mardi 5 novembre 2019

Le martyr et l'holocauste des Noirs par les Juifs trafiquants esclavagistes


Quand la communauté noire internationale va-t-elle demander des réparations à la communauté juive pour l'immense préjudice que lui a causé le commerce juif des esclaves? Quand dressera-t-on un monument commémoratif de ce crime de lèse-humanité à ne jamais oublier?
Parmi ceux qui accompagnaient Christophe Colomb à son arrivée en Amérique, il y avait cinq juifs:  Luis de Torres, Marco, Bernal, Alonzo de la Calle, Gabriel Sanchez.
Ils persuadèrent Colomb de capturer 500 Indiens et de les vendre comme esclaves à Séville en Espagne.

Les juifs furent chassés d'Espagne en 1492 et du Portugal en 1497. Ils s'installèrent aux Pays-Bas où ils fondèrent «la Compagnie hollandaise des Indes Occidentales» (c'est à dire l'Amérique).
En 1654, Jacob Barsimson fut le premier juif à émigrer de Hollande vers New Amsterdam (New York). De nombreux juifs le suivirent, s'établissant sur la côte et commerçant avec les autochtones. Le premier à exercer ainsi ce métier fut Layman Lévi qui échangeait des pacotilles venues de Hollande contre de précieuses fourrures.
Les juifs Nicholas Lowe et Joseph Simon prirent alors part à ce fructueux commerce. Lowe eut l'idée de vendre du rhum aux Indiens sans méfiance. En un rien de temps la ville portuaire de Newport comptait 22 distilleries. Toutes appartenaient à des juifs.
L'intoxication alcoolique des Indiens et les massacres perpétrés en état d'ivresse sur les premiers colons européens sont dus à cette initiative juive. Newport, qu'on appela longtemps «Newport juif», devint un centre mondial du trafic d'esclaves avec l'Afrique.
Les bateaux partaient de Newport vers l'Afrique Occidentale pour y capturer leur cargaison humaine noire. 128 bateaux qui débarquaient des esclaves à Charleston appartenaient à des Juifs de Newport et de Charleston. La traite des esclaves était un monopole juif.
Le juif Aaron Lopez joua un rôle très important dans ce monstrueux commerce de 1726 à 1774, il contrôla personnellement 50% de la traite de ces êtres humains dans toutes les colonies américaines.
En 1717 la première loge maçonnique fut fondée: 90% des membres en étaient juifs. Vingt ans plus tard la loge maçonnique King David fut fondée. Elle était entièrement juive;
Accompagnons le bateau «Abigaïl» du juif Aaron Lopez jusqu'en Afrique Occidentale. En mai 1752, il fut chargé de 34.000 litres de rhum, d'une énorme quantité de fers à mettre aux mains et aux pieds des Noirs qui seraient ramenés comme esclaves.
Il y avait aussi pistolets, poudre, sabres, et une abondante camelote, comme fond de «commerce». Le capitaine Freedman était un juif.
Trois mois plus tard ils abordaient la terre d'Afrique où de nombreux agents d'établissements juifs, travaillaient pour le compte des trafiquants d'esclaves, étaient sur place. Les choses se passèrent comme avec les Indiens: les chefs des tribus noirs étaient saoulés au rhum et vendaient or, ivoire et membres de la tribu.
Souvent on menait les tribus noires à travers forêts et steppes jusqu'à la côte. Le trajet durait des semaines et beaucoup succombaient.
Les cravaches empêchaient les colonnes d'esclaves de s'arrêter. On abandonnait à une mort affreuse ceux qui ne pouvaient suivre.
Des ossements jonchaient les pistes. Arrivés à la côte, ils étaient laissés dans leurs fers, inspectés comme du bétail, et gardés par des chiens féroces.
On leur rasait le crâne et on les marquait au fer rouge, ce qui permettait de reconnaître les fugitifs.
Pères, enfants, femmes étaient séparés et de désespoir certains se noyaient en se jetant à la mer. Un voyage sans espace de trois mois était atroce.
Manque de place, scènes de folie pour quelques centimètres carrés, matière fécale, fouets pour faire régner le calme. Les femmes étaient violées par l'équipage. Les nombreux morts étaient jetés par-dessus bord.
Historiens et statisticiens évaluent à 9 millions le nombre des victimes de cette horreur juive banalisée. Véritable holocauste celui-là. 11 millions ont dû survivre débarqués dans les ports américains où ils furent vendus dans de véritables marchés à bestiaux. Les bénéfices furent considérables: par exemple le voilier «la Fortuna» revint en Amérique avec 217 Noirs payés 4300 dollars et revendus 41.438 dollars.
Dans le nord des États-Unis le trafic d'esclaves était interdit. Les juifs Sandifortd Lay, Woolman, Solomon et Benezet œuvrèrent afin qu'il devînt légal.
L'institut Carnégie de Washington possède de nombreux documents qui prouvent de façon radicale que le vaste trafic d'esclaves fut un monopole juif, sur lequel les non-juifs n'avaient aucune participation. [...]
Parmi les habitants de Newport et de Charleston nous relevons plus de cent noms juifs participant au trafic d'esclaves et à l'exploitation des distilleries, depuis Isaac Gomez à Abraham All, en passant par Felix de Souza et Aaron Lopez connus comme les rois du trafic d'esclaves...
Dans un article publié peu avant la guerre des six jours, le Professeur Shahak (juif israélien) nous a montré que le trafic d'esclaves entre l'Europe et l'Orient, était entièrement entre les mains des juifs, autre «petit détail ...» Tous les Juifs connaissaient cet horrible trafic, ce crime monstrueux.
Pourquoi les rabbins n'ont-ils pas déféré les auteurs devant un tribunal? Pourquoi les honnêtes petits juifs n'ont-ils pas opposé une âpre résistance à ce génocide authentique, lui, et qui ne souffre pas de contradictions arithmético-techniques [comme au sujet de la révision à la basse – 10 x moins ! - du nombre des Juifs morts durant la Deuxième Guerre mondiale et l’impossibilité technique des gazages massifs d’êtres humains avec du Ziklon B !] ?
Aujourd'hui encore l'immense majorité des Noirs aux U.S.A ont le statut social d'assisté. Or cette misère de la masse noire est due aux trafiquants juifs d'esclaves de l'époque.
Les descendants des trafiquants juifs sont-ils coupables, comme on veut que les Allemands le soient d'un holocauste plus que douteux ?
Qu'en pense Bronfman, roi de l'alcool et chantre milliardaire d'un holocauste de 6 millions de juifs, alors que l'American Jewish year book, fixe à 3.300.000 le nombre de juifs présents en 1941 en Europe occupée?
Qu'ont fait les juifs en matière de réparations envers la population noire alors que l'Allemagne aura versé en 2030, la somme de 119 milliards 790 millions de marks (Multiplier par 3 pour avoir l'équivalent en francs) !!!
Que vont faire les Juifs pour entretenir la mémoire et le sentiment de culpabilité juive envers les Noirs?
Ce génocide va-t-il être rappelé sans cesse dans les médias?
Les politiciens juifs vont-ils sans cesse demander pardon aux Noirs?
Va-t-on conduire les enfants juifs sur les lieux du crime ou à des expositions?
Vont-ils faire en sorte que cet horrible génocide ne tombe jamais dans l'oubli?
Actuellement des êtres humains en provenance d'Asie, d'Amérique Latine et d'Afrique sont l'objet de trafics menés par des juifs.
Que vont faire les juifs à leur égard?
Et les Palestiniens?
Qui en dehors du professeur Shahak, va s'élever contre le martyre et l'injustice qui leur est imposé?
Où sera le monument commémoratif et quelles réparations les juifs vont-il accorder aux Russes pour ceux massacrés dans des Goulags par un régime entièrement juifs par ses idéologues, ses financiers, ses politiciens, ses administrateurs et ses bourreaux carcéraux et concentrationnaires, ou réduits à des famines volontairement agencées comme en Ukraine où il y eut six millions de morts?
Les juifs vont-ils demander pardon pour l'outrecuidance de leurs livres saints racistissimes: «Le peuple de Yahwé est le peuple distingué parmi tous les peuples.
- Israël est le peuple élu entre toutes les nations
- Le Seigneur t'a choisi pour être son peuple à lui parmi tous les peuples de la terre
- Tous les peuples que le Seigneur ton Dieu te livre, tu les dévoreras et les regarderas sans pitié
- De tes fils tu feras des princes par toute la terre - Yahwé a mis Israël à la tête de toutes les nations
- Le Seigneur ton Dieu exterminera les peuples chez qui tu te rends pour les déposséder de leur territoire
- Les Dieux des autres peuples sont des fantômes, des idoles et des démons.
- Aux serviteurs des idoles il faut faire une guerre d'extermination.»
Par Roger Dommergue Polacco de Ménasce
Roger Dommergue Polacco de Menasce, né en 1923, est un essayiste français. Il a produit plusieurs ouvrages ainsi que des essais sur la médecine naturelle. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, il a combattu dans l'armée de l'air des Forces Françaises Libres. Il est titulaire d'un doctorat en psychopathologie.
Fils d'un non-juif et d'une juive convertie au christianisme (selon son autobiographie), il n'est donc pas circoncis. Il a néanmoins été élevé durant la majeure partie de son enfance par sa grand-mère maternelle, juive, mais a totalement rejeté le judaïsme, tout comme le christianisme d'ailleurs (qu'il définit comme une religion juive). Après avoir été franc-maçon, il se revendique maintenant comme libre penseur et agnostique.
Écrits et théories
Le premier ouvrage de Roger Dommergue, J'ai mal de la terre, est largement autobiographique. Ayant été élevé par sa grand-mère Charlotte de Menasce, il raconte son enfance dans cette famille juive illustre, et les raisons qui l'ont poussé à sa prise de conscience, notamment sur ce qu'il pense être les conséquences hormonales de la circoncision au 8e jour. Il a ensuite précisé cette théorie dans Dossiers secrets du XXIe siècle. Il y revient entre autres sur les raisons officielles et sur celles non dites de la circoncision, ainsi que sur son historique dans le monde ancien par exemple en Égypte, pour appuyer sa théorie.
Il est un défenseur et praticien de la médecine naturelle sur laquelle il a rédigé de nombreux essais ainsi que quelques ouvrages. Il a créé à Châteauroux l'Institut Dr Alexis Carrel, association visant à la diffusion de la médecine naturopathe.
Il a également produit plusieurs écrits révisionnistes (notamment Auschwitz, le silence de Heidegger) après s'être intéressé à la question et avoir longuement correspondu avec le Professeur Robert Faurisson.
VOIR AUSSI :
Hannibal GENSÉRIC

5 commentaires:

  1. C'est trop monstrueux, bande de fils de putes, j'ai honte d'avoir du sang juif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le judaïsme est un satanisme! Révoltez-vous contre vos rabbins et vos dominants comme le CRIJF.

      Supprimer
  2. Je sais pas ce qui est pire, le fait qu'ils vendaient des esclaves ou le fait qu'ils ont rendu coupables de cette ignominie les goys... cest vraiment la merde cette meute de monstres ravagés ... Columb était juif aussi...

    RépondreSupprimer
  3. Maintenant ils expliquent que Allemagne était 1er pays victime du nazisme... et attaquent la pologne pour se faire payer 3 milliards de dollars pour des pertes occasionnées et imaginaires causées par l'Allemagne en 45... la putasserie sans bornes

    RépondreSupprimer
  4. Rappelons que Voltaire a fait fortune dans le trafic d'esclaves noirs !

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.