dimanche 23 mai 2021

Le vaccin est la pandémie

Rétrospectivement, cela semble maintenant évident : le virus est presque inoffensif, mais la protéine de pointe qu'il transporte est la «charge utile», la protéine de pointe est extrêmement dangereuse.
Pour déclencher la pandémie, le vaccin a probablement
libéré des particules de protéines de pointe à New York. Et pour perpétuer la pandémie, ils ont introduit des particules de protéines de pointe dans les vaccins et injectent maintenant aux gens ces particules mortelles qui provoquent des caillots sanguins et des décès

http://

L'industrie des vaccins a maintenant recours au bioterrorisme comme principal modèle commercial

Les «injections de rappel» à venir, sont conçues pour maintenir la protéine de pointe en circulation, en s'assurant que les gens continuent de tomber malades afin que les sociétés de vaccins puissent tirer davantage de bénéfices de la maladie et de la peur. L'ensemble de leur modèle commercial nécessite désormais une injection répétée avec des particules de protéines qui propagent la maladie et la mort. On dira que tous ceux qui meurent sont morts «de covid», tandis que tous ceux qui vivent seront décrits comme ayant été «sauvés par le vaccin».

http://

Pourtant, le vaccin est la pandémie. Le vaccin contient la protéine de pointe, et ce fait est ouvertement admis même par le gouvernement du Connecticut, tous les fabricants de vaccins et les médias officiels. Ils confirment tous que les vaccins contiennent la protéine de pointe:

(Voir l'image en taille réelle ici.)

[...]

Et lorsque les gens se font vacciner à l'ARNm, leur corps est transformé en usines de protéines de pointe. Tout cela est  ouvertement admis par les fabricants de vaccins à ARNm. Ils se vantent de la façon dont leur technologie contrôle votre corps pour fabriquer des protéines de pointe dans votre propre sang. C'est ainsi que le vaccin à ARNm «fonctionne», affirment-ils.

Ainsi, l'industrie des vaccins a maintenant transformé les victimes humaines en usines d'armes biologiques ambulantes

Si vous ou moi avons libéré un seau de particules de protéines de pointe dans un stade de football, nous serions arrêtés et accusés de bioterrorisme. Mais lorsque l'industrie des vaccins détourne les cellules de votre corps et transforme tout votre corps en une usine d'armes biologiques à protéines de pointe, cela s'appelle la «science», pas le bioterrorisme.

Nous vivons à une époque où la «science» et la «médecine» fonctionnent comme des organisations bioterroristes, construisant et libérant des armes biologiques mortelles tout en les injectant à des personnes sous couvert de «santé publique». C'est au-delà de la folie; c'est criminellement malveillant. Les personnes derrière cela (Gates, Fauci, etc.) doivent toutes être arrêtées, accusées de crimes contre l'humanité et soumises à des procès criminels à la manière de Nuremberg.

Source

Lorsque j'ai essayé de vous mettre en garde,
vous m'avez traité de conspirationniste

 

3 commentaires:

  1. Rien n'arrête ces criminels endurcis des Big Pharma.

    RépondreSupprimer
  2. Dire qu'il y a un énorme troupeau de moutons pour accepter de recevoir ce poison. Le lavage du cerveau par les médias de la caste mafieuse est très efficace.

    RépondreSupprimer
  3. Et l'Académie de Médecine qui joue les collabos !?
    Décidément il y a quelque chose de pourri au royaume de France !

    La thérapie génique prophylactique est expérimentale et ils voudraient injecter à la population des produits qui ont déjà faits de nombreux morts en Europe !?...(plus de 12.000 - source EMA -).

    L'épidémie (si épidémie il y a) est en baisse de manière naturelle, les traitements qui pouvaient dès le départ annihiler le coronavirus chinois dès février 2020 ont été interdits sous le prétexte qu(ils ne guérissaient pas !? Quelle a été la position de l'Académie de Médecine à cette période si son souci actuel est d'enrayer ladite épidémie qui lamentablement perdure elle doit bien se retrouver quelque part ...en faveur des traitements sans aucun doute.

    Si nous prenons un pays comme le Vietnam (pourtant proche de la Chine) et qui a plus de 98 millions d'habitants nous nous apercevons qu'ils ont 44 morts depuis le début de l'épidémie et quant à la Chine a elle 4.636 morts pour près de 1,5 Milliard d'habitants, mais ils on traités dès le départ leurs malades comme l'avait signalé le Professeur Didier Raoult qui préconisait alors au début même de l'épidémie de la chloroquine.

    La France a aujourd'hui 108.879 décès (pour les hôpitaux et les EHPAD/EMS, (sans compter les décès à domicile) avec pour seule prescription un antalgique très loin de soigner la cause de la maldie, ce qui a fait que 17 % des personnes contaminées sont décédées le premier jour de leur hospitalisation...Où était l'Académie de Médecine quand le Docteur Véran a prescrit du Doliprane aux malades ? Où ?...

    Il est clair que les orientations des autorités françaises dès le départ n'étaient pas de soigner les malades mais bien de leur injecter des produits géniques expérimentaux ! L'Académie de Médecine s'est elle penchée sur les nombreux effets indésirables graves des thérapies géniques expérimentales?
    Nous aimerions savoir pourquoi le SARS-CoV-2 possède deux séquences du VIH ?

    L'Académie de Médecine doit être capable de répondre, elle doit être aussi en mesure de nous informer des composants injectés et nous garantir un bénéfice/risque qui ne saurait faire l'objet d'un manque de clarté.





    1) Un rétrovirus est un virus dont le génome est constitué d'ARN et dont le cycle viral comprend une étape de rétrotranscription au cours de laquelle un ADN est produit à partir de cet ARN. Un rétrovirus possède une enzyme appelée transcriptase inverse, un ADN polymérase qui permet la fabrication d'un ADN à partir de l'ARN viral lorsque celui-ci entre dans la cellule-hôte. Cet ADN complémentaire du génome viral s'intègre dans le génome de la cellule-hôte. Le rétrovirus utilise ensuite la machinerie cellulaire pour fabriquer ses protéines et se répliquer.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.