mercredi 20 novembre 2019

« Dites la vérité et vous humilierez le diable », livre de Gerard Menuhin

Gerard Menuhin (né en 1948 en Écosse) est un négateur de l'Holocauste. Il est le fils du violoniste [juif] Yehudi Menuhin et de la danseuse [Goy] Diana Gould, et le frère du pianiste Jeremy Menuhin. L'auteur, bien que issu d'une longue lignée d'ancêtres rabbiniques, a vivement critiqué la politique étrangère de l'État d'Israël et sa répression contre les Palestiniens en Terre sainte.

Son livre Dites la vérité et vous humilierez le diable (Tell the Truth and Shame The Devil), publié en 2015, affirme que l'Holocauste est "le plus grand mensonge de l'histoire", que les Juifs sont une "force étrangère et démoniaque qui cherche à dominer le monde".
telltruth-4th-cover.jpg
Un livre d'une importance monumentale pour les peuples du monde d'aujourd'hui. Beaucoup savent que quelque chose ne va pas dans le monde. Les nations se livrent une guerre perpétuelle pendant que des banquiers et des fabricants d’armes se remplissent les poches suite aux carnages. Le citoyen moyen du monde a été exclu du processus décisionnel du gouvernement, qu'il vive dans une démocratie, une république, une théocratie ou une dictature.
Pendant ce temps, l'élite dirigeante devient plus forte et plus riche alors que les vrais producteurs luttent pour leur survie. En coulisse, les événements sont contrôlés par une coterie de maîtres qui travaillent leurs marionnettes dans des postes élevés, à l'abri des regards du public. Comment ce monde est-il arrivé à l'endroit sombre où il se trouve aujourd'hui? Qui aurait pu l'arrêter et que pouvons-nous faire aujourd'hui?
Le livre se compose de trois sections.
La première section concerne Adolf Hitler, son caractère et ses intentions, ainsi que les causes réelles ayant conduit au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, y compris les actions des véritables coupables et le rejet du grand mensonge.
La deuxième partie présente plus en détail les activités des véritables coupables et donne un aperçu historique de leurs progrès, de leur nature, de leur pouvoir sur les finances et les médias, ainsi que des méthodes permettant de les réaliser. Il inclut des informations sur la franc-maçonnerie, les révolutions européennes, l’influence et le contrôle de l’éducation et de la politique étrangère, la création de l’UE, le Nouvel ordre mondial et l’évolution du plan à travers les mêmes pouvoirs et leurs mandataires, depuis le 17ème siècle jusqu’à le présent.
(à gauche, Gerard Menuhin)
La troisième section concerne les Première et Seconde Guerres mondiales (ce que l'auteur appelle "la deuxième guerre de trente ans"), leur conception, leur financement et leur continuité incontournable; les lois actuelles contre la liberté d'expression et l'évolution de l'état orwellien; l'importance de la guerre froide et l'importance du communisme dans le plan; les vraies origines de l'ennemi; L'occupation de la Palestine et son destin en tant qu'exemple de notre destin commun; plus beaucoup plus.
Des centaines de citations sont incluses à partir d'un large éventail de sources faisant autorité, originales et traduites. Les dernières pages de ce manuscrit contiennent des conclusions et des prédictions.
Le récit est dense et regorge de faits, étayé par des témoignages d'experts.
Conclusion
Une bombe ! Écrit par le fils du grand violoniste juif Yehudi Menuhin, ce livre et son auteur ont subi les foudres de la communauté qui s’y voyait décrite. Un juif révisionniste ? Oui, et son analyse nous révèle bien des choses. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le monde ne s’apaiserait jamais ? Pourquoi vos parents, vos grands-parents ou vos arrière-grands-parents ont dû mourir dans des guerres qui n’auraient jamais dû se produire en premier lieu ? Eh bien, ce livre apporte la réponse.
Ce livre couvre la période écoulée entre 600 avant J.C. et aujourd’hui,. En réinterprétant certains des moments déterminants de l’histoire, il expose une terrible histoire de tromperie et d’auto-tromperie ; d’affirmations absurdes corroborées et de prétentions accomplies, et d’êtres sans valeur qui ont réussi à dominer la planète par le contrôle d’un moyen d’échange intrinsèquement sans valeur : l’argent. Lisez ce livre, et toutes les pièces du puzzle se mettront en place. Autrefois, il existait un mouvement populaire. Il s’agissait, d’une part, d’un mouvement politique, d’autre part, d’un mouvement populiste völkisch (ethnique), aujourd’hui, il n’y a plus de mouvements populaires, principalement parce qu’il n’y a plus guère de peuples cohésifs. Seul le système existe. Le fondement de ce système repose sur la rééducation post-1945, dont le symbole est une sorte d’hologramme, c’est-à-dire une projection. Selon cette projection, l’Allemagne et les Allemands étaient coupables d’un crime particulier contre ces êtres. Le système exige, entre autres, que tous les peuples, sans exception, reconnaissent ce crime comme le seul et unique et lui rendent hommage, en s’humiliant sans cesse devant d’innombrables sanctuaires le commémorant, et que l’Allemagne paye une compensation sans fin de diverses façons, parfois aux survivants du crime, dont la réserve semble inépuisable, et parfois en donnant des sous-marins à Israël. Quiconque se rebelle contre cette coercition est puni, emprisonné. Il est accusé d’avoir nié la projection…
Il s’agit donc d’une croyance, tout comme au 16ème siècle les protestants ont été persécutés par les catholiques. C’est la religion moderne universelle. Les négateurs de projection doivent être punis pour maintenir le système. 
Il est remarquable que dans le catalogue des penseurs juifs rebelles, nous puissions citer au moins 10 Juifs notables qui ont nié l'holocauste, par ordre de date de naissance:
(1) Joseph Ginzburg (1908-90), alias Joseph G. Burg, qui interviewa personnellement les survivants d’Auschwitz et on fit brûler ses livres dans l’Allemagne de l’après-guerre.
(2) Guy Dommergue (1924-2013), nom complet Roger Guy Dommergue Polacco de Menasce, militant français anti-circoncision
(3) Bobby Fischer (1943-2008), maître d’échecs et dissident américain
 (4) Jacob Cohen (né en 1944), sa plus petite enfance au Maroc
(5) Robert Litoff (né en 1945), Phi Beta Kappa, né dans le Connecticut en psychologie
(6) Gerard Menuhin (né en 1948), fils du célèbre violoniste
(7) Nathanael Kapner (né en 1950), converti au christianisme orthodoxe et dissident de premier plan sur le Web
(8) Norman Finkelstein (né en 1954), docteur en philosophie de Princeton et auteur de 'The Holocaust Industry'
(9) Ron Keeva Unz (né en 1961), dirigeant de la revue Unz Review, basée en Californie et conservatrice.
 (10) David Christopher Cole (né en 1968) qui, en tant que "David Stein", a réalisé une vidéo en 1992, affirmant qu'Auschwitz était un faux
Hannibal GENSÉRIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.