samedi 7 mars 2020

Sinistre ARABIE. MBS fait arrêter son oncle et son cousin et balise le terrain pour succéder à son père agonisant


Mohammed Ben Salmane vient de consolider son pouvoir en Arabie saoudite en arrêtant ses deux rivaux pour le trône, les deux personnalités les plus éminentes du royaume, à savoir son oncle le prince Ahmed ben Abdelaziz al Saoud et son cousin le prince Mohammed bin Nayef ben Abdelaziz al Saoud.
Les interpellations ont eu lieu tôt vendredi matin lorsque des gardes de la cour royale portant des masques et vêtus de noir ont débarqué chez les deux hommes, les ont placés en garde à vue et ont perquisitionné leurs domiciles, rapporte le Wall Street Journal.
Un énorme développement en Arabie saoudite vendredi soir. Le Wall Street Journal rapporte que les autorités saoudiennes ont détenu deux éminents royaux proches du trône - à savoir, le frère vieillissant du roi Salman, le prince Ahmed bin Abdulaziz al Saud, et le prince Mohammed bin Nayef bin Abdulaziz al Saud (souvent appelé MBN).
Crown Prince Mohammed bin Salman of Saudi Arabia, left, with Mohammed bin Nayef, the former crown prince."La cour royale saoudienne a accusé les deux hommes d'avoir comploté un coup d'État pour déloger le roi et le prince héritier, selon des personnes proches de la situation", rapporte le WSJ. Un des frères de MBN, Nawaf, aurait également été arrêté.
Vendredi matin, des commandos vêtus de noir et masqués ont fait une descente au domicile des deux hommes accusés de trahison, ce qui est largement interprété comme faisant partie de la large "purge" menée par le prince héritier Mohammed bin Salman (MbS) contre de puissants rivaux potentiels et de centres d'influence. Cette purge  a commencé en 2017 lorsque de nombreux princes et hauts fonctionnaires ont été enfermés dans le Riyadh Ritz-Carlton. [1]
Comme cela est souvent le cas, les autorités saoudiennes n'ont donné aucun détail ni aucune preuve de la tentative de coup d'État présumée, même si une condamnation pour "trahison" signifie qu'ils risquent d'être exécutées, comme le note le WSJ:
Les deux hommes qui, jadis, faisaient la queue pour le trône sont désormais menacés d'emprisonnement à vie ou d'exécution, ont déclaré des personnes proches de la situation. Les détails de la tentative de coup d'État présumée n'ont pas pu être connus.
Avant tout, chacun des princes Ahmed et MBN a auparavant passé du temps en tant que ministre de l'Intérieur, un poste très puissant avec une supervision directe des troupes et des renseignements saoudiens.
Bin Nayef, il faut le rappeler, avait initialement été en lice pour être roi avant d'être déchu de ses pouvoirs de ministre de l'Intérieur en 2017 alors que le roi Salman déclarait son fils MbS héritier du trône.
تأكد الآن:
1. اعتقال الأمير (أحمد بن عبدالعزيز)، أحد كبار أمراء آل سعود، وأخطر من يعتقلهم ابن سلمان.
.
2. اعتقال وزير الداخلية، الأمير (عبد العزيز بن سعود).
.
3. اعتقال (مجموعة أخرى من الأمراء)، التفاصيل لاحقاً.
2 159 personnes parlent à ce sujet
À la suite du meurtre et du démembrement du journaliste Jamal Khashoggi [2], les dirigeants politiques et commerciaux de l'Ouest ont généralement évité MbS lors des grands événements publics pendant une grande partie de l'année après la mort de Khashoggi. Mais l’abominable MbS  a été discrètement "réhabilité" par les élites et il a récemment semblé « faire comme d'habitude »' et redevenir fréquentable .
Il semble que MbS recommence nouveau son offensive parce que l'attention du monde est concentrée sur le coronavirus qui devient une pandémie mondiale, loin des machinations politiques de MbS.
NOTES
Hannibal GENSÉRIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.