mardi 26 novembre 2019

Les mensonges de Wikileaks: Assange "mourra" en prison puis rejoindra Epstein en Israël


Israël est le foyer de dizaines, sinon de centaines de pédophiles "morts", d'arnaqueurs financiers, de criminels de guerre et de terroristes, qui y coulent des "jours heureux" ...

Au fil des ans, seules quelques petites choses ont été cohérentes dans ce monde, l’amour de Julian Assange pour la brutalité israélienne et son négationnisme du fait que le 11/9 était une attaque sous faux drapeau [1], ou le fait qu’il appelle toute personne n’appartenant pas aux recrues du Mossad, "une distraction".

Résultat de recherche d'images pour "assange epstein"
Il y a bien longtemps, Wikileaks a été mis à nu pour avoir fuité de la « Poudre de perlimpinpin», ce qui lui a permis de diffuser les fantasmes du Mossad dans les médias mondiaux. Une fois examinés, les documents de Wikileaks proviennent tous du partage de renseignements entre les États-Unis et Israël alors que de faux documents attaquant les ennemis d’Israël y étaient sournoisement disséminés. Nous avions découvert Wikileaks en 2010:
GORDON DUFF: BUSTED – WIKILEAKS WORKING FOR ISRAEL (WIKILEAKS AU SERVICE D’ISRAEL)
Qui a alors sauté sur l’occasion pour défendre Julian Assange ? l’ADL [2]. C’est une preuve irréfutable que Wikileaks est directement liée aux renseignements israéliens:
Voici un bon exemple de "marqueur" de l'ADL:
De nombreuses théories du complot sur Israël et WikiLeaks ont été promulguées par Gordon Duff, un théoricien antisémite du complot, et publiées sur son site Web, Veterans Today. Les articles de Duff ont également paru sur des sites de la suprématie blanche, y compris Stormfront, un forum populaire pour les extrémistes.
Bien entendu, StormFront, financé par l'ADL, a attaqué VT parce que VT comporte des dirigeants juifs et a une forte politique d'opposition à toute discrimination raciale et ethnique. VT, bien sûr, est politiquement progressiste et extrêmement populaire avec son très grand nombre de lecteurs juifs, ce qui perturbe terriblement la Casher Nostra.[3]
À propos d'Assange? Tout d’abord, ceux qui pleurent sur le sort d’Assange sont tous des membres du Mossad, identifiés depuis longtemps, et maintenant soutenus par Russia Today, une publication reprise par la Casher Nostra selon nos sources internes à Moscou, celles qui, selon le Washington Post, font de VT un «chiffon d’espions du Kremlin».
Quant à Assange, il va «mourir» et renaître en Israël, passant ses journées avec Jeffrey Epstein.
Nos sources londoniennes disent qu’il entrait et sortait de l'ambassade d'Équateur, visitant les 22 palais Rothschild de Grande-Bretagne et de France au cours de son mandat là-bas.
Ses sorties sont soigneusement mises  par le Gouvernement équatorien, conrôlés par Israël, déclassifiant encore plus  la marque longtemps discréditée de Wikileaks, avec une fausse mise en scène et une fausse sainteté pour Assange, le voyou du Mossad.
Vérifiez cette histoire RT [4], ses fausses nouvelles et les liens d'archives VT ci-dessous:
Par Gordon Duff, Senior Editor, Veterans Today
----------------------------------------
NOTES d’H. G.
[4] RT est sous contrôle israélien
RT France, basée à Boulogne-Billancourt et financée par le Kremlin, est surveillée depuis Israël.
Plus précisément : la compagnie Spot.IM chargée de modérer les nombreux commentaires des internautes est installée à Tel Aviv (vérifiez-le par vous-même: allez en bas de la page de n'importe quel article du site afin de laisser un commentaire dans la section appropriée –le nom de la boîte israélienne y apparaît à côté des règles sur les "conditions" et la "confidentalité"). 
Mieux encore : dénommé Ishay Green, son fondateur est issu du renseignement militaire israélien
Et cerise sur le gâteau : cette compagnie est financée par un proche israélo-russe du clan Netanyahou.
Nulle surprise au regard de la passerelle -rarement exposée par les médias traditionnels ou alternatifs- qui existe entre les réseaux israéliens (notamment via la mouvance Loubavitch…) et l'entourage de Vladimir Poutine, un "fan" de Bibi.
Cette connexion secrète de RT France à Israël est doublement savoureuse :
* dans les mois précédents, plusieurs lecteurs de Panamza avaient fait savoir (par email ou sur la page Facebook) que le moindre commentaire critiquant Israël OU la version officielle du 11-Septembre était systématiquement censuré sur le site de RT France -sans explication. Leurs plaintes à ce sujet étaient souvent accompagnées sur Facebook ou Twitter de réponses sarcastiques de défenseurs inconditionnels de la chaîne qui avançaient comme contre-argument l'invitation à l'antenne de tel ou tel vague militant propalestinien (souvent insipide) pour réfuter ces accusations.
* dans les dernières semaines, deux salariés vedettes de la chaîne (la speakrine Nadège Abderrazak et le reporter piégé par un faux Foulard Rouge Jonathan Moadab) avaient raillé sur les réseaux sociaux les informations de Panamza relatives à l'emprise du lobby sioniste sur la chaîne. À l'instar de leurs collègues des chaînes classiques d'information, la condescendance et le ricanement étaient leur seul mode d'expression face à l'exposition de faits embarrassants.
Bref : désormais, vous savez que le média RT France -tacitement présenté par le clan Macron comme un site dangereusement influent– est en réalité sous tutelle de modérateurs/désinformateurs directement liés (excusez du peu) à l'armée israélienne…
Hannibal GENSÉRIC

3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Informations datant de 2010... La situation n'aurait-elle pas changée concernant RT ? Surprenant !

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.