samedi 27 octobre 2018

Ron Unz : La narration dominante de l'Holocauste est "substantiellement, sinon totalement, fausse"


L'auteur passe quelques semaines à parcourir la littérature, qu'il résume dans cet article de 18.000 mots [1], et conclut que l'histoire de l'Holocauste est sans cesse martelée par le judaïsme hollywoodien et que les médias sont complètement déséquilibrés. Il soupçonne que lorsque le mensonge tombera, un séisme politique s'ensuivra. Cet article est trop long pour être traduit et publié sur ce blog.

"Je ne serais pas surpris que notre récit actuel de l'Holocauste subisse un jour un effondrement total, avec peut-être des conséquences fâcheuses pour ceux qui sont trop étroitement associés à l'avoir maintenu."

"J’ai réalisé à mon grand désarroi que je ne pouvais pas croire un mot de ce que nos médias et nos dirigeants politiques avaient dit au sujet des grands événements d’ici et de maintenant, donc leur crédibilité sur des événements controversés d’il y a si longtemps a complètement disparu."
---------------------------------
Note d'H. Genséric : le mythe des six millions est apparu AVANT Hitler et AVANT la 2ème guerre mondiale :

C’est à la veille de la première guerre mondiale  que fut élaboré le mythe des six millions de victimes juives, version améliorée des antiques pogroms allégués chaque fois qu’un différend surgissait entre les Juifs et le reste du monde. Cette victimisation systématique est la mise en œœuvre du principe de l’inversion accusatoire mis en évidence par l’historien Hervé Ryssen dans son livre Le Miroir du judaïsme (Editions Baskerville, 2009, 397 pages). En 1915 déjà, une organisation juive américaine adressait une supplique angoissée au Pape Benoît XV pour se plaindre d’un génocide dont auraient été victimes des millions de Juifs au début de la Première guerre mondiale (André Spire, Les Juifs et la guerre, Payot, 1917, pages 272-274). La grosse presse s’'empressera sans vergogne de relayer le bobard :
-  The Spartanburg Herald du 2 avril 1919
« SIX MILLION JEWS STARVING TO DEAT »
-  The American Hebrew du 31 octobre 1919
« THE CRUCIFIXION OF JEWS MUST STOP ! »
-  The New York Times du 20 juillet 1920
« BEGS AMERICA SAVE 6.000.000 IN RUSSIA »
-  The New York Times du 9 janvier 1938
« PERSECUTED JEWS SEEN ON INCREASE, 6.000.000 VICTIMS NOTED »



---------------------------------------------------------------
Sep 24 2018

Ron Unz est un entrepreneur, homme politique et intellectuel juif américain. Il est l’éditeur en chef de The Unz Review, « une sélection de médias alternatifs rassemblant des perspectives intéressantes, importantes et controversées largement exclues des médias dominants américains. » Il y tient une chronique intitulée American Pravda ou Pravda américaine, où il revient sur les mensonges, dissimulations et omissions de l’histoire officielle et de la presse institutionnelle. La Pravda était l’organe officiel en URSS, devenu aujourd’hui un synonyme de propagande d’Etat en Occident.
VOIR AUSSI :

Ron Unz :
Hannibal Genséric

1 commentaire:

  1. Discours sur la tombe du grand rabbin Siméon-Ben-Jéhuda
    prononcé par le rabbin Reichhorn en 1869 au cimetière de Prague

    «Merci au pouvoir de la terrible puissance de nos banques internationales, nous avons forcé les chrétiens a rentrer dans des guerres sans nombre.
    Les guerres ont une valeur spéciale pour des juifs, puisque les chrétiens se massacrent et font plus de place à nous les juifs.
    Les guerres sont le jew’harvest, les banques juives deviennent grasses sur des guerres de chrétiens. Plus de cent millions de chrétiens ont été balayés de la face de la terre, balayés de la face de la terre par les guerres, et ce n’est pas fini.»
    Rabbi Reichhorn – 1869-
    Publié dans le journal «La Vieille France» du 21 Octobre 1920 N° 195

    https://profidecatholica.com/2018/10/22/discours-sur-la-tombe/

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés.