lundi 4 novembre 2019

USA. Un directeur d’école secondaire congédié pour avoir dit qu’il «ne peut pas dire que l’Holocauste est un événement factuel et historique»


L’Holocauste a été le canular le plus lucratif et le plus absurde du XXe siècle et il semble que cet ancien directeur de lycée ait eu l’intelligence de le comprendre. Même si le chiffre ridicule de 6 millions a été complètement démystifié [1], c'est un suicide de carrière que de dire la vérité en Amérique  , où nous sommes supposés avoir la liberté de parole. En Europe, vous passerez des années en prison si vous osez poser une   question sur les souffrances réelles des «élus» pendant la Seconde Guerre mondiale.
Note préliminaire: 


L’ADL a déclaré que  25% (1,7 milliard) de la population  mondiale est «antisémite», parce qu’elle croit que les juifs, qui ne sont que 0,2% de la population mondiale contrôlent tout. Ainsi donc, près de 2 milliards de personnes se rendent compte que les suprémacistes juifs dirigent 99,8% de la population mondiale, même s'ils sont si peu nombreux. C'est ce qu'on appelle les élites, la Cabale, le Nouvel Ordre Mondial, les Sionistes, etc.
----------------------------------------

William Latson était le directeur du lycée Spanish River à Boca Raton. En avril 2018, il a dit à un parent d’élève qu'il ne pouvait pas dire que l'Holocauste avait eu lieu parce que «tout le monde ne croit pas» que l'événement avait réellement eu lieu de la manière dont il est si souvent présenté. Il a écrit dans un email:
Résultat de recherche d'images pour "William Latson"    Je ne peux pas dire que l'Holocauste soit un événement factuel et historique, car je ne suis pas en mesure de le faire en tant qu'employé de district scolaire… Tout le monde ne croit pas que l'Holocauste s'est passé et que vous avez vos idées la-dessus, mais nous sommes une école publique et nos parents n’ont pas tous les mêmes convictions et réagissent donc différemment. Mes pensées et mes convictions n’ont rien à voir avec cela car je suis fonctionnaire. J'ai le rôle d'être politiquement neutre, etde soutenir tous les groupes de l'école. "
Latson a clarifié: «J'autorise les informations sur l'Holocauste et j’autorise les élèves et les parents à prendre des décisions en conséquence.» Il a déclaré qu'il fait de même avec les informations sur l'esclavage.
Dans un courriel différent, Latson écrivait que le programme scolaire, qui consiste à enseigner l'Holocauste dans les cours d'anglais et d'histoire   "doit être introduit, mais pas imposé aux individus, car nous avons tous les mêmes droits, mais pas les mêmes croyances".
Je suis sûr qu'il n’a jamais nié que des Juifs ont souffert ou sont morts aux mains des Allemands, il connaît probablement   le travail d'Ernst Zundel, du professeur Faurisson, de Fred Leuchter, de Dean Irebodd et d'autres. Malgré tout, la position de Latson l’avait mis dans les tenailles juives.
En tant que Noir, William Latson aurait généralement droit à une certaine clémence, dans la mesure où «la diversité est notre plus grande force», mais tout cela est jeté aux chiottes dès qu’il  s’agit des suprématistes juifs. Leur «victimisation» l'emporte sur le statut de victime de tout autre groupe. Après avoir appris cette histoire, imaginez les plaintes infinies   au sein de la communauté juive de Floride et du monde entier.
Malheureusement, Latson n’a pas résisté, même si je peux comprendre la pression qui est exercée sur lui. Il a écrit:
    Le verbiage que j’avais utilisé lors de la réponse à un message électronique d’un parent, il ya un an, ne reflétait pas fidèlement mon engagement professionnel et personnel à éduquer tous les élèves sur les atrocités de l’Holocauste. ”
A l'origine, Latson avait été réaffecté dans une autre école, mais le conseil scolaire du comté de Palm Beach a décidé qu'il devait simplement être  licencié. Latson a été licencié pour "inconduite éthique" et "manquement à ses obligations professionnelles". Il est apparemment contraire à l'éthique de remettre en question la propagande d'atrocité des plus grands menteurs du monde. J’imagine que c’est aussi maintenant la responsabilité du directeur de renforcer l’endoctrinement de l’Holocauste comme religion indiscutable imposée aux goyim.
Latson fait appel de sa résiliation, qui prendra effet le 21 novembre.
Prisonniers juifs des Nazis
Source : 
----------------------------------------------------------------
Comment les sionistes ont phagocyté le judaïsme américain
Comment les banquiers centraux ont fait du judaïsme américain un appendice de l'état de gangster d'Israël en étouffant la culture juive américaine.
Maintenant, tous les Américains triment pour Israël.
"Aujourd'hui en Amérique, la culture juive et même la religion juive ont dégénéré en nationalisme " juif ", et des philanthropes juifs, des écoles juives, des services juifs ségrégués ont été subvertis (à quelques nobles exceptions près) en servant ... l'édification de la 'patrie juive' .....
"Oh, mon peuple! Ceux qui vous guident vous égarent." (Esaïe 3:12)
Par Henry Makow Ph.D.
Les pires antisémites sont les sionistes qui créent l'antisémitisme et l'utilisent pour duper et contraindre les Juifs à faire avancer le plan des banquiers Illuminati pour la dictature du gouvernement mondial.
Dans le passé, j'ai soutenu que le sionisme est un racket de protection et un complot contre les Juifs. Aujourd'hui, je dirai qu'ils ont supprimé l'expression culturelle et spirituelle juive normale et ont détourné le peuple juif pour servir leur cause perverse.
Avant que les sionistes prennent le pouvoir aux États-Unis, ils ont pris le contrôle de la communauté juive américaine et en ont fait leur instrument.
Le Menorah Journal et les sociétés Menorah de Henry Hurwitz constituaient une tentative de la part des Juifs américains de se considérer culturellement et spirituellement comme une fin en soi, plutôt que comme un système de soutien pour la "patrie juive". Les sionistes ont supprimé ce groupe libre et démocratique, de la même manière qu'ils ont privé tous les Américains de leur liberté politique et culturelle.menorah.jpeg
LA SOCIÉTÉ MENORAH
Henry Hurwitz a fondé la première Société Menorah à l'Université de Harvard en 1906 et son journal The Menorah Journal en 1915. Le mouvement Menorah était "pour l'étude et le développement de la culture et des idéaux juifs en Amérique".
À la fin de la Première Guerre mondiale, le mouvement s'était élargi pour inclure l'Association intercollégiale Menorah, une université d'été, une conférence sur l'éducation et un conseil des conférenciers.
Le mouvement encouragea essentiellement une étude non dogmatique et non politique de l'histoire, de l'esprit et de la culture juifs. Il était ouvert à différents points de vue et avait initialement reçu le soutien des banquiers centraux. Mais quand Hurwitz a insisté sur le fait que le judaïsme n'avait rien à voir avec le sionisme et que les Juifs devaient se sentir parfaitement à l'aise en Amérique, les banquiers ont gelé le financement de la communauté juive du mouvement Menorah.
En 1958, Hurwitz écrivait à un ami: "Nous avons eu plus d'une proposition timide de cette riche organisation de nous prendre en charge. Nos problèmes financiers seraient alors résolus. Et notre liberté - c'est-à-dire notre vraie vie - disparaîtrait . " (Menuhin, La décadence du judaïsme à notre époque, 1965. p. 366)hurwitz1.gif
Dans le numéro d'automne-hiver 1959 du Menorah Journal, Hurwitz décrit l'effet de la "bigoterie", c'est-à-dire le contrôle banquier sioniste de la communauté juive organisée.
 "Cette bigoterie frappe au-delà d'une ancienne organisation indépendante bien établie et de son magazine, qui ont peut-être rendu service au judaïsme au cours de plus d'un demi-siècle.
"Cette bigoterie empoisonne l'air de la vie communautaire juive en Amérique. Elle tente de supprimer ... les principes américains fondamentaux de la liberté d'expression et de la presse. Elle pénalise l'analyse honnête [de ceux] qui contrôlent les fonds philanthropiques publics juifs exonérés d'impôt, et par conséquent ont le pouvoir d'enrichir les organisations préférées, tout en affamant les autres qui ne plient pas les genoux ... Ainsi, elles empêchent en réalité une prise en compte rationnelle à long terme de l'intérêt supérieur du peuple d'Israël lui-même.
 "De plus, comme on le sait, une très grande partie des dons philanthropiques supposés volontaires provient d'hommes d'affaires et de professionnels qui s'exposent à des menaces de sanctions économiques et sociales punitives. Ceci doit être décrit comme une espèce de terrorisme. Ce terrorisme est devenu une technique très efficace dans la grande collecte de fonds juive ". (Menuhin, p. 367)
  Malheureusement, le mouvement Menorah est mort avec son fondateur en 1961. Ses travaux ont été en partie poursuivis par le Conseil américain du judaïsme, dirigé par son fondateur dynamique, le rabbin Elmer Berger (1908-1996).
(Le fils de Menuhin est le célèbre violoniste, Jehudi Menuhin.)
En 1965, Moshe Menuhin, homme de gauche, a caractérisé la vie juive américaine de la manière suivante:
"Aujourd'hui en Amérique, la culture juive et même la religion juive ont dégénéré en nationalisme " juif ", et des philanthropes juifs, des écoles juives, des services ségrégués juifs, ont tous été subvertis (à quelques nobles exceptions près) pour servir ... la construction de la 'Patrie juive' ... (468)
(Une mesure de ceci: Moshe Menuhin a dû publier lui-même son livre.)
CONSÉQUENCES
Je suppose que le judaïsme américain est à peu près également divisé: la moitié est séparée de tout ce qui est juif; la moitié est sous le contrôle de la communauté juive organisée, c’est-à-dire du cartel des banques centrales.
Ce cartel, synonyme de Rothschild, est à l’origine de toutes les grandes guerres et dépressions des 300 dernières années, du communisme, du fascisme et de l’Holocauste, du 11 septembre et de la fausse guerre contre le terrorisme. Rien dans ce monde ne se produit sans argent et ils contrôlent le crédit de tous les gouvernements.
Ils doivent nous asservir afin de protéger ce monopole mondial. Leur objectif est de faire de l'humanité une race d'esclaves en détruisant les fondements de notre humanité: nationalité, religion (Dieu), race et famille.
Cet ennemi est au cœur de notre vie politique, financière et culturelle. Il a coopté tous les groupes de la même manière que les Juifs. Cependant, les Juifs organisés mènent l'assaut sur notre liberté.
Ils sont les vrais antisémites. Ils ont déjà sacrifié des Juifs à leur ordre du jour (communisme, nazisme, sionisme) et le feront à nouveau. Tous les Juifs seront blâmés pour le Nouvel Ordre Mondial, même si la moitié est indifférente et l’autre moitié est formée de dupes consentantes.
Eichmann a raconté une autre histoire à propos de ses relations avec le Dr. sioniste Rudolf Kastner, qui a finalement entraîné la mort d'innombrables Juifs hongrois assimilés et la survie des Juifs sionistes les plus aptes pour Israël, des Juifs amis de Kastner. Eichmann a déclaré, entre autres,
 "En fait, il y avait une très forte similitude entre nos attitudes dans la SS et le point de vue de ces dirigeants sionistes immensément idéalistes qui se battaient entre eux ce qui pourrait le devenir leur ultime bataille. Comme je l'ai dit à Kastner:" Nous aussi, nous sommes des idéalistes et nous aussi, nous avons dû sacrifier notre propre sang avant d'arriver au pouvoir. Je pense que Kastner aurait sacrifié mille ou cent mille dollars de son sang pour atteindre son objectif politique, sans s'intéresser aux vieux Juifs ni à ceux qui s'étaient assimilés à la société hongroise.
Mais il était incroyablement persistant dans sa tentative de sauver du sang juif biologiquement précieux - c'est-à-dire du matériel humain capable de se reproduire et de travailler dur. «Vous pouvez avoir les autres juifs, dit-il, mais laissez-moi avoir ce groupe-ci. » Et parce que Kastner nous a rendu un grand service en aidant à maintenir la paix dans les camps de déportation, j'ai laissé ses groupes s'échapper. Après tout, je ne m'occupais pas des petits groupes d'un millier de Juifs. "- A. Eichmann," Eichmann raconte sa propre histoire ", Life Magazine, volume 49, numéro 22 (28 novembre 1960), p. 19-25, 101-112 et "Eichmann's Own Story: Part II", Life Magazine, (5 décembre 1960), p. 146-161; p. 146.
Hannah Arendt a écrit dans son livre Eichmann in Jerusalem: Un rapport sur la banalité du mal: "Les émissaires de Palestine qui avaient une plus grande importance pour Eichmann étaient de s'adresser à la Gestapo et à la SS de leur propre initiative, sans prendre d'ordres ni Les sionistes ou l'Agence juive pour la Palestine sont venus chercher de l'aide pour l'immigration clandestine de juifs en Palestine sous domination britannique, et la Gestapo et les SS ont été serviables. Ils ont négocié avec Eichmann à Vienne. "poli", "pas du genre à crier", et qu'il leur a même fourni des fermes et des installations pour la mise en place de camps de formation professionnelle pour les futurs immigrants. ("À une occasion, il a expulsé un groupe de religieuses d'un couvent pour donner une formation ferme pour jeunes Juifs 'et sur un autre', un train spécial [a été mis à disposition] et des responsables nazis ont accompagné 'un groupe d'émigrants, apparemment dirigés vers des fermes de formation sionistes en Yougoslavie, afin de les voir en sécurité il frontière.)
---
Liens Connexes - -- Rothschilds Keep Jews Mental Prisoners Les Rothschilds gardent les Juifs dans des prisons mentales
Commentaire de Dan:
Une question, diriez-vous que les récits persistants sur l'Holocauste et d'autres Juifs persécutés à Hollywood et à la télévision visent autant à favoriser la paranoïa juive que le soutien de la culpabilité européenne et de la sympathie américaine?
Quand j'étais au collège dans l'Illinois, un étudiant juif a reçu une lettre d'acceptation pour enseigner dans un collège en Géorgie. Il m'a demandé: "Tu as grandi dans le sud. Le KKK brûlera-t-il une croix sur ma cour?" Il était sérieux À l'époque, je trouvais ça drôle, mais j'aimerais maintenant lui demander quelles histoires on lui a racontées pour lui faire peur de voyager au sud de la ligne Mason Dixon.
Il me semble que la télévision, certains films et tous les magazines contiennent beaucoup de propagande visant à garder les Juifs dans la proverbiale Pale. C’est en grande partie une question de peur et tout aussi transparente que la propagande factice de «guerre de race» qui visait les Blancs et les Noirs ces dernières années.
Par ailleurs, le gouvernement israélien a donné son accord en 2011 à une publicité en hébreu destinée aux jeunes Israéliens qui fréquentaient un collège aux États-Unis, leur demandant instamment de ne pas épouser des Juifs américains. La publicité a été retirée à cause de plaintes de groupes juifs américains.

Source : How Zionists Hijacked US Jewry

NOTES de H. Genséric
Hannibal GENSÉRIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.