jeudi 15 septembre 2022

Les Juifs et les Révolutions (Partie1/5)

Une grande partie de la soi-disant « histoire » qui nous a été enseignée dans nos écoles n'a pas été aussi précise que nous aurions pu le croire. En particulier, les éditeurs de livres, avec une prévoyance rusée, ont réussi à éliminer une grande partie des informations les plus importantes nécessaires pour nous donner une véritable compréhension du monde dans lequel nous vivons. Après l'élimination de peut-être 50% des faits cruciaux, une grande partie du reste qui nous a été présenté est factuellement faux. Pire encore, ils ont réussi à construire un récit historique déconnecté composé d'octets sonores qui semblent sans rapport et nous empêchent ainsi de pouvoir relier les points nécessaires pour voir l'image globale telle qu'elle est (ou a été) réellement. Pour aggraver les choses, nos enseignants, ayant été éduqués dans ce même système, ignorent eux-mêmes la plupart des faits cruciaux.

Contrairement à nos textes d'histoire propagandistes, les révolutions ont rarement résulté d'une « éruption spontanée de l'ordre social », comme on l'a souvent écrit. Le plus souvent, l'allumette est allumée par une « agence secrète qui se cache dans les sanctuaires ténébreux de certaines formes de franc-maçonnerie » qui a inévitablement une origine « manifestement juive ».
Notre histoire enregistrée a, dans tous les cas, omis les identités ethniques des instigateurs et des principaux acteurs et, à quelques exceptions près (la France et la Russie, notamment), elle a complètement enterré l'origine de ces révolutions. Les pays européens ont connu deux vagues de révolutions à environ 100 ans d'intervalle, dirigées vers le renversement des monarchies, mais ce n'était que le début. Peu semblent savoir aujourd'hui que le mouvement communiste était plus ou moins à 100% une création juive , déterminée à favoriser les révolutions non seulement en Europe mais dans le monde entier. Nous avons eu Trotsky et Lénine [a] en Russie, les loges maçonniques juives en France, un coup d'État réussi en Mongolie, Bela Kun en Hongrie, Rosa Luxembourg en Allemagne, des tentatives de révolutions communistes aux États-Unis (Emma Goldman) et au Canada, Voitinsky en Chine, Bettelheim en Autriche, et bien d'autres.

Quelques rappels historiques

Les paragraphes qui suivent sont un extrait abrégé d'un article antérieur intitulé “It’s Time to Trash Democracy — Part 1 – The Origin”. « Il est temps de saccager la démocratie — Partie 1 – L'origine ».

Presque tout le monde sait que pendant des siècles, les Juifs ont été expulsés à plusieurs reprises par plusieurs nations, au moins au cours des 700 ou 800 dernières années, les expulsions se produisant souvent tous les 50 ans environ. Tout cela est bien documenté, mais il est intéressant de noter que personne ne semble avoir prêté attention au moment précis où ces expulsions ont cessé ou, plus important encore, pourquoi elles ont cessé. Nous devons retracer un peu l'histoire de l'Europe de l'Est.

Il y a plusieurs siècles, les confins orientaux de l'Europe entre le Caucase et la Volga étaient gouvernés par un État juif connu sous le nom d'Empire Khazar ,[2] [3] dont l'apogée de puissance a été du VIIe au Xe siècle. Les Khazars étaient un peuple d'origine turque qui, pour des raisons peu claires, a choisi d'adopter le judaïsme comme religion vers 750 après JC, mais ce qui est d'une importance cruciale, c'est qu'ils n'étaient pas juifs, dans aucun des sens de ce mot. Ils étaient entièrement turcs et d'Europe de l'Est , génétiquement plus étroitement liés aux tribus Hun, Ouïgour et Magyar qu'à la semence d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. ( [2] page 17) [b]

Le vent des Khazars » Le lecteur Samulak

Les Khazars étaient des guerriers nomades, « des hommes sauvages aux visages hideux et aux manières de bêtes féroces, mangeurs de sang ». Un écrivain arménien parle de « l'horrible multitude ». Ils étaient sans aucun doute l'une des espèces animales les plus violentes et les plus cruelles qui aient jamais habité la terre, sans autre utilité pour la vie que la leur. Les Khazars étaient un peuple si violent, brutal et sauvage qu'ils étaient "craints et abhorrés par-dessus tous les peuples de cette région du monde". 

The Old Khazarian Empire: Why is this history hidden?The Jewish Khaganate Of The Khazars | The Historian's Hut

On sait peu de choses sur leur origine parce que les historiens juifs et les éditeurs de livres les ont éliminés de notre histoire et font de leur mieux aujourd'hui pour nier même l'existence de ces personnes [c] . Ces Khazars d'Europe de l'Est étaient sans aucun doute les peuples les plus détestés et les plus craints de toute l'Europe à l'époque, peut-être de toute l'histoire. Leur soif de sang et leur cruauté étaient légendaires, sans parler de leur cupidité.[4] [5] . Il sera significatif qu'avant l'époque où ils ont adopté le judaïsme, la religion Khazare était une religion de culte phallique.

Khazars - Wikipedia

L'Empire Khazar a pris fin lorsque les peuples d'Europe, incapables de tolérer leur brutalité sauvage, se sont unis, ont exterminé l'Empire et dispersé les Khazars survivants aux quatre vents. Ils ont été vaincus principalement par les Russes vers 965 après JC, mais ont persisté dans une certaine mesure, subissant diverses exterminations supplémentaires jusqu'à la fin des années 1300, lorsque Gengis Khan les a nettoyés et a occupé presque tout leur territoire antérieur. Les Khazars ont simplement "disparu" de l'histoire, pour être remplacés par des "Juifs" qui sont soudainement apparus presque partout en même temps. Ces survivants dispersés sont restés des nomades, des gens d'aucune nation et d'aucun lieu - et sans aucune loyauté envers un peuple, une nation ou un lieu. Et, comme le souligne Koestler, ces juifs sont « le berceau de la partie numériquement la plus forte et culturellement dominante de la communauté juive moderne ». Et en effet, j'ai lu des publications juives qui déclarent catégoriquement que (pour paraphraser, mais avec précision) "Autant dire qu'il n'y a plus de 'vrais Juifs' dans le monde, et qu'au moins 95% de tous les Juifs sont des Khazars européens" . Ils donnent une mauvaise réputation aux vrais Juifs.

La cupidité a poussé cette diaspora khazare vers la banque et l'argent , tandis que leur brutalité indigène se prêtait bien à la traite des esclaves, occupations qu'ils ont exercées depuis lors [d]. Leur homelessness (sans-abrisme / SDFism) naturel et leur dissemblance fondamentale avec les autres tribus humaines étaient peut-être responsables de leur manque de loyauté envers toute nation ou tout peuple, et leur brutalité cruelle apparemment innée, ainsi que leurs perversions sexuelles apparemment aussi innées, expliquaient leur dérive vers des occupations comme la traite des esclaves , kidnappant d'innombrables jeunes femmes pour les vendre dans des harems du monde entier et pour kidnapper et castrer des jeunes hommes pour servir d'eunuques dans ces mêmes harems [e]. Ce dernier a peut-être aussi expliqué leur brusque basculement vers le judaïsme, le Talmud babylonien résonnant bien avec leurs penchants sexuels, une sorte d'« âme sœur » à laquelle ils étaient tout à fait disposés et réceptifs. [f]

Leurs problèmes étaient nombreux. Ces Khazars (aujourd'hui nos "soi-disant" Juifs) étaient également amèrement détestés pour leur culture fiscale. Le processus était simple. Ils approchaient un monarque avec une proposition de payer l'intégralité des recettes fiscales de son royaume annuellement à l'avance, en une somme forfaitaire, en échange de quoi ils auraient le droit de prélever et de percevoir des impôts auprès des citoyens au cours de l'année suivante, pour récupérer leur « investissement » et réaliser un profit. La théorie était solide; la pratique brutale. Ces soi-disant Juifs créaient, prélevaient et collectaient des impôts en nature et en volume qui stupéfient l'imagination et finissaient par mettre en faillite une nation entière. Plus d'un monarque découvrait que les collectes d'impôts progressaient sans limite jusqu'à ce que tout le royaume soit au bord d'une révolution, moment auquel ces soi-disant juifs seraient expulsés du pays, parfois autorisés à emporter leur butin avec eux, parfois leur butin était confisqué à la sortie. Dans tous les cas, cette diaspora « juive » a poussé les choses au point où une expulsion massive était considérée comme le seul salut d'un pays.

Nous avons été exposés pendant des générations à des histoires de « Juifs » expulsés de diverses nations pour des raisons d'antisémitisme, mais cela n'a jamais été vrai. D'abord, et encore, ces gens n'étaient pas juifs, et ils ont été expulsés pour leurs crimes et leur cupidité, sans rapport avec leur (fausse) origine ethnique. On ignore aujourd'hui que les expulsions n'ont jamais vraiment cessé. Cuba a expulsé tous les Juifs après la révolution. Le Japon a expulsé tous les Juifs en deux vagues avant la Seconde Guerre mondiale, et le premier acte de Mao en prenant le pouvoir a été d'expulser tous les Juifs de Chine. L'Allemagne a tenté la même chose (à Madagascar) avant la Seconde Guerre mondiale, mais a échoué. Ces expulsions sont toutes pour des raisons similaires, et beaucoup de ces raisons existent, en pire, aujourd'hui.

NOTES

[1] Il est temps de saccager la démocratie - Partie 1 - L'origine

https://www.bluemoonofshanghai.com/politics/2323/

[2] Arthur Koestler ; La treizième tribu

https://www.bluemoonofshanghai.com/wp-content/uploads/2022/05/ARTHUR-KOESTLER-THE-THIRTEEN-TRIBE.pdf

[3] Arthur Koestler ; La treizième tribu

[4] La vérité sur les Khazars (les faits sont les faits)

https://www.bluemoonofshanghai.com/wp-content/uploads/2022/05/Benjamin-H-Freedman-The-Truth-About-The-Khazars.pdf

[5] Responsabilité juive pour les deux guerres mondiales : un discours de Benjamin Freedman 1961

https://www.bluemoonofshanghai.com/wp-content/uploads/2022/08/Benjamin-H.-Freedman-%E2%80%93-1961-Speech.pdf

 

Source : https://www.bluemoonofshanghai.com/

--------------------------------------------------------------------- 

NOTES de H. Genséric

[a]
-   Journaliste israélien : Les pires meurtriers du XXe siècle étaient Juifs !
-   La Clé du Mystère (Partie 4). LE COMMUNISME, MOYEN DE CONQUÊTE JUIVE
-   La Clé du Mystère (Partie-6). "Nous, les Juifs, vous avons conduits dans un nouvel enfer ", avoue le Dr. Oscar Lévy
-   Le musée du peuple juif de Tel-Aviv célèbre comme des héros les meurtriers, les espions et les criminels
-   Le rôle juif dans la révolution bolchevique
-   Les racines juives de Lénine exposées dans un musée russe
-   Liste des juifs communistes
-   Vladimir Poutine : « 80 à 85% des bolcheviques au pouvoir en URSS étaient juifs. »

[b]
-   Israël Shamir : Appelons les juifs "juifs", et n'utilisons pas les euphémismes idiots comme les «globalistes» ou "la cabale"
-   Juifs khazars (Ukraine) Vs Russie - Une vieille et tenace rancœur.
-   Khazars d’hier, Khazars d’aujourd’hui
-   L’un des mensonges historiques le plus cruel: les Khazars sémites
-   LA MAFIA KHAZARE (1ere partie) : l'Histoire occulte
-   La Mafia khazare (2ème partie)
-   Les juifs Chabad ont-ils orchestré la guerre en Ukraine pour établir leur « troisième royaume de Khazarie » ?
-   Ukraine / Russie. Le dessous des cartes qu'on vous cache

[c]
-   En quête du « gène juif »
-   La descendance juive des Hébreux bibliques est un autre canular
-   Les Juifs Khazars nient être khazars
-   Les Khazars débarquent dans l'histoire
-   L'histoire cachée de la mafia khazare incroyablement diabolique (nouvelle version)
-   Racialisation juive dans les tests d'ascendance génétique directement aux consommateurs aux États-Unis
-   Thomas Dalton et la "Question Juive"

[d]
-   À la demande des suprémacistes juifs, YouTube censure le leader noir qui avertit les noirs de la suprématie juive
-   Esclavage. Le monument à Juda Benjamin
-   Le livre «Les Juifs vendent des Noirs» suscite un mouvement de demandes de réparations
-   Le martyr et l'holocauste des Noirs par les Juifs trafiquants esclavagistes
-   Les Juifs et la traite des Noirs
-   Les riches juifs dominaient la traite des esclaves américaine - Pourquoi personne ne proteste contre ce fait ?
-   Les suprémacistes blancs juifs et le Ku Klux Klan
-   USA. Assaut juif contre les intellectuels noirs

[e]
-   Israël est le centre mondial de la traite des esclaves blanches (goyim)
-   Pour un rabbin israélien, les non-juifs doivent servir les juifs
-   Thomas Dalton et la "Question Juive"

[f]
-   20 EXTRAITS CHOQUANTS DU TALMUD ( livre saint des sionistes)
-   De la réalité d’un complot juif, ou la domination talmudique vue par des « juifs » dissidents
-   La vie sexuelle secrète des Juifs, par Lasha Darkmoon
-   LE TALMUD révélé. Une littérature de la haine raciste. 1. Introduction La Torah et le Talmud
-   USA. Les dirigeants noirs proclament des vérités interdites sur les mensonges d’Israël et du Talmud

Hannibal Genséric

6 commentaires:

  1. Selon un rabbin de Jérusalem (nom connu) il déclare que la plupart des juifs venus de Russie, sont des imposteurs. En effet, aujourd'hui la majorité de cette communauté ne respecte pas le repos du 7ème jour juif, ne porte plus la Kippa, et mange du porc. A Tel Aviv ainsi qu'à Jérusalem, ces faux juifs tiennent des boucheries qui vendent de la viande de porc.

    RépondreSupprimer
  2. La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793 énonce en son article 35 : «Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs».
    Cette declaration a ete concue et cree de toute piece par les revoluttionaires juifs (et ecrite avec le sang des Goym), avec leur habituelle capacité de dissimulation presque parfaite, pour se donner l'authorization cachée de boulverser les peuples dans les quels ils se sont installés, les tromper et les pousser à se massacrer reciproquement. Au nom, bien sur, de la declaration des droits de l'homme. Ce qui est arrivé au cours des siecles suivants. L'aspect surreel, voire suicidaire de cette histoire, est le fait que les Goym depuis lors font toujours reference à cette declaration comme s'il s'agissait d'une panacée ou d'une conquete epocale, tandis qu'elle n'est rien d'autre que la corde autour de leur cou que les etouffe lentement afin qu'ils ne se rendent jamais compte d'etre les victimes d'une gigantesque imposture dont ils ignorent à toujours les auteurs, qui par consequent peuvent agir sans aucune entrave, au contraire avec le plein consentement et l'aide des victimes, qui pour leur petite portion de confort ont pratiquement vendu leur ame a lucifer, leur dieu declaré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le projet de constitution est élaboré par le Comité de salut public auxquels sont adjoints, le 30 mai 1793, Hérault de Séchelles, Ramel, Couthon, Saint-Just et Mathieu.
      Liste des membres du comité de salut public (avril 1793 – juillet 1793) :
      Bertrand Barère (1755–1841) Hautes-Pyrénées
      Jean-François Delmas (1751–1798) Haute-Garonne
      Jean-Jacques Bréard (1751–1840) Charente-Inférieure
      Pierre-Joseph Cambon (1756–1820) Hérault
      Georges Danton (1759–1794) Seine
      Jean Debry (1760–1834) Aisne
      Jean-François Delacroix (1753–1794) Eure-et-Loir
      Louis-Bernard Guyton-Morveau (1737–1816) Côte-d'Or
      Jean-Baptiste Treilhard (1742–1810) Seine-et-Oise
      Je n'y vois pas de juifs !!

      Supprimer
    2. Prenons le comité de sûreté générale. « D'octobre 1793 à Thermidor an II (août 1794), il était composé de 15 membres, à savoir :
      Jean Pierre André Amar
      Joseph-Nicolas Barbeau du Barran
      Moyse Bayle
      André-Antoine Bernard
      Jacques-Louis David
      Armand-Joseph Guffroy
      Grégoire Jagot
      Élie Lacoste
      Louis-Charles de Lavicomterie
      Philippe-François-Joseph Le Bas
      Joseph Le Bon
      Jean-Antoine Louis
      Philippe Rühl
      Marc-Guillaume-Alexis Vadier
      Jean-Henri Voulland »
      Un tiers des noms sont assurément juifs, cela fait beaucoup pour un pays qui compte alors 5000 juifs pour 27 millions d'habitants. Cette proportion de un tiers n'est donc pas du tout représentative de la population française. Si l'on approfondit et que l'on regarde l'ascendance de ces gens, ce sera sûrement plus de un tiers.

      Supprimer
  3. La Constitution de 1793, n'est pas mise en application, il s'agit donc d'un texte sans valeur juridique. Dans celle de 1958, figure la déclaration de 1789, ainsi que la Constitution de la résistance de 1946. La Constitution de 1958 englobe trois textes de lois, mais sans les écrits de 1793.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore pire, car les moutons Occidentaux font reference à quelque chose qui, selon ce que vous dites, n'a jamais ete mise en application et qui est neanmoins repris, meme avec une certaine fierté, par le Blog LA CAUSE DU PEUPLE. La verité est que nous les Occidentaux nous sommes immergés dans la merde du mensonge jusqu'au cou et nous pretendons de ne pas percevoir l'odeur nauseabonde. Attention, car ces attitudes aussi qui alimentent le mensonge institutionalisé, tot ou tard nous allons les payer très cher avec une inevitable et logique pluie de missile russes: Peut etre aussi chinois et nord coreens.

      Supprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric.