dimanche 9 mai 2021

Les Juifs effondrés par la citation biblique selon laquelle les "hommes d'Israël'' ont crucifié le Christ et ont besoin de se repentir

Un groupe anti-chrétien dominé par les juifs, appelé la «Fondation militaire pour la liberté religieuse» (“Military Religious Freedom Foundation” MRFF), a récemment eu la bouche écumeuse quand un aumônier de la Marine a publié un sermon pour le dimanche de Pâques dans lequel il citait l'avertissement de Pierre aux «hommes d'Israël» qu'ils doivent se repentir pour avoir crucifié le Christ.

 

Le lieutenant Aristote Rivera, aumônier de la marine pour la deuxième division de marine au Camp Lejeune en Caroline du Nord, a publié un sermon de Pâques intitulé « De quoi les gens ont-ils parlé lors de la première Pâques? » sur un site Web militaire américain. L'article, publié le 30 mars, traitait de la question de savoir de quoi parlaient les premiers chrétiens [à Pâques]:

«Ont-ils parlé de l'amour de Dieu ou de la façon dont Dieu nous aime inconditionnellement? Ont-ils mentionné comment Dieu nous aide dans les moments difficiles? Les apôtres ont-ils inspiré les autres à se souvenir de Jésus et à suivre ses enseignements? Se sont-ils réunis dans des synagogues pour discuter des implications éthiques d'aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent? » Et Pierre a-t-il «donné des instructions sur la mémorisation des versets des Écritures, sur le fait d'aller à l'église le dimanche, d'être gentil avec les gens, d'arrêter de dire de mauvaises paroles et de commencer à être de meilleures personnes?»

Rivera répond en affirmant qu'ils ont discuté du rejet de Jésus par les Juifs, plus précisément, que Pierre s'est adressé aux «hommes d'Israël», en disant «vous avez crucifié et tué» Jésus .

“Voici une façon de résumer le message de Pâques du début: ' Jésus a vécu. Vous l'avez tué. Dieu l'a ressuscité. Nous l'avons vu. Demandez pardon.'"

La Military Religious Freedom Foundation (MRFF), un groupe qui défend les soldats et les anciens combattants, et qui signale la discrimination dans l'armée, a immédiatement envoyé une lettre aux services du Q.G. de Washington qui gérait le site Web. Dirigés par le fondateur et président du MRFF, Mikey Weinstein , 32 militaires de haut rang et employés civils du DoD dans le grand Washington DC, dont 24 sont juifs, ont signé la lettre [suivante] :

«Alors que les États-Unis se remettent encore quotidiennement du choc horrible de la haine extrémiste dans tous les coins de notre pays , vient maintenant cet article incroyablement antisémite, imprimé il y a à peine un mois, pour célébrer Pâques par le ministère officiel de la Défense (DoD ), du siège de Washington.

Cette saleté putride, crachant et poussant sur les fondations de base de l'ancienne haine du peuple juif en tant que «tueurs du Christ», est tout simplement l'une des ordures diffamatoires les plus antisémites et de la vieille école que nous ayons vues ici à MRFF depuis très longtemps.

Pourtant, une fois de plus, le vaisseau-mère du christianisme fondamentaliste dresse sa tête répugnante, cette fois dans une publication Internet officielle du siège du DoD, écrite par un officier / aumônier de la marine des États-Unis pour que TOUT le monde puisse la voir.

Et quel est son principal sale thème ou thèse ?

C'est, littéralement, de blâmer UNIQUEMENT le peuple juif («les hommes d'Israël») pour la terrible exécution de Jésus-Christ sur la croix.

Mme Meiners [1], cette misérable diatribe  est absolument d’une bigoterie diabolique, vile, sectaire, haineuse et d’un racisme rapace vomie par la bouche de cet officier / aumônier / auteur de l'armée américaine et entièrement approuvée par votre média officiel de haut niveau du DoD, le Service du siège du DoD à Washington.

La MRFF  exige que l'aumônier de la marine américaine (lieutenant) Rivera, qui est également diplômé de West Point, et quiconque qui serait  directement ou indirectement responsable de cette hallucinante publication , déshonorante et malveillante de préjugés abjects, enquête de manière agressive et que soient punis rapidement et immédiatement par le ministère de la Défense.

En outre, MRFF exige en outre des excuses écrites immédiates et sincères de la part du Quartier Général du DoD à Washington, que vous dirigez et supervisez actuellement. »

L'article incriminé a été supprimé, mais les anciens combattants juifs des États-Unis d'Amérique (JWV) ont exigé des mesures disciplinaires contre le lieutenant Rivera .

«Lt. Rivera a inclus ce que JWV considère comme un message antisémite dans un article sur Pâques qu'il a écrit pour le QG du ministère de la Défense à Washington », a écrit l'organisation au service du siège du ministère de la Défense à Washington. «En plus des excuses et de l'admission d'actes répréhensibles de la part du lieutenant Rivera, nous demandons également au ministère de la Défense de publier une déclaration reconnaissant la nature antisémite de l'article.»

Or, le mot «Juif» n’a été utilisé nulle part dans le sermon de l'aumônier de la Marine – ni par Pierre - et il est présomptueux pour les Juifs de penser que l'expression «hommes d'Israël» a quelque chose à voir avec eux - parce que de leur propre aveu, ils ne sont pas Israël .

Selon l' Almanach juif de 1980 ,
"
Strictement parlant, il est incorrect d'appeler un ancien Israélite un Juif ou d'appeler un Juif contemporain un Israélite ou un Hébreu ."

Les ancêtres de nombreux Juifs d'aujourd'hui ont rompu tout lien légitime qu'ils pouvaient avoir avec le peuple israélite d’il y a 2000 ans - après que de vrais Israélites aient cloué Christ sur la croix - comme en témoigne Pierre dans Actes 2: 22-23 - il y en avait beaucoup parmi eux qui ne se sont pas repentis.

Ces Juifs impénitents, dirigés par les pharisiens , ont fomenté une révolution en Judée qui a abouti à la destruction du temple en 70 après JC - le tournant où les Juifs ont complètement rompu avec la religion des Hébreux et leur réfutation de la Torah inspirée par les babyloniens connu sous le nom de Talmud est devenu le fondement de leur nouvelle religion  [2] - le judaïsme:

Depuis [la destruction du temple], le judaïsme s'est entièrement développé à partir des enseignements des pharisiens . Comme le note Joachim Jeremias, «le rôle sadducéen a pris fin avec la chute de Jérusalem, et la tradition [religieuse] [par la suite] qui nous a été transmise et fixée par la parole écrite [sous la forme de la Michna] du deuxième siècle, est venue exclusivement de leurs ennemis - les pharisiens »( Jérusalem au temps de Jésus , p. 243). En effet, comme cité précédemment dans The Jewish Encyclopedia, «le pharisaïsme a façonné le caractère du judaïsme et la vie et la pensée du juif pour tout l'avenir » («Pharisiens»). Dans le même ordre d'idées, George Robinson écrit: «L'importance des pharisiens ne peut être surestimée. Au lendemain de la destruction du Second Temple, ce n'est que grâce aux efforts des rabbins, héritiers de la vision du monde pharisaïque, que le judaïsme [plutôt le pharisaïsme, car le judaïsme n'avait pas encore totalement fusionné] a pu survivre du tout »( Essential Judaism , p. 321).

Avec ce rejet du Christ en tant que messie légitime et promis d'Israël, les Juifs sont naturellement tombés dans l'anarchie, contestant sans cesse toute la Torah - et remplaçant la parole de Dieu par la sagesse des rabbins. Et la preuve de cette anarchie est leur rejet des règles d'Israël de descendance patrilinéaire - et leur remplacement par une descendance matrilinéaire - vers 200 après JC, selon leur propre histoire .

Ce fut un tournant crucial dans la création du peuple juif tel que nous le connaissons aujourd'hui - les rabbins approuvaient le mélange racial - le père n'avait plus besoin d'être israélite tant que la mère l'était - en contradiction directe avec Deutéronome 23: 2 - et détruisant ainsi toute revendication d'identité israélite légitime.

Selon Shaye D. Cohen , le professeur Littauer de littérature et de philosophie hébraïques à l'Université de Harvard, à cette époque entre la destruction du temple et 200 après JC, les sages juifs - ou Tannaim - ont peut-être développé la rationalisation de la filiation matrilinéaire en observant des élevage dans le règne animal.

Malgré l'interdiction biblique de l'élevage d'animaux de différentes espèces, soutient Cohen, les sages juifs ont émis l'avis dans la Michna ( Kilayim 8: 4) qu'un mulet dont la mère était une jument et dont le père était un âne devrait être autorisé à s'accoupler avec d'autres juments - ce qui implique que «l’héritage cheval» est transmis par la mère, quelle que soit l'espèce du père - un concept que les rabbins ont ensuite extrapolé pour opérer au-delà du règne animal.

Cette rationalisation du mélange racial est typique de l'état d'esprit talmudique - ils savent que la Bible interdit le mélange - mais au lieu de simplement se soumettre à la loi de Dieu, ils fabriquent une justification pour enfreindre la loi.

Avec leur rejet de la loi morale contre le mélange est venu la licence sexuelle et la confusion - l'identité du père serait toujours mise en doute avec les femmes de promiscuité - de sorte que l'identité juive d'un enfant ne pouvait être confirmée que par la mère - l'identité matrilinéaire - un a posteriori, une justification talmudique du comportement volage.

Un article de 1956 dans le New York Times soulevait la question de savoir si les Juifs étaient ou non un groupe racialement identifiable, et le rabbin Samuel Silver - rédacteur en chef du American Judaism et directeur de l'information de l'Union of American Hebrew Congregations - a catégoriquement nié que la «race» n’avait aucune conséquence sur ce que sont les Juifs:

« Les caractéristiques raciales sont secondaires par rapport aux valeurs morales et spirituelles acquises par l'éducation et l'héritage religieux. L'idée que tous les Juifs sont racialement similaires est contraire aux récits bibliques qui parlent de mélange de Juifs avec de nombreuses autres souches. »

Bien sûr, la Bible ne dit rien de tel - les seuls peuples avec lesquels les Israélites étaient autorisés à «s'entremêler» étaient de purs peuples adamiques des nations originelles de la Genèse 10 – parmi lesquels Jacob et ses fils ont pris leurs femmes.

Ces Juifs apostats à la suite de la destruction du temple en 70 après JC étaient ceux qui ont ignoré les lois bibliques du mariage pour les Israélites - et se sont «mêlés» à quiconque leur plaisait - Arabes, Khazars, Mongols, Turcs - puis les rabbins ont concocté une  rationalisation fantaisiste pour justifier cela.

Dans son livre de 1953, Israel Between East And West , l'ethnologue juif, le Dr Raphael Patai, a confirmé cela à propos de la diversité ethnique des juifs dans le monde

"On a ainsi l'impression que les Juifs n'appartiennent pas à un seul groupe racial homogène."

Dr. Camille Honig , rédacteur en chef de la California Jewish Voice , a conclu ce qui suit à propos de la composition raciale des Juifs sur la base du travail de Patai:

«Si vous aviez étudié les types et les communautés juifs sur les cinq continents, comme cet écrivain [Patai] avait l’occasion de le faire, vous auriez réalisé que c’est un non-sens et un non-sens très dangereux, ainsi que non scientifique de parler d’une race juive. . »

Les juifs d'aujourd'hui sont composés de trois grands groupes - les juifs ashkénazes, séfarades et «orientaux» - et tous les trois ont une ascendance raciale très distincte basée sur les pays d'accueil avec lesquels ils se sont «mélés» - c'est pourquoi les juifs ont des types raciaux si divergents.

Compte tenu de cette confusion raciale, il est absolument absurde pour les Juifs de prétendre être des «hommes d'Israël» - ils ont abandonné le droit de s'appeler «Israël» au pied de la croix - et ensuite en rejetant les lois strictes du mariage, en se mélangeant au point où ils n'ont même pas le droit de prétendre qu'ils ne sont plus un peuple discernable - à l'exception de leur seul point commun : leur haine et leur rejet  du Christ.

Non, les Juifs ne s'excuseront jamais d'avoir crucifié le Christ - mais ils exigent des excuses de tout chrétien qui mentionne l'avoir crucifié , et ils le crucifieraient à nouveau  s'ils en avaient un jour: Vidéo

 Source : Jews Have Meltdown When Navy Chaplain Quotes Bible That The ‘Men Of Israel’ Crucified Christ And Need To Repent

NOTES

[1] Regina F. Meiners est actuellement directrice de la Direction des politiques organisationnelles et de l'aide à la décision (OP et DSD) au Bureau du dirigeant principal de la gestion. À ce titre, elle conseille le chef de la direction, le secrétaire et le secrétaire adjoint à la Défense et d'autres hauts dirigeants sur un large éventail de questions d'organisation, de gestion et de gouvernance du DoD.

[2] L'Amérique gouvernée par le Talmud: est-ce une bonne chose ?
- 
LE TALMUD révélé. 2. La haine raciste envers les non-juifs et envers Jésus et Marie
-  LE TALMUD révélé. Une littérature de la haine raciste. 1. Introduction La Torah et le Talmud

20 EXTRAITS CHOQUANTS DU TALMUD ( livre saint des sionistes)
1– “Il est autorisé d’avoir des rapports sexuels avec une fille de trois ans et un jour », Sanhedrin 55b
2– « Jésus était un bâtard né dans l’adultère », Yebamoth 49b
3– « Il est permis de divorcer avec votre femme si vous voyez une plus jolie fille-vierge et attirante, même si elle n’est âgée que de 3 ans », Gittin 91a
4– « Jésus a été envoyé en enfer, où il est puni en étant bouilli dans des excréments”, Gittin 56b
5– « Marie était une prostituée », Sanhedrin 106a
6– « Les disciples de Jésus méritent d’être tués », Sanhedrin 43a
7– « Même le meilleur des Goyim (non juif) devrait être abattu », Abhodah Zarah 26b T
8– « Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de Non-juifs », Iore Dea 198, 48
9– « Il n’est pas bon de parler aux femmes, pas même votre propre femme », Aboth 1.5
10– « Un Non-juif est comme un chien », Ereget Rashi Erod.22 30
11– « Mangez en présence d’un non-juif c’est comme manger avec un chien », Jebamoth 94b.
12– « Vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains », Abhodah Zarah 4b
13– « Si un goyim (non-juif) frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper Dieu« , Sanhedrin 58b
14– « L’usure (le taux d’intérêt) peut être pratiquée sur les Non-juifs », Abhodah
54a
15– « Si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n’est pas tenu de le lui rendre », Babha Mezia 24a.
16– « La propriété d’un Non-juif appartient au premier juif qui la réclame », Babha Bathra 54b
17– « Ce qu’un juif vole d’un non-juif, il peut le garder », Sanhedrin 57a
18– « Les goyims (non juifs) qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël, commettent un crime qui réclame la peine de mort », Sanhedrin 59a
19– « Ordre est donné de modifier et de ridiculiser les textes religieux des goyim (non juifs) », Iore Dea 147.5
20– « Tous les juifs sont vertueux », Sanhedrin 11.1

-  La Pravda américaine. Singularités de la religion juive
-  La malhonnêteté, l'hypocrisie, la haine des autres et le subterfuge dans la religion juive par Ron UNZ


Hannibal GENSÉRIC

3 commentaires:

  1. Au-delà de toute considération interminable (que le diable pousse à faire pour tourner en rond et aller nulle part), ceux qui haïssent Jésus-Christ et sa Mère et ils le font avec la virulence et la rancune que seuls les Juifs ont, du moins les élites rabbiniques, jusqu'a se faire, pour cette seule ou principale raison, les maîtres du monde pour soumettre et anéantir même Ses disciples, est objectivement un danger énorme pour le monde entier, pas seulement pour les chrétiens. Qu'ils acceptent de se soumettre (à titre d'exemple parmi tant d'autres, ceux qui se font vacciner) ou qu'ils se refusent instinctivement, le résultat est toujours le même: un massacre moral, psychologique, spirituel et finalement même physique. Seul Dieu peut résoudre cette terrible et dramatique enigme historico-religieuse, parce que Dieu s'est incarné dans le Juif Jésus-Christ, né de la jeune fille juive, la Vierge Marie. En tout cas, avant d'arriver à une solution, c'est-à-dire à la conversion des Juifs peu avant la fin du monde, malheuresement continueront à couler des fleuves de sang et de larmes sans que les masses (meme celles juives) arrivent à comprendre la vrai raison des leurs tragedies.

    RépondreSupprimer
  2. que celui qui a dit que le juif est une creature de Dieu et que moi je suis un chien vienne me voir en face
    ...... et je lui donnerai ma reponse aussitot.
    Jesus est le fils de Dieu et donc il n'est pas un juif car Dieu son pere n'est pas un juif je suis francais et donc juif etant ne a jerusalem %^&*((&%##

    RépondreSupprimer
  3. Un Sioniste n'est pas un Juif . Les vrais Juifs savent que la terre qu'ils habitent actuellement n'est pas celle promise par Dieu ... Un Rabbin Juif l'a dit à plusieurs occasions, Dieu n’a jamais demander aux Juifs de rentrer en Palestine . C'est une invention des faux Juifs (Kazars) comme Rockfeller , c.a.d. ceux qui ont créé le sionisme avec pour objectif le grand Israël (a l'origine des guerres actuelles au P.O.) . Les vrais pratiquants doivent attendre que le Créateur leur attribut un territoire pour se réunir.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.