mardi 30 octobre 2018

Fusillade "antisémite" à Pittsburgh: est-ce un faux drapeaux ?

Cette preuve prend la forme d'un enregistrement du trafic radio de la police dans la région lors de la fusillade présumée. Son écoute est plutôt intrigante, car elle contient des anomalies qui peuvent être expliquées dans le contexte d’un montage d’un événement faux. Voici une transcription audio complète, du tournage réalisé par Broadcastify ( https://www.youtube.com/watch?v=XHUihwuq4LY), dans lequel la police, au lieu de parler d’un "tireur" ou du "suspect", parle d’un'"acteur" et au lieu de parler de  "la scène du crime" parle simplement de "scène" tout au long de l'audio.

Source : Pittsburgh Shooting: Evidence of False Flag Fakery Surfaces, Veterans Today

 
Tout indique qu’aucun massacre n’a eu lieu dans la synagogue de Pittsburgh
Pas de corps, pas de blessés, pas d'ambulances, pas de brancards, pas de sang, pas de vidéo d'une seule victime, pas d'interviews de fidèles ou de rabbins présents, pas de photos d'une seule preuve réelle, rien n'a été présenté qui prouve que le massacre de la synagogue ait eu lieu.
Mais il y avait bien la photo affichée ci-dessus, prise très commodément, montrant un membre de l’équipe SWAT portant ‘le fusil d’assaut AR-15’ qui aurait été utilisé lors du tir de masse.
Source : State of the Nation
SOTN met au défi quiconque sur Internet aujourd'hui de fournir un seul élément de preuve qui prouve de manière concluante qu'un tir de masse a eu lieu à la synagogue « Tree of Life » de Pittsburgh en Pennsylvanie, samedi matin, 27 octobre 2017.
Lecture recommandée pour les non-initiés
Pour ceux qui doutent qu'un tel tir de masse sous un faux drapeau puisse être effectué avec une précision parfaite, veuillez lire l'exposé suivant.
Plus que tout autre tir de masse sous faux drapeau, celui de Pittsburgh semble être organisé pour produire un effet maximal. Et il en a été ainsi.
Bien sûr, chaque fois que beaucoup de temps et d’énergie sont consacrés à la fabrication d’un tel mélodrame national, JUSTE AVANT L’ÉLECTION AYANT LA PLUS CONSÉQUENCE DE L’HISTOIRE AMÉRICAINE, cette opération psychologique (psyop) à la Gladio aura de multiples raisons.
Preuve vidéo que quelque chose ne va pas
Les réalisateurs en charge de cette production Gladio en cours ne peuvent pas tout contrôler, ils essaient bien. Par exemple, cette vidéo tirée d'un article de la BBC révèle le niveau extraordinairement élevé de la mise en scène.
Exercice d’entraînement de tir en vue de cette mascarade
Comme d'habitude, un exercice de tir actif a eu lieu plus tôt cette année au centre communautaire juif, dans le quartier résidentiel de Squirrel Hill.
Ne donnent-t-ils pas toujours aux participants du faux drapeau une formation d’expertise et d’entraînement avant l’événement principal?
L’ancien rabbin n’a même pas fait une présentation très convaincante
La vidéo suivante en dit long sur la qualité des participants sous fausse bannière qui sont employés ces jours-ci. Beaucoup pensent même que ces gens sont des « acteurs de crise » bien rémunérés.
La performance de la Police était également très faible
Il ressort de l’entretien avec le service de police indiqué ci-dessous que l’agent chargé de l’information au Département de la sécurité publique - Chris Togneri - a reçu l’ordre de donner le moins de renseignements possible sur le prétendu attentat terroriste. Il ne dit vraiment rien d'important.
Conclusion
Le lecteur est vivement encouragé à mener sa propre enquête sur cet incident présumé impliquant un grand nombre de victimes.
Un ancien officier de la CIA a effectué des recherches dans le cadre de l'attaque terroriste «Surprise d'octobre» et a publié ses conclusions préliminaires ici: les tirs dans la synagogue sont-ils un autre canular où personne n'est mort ou juste un psyop sous un faux drapeau?
Si quelqu'un acquiert un seul élément de preuve tangible confirmant la réalité de ce prétendu massacre antisémite, veuillez le transmettre dès que possible afin que SOTN puisse en informer les autorités compétentes. Jusqu'à présent, les responsables municipaux ont seulement présenté au public un cas qui, à l'évidence, n'existe même pas.
29 octobre 2018

Comté de Broward (Californie): QG pour les attaques sous faux drapeau dirigées par les services de renseignement israéliens en Amérique
Hannibal GENSERIC
-------------------------------------------------------------------

PITTSBURGH SYNAGOGUE 'FALSE FLAG'

After the attack, students from Yeshiva Girls High School pray outside of the Tree of Life Congregation Synagogue in Pittsburgh.
"No bodies,
No injuries, 
No ambulances, 
No stretchers, 
No blood, 
No video of a single victim, 
No interviews with congregants or rabbis present, 
No photos of a single piece of real evidence, 
Nothing whatsoever has been presented that proves the synagogue massacre even happened."

Everything points to a synagogue massacre that DID NOT take place



There was a drill on the same day. There was 'an actor' in the synagogue.


Bowers
Robert Bowers lived, on his own, in an apartment in Pittsburgh.

Bowers' apartment.
Neighbors say he was a trucker, and, was quiet and unremarkable.

Neighbour Kerri Owens says: 'He said he was a truck driver and would be gone a lot and he was often away for days at a time. 
'We had no idea about all the guns.'
'I didn't see any signs... He seemed so normal.'

Linda Lohr, a retired paralegal, told the Pittsburgh Post-Gazette she was shocked, saying that although Bowers was quiet, he was also the kind of neighbor who would call to let her know if she left the garage door open.

Terry Choate, a retired government contractor, told the Post-Gazette he knew Bowers for nearly the suspect's entire life. 'I can't believe he did that. '

Pittsburgh Synagogue Massacre Suspect Was the Bland Man from Apartment 1 - The New York Times


Above, we see a visit to Jerusalem by Jewish folks from Pittsburgh, aiming to help people with special needs.

Pittsburgh synagogue victims Cecil and David Rosenthal had special needs.

A Zaka team outside the Pittsburgh synagogue, after the attack.

Zaka is an Israeli organisation that gets involved in mass casualty events.

The ZAKA Commander in Pittsburgh Rabbi Elisar Adom was an active ZAKA volunteer in Israel before moving to America.
He gathered ZAKA Search and Rescue USA volunteers at the Tree of Life synagogue 'to recover bodies'.

Israeli experts on scene in wake of Pittsburgh shooting 


Above we see a 'terror' drill at the Jewish Community centre in Pittsburgh in January 2018.
"The shooter moved quickly through the building, using blanks to claim 'victims'.

"The drill was designed to allow 150 police officers, firefighters and paramedics to practice the process for an active shooter situation.

"Firefighters and paramedics assessed the injuries among the 70 volunteers who were playing victims."

Jewish groups participate in active shooter drill.


Pittsburgh synagogue shooting was preceded by an active shooter drill; shooting used to silence AltMedia

It is said that false-flag mass shootings share certain characteristics, one of which is that the shooting was preceded by an active shooter drill at the place of the subsequent mass shooting or a nearby place.
And so it is with the mass shooting yesterday at the Tree of Life Synagogue in the Squirrel Hill neighborhood — a Jewish enclave — of Pittsburgh, Pennsylvania. Eleven were shot dead, ranging in age from 54 to 97; the average age is 74.

Note: The Tree of Life Synagogue is at 5898 Wilkins Ave, Pittsburgh, PA 15217.
We are told that yesterday, at around 10 a.m., armed with an assault rifle and three Glock handguns and screaming “All Jews must die!,” Robert Bowers, 46, burst into the Tree of Life Synagogue during Sabbath services, shooting and killing at least 11 people and wounding a half-dozen more, including four police officers, before surrendering.

A rabid anti-Semite, Bowers was treated for gunshot wounds, incurred in a shootout with police. He has been arrested, and faces 29 federal courts and state charges. He’s expected to appear before a federal magistrate on Monday afternoon. (New York Post)
Here is the report by Emily Balser for TribLive on an active shooter drill planned for the Jewish Community Center in Squirrel Hill, PA, on Thursday, January 25, 2018:
Pittsburgh and Allegheny County police along with the FBI will hold an active shooter drill Thursday night in Squirrel Hill.
The drill will take place from 8 p.m. to midnight at the Jewish Community Center, 5738 Forbes Ave.
Darlington Road will be closed from St. Edmund’s Way to Murray Avenue.
Residents may notice a large police presence in the area.
The exercise is closed to the public and the media.
The exercise is to ensure the area is prepared and ready to respond in an active shooter situation. The exercise will include apprehending a shooter, evacuations and treating victims at the scene.
At least 50 volunteers from the Squirrel Hill community and the Jewish Community Center staff will serve as role players for the exercise.
This Google map shows that the Tree of Life Synagogue is a 7-minute drive from the Jewish Community Center where the active shooter drill took place in January 2018.

The synagogue shooting is already used as a pretext to silence the Alternative Media, specifically Gab, a libertarian alternative to Twitter. Unlike Twitter, Gab does not censor speech, although Gab vehemently condemns acts of violence and terrorism.
Bowers has been active on social media, including Gab, where he calls himself @onedingo. His bio on Gab says “Jews are the children of satan. (john 8:44)”. (New York Post)
Upon learning of the Pittsburgh synagogue shooter’s identity, Gab immediately took down Bowers’ page, but not before backing it up and sending it to the FBI.
For letting Bowers speak freely on Gab, first PayPal banned Gab, followed by Gab‘s hosting provider, Joyent, saying it will discontinue hosting Gab on Monday morning because of an unspecified “breach of the Joyent Terms of Service”.
But Facebook and Twitter aren’t facing any backlash although Bowers had accounts on both. Likewise, package bomber Cesar Sayoc was allowed to spout threats on Twitter for two years. Twitter suspended Sayoc only after he was arrested two days ago, on Friday, Oct. 26. (RT)
See also DCG’s post, “Twitter is “deeply sorry” for refusing to take down pipe bomb suspect’s tweet“.
In a tweet this morning, Gab says they’ve secured a new hosting provider.

Update (Oct. 29):

This morning, Gab issued this statement on its website:
Gab.com is under attack. We have been systematically no-platformed by App Stores, multiple hosting providers, and several payment processors. We have been smeared by the mainstream media for defending free expression and individual liberty for all people and for working with law enforcement to ensure that justice is served for the horrible atrocity committed in Pittsburgh. Gab will continue to fight for the fundamental human right to speak freely.
As we transition to a new hosting provider Gab will be inaccessible for a period of time. We are working around the clock to get Gab.com back online. Thank you and remember to speak freely.

See also:
~Eowyn
Better than Drudge Report. Check out Whatfinger News, the Internet’s conservative frontpage founded by ex-military!

11 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Depuis 2 jours je reçoit des Notifications de facebook que ils veulent plus publier vos article sur facebook ! Comment peut je faire ?

    RépondreSupprimer
  3. Je suis en colère sur fbook
    qui bloque les postings que
    je reçois et je souhaite
    publier ! Ce ne sont pas de Fake publications!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'êtes pas le seul, j'ai reçu d'autres lecteurs. Facebook est un outil aux mains de l'Empire anglo-sioniste : tous les blogs indépendants et surtout antisionistes sont à l'index, non seulement par Facebook, mais aussi par la plupart des grands moteurs de recherche, qui sont dans les mains de qui vous savez.
      Comment faire ?
      Reprenez les articles sans citer explicitement ni le nom du blog, ni son adresse. L'objet de mon blog est de lutter, il n'a aucun but lucratif.

      Supprimer
    2. Google+ et Facebook m'ont empêché de publier vos articles. Ils tentent de nous étranger!

      Supprimer
    3. On peut faire Copier-coller de tout l'article. Ainsi la censure n'en peut rien faire.

      Supprimer
  4. Zuckerberg m'a bloqué sur Face Book. Je ne peux plus partager vos pertinents et très documentés articles, sur FB. Facile de trouver à "qui profite le crime". Je sollicite votre aide , si vous pouviez, surtout que vous travaillez indiscutablement les bonnes causes!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour!

    Avant je recevais vos articles par mail, et maintenant je ne les reçoit plus, et ça depuis au moins un an et demie, Est-ce de votre part, ou bien, vos articles sont empêchés d'atteindre ma boîte de réception?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous subissons les fourches caudines de la censure politique. Depuis un certain temps, mon blog est devenu inaccessible dans beaucoup de pays, dans lesquels j'avais beaucoup de lecteurs comme la Russie. Comment contourner la censure ? abonnez-vous à nouveau, ou bien mettez mon Blog dans la liste des "marques pages" = les sites prioritaires à visiter.

      Supprimer
  6. Pour information - https://www.ledauphine.com/france-monde/2017/09/01/violences-conjugales-une-femme-tuee-tous-les-3-jours-en-2016

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.