lundi 2 mars 2020

LE TALMUD révélé. 2. La haine raciste envers les non-juifs et envers Jésus et Marie


Nous publions la documentation irréfutable suivante dans l'espoir de libérer tout le monde, y compris le peuple juif, des illusions corrosives et du racisme de cette littérature haineuse talmudique, qui est le manuel des juifs orthodoxes et hassidiques du monde entier.
Il contient d’horribles blasphèmes contre Jésus-Christ.
 Bien que ce soit la pratique habituelle de désinformation des apologistes du Talmud de nier qu'il contient des références scandaleuses sur Jésus-Christ, certaines organisations juives orthodoxes sont plus ouvertes et admettent que le Talmud ne mentionne pas seulement Jésus mais le dénigre (comme un sorcier et un monstre sexuel dément).


Le rabbin Joseph D. Soloveitchik est considéré comme l'un des rabbins les plus influents du XXe siècle, le "leader incontesté" du judaïsme orthodoxe et la plus haute autorité internationale en matière de halakha (loi religieuse juive).
Soloveitchik était chargé d'instruire et d'ordonner plus de 2 000 rabbins, "toute une génération" de dirigeants juifs. Ari Goldman, journaliste religieux au New York Times, a décrit les fondements de l'autorité du rabbin: "Soloveitchik est issu d'une longue lignée d'éminents érudits talmudiques.
Jusqu'au début de la vingtaine, il se consacre presque exclusivement à l'étude du Talmud.
Il est venu au Elchanan Theological Seminary de l'Université de Yeshiva où il est resté le principal professeur du Talmud.
Il détenait le titre de professeur Leib Merkin de Talmud.
assis les pieds croisés devant une table portant un volume ouvert du Talmud.
"(N.Y. Times, 10 avril 1993, p. 38).
Goldman ne fait nulle part référence à la connaissance de Soloveitchik de la Bible comme étant la base pour être l'une des principales autorités sur la loi juive.
Les pouvoirs du rabbin reposent tous sur sa maîtrise du Talmud.
D'autres études sont clairement secondaires.
La Jewish Chronicle de Grande-Bretagne du 26 mars 1993 déclare que dans les écoles religieuses (yeshiva), les Juifs sont «dévoués au Talmud à l'exclusion de tout le reste. »
Le Talmud annule la Bible
Les scribes juifs affirment que le Talmud est en partie un ensemble de traditions que Moïse leur a données sous forme orale.
Celles-ci n'avaient pas encore été écrites au temps de Jésus.
Le Christ a condamné les traditions de la Mishna (premier Talmud) et de ceux qui l'ont enseigné (Scribes et Pharisiens), parce que le Talmud annule les enseignements de la Sainte Bible.
Shmuel Safrai dans The Literature of the Sages Part One (p.164), souligne que, dans les chapitres 4 et 5 du Talmud's Gittin Tractate, le Talmud annule l'enseignement biblique concernant le prêt d'argent: "Hillel a décrété le prozbul pour l'amélioration de le monde.
Le prozbul est une fiction juridique qui permet de recouvrer des dettes après l'année sabbatique et c'était l'intention de Hillel de surmonter ainsi la peur que les prêteurs avaient de perdre leur argent.
"Le célèbre avertissement de Jésus-Christ au sujet de la tradition des hommes qui annule les Écritures (Marc 7: 1-13), est en fait une référence directe au Talmud, ou plus précisément, au précurseur de la première partie de celui-ci, la Mishna , qui a existé sous forme orale pendant la vie du Christ, avant de se se présenter sous forme écrite.
Marc chapitre 7, du verset un à treize, représente la condamnation pointue de Notre-Seigneur de la Mishna.
Malheureusement, en raison de l'ignorance abyssale de notre époque, la notion largement répandue de «judéo-chrétien» est que l'Ancien Testament est le livre suprême du judaïsme.
Mais ce n'est pas le cas.
Les pharisiens enseignent comme doctrine les commandements des rabbins, pas ceux de Dieu.
Le commentaire talmudique sur la Bible est leur loi suprême, et non la Bible elle-même.
Ce commentaire, en effet, comme l'a dit Jésus, annule les lois de Dieu et ne les respecte pas.
En tant qu'étudiants du Talmud, nous savons que cela est vrai.
L’érudit juif Hyam Maccoby, dans Judaism on Trial, cite le rabbin Yehiel ben Joseph: "De plus, sans le Talmud, nous ne pourrions pas comprendre les passages de la Bible.
Dieu a transmis cette autorité aux sages et la tradition est une nécessité ainsi que les Écritures.
Les Sages ont également fait leurs propres textes.
Quiconque n'étudie pas le Talmud ne peut pas comprendre l'Écriture."
Il existe une petite secte juive qui fait des efforts considérables pour éviter le Talmud et adhérer à l'Ancien Testament seulement.  Ce sont les Karaites, un groupe qui, historiquement, a été le plus détesté et le plus sévèrement persécuté par le rabbinat juif orthodoxe.
À la Michna, les rabbins ont ajouté plus tard la Guemara (commentaires rabbiniques).  Ensemble, ceux-ci constituent le Talmud.
Il existe deux versions, le Talmud de Jérusalem et le Talmud de Babylone.
Le Talmud babylonien est considéré comme la version faisant autorité: "L'autorité du Talmud babylonien est également plus grande que celle du Talmud de Jérusalem.  En cas de doute, la première est décisive. "(R.C. Musaph-Andriesse, From Torah to Kabbalah: A Basic Introduction to the Writings of Judaism, p. 40).
Cette étude est basée sur le Talmud babylonien autorisé par les Juifs.
Nous avons publié ici les paroles authentifiées du Talmud juif.
Lisez-les par vous-même.
Nous publions la documentation irréfutable suivante dans l'espoir de libérer tout le monde, y compris le peuple juif, des illusions corrosives et du racisme de cette littérature haineuse talmudique, qui est le manuel des juifs orthodoxes et hassidiques du monde entier.
La mise en œuvre par les suprémacistes juifs de la littérature haineuse talmudique a causé des souffrances indicibles à travers l'histoire et maintenant, en Palestine occupée, elle est utilisée pour justifier le meurtre de masse de civils palestiniens.
Le Talmud définit spécifiquement tous ceux qui ne sont pas juifs comme des animaux non humains.
QUELQUES ENSEIGNEMENTS SUR LE TALMUD JUIF DANS LEQUEL UN JUIF DEVRAIT FAIRE DU MAL
ED Noor: Souvenez-vous-en lorsque vous lirez ou entendrez parler du Kol Nidre! 
Moed Kattan 17a: Si un Juif est tenté de faire le mal, il doit aller dans une ville où il n'est pas connu et y faire le mal.
Sanction pour désobéissance aux rabbins 
Erubin 21b.Quiconque désobéit aux rabbins mérite la mort et sera puni en étant bouilli dans des excréments chauds en enfer.
Frapper un Juif équivaut à frapper Dieu 
Sanhédrin 58b.Si un païen (gentil) frappe un juif, le gentil doit être tué.
D'ACCORD pour tromper les non-juifs 
Sanhédrin 57a.Un juif n'a pas besoin de payer à un gentil ("Cuthean") le salaire qui lui est dû pour son travail.
Les Juifs ont un statut juridique supérieur 
Baba Kamma 37b."Si le bœuf d'un Israélite attrape un bœuf d'une Cananéenne, il n'y a pas de responsabilité; mais si un bœuf d'une Cananéenne gore un bœuf d'un Israélite, le paiement doit être intégral."
Les Juifs peuvent voler des non-Juifs 
Baba Mezia 24a.Si un juif trouve un objet perdu par un gentil ("païen"), il n'a pas à être rendu.  (Affirmé également dans Baba Kamma 113b).
Sanhedrin 76a. Dieu n'épargnera pas un Juif qui "marie sa fille à un vieil homme ou prend une femme pour son fils nouveau-né ou rend un article perdu à un Cuthean. " . Le terme péjoratif de Cutheans (dérivée de la ville de Cuthea) est utilisé pour désigner les Samaritains .
Les juifs peuvent voler et tuer des non-juifs 
Sanhedrin 57a. Lorsqu'un juif assassine un gentil ("Cuthean"), il n'y aura pas de peine de mort.
Ce qu'un Juif vole à un gentil, il peut le garder. Baba Kamma 37b.
Les gentils sont en dehors de la protection de la loi et Dieu "a destiné leur argent à Israël."
Les juifs peuvent mentir à des non-juifs 
Baba Kamma 113a.Les Juifs peuvent utiliser des mensonges ("subterfuges") pour abuser un Gentil.
Les enfants non juifs sont des sous-humains 
Yebamoth 98a.Tous les enfants gentils sont des animaux.
Abodah Zarah 36b.  Les filles des Gentils sont dans un état de niddah (crasse) dès la naissance.
Abodah Zarah 22a-22b.Les Gentils préfèrent le sexe avec des vaches.
Insultes contre la Bienheureuse Marie 
Sanhédrin 106a.  La mère de Jésus était une putain: "Elle qui était la descendante des princes et des gouverneurs a joué la prostituée avec des charpentiers."
Toujours dans la note de bas de page n ° 2 du Shabbath 104b de l'édition Soncino, il est indiqué que dans le texte" non censuré "du Talmud, il est écrit que la mère de Jésus, "Miriam la coiffeuse", a eu des relations sexuelles avec de nombreux hommes.
Jubilations sur le Christ mourant jeune
Un passage du Sanhédrin 106 jubile au sujet de la mort de Jésus dans sa jeunesse: "As-tu entendu quel âge avait Balaam (Jésus)? ~ Il a répondu: Ce n'est pas réellement déclaré mais puisqu'il est écrit, Sanglant et trompeur les hommes ne vivront pas la moitié de leurs jours, il s'ensuit qu'il avait trente-trois ou trente-quatre ans.".
Jésus a puni en enfer pour l'éternité en étant obligé de s'asseoir dans un chaudron d'excréments bouillants.
Cette image apparaît dans les premiers manuscrits du Talmud de Babylone, tout comme un bref compte rendu du procès et de l'exécution de Jésus - non par les Romains mais par la haute cour juive, le Sanhédrin.
La communauté juive, dans la mesure où les juifs étaient même au courant de ces textes excisés, s'est contentée de les laisser obscurs et inconnus.
JÉSUS DANS LE TALMUD
Horribles blasphèmes contre Jésus-Christ Bien que ce soit la pratique habituelle de désinformation des apologistes pour le Talmud de nier qu'il contient des références scandaleuses à Jésus-Christ, certaines organisations juives orthodoxes sont plus ouvertes et admettent que le Talmud ne mentionne pas seulement Jésus mais le dénigre (comme un sorcier et un monstre sexuel dément).
Ces organisations juives orthodoxes font cet aveu peut-être de la conviction que la suprématie juive est si bien établie dans le monde moderne qu'elles n'ont pas à se préoccuper des réactions indésirables.
Par exemple, sur le site Web du groupe orthodoxe juif hassidique Loubavitch ~ l'un des plus importants au monde ~, nous trouvons la déclaration suivante, avec des citations talmudiques: "Le Talmud (édition babylonienne) enregistre d'autres péchés de 'Jésus le Nazaréen':
1) Lui et ses disciples pratiquaient la sorcellerie et la magie noire, entraînaient les Juifs dans l'idolâtrie et étaient parrainés par des puissances étrangères gentiles dans le but de renverser le culte juif (Sanhédrin 43a).
2) Il était sexuellement immoral, adorait des statues de pierre (une brique est mentionnée), a été coupé du peuple juif pour sa méchanceté et a refusé de se repentir (Sanhedrin 107b; Sotah 47a).
3) Il a appris la sorcellerie en Égypte et, pour faire des miracles, a utilisé des procédures qui impliquaient de couper sa chair, ce qui est également explicitement interdit dans la Bible (Chabbat 104b).
Citation finale de http: // www.noahide.com/yeshu.htm (site Web de Loubavitch) 20 juin 2000.
[Remarque: nous avons imprimé et conservé dans nos fichiers une copie papier de cette déclaration du "site Web de Noah's Covenant" de Loubavitch, telle qu'elle apparaissait sur leur site Web à l'adresse http: // www.noahide.com le 20 juin 2000, dans l'éventualité où des dénégations seraient émises ultérieurement et la déclaration elle-même supprimée].
Examinons plus en détail certains de ces passages du Talmud anti-Christ:
Gittin 57a. Dit que Jésus est en enfer, bouilli dans "des excréments chauds".
Sanhedrin 43a. Dit que Jésus ("Yeshu" et dans Soncino note #6, Yeshu "le Nazaréen") a été exécuté parce qu'il pratiquait la sorcellerie: "
Il est enseigné qu'à la veille de la Pâque, Jésus a été pendu, et quarante jours avant cela, la proclamation a été faite: Jésus doit être lapidé à mort parce qu'il a pratiqué la sorcellerie et a attiré le peuple vers l'idolâtrie.
C'était un séducteur et tu ne devrais avoir pour lui ni pitié ni tolérance. " 
Kallah 51a.
"Les Sages étaient assis une fois devant la porte quand deux jeunes garçons sont passés; l'un s'est couvert la tête et l'autre avait la tête non couverte.
À propos de celui qui avait la tête non couverte, le rabbin Eliezer dit qu'il était un bâtard.   Le rabbin Joshua a dit qu'il est le fils d'un niddah (un enfant conçu pendant la période menstruelle d'une femme). Le rabbin Akiba a dit qu'il était à la fois un bâtard et le fils d'un niddah."
Ils lui ont alors dit:" Qu'est-ce qui vous a amené à contredire l'opinion de vos collègues? "
Il a répondu: "Je vais vous prouver ce que je dis."
Il est allé voir la mère du garçon et l'a trouvée assise au marché en train de vendre des haricots. Il lui dit: 'Ma fille, si tu réponds à la question que je te poserai, je t'amènerai dans le monde à venir.' (Vie éternelle).
Elle lui a dit: Jure-le-moi.
Le rabbin Akiba, prêtant le serment avec ses lèvres mais l'annulant dans son cœur, lui dit: "Quel est le statut de ton fils?" Elle a répondu: « Quand je suis entrée dans la chambre nuptiale, j'étais niddah (menstruations) et mon mari s'est tenu à l'écart de moi; mais mon meilleur homme a eu des rapports sexuels avec moi et ce fils est né pour moi. »
Par conséquent, l'enfant était à la fois un bâtard et le fils d'un niddah.
Il a été déclaré : Béni soit le Dieu d'Israël qui a révélé son secret au rabbin Akiba."
En plus du thème que Dieu récompense les menteurs intelligents, la discussion précédente sur le Talmud concerne en réalité Jésus-Christ (le bâtard qui " a découvert sa tête " et a été conçu dans la crasse des menstruations).
La mère adultère du garçon dans cette histoire du Talmud est la mère du Christ, la Bienheureuse Marie (appelée Miriam et parfois, Miriam la coiffeuse, dans le Talmud).
"L'Editio Princeps de l'intégralité du Code de droit talmudique, Mishneh Torah de Maïmonide regorge non seulement des préceptes les plus offensants contre tous les Gentils, mais aussi d'attaques explicites contre le christianisme et contre Jésus (au nom duquel l'auteur ajoute pieusement " Puisse le nom du méchant périr ').
~ Dr. Israel Shahak, Histoire juive, religion juive, p. 21.
"Le Talmud contient quelques références explicites à Jésus. Ces références ne sont certainement pas complémentaires.  Il ne fait aucun doute que le récit de l'exécution de Jésus à la veille de la Pâque fait référence au Jésus chrétien. Le passage dans lequel le châtiment de Jésus en enfer est décrit semble également faire référence au Jésus chrétien.  Il s'agit d'un morceau de polémique antichrétienne datant de la période postérieure à 70 CE."~
Hyam Maccoby, Judaism on Trial, pp. 26-27.
Selon le Talmud, Jésus a été exécuté par un tribunal rabbinique approprié pour idolâtrie, incitant d'autres Juifs à l'idolâtrie et au mépris de l'autorité rabbinique.
Toutes les sources juives classiques qui mentionnent son exécution sont très heureuses d'en assumer la responsabilité; dans le récit talmudique, les Romains ne sont même pas mentionnés.
Les récits les plus populaires - qui ont néanmoins été pris très au sérieux - comme le fameux Toldot Yeshu sont encore pires, car en plus des crimes ci-dessus, ils l'accusent de sorcellerie.
Le nom même de «Jésus» était pour les Juifs un symbole de tout ce qui est abominable et cette tradition populaire persiste encore.
"La forme hébraïque du nom Jésus ~ Yeshu ~ a été interprétée comme un acronyme pour la malédiction," que son nom et sa mémoire soient effacés ", qui est utilisé comme une forme extrême d'abus.
En fait, les juifs orthodoxes antisionistes (comme Neturey Qarta) appellent parfois Herzl «Herzl Jesus» et j'ai trouvé dans les écrits religieux sionistes des expressions telles que «Nasser Jesus» et plus récemment «Arafat Jesus».
"~ Dr. Israel Shahak, Jewish History, Jewish Religion, p. 97-98, 118.
Traduction : Hannibal GENSERIC 

à suivre

4 commentaires:

  1. /...certaines organisations juives orthodoxes sont plus ouvertes et admettent que le Talmud ne mentionne pas seulement Jésus mais le dénigre (comme un sorcier et un monstre sexuel dément).../
    ...
    Il est difficile de ne pas faire un parallèle avec le traitement que subit Donald J. Trump... partout autour du monde... où l'influence sioniste est bien installée...
    Après ce constat...des plus éloquent...beaucoup persistent encore aujourd'hui...à tort...et continuent de prêcher sur toutes les tribunes...que le vilain...le méchant...Donald...est un agent sioniste...
    De la même façon que les pharisiens hier...traitaient le Christ de Satan...
    C'est l'inversion...et la projection absolue...
    Non! Trump n'est pas un imbécile...
    Il est un Souverainiste...
    Comme Poutine en est un...
    Et les Peuples de la terre...
    En soif de Souveraineté...
    Le réalisent de plus en plus...
    Il faut être cohérent...

    RépondreSupprimer
  2. Chaque Être humain devrait se demander qu'est ce qui est fait pour qu'il doive rester scotché dans ses conditions d'existence, à commencer par "les juifs" car certainement les plus impliqués, mais aussi tous les autres. A qui profite le fait que je sois comme ça ?

    RépondreSupprimer
  3. Le résultat des dernières élections en Israël ne va pas faciliter le dialogue entre les trois livres sacrés, ni la paix en Palestine pas plus que de détendre la situation avec l'Iran. Des jours sombres sont devant nous. Préparons de la nourriture en réserve.

    RépondreSupprimer
  4. Les Juifs et leurs rabbins ont essayé de me tuer de bien des manières, maintenant ils doivent accepter la honte de la défaite et se hara kiri..... Car c'est l'unique volonté de Dieu.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.