 4
: Taux de mortalité hebdomadaires standardisés selon l'âge par statut vaccinal pour les décès impliquant le COVID-19, pour 100.000 personnes, Angleterre, décès survenus entre le 2 janvier 2021 et le 2 juillet 2021

Tableau 5 : Taux de mortalité hebdomadaires standardisés selon l'âge par statut vaccinal pour les décès non liés au COVID-19, pour 100.000 personnes, Angleterre, décès survenus entre le 2 janvier 2021 et le 2 juillet 2021


Facteur de décès = ratio de décès vaccinés pour 100.000 contre les décès non vaccinés pour 100.000

Dans les tableaux 4 et 5 du rapport, l'ONS a calculé les taux de mortalité pour 100.000 à l'aide de la formule compliquée du taux de mortalité standardisé selon l'âge expliquée dans son rapport.

Source

Ceci est censé éliminer l'âge comme facteur de confusion dans le tableau ci-dessus, mais ils ne fournissent pas les données brutes par tranche d'âge pour les tranches d'âge qu'ils utilisent dans leur formule. On ne peut donc pas vérifier les aspects vitaux de la formule.

Par conséquent, il a été décidé d'utiliser simplement les données brutes publiées ci-dessus et de calculer les taux de mortalité pour 100.000 en divisant le nombre de décès par la population et en multipliant par 100.000. Nous avons utilisé excel pour le calcul puisque l'ONS fournit toutes les données au format excel.

Pour éviter tout doute -

Les décès de Covid non vaccinés par 100k dans la colonne 11 = 100000 x colonne3/colonne6
Les décès toutes causes non vaccinés par 100000 dans la colonne 14 = 100 000 x colonne5/colonne6

Les décès de Covid vaccinés par 100000 dans la colonne 12 = 100000 x colonne 7/colonne 10
Les décès toutes causes vaccinés par 100000 dans la colonne 15 = 100 000 x colonne9/colonne10

L'efficacité du vaccin telle que mesurée par les décès dus au Covid-19 est Colonne 13 = (Colonne 11 - Colonne 12)/la plus grande des deux colonnes en %
L'efficacité du vaccin telle que mesurée par les décès toutes causes est Colonne16 = (Colonne 14 – Colonne 15)/la plus grande des deux colonnes en %
Le facteur de décès est simplement le rapport entre le taux de mortalité toutes causes vaccinées pour 100000 sur les non-vaccinés

____________

Les chiffres sont étonnamment révélateurs. En utilisant le rapport absolu normalisé des décès de Covid entre les vaccinés et les non vaccinés dans la colonne 13, nous voyons clairement que les vaccins étaient initialement efficaces à 97% contre la variante originale de Covid-19, comme le prétendent Pfizer et Moderna.

Mais en avril, leur efficacité à prévenir les décès de Covid avait pratiquement disparu des données brutes, étant cachée dans une certaine mesure par la différence d'âge entre les vaccinés et les non vaccinés. Par la suite, heureusement, le nombre de décès (de Covid lui-même) a été assez faible à la fois pour les vaccinés et les non vaccinés. Donc tout ce que nous voyons, c'est du bruit autour du zéro.

Il y a peut-être un léger avantage discernable pour les vaccins car la différence d'âge s'épuise vers juillet. Cependant, rien de spectaculaire n'y est visible.

Mais quand on regarde la mortalité toutes causes, on a enfin une idée des dégâts causés par l'aspect thérapie génique de ces injections.

Les taux de mortalité globaux parmi les doubles vaccinés pour 100.000 étaient environ 6 fois plus élevés que chez les non vaccinés de fin avril à début juillet 2021. Ces taux de mortalité incluent tous les décès causés par des effets secondaires qui n'ont pas nécessairement été cliniquement attribués aux vaccins.

Ce sont les premières données publiées qui parviennent à capturer ce chiffre. Au début de cette période, il est vrai que les personnes doublement vaccinées étaient en moyenne beaucoup plus âgées que les personnes non vaccinées. On s'attendrait donc à ce que les taux de mortalité soient plus élevés dans le groupe vacciné.

Mais tous les adultes britanniques de plus de 18 ans ont été appelés pour leur première injection avant le 18 juin, date à laquelle la période recommandée entre les injections avait été réduite à 8 semaines. Donc, tous les adultes avaient été appelés pour une 2e piqûre avant le 13 août. Ainsi, fin septembre, la différence d'âge entre les vaccinés et les non vaccinés aurait été négligeable.

Mais si nous extrapolons les chiffres du facteur de mortalité non ajustés en fonction de l'âge de 12 semaines jusqu'au 24 septembre (semaine 38), ils seront manifestement toujours beaucoup dans le rouge et certainement supérieurs à 3.

À la semaine 26, 71 % de la population totale était doublement vaccinée. Donc, la plupart du travail a été fait, étant donné que 8 à 9 % ne seront jamais vaccinés. Ces données démolissent le concept que les vaccins sauvent des vies. Plutôt l'inverse, en fait. Ils rendent les gens plus susceptibles d'être infectés par le variant delta et plus susceptibles de mourir.

Une analyse plus approfondie de ces données a été réalisée par les professeurs Norman Fenton et Martin Neil et peut être consultée ici.

By The Exposé on

85% des décès de Covid-19 et 75% des hospitalisations étaient parmi les entièrement vaccinés au cours du dernier mois selon les dernières données de santé publique

Les dernières données officielles de la santé publique montrent que les personnes entièrement vaccinées représentaient 85% des décès de Covid-19 au cours des quatre dernières semaines, et représentent également 75% des hospitalisations de Covid-19 et 61% des cas présumés de Covid-19 du 25 septembre au au 22 octobre.

Le rapport statistique Covid-19 est un rapport hebdomadaire sur les données Covid-19 publié par Public Health Scotland, et la dernière mise à jour publiée le 27 octobre confirme que les choses empirent pour la population entièrement vaccinée chaque semaine tandis que les choses s'améliorent pour la population  non vaccinée.

Le tableau 23 du rapport confirme que la majorité des cas de Covid-19 se trouvaient parmi la population entièrement vaccinée au cours de la semaine commençant le 16 octobre 2021, représentant 10.992 cas. Alors que la population non vaccinée représentait un peu plus de la moitié du nombre, enregistrant 5.756 cas.

Le nombre total de cas par statut vaccinal tel que confirmé par le tableau ci-dessus entre le 25 septembre et le 22 octobre 2021 était le suivant :

• Population non vaccinée = 27 511 cas
• Population partiellement vaccinée = 3 621 cas
• Population entièrement vaccinée = 38 474 cas

Cela signifie que la population vaccinée représentait 61% des cas de Covid-19 entre le 25 septembre et le 22 octobre, tandis que la population non vaccinée représentait 39%.

Cependant, la différence entre les vaccinés et les non vaccinés s'aggrave beaucoup en ce qui concerne les hospitalisations, les entièrement vaccinés représentant désormais la majorité des hospitalisations Covid-19 depuis au moins juillet 2021.


Le tableau ci-dessus montre que les plus de 60 ans non vaccinés ne représentaient que 10 % des hospitalisations liées au Covid-19 entre le 25 septembre et le 22 octobre, tandis que les plus de 60 ans vaccinés représentaient 90 %.

Une tendance similaire peut également être observée dans la tranche d'âge des 30 à 59 ans, les non vaccinés ne représentant que 33% des hospitalisations Covid-19, tandis que les vaccinés représentaient 67%.

Le nombre total d'hospitalisations par statut vaccinal pour tous les groupes d'âge entre le 25 septembre et le 22 octobre 2021, tel que confirmé par le tableau 24 du rapport PHS, était le suivant :

• Population non vaccinée = 584
• Population partiellement vaccinée = 81
• Population entièrement vaccinée = 1672

Cela signifie que la population vaccinée a représenté 75 % des hospitalisations liées au Covid-19 entre le 25 septembre et le 22 octobre 2021, tandis que les non vaccinés n'en représentaient que 25 %.

Mais encore une fois, la différence entre les vaccinés et les non vaccinés s'aggrave encore en ce qui concerne les décès prétendument liés au Covid-19.

Le nombre total de décès présumés de Covid-19 par statut vaccinal entre le 18 septembre et le 15 octobre 2021, tel que confirmé par le tableau 25 du rapport PHS, était le suivant :

• Population non vaccinée = 85 décès
• Population partiellement vaccinée = 17 décès
• Population entièrement vaccinée = 457 décès

Cela signifie que la population vaccinée représentait 85 % des décès dus au Covid-19 entre le 18 septembre et le 15 octobre, tandis que les non vaccinés n'en représentaient que 15 %.

Le fait que les entièrement vaccinés représentent désormais la majorité des cas de Covid-19 est extrêmement préoccupant en ce qui concerne l'efficacité des injections de Covid-19, car jusqu'à récemment, les enfants, qui ne sont pas éligibles à la vaccination, ont représenté la grande majorité des cas.

D'autres questions sur l'efficacité des jabs doivent également être posées en raison du fait que les hospitalisations et les décès de Covid-19 augmentent d'une semaine à l'autre parmi la population entièrement vaccinée, tandis que les hospitalisations et les décès parmi la population non vaccinée continuent de diminuer.

Source : EXCLUSIVE – 85% of Covid-19 Deaths & 75% of Hospitalisations were among the Fully Vaccinated in the last month according to the latest Public Health data

By The Exposé on

Pays

Totalement
vaccinés

Population
totale

%

Vanuatu

30.554 

307.150  

9.95%

Kiribati

11.253 

119.446  

9.42%

Guyane

72.080

786.559  

9.16%

Namibie

232.548 

2.540.916  

9.15%

Gambie

203.746 

2.416.663

8.43%

Myanmar

4.574.418 

54.409.794

8.41%

Irak

3.351.014 

40.222.503  

8.33%

Égypte

8.339.003 

102.334.403  

8.15%

Arménie

210.247 

2.963.234  

7.1%

République centrafricaine

285.529 

4.829.764  

5.91%

Mozambique

1.825.866 

31.255.435  

5.84%

Nicaragua

362.357 

6.624.554  

5.47%

Libye

370.707 

6.871.286  

5.4%

Guinée

707.941 

13.132.792  

5.39%

Sénégal

879.073 

16.743.930  

5.25%

Togo

419.768 

8.278.736  

5.07%

Libéria

249.861 

5.057.677  

4.94%

Angola

1.604.661 

32.866.267  

4.88%

Îles Salomon

31.054 

686.878  

4.52%

Gabon

91.802 

2.225.728  

4.12%

Côte d’Ivoire

840.670 

26.378.275  

3.19%

Malawi

540.186 

19.129.955

2.82%

Zambie

511.004 

18.383.956  

2.78%

Kenya

1.484.841 

53.771.300  

2.76%

Ghana

825.706 

31.072.945  

2.66%

Djibouti

26.087 

988.002  

2.64%

Syrie

407.405 

17.500.657  

2.33%

République du Congo

120.167 

5.518.092  

2.18%

Somalie

285.192 

15.893.219  

1.79%

Bénin

186.951 

12.123.198  

1.54%

Tanzanie

885.579 

59.734.212  

1.48%

Nigeria

2.875.824 

206.139.587  

1.4%

Sierra Leone

110.744 

7.976.985  

1.39%

Niger

323.533 

24.206.636  

1.34%

Burkina Faso

278.016 

20.903.278  

1.33%

Mali

257.460 

20.250.834  

1.27%

Papouasie-Nouvelle-Guinée

106.657 

8.947.027  

1.19%

Éthiopie

1.084.662 

114.963.583  

0.94%

Ouganda

415.486 

45.741.000  

0.91%

Madagascar

184.632 

27.691.019

0.67%

Cameroun

155.738 

26.545.863  

0.59%

Guinée-Bissau

10.448 

1.967.997  

0.53%

Sud-Soudan

42.361 

11.193.729  

0.38%

Tchad

44.478 

16.425.859  

0.27%

Haïti

28.941 

11.402.533  

0.25%

Yémen

48.148 

29.825.967  

0.16%

République démocratique du Congo

38.155 

89.561.404  

0.04%

Îles Vierges américaines

104.422  

0%

Îles mineures éloignées des États-Unis

300

0%

Tuvalu

11.792  

0%

Turkménistan

6.031.187  

0%

Soudan

43.849.269  

0%

Géorgie du Sud et les îles Sandwich du Sud

30  

0%

Sainte-Hélène

6.071  

0%

Qatar

2.881.060  

0%

Puerto Rico

2.860.840  

0%

Pitcairn

50  

0%

Îles Mariannes du Nord

57.556

0%

Île Norfolk

1.748  

0%

Niue

1.618  

0%

Nauru

10.834  

0%

Monaco

39.244  

0%

Micronésie

115.021  

0%

Luxembourg

613.894  

0%

Koweït

4.270.563  

0%

Corée du Nord

25.778.815  

0%

Saint-Siège (Vatican)

809  

0%

Guernesey

63.276  

0%

Guam

168.783  

0%

Terres australes et antarctiques françaises

196  

0%

Guyane française

298.682  

0%

Îles Falkland

3.483  

0%

Érythrée

3.546.427  

0%

Îles Cocos

596  

0%

Île Christmas

1.843  

0%

Burundi

11.890.781  

0%

Territoire britannique de l’Océan Indien

4.000  

0%

Antarctique

4.400  

0%

Samoa américaines

55.196  

0%

Afghanistan

38.928.341  

0%

 

La star équestre australienne Cienna Knowles hospitalisée avec des caillots sanguins après le vaccin Pfizer

Posted: 26 Oct 2021 08:19 AM PDT

Après s’être entendu dire : pas de vaccin, pas de travail, la star équestre Cienna Knowles, une jeune sportive Australienne de 19 ans, a fait sa deuxième dose de vaccin le jeudi 21 octobre à 10 heures et dans la nuit, l’enfer a commencé, comme elle en témoigne sur Instagram : « Cette nuit-là, je me suis réveillée tellement malade avec des vomissements, fièvre, sueur, palpitations cardiaques, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, vision floue, c’était l’enfer. J’avais tellement mal à ce stade, je savais que quelque chose n’allait vraiment pas. »

Le lendemain, son médecin envoie Cienna Knowles d’urgence à l’hôpital :  « J’ai été dans le service respiratoire avec des caillots dans mes jambes, mon estomac et mes deux poumons. La quantité de caillots sur mes poumons équivaut à avoir des côtes cassées, donc douloureuses et des difficultés à respirer. »

http://
Cienna Knowles à cheval

La jeune femme regrette aujourd’hui ce choix de la vaccination pour garder son travail chez Toyota Australia. « C’est fou la vitesse à laquelle je suis passée d’une jeune fille de 19 ans qui n’avait jamais eu aucun problème de santé. J’avais un travail à plein temps, j’entraînais des chevaux et je les montais tous les jours. Et on me l’a enlevé après ma deuxième vaccination Pfizer. Mes poumons sont pleins de caillots sanguins et mon cœur a été soumis au stress. Ma nouvelle normalité, c’est d’avoir maintenant un médecin pneumologue, un médecin cardiologue, des analyses de sang, des scanners du corps entier, des ultrasons sur mon cœur et mes poumons. Pour un vaccin que j’ai reçu parce que c’était la bonne chose à faire — et que je n’ai jamais voulu recevoir parce que j’avais vraiment peur de courir un risque. J’aurais aimé ne jamais l’avoir fait et retrouver mon corps sain. »

Traduction Le Média en 4-4-2

Source

Posted: 26 Oct 2021 07:23 AM PDT

L'Argentine suspendra les vaccins Moderna et Pfizer jusqu'en 2023 « afin d'avoir le recul nécessaire jusqu'à la fin du cadre expérimental prévu à cette date », en raison de l'augmentation des cas de thrombose et autres effets indésirables observés.

Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.