mardi 2 mars 2021

USA. Les armes de dépopulation des vaccins et la position pro-vaccin du GOP contre l’humanité

Il est grand temps que nous déclarions l’évidence: le GOP et le Parti Démocrate sont comme cul-et-chemise avec l’industrie du vaccin, sachant  que les vaccins à ARNm sont des injections d’euthanasie conçues pour commettre un génocide à l’échelle mondiale.

Image: Situation Update, Mar. 1st – Vaccine depopulation weapons and the GOP’s pro-vaccine stance against humanity

Avec Trump vantant son «succès» avec les vaccins lors de son discours d’hier à CPAC, il est tout à fait clair que le GOP est maintenant pro-génocide, tout comme les Démocrates. Aucun parti politique ne valorise plus la vie humaine et tout le monde dans le marais s’est engagé pour le massacre de milliards d’êtres humains.

Les Démocrates mènent des massacres par avortement, appelant cela «la santé des femmes». Le GOP procède à des massacres de masse par le biais de vaccins, l’appelant «santé publique».

C’est la même politique, et tout est enraciné dans le satanisme, la destruction et la mauvaise intention.

Dans le podcast d’aujourd’hui, je couvre la vérité sur les vaccins en tant qu’armes de dépeuplement mondial, en demandant pourquoi une personne rationnelle voterait pour un candidat qui continue de promouvoir les vaccins.

J’ai atteint le point où je ne soutiendrai plus aucun candidat faisant la promotion des vaccins, point final. Leur appartenance à un parti importe peu et je ne joue pas le jeu du vote «pour le moindre de deux maux». Surtout quand les deux parties sont mauvaises.

Tout candidat – y compris Trump – qui fait la promotion de vaccins mortels n’obtiendra jamais mon soutien. Ces dangereux vaccins «d’autorisation d’urgence» qui ont déjà été injectés à 50 millions d’Américains ne sont rien de plus qu’une dangereuse expérience médicale qui aura des conséquences dévastatrices dans les années à venir. Ceux qui font la promotion de ces vaccins dangereux et largement non testés sont des meurtriers de masse, clairs et simples.

Je ne voterai pour aucun meurtrier de masse, et vous ne devriez pas non plus.

Le podcast d’aujourd’hui fournit tous les détails (avec une introduction à la beatbox en prime):

Brighteon.com/bf5664c1-5b12-489f-8a79-f96bf11107fa

https://www.brighteon.com/embed/bf5664c1-5b12-489f-8a79-f96bf11107fa

Découvrez le nouveau podcast de chaque jour sur:

https://www.brighteon.com/channels/hrreport

Mike Adams

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Natural News

Les taux de mortalité montent en flèche en Israël suite aux «vaccins» expérimentaux COVID de Pfizer

« C’est un nouvel Holocauste » – Haim Yativ et Dr. Seligmann

Par Brian Shilhavy

Rédacteur, Health Impact News

Nous avons précédemment rapporté comment Israël a rapidement vacciné le pourcentage le plus élevé de sa population avec des vaccins COVID expérimentaux après que le gouvernement israélien a conclu un marché avec Pfizer pour obtenir des millions de doses de leurs vaccins COVID à ARNm.

Vera Sharav a écrit:

 Il est étonnant que le gouvernement d’Israël ait confié la santé du peuple à Pfizer; en concluant un contrat secret qui engageait la population israélienne à devenir des sujets de recherche, à leur insu ou sans leur consentement.

Voir:

Le «vaccin» expérimental Pfizer fait-il plus de tort aux personnes que le COVID? La population israélienne maintenant les rats de laboratoire du monde vendus à Pfizer

À ce jour, Israël a vacciné plus de 53% de sa population, soit le double du pourcentage de la nation la plus proche, la Grande-Bretagne, avec 26,9%.

Les «nouvelles officielles» publiées par les médias d’entreprise affirmant que les vaccins ont été efficaces pour réduire les taux de COVID en Israël ont été scrutées et examinées par le Dr Hervé Seligmann de l’Unité des maladies infectieuses et tropicales émergentes de l’Université d’Aix-Marseille et l’ingénieur Haim Yativ, qui a publié ses résultats sur un site Web de forum de discussion appelé «Nakim».

L’information est rapidement devenue virale et a maintenant été traduite en plusieurs langues et diffusée sur divers sites d’information à travers le monde, y compris Arutz Sheva 7, IsraelNationalNews.com.

Mordechai Sones écrit:

Un article en première page est paru dans le journal France Soir à propos des découvertes sur le site Nakim concernant ce que certains experts appellent «la forte mortalité causée par le vaccin».

Le document interroge le Dr Hervé Seligmann de l’unité des maladies infectieuses et tropicales émergentes de la Faculté de médecine de l’Université d’Aix-Marseille et l’ingénieur Haim Yativ au sujet de leurs recherches et de leur analyse des données.

Ils affirment que l’injection de Pfizer provoque «une mortalité des centaines de fois plus élevée chez les jeunes par rapport à la mortalité par coronavirus sans vaccin, et des dizaines de fois plus chez les personnes âgées, lorsque la mortalité documentée par coronavirus est à proximité de la dose de vaccin, ajoutant ainsi une plus grande mortalité par crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, etc.»

Le Dr Hervé Seligmann travaille à l’Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes, Faculté de médecine, Aix-Marseille Université, Marseille, France. Il est de nationalité israélo-luxembourgeoise. Il est titulaire d’un B. Sc. En biologie de l’Université hébraïque de Jérusalem et a écrit plus de 100 publications scientifiques.

France Soir écrit qu’ils suivent les publications, les analyses de données et les retours d’expérience de différents pays sur la vaccination, et se sont donc intéressés à l’article de Nakim, demandant à les interroger afin de comprendre leur analyse et ses limites.

Les auteurs de l’article déclarent n’avoir aucun conflit ou intérêt autre que d’avoir des enfants en Israël.

Après une présentation, les auteurs ont discuté de leur analyse des données, des validations effectuées, des limites, et surtout, de leurs conclusions qu’ils comparent aux données reçues via une demande de la loi sur la liberté d’information du ministère de la Santé.

Leurs conclusions sont:

        Il existe un décalage entre les données publiées par les autorités et la réalité sur le terrain.

        Ils disposent de trois sources d’informations, en plus des courriels et des rapports d’événements indésirables qu’ils reçoivent via Internet. Ces trois sources sont le site d’information israélien Ynet, la base de données du ministère israélien de la Santé et les États-Unis. base de données fédérale du Système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS).

        En janvier 2021, il y avait 3000 enregistrements d’événements indésirables vaccinaux, dont 2900 pour les vaccins à ARNm.

        Par rapport aux autres années, la mortalité est 40 fois plus élevée.

        Le 11 février, un article de Ynet présentait des données liées à la vaccination. Les auteurs de l’article de Nakim affirment avoir démystifié cette analyse sur la base des données publiées par Ynet lui-même: «Nous avons pris les données en regardant la mortalité pendant la période de vaccination, qui s’étend sur 5 semaines. En analysant ces données, nous sommes arrivés à des chiffres surprenants qui attribuent une mortalité importante au vaccin.»

        Les auteurs affirment que «les vaccinations ont causé plus de décès que le coronavirus n’en aurait causé au cours de la même période».

     Haim Yativ et le Dr Seligmann déclarent que pour eux, «c’est un nouvel Holocauste», face à la pression de l’autorité israélienne pour vacciner les citoyens.

Ils invitent également des spécialistes à compléter leurs analyses et entendent poursuivre le suivi juridique de leur découverte. Le ministère de la Santé n’était pas disponible pour commenter une requête de FranceSoir concernant les résultats.

Les auteurs ont également déploré «le fait de ne pouvoir communiquer sur ces informations vitales» à leurs concitoyens.

Article complet ici.

Mordechai Sones a également sa propre émission de radio en Israël, et il y a quelques semaines, il a commencé son émission en lisant les noms de 28 personnes décédées suite aux injections expérimentales COVID à ARNm de Pfizer.

La liste commence par quelques rabbins âgés, mais comprend également des jeunes qui n’auraient pas eu de problèmes de santé et sont décédés subitement, y compris une femme de 25 ans.

Après avoir lu ces 28 noms, Mordechai déclare:

La liste se poursuit, mais ne peut être présentée ici dans son intégralité en raison des contraintes de temps.

Un Israélien qui a publié cette lecture sur YouTube a déclaré:

J’ai fait cette courte vidéo avec une émission audio de Mordechai Sones; afin que je puisse transmettre l’information selon laquelle de nombreuses personnes ici en Israël sont en train de mourir après avoir reçu le vaccin Covid-19 Pfizer.

Mais aucune de ces informations ne semble être diffusée dans les principaux médias.

J’appelle tout le monde à prier et à chercher le Seigneur pour que cette mauvaise chose cesse immédiatement.

Voici la vidéo de notre chaîne Rumble, et elle est également sur notre chaîne Bitchute.

Je pense qu’il est prudent de conclure que ce qui se passe actuellement en Israël avec le déploiement massif du vaccin expérimental COVID à ARNm Pfizer est un test de ce que les mondialistes souhaitent déployer dans d’autres pays du monde, donc tout le monde devrait regarder attentivement ce qu’Israël fait en ce moment pour voir ce qui va probablement arriver aux États-Unis et d’autres pays du monde.

À partir de la page Facebook de Mordechai Sones.

Israël a maintenant lancé un programme «Green Pass» qui oblige les gens à présenter une preuve de vaccination COVID pour accéder aux lieux d’affaires «enregistrés». Cela a été publié hier, 28/02/21 dans The Jerusalem Post:

Le pays devrait reprendre ses activités dimanche et pour faciliter cela, le ministère de la Santé déploiera son programme de «passeport vert».

Un passeport vert sera nécessaire pour entrer dans certains lieux et pour participer à certaines activités. Seules les personnes qui ont été vaccinées ou qui se sont rétablies d’un coronavirus pourront en bénéficier.

Dans le cadre du programme, les gymnases, les théâtres, les hôtels, les concerts et les synagogues enregistrés pourront fonctionner à partir de la semaine prochaine.

«Nous donnons une énorme file d’attente aux vaccinateurs», a déclaré jeudi le ministre de la Santé Yuli Edelstein lors d’un briefing approfondi.

« C’est le premier pas vers une vie presque normale. »

Bienvenue dans la «nouvelle normalité». Les Israéliens et les autres populations du monde entier se conformeront-ils à cela?

Traduction : MIRASTNEWS

1 commentaire:

  1. Etat moral de la Russie de Poutine : https://www.rbth.com/lifestyle/333449-top-10-russian-tiktokers-videos

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.