mercredi 11 mars 2020

Les université arabes en queue de poloton


Ce court essai a été écrit après avoir lu le rapport récemment publié par www.webometrics.info sur «Le classement arabe des universités qui place les universités arabes à la fin du classement international, qui est non seulement choquant mais aussi honteux.
Il est difficile de croire que le meilleur classement est établi à 383 pour l'Université King Saudi avec l'Université du Caire à 724, suivi par l'Université américaine de Beyrouth à 826 et l'Université américaine du Caire à 1202.

L'université du Koweït ne s'en sortait pas mieux en 1598 avec l'université du Qatar en 1349, l'université de Tabuk en 2892, l'université Ibnou Zhor d'Agadir en 3194. Les universités américaines du Golfe ne s'en sortent pas mieux avec l'université Texas A & M au Qatar en 2237 et l’Université américaine de Sharjah 1804.
Il ne faut pas être aussi surpris par le mauvais classement des universités arabes, car l'éducation n'a pas été la priorité des gouvernements arabes depuis des lustres. Si l'on veut creuser le contenu et le statut de l'enseignement supérieur dans les universités arabes, on risque la crise cardiaque.
La plupart, sinon la totalité, des pays arabes s'éloignent de l'enseignement public et abandonnent souvent les enseignements primaire et secondaire au profit des écoles privées et créent des systèmes d'enseignement à deux niveaux, séparés et inégaux, deux systèmes éducatifs parallèles. L'un pour les riches et les aisés, l'autre pour les citoyens pauvres qui n'ont pas les moyens d'envoyer leurs enfants dans des écoles privées chères. Cette politique impose une «société de classe» comme si le monde arabe n'avait pas déjà ses parts de division et de conflits, sans parler de la perte de revenus du gouvernement au profit du secteur privé.
Étant donné que le monde arabe est obsédé par les problèmes de sécurité, achetant des armes pour des centaines de milliards de dollars par an, les pays arabes devraient certainement considérer l'éducation comme un problème de sécurité nationale, plus important que les armes qui s’avèrent souvent inutiles sinon néfastes car elles équipent aussi le terrorisme islamiste. La quasi-totalité des pays arabes  font la promotion des «enseignements religieux» au détriment des cours essentiels de base STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) contribuant à l'essor et à la propagation des idéologies djihadistes qui menacent non seulement la sécurité de ces pays mais leur propre existence. Imaginez ces centaines de milliers de diplômés ne contribuant en rien au PIB du pays, qui finissent souvent au chômage, et dont le seul avenir pour gagner de l’argent est de se faire recruter par les agents islamistes. Financés grassement par les pétromonarchies, ces officines de recrutement de djihadistes et autres talibans, sont quasi saturées de demandes d’embauche de jeunes diplômés chômeurs.
Le récent effondrement des prix du pétrole est un signal d'alarme, non seulement pour ces pétromonarchies qui financent l’islamo-terrorisme, mais aussi des pays comme l’Algérie ou l’Égypte, qui dépendent fortement des ressources naturelles plutôt que des ressources humaines renouvelables et du capital. Des pays comme l'Arabie saoudite, l'Égypte et l'Algérie, avec de grandes populations, ont investi des dizaines et des centaines de milliards dans l'armement plutôt que dans l'éducation. Imaginez quel type de sociétés productives de richesse ils auraient eu s’ils avaient suivi l’exemple de pays comme   Singapour (pays à majorité musulmane), la Corée du Sud, la Finlande, et d’autres pays dont la richesse est produite par le travail, et dont la religion n’est pas utilisée comme l’opium du peuple.

Source : Arab Education in Intensive Care.

Traduit et annoté par Hannibal Genséric

Arab_world


ranking
1
428
2
474
3
496
4
668
5
731
6
833
7
922
8
1016
9
1153
10
1160
11
1163
12
1228
13
1275
14
1311
15
1428
16
1430
17
1472
18
1562
19
1616
20
1646
21
1717
22
1723
23
1739
24
1792
25
1830
26
1883
27
1887
28
1928
29
1935
30
1978
31
1985
32
1987
33
1987
34
1994
35
2028
36
2095
37
2113
38
2117
39
2142
40
2142
41
2197
42
2199
43
2211
44
2238
45
2286
46
2300
47
2323
48
2339
49
2345
50
2345
51
2358
52
2378
53
2401
54
2403
55
2414
56
2425
57
2455
58
2477
59
2487
60
2498
61
2504
62
2518
63
2542
64
2556
65
2571
66
2573
67
2593
68
2596
69
2624
70
2651
71
2667
72
2668
73
2686
74
2695
75
2700
76
2730
77
2754
78
2786
79
2827
80
2834
81
2834
82
2853
83
2882
84
2889
85
2936
86
2941
87
2944
88
2957
89
2986
90
3011
91
3018
92
3082
93
3087
94
3094
95
3096
96
3111
97
3130
98
3140
99
3171
100
3174

3 commentaires:

  1. Dans les petro monarchies, on préfère se pavaner en bugati, faire les cons avec des lions et autres animaux exotiques.

    Ils préfèrent se soigner dans des instituts suisses ou français, vu le niveau affiché, est-ce étonnant ?

    RépondreSupprimer
  2. alla akbar ...dieu est tres grand pour les imbéciles

    RépondreSupprimer
  3. En même temps ,avec ce qui est arrivé en Irak, en Libye, en Syrie et d'autres, on peux comprendre que l'Algérie , l'Egypte ...investissent ,non ???

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.